16
Juil/19
0

Chloé en Italie…

Texte et photos de Jacques Lanciault

Venise, Italie

Mirabel, Québec, le 16 juillet 2019 – Voilà, notre beau périple en Italie avec notre petite-fille Chloé est déjà terminé. Nous sommes de retour à la maison nous remettant tranquillement tant de nos nombreuses promenades sous un soleil de plomb que du décalage horaire.

Comme en font foi les photos que nous publions ci-dessous, il semble bien que Chloé ait pris un grand plaisir à découvrir les quelques superbes villes italiennes où nous nous sommes arrêtés.

Après Rome que nous avons exploré durant sept jours, nous arrêtant, entre autres, au Colisée, au Vatican, au Capitole, dans les forums romains, à la fontaine de Trévi, tout comme dans de nombreuses impressionnantes églises et dans de beaux musées, dont celui de la Galerie Borghese, nous avons filé en train vers la Toscane.

Dans cette magnifique région, nous avons installé nos pénates à Lucques… une cité fortifiée vraiment charmante. De là, nous avons rayonné nous rendant à Pise, à Florence et à Pistoia… trois villes superbes.

Chloé conservera certainement un très bon souvenir de Lucques, puisque nous y avons fait bombance lors de chacun de nos cinq soupers dans cette ville!

Finalement, nous avons repris le train, cette fois-ci en direction de Venise. Dans la sérénissime, nous sommes restés sept jours, nous perdant fréquemment dans les petites ruelles et allant de pont en pont à la découverte de la place Saint-Marc, du théâtre de la Fenice, d'une foule de musées et d’églises…, et ce, sans oublier une belle journée passée à explorer Murano!

Photo ci-dessus : Chloé pose ici sur un des milliers de pont de Venise... avec en arrière plan, l'église de la Salute!

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
15
Juil/19
0

Les vélos en libre service… de par le monde!

Texte de photos de Jacques Lanciault

Bixi, Montréal, Québec

Mirabel, Québec, 15 juillet 2019 – Au cours de nos périples des dernières années, nous avons croisé dans de nombreuses villes des « stations » de vélos offert en location et même parfois mis à la disposition de la population tout à fait gratuitement.

Les premières fois nous les avons photographiés probablement par fierté d’être de la grande région de Montréal et de ses « bixis », puis au fil des ans c’est devenu une tradition d’immortaliser les « bixis d’ailleurs » dès que nous arrivions dans une nouvelle ville.

Voici donc une série de photos présentant les « bixis » que nous avons croisée un peu partout!

Photo ci-dessus : À tout seigneur tout honneur... le bixi, de Montréal. (Juillet 2017)

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
15
Juil/19
0

Ne tuons pas la beauté du monde

Revue de presse

Isabelle Hachey, La Presse +, le 15 juillet 2019

Venise, juillet 2019... tout près de la place San Marco

« Plus personne ne va à ce restaurant, il est trop populaire », disait le légendaire Yogi Berra, passé à l’histoire tant pour sa carrière au baseball que pour ses citations, disons, paradoxales.

N’empêche, il avait drôlement raison. À elle seule, cette courte phrase illustre l’absurdité du tourisme de masse, dont la voracité ruine tout sur son passage.

Je l’avoue : je suis tourismophobe.

L’un de mes pires souvenirs de voyage remonte à 2005.

En reportage au Caire, j’avais profité d’un après-midi libre pour visiter les pyramides de Gizeh. Je m’attendais à une expérience émouvante, voire contemplative face à ces géants de pierre quatre fois millénaires au milieu du désert.

Quelle naïveté.

On rêve de destinations mythiques depuis l’enfance. À force, on s’en fait une image idyllique. Et puis, quand on y arrive enfin, on découvre avec stupéfaction l’envers de la carte postale.

Avez-vous remarqué ? Le Sphinx est toujours photographié du même angle, avec les pyramides en arrière-plan. Savez-vous ce qu’il contemple depuis des décennies ?

Un Pizza Hut. Et un Poulet frit Kentucky.

Photo ci-dessus : Nous arrivons d'Italie... des photos comme celle-ci, j'aurais pu en prendre à Rome, à Florence, à Pise et même dans la toute petite ville de Lucca où nous y étions en plein « Lucca Summer Festival 2019 »!

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
29
Juin/19
0

La superbe Galleria Borghese, l’église della Trinità dei Monti et la place de l’Espagne

Texte et photos de Jacques Lanciault

Place d’Espagne, Rome, Italie

Rome, Italie, le 27 juin 2019 – Pour notre première journée complète de visites à Rome, nous n’avons réussi à réaliser que la moitié de notre programme! La chaleur et nos difficultés à nous retrouver dans les rues de Rome auront collaboré à chambouler nos plans.

En matinée, nous devions passer par la Place d’Espagne pour admirer la fontaine de la Baraccia et visiter l’église Chiesa della Trinità dei Monti, et ce, avant de nous rendre à la Galleria Borghese où nos billets, réservés d’avance, nous permettaient de visiter les lieux de 11 h à 13 h.

Mais, ayant pris trop de temps pour nous rendre au palazzo Borghese et nous avons dû reporter nos visites du matin à l’après-midi et nos autres visites à plus tard!

Photo ci-dessus : Céline et Chloé posent sur les marches de l’escalier de la place d’Espagne, escalier qui mène à la « Chiesa della Trinità dei Monti ».

Nous avons pris un grand plaisir à voir notre petite Chloé découvrir tant les œuvres d’art de la collection Borghese que le palais, qui est une œuvre d’art en soi.

Elle a pu apprendre à connaître des artistes exceptionnels comme « le Bernin » et « Antonio Canova », entre autres, en plus de voir pour la première fois des plafonds peints en trompe-l’œil.

Pour cette visite à la Galleria Borghese, les photos étaient interdites, et ce, en raison d’une exposition temporaire où les œuvres de l’artiste invité étaient exposées parmi les œuvres de la collection permanente.

L’artiste invité, Lucio Fontana, n’a pas libéré ses œuvres de leur copyright, d’où l’interdiction de photographier en vigueur pour toutes des œuvres du musée.

Voici quelques-unes des photos de cette journée.

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
28
Juin/19
0

Benvenuti a Roma … Encore!

Texte et photos de Jacques Lanciault

Montréal - Rome, les 25 et 26 juin 2019

Montréal - Rome, les 25 et 26 juin 2019 – Toujours difficile la traversée de l’Atlantique… Départ de la maison à l’heure du souper, longue attente à l’aéroport, vol de nuit de quelque huit heures, nuit sans dormir ou presque… et arrivée en matinée à Rome en Italie pour le début des visites!

Et ici, il fait chaud, 37 degrés Celsius sur l'heure du dîner!

Après notre installation à l’hôtel, nous visitons deux églises, histoire de ne pas nous coucher et d’ainsi briser les effets du décalage horaire. Tout d’abord la basilica di Santa Maria Maggiore, sise devant notre hôtel, et l’église San Pietro in Vincoli pour « revoir » le fameux Moïse de Michel-Ange!

Puis, dîner à l’intérieur, car c’est vraiment trop chaud sur une terrasse… et retour à l’hôtel… pour une bonne nuit de sommeil.

Voici quelques-unes de nos premières photos de ce périple!

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
27
Juin/19
0

Prochain périple : l’Italie… avec notre petite-fille!

Texte de Jacques Lanciault, photo Marc-André Lanciault

Marc-André et Chloé

Mirabel, Québec, le 26 juin 2019 – Nous voilà de retour en Italie… il s’agit de notre quatrième incursion sur les terres unifiées par Giuseppe Garibaldi! Cette fois-ci par contre, nous sommes avec notre petite-fille… histoire de lui faire découvrir une toute petite partie de ce magnifique pays.

Partant de notre connaissance de l’Italie et des intérêts que Chloé nous a témoignés, nous avons préparé 18 jours de visites dans le plus pur style « Voyages Lambert ».

Nous arriverons à Rome où nous explorerons la capitale italienne durant 7 jours! Évidemment, le Colisée, le Vatican, le Capitole, plusieurs monuments, dont la fontaine de Trévi, mais aussi la Galerie Borghese sont au programme.

Puis, nous nous dirigerons vers Lucques en Toscane, une ville charmante d’où nous rayonnerons sur Pise, Florence et Pistoia.

Finalement, nous nous rendrons pour une semaine à Venise où la place Saint-Marc, le théâtre de la Fenice, des musées, des églises et de longues promenades sont au programme. De Venise, nous nous rendrons également sur les îles de Burano, Murano et Torcello.

Nous avons proposé à Chloé la tenue d’un journal de voyage et l’idée l’a emballée… nous pourrons donc publier, à notre retour, nos photos accompagnées de ses textes!

Photo ci-dessus : Mercredi, le 19 juin dernier, Chloé terminait son primaire et était honorée pour son « esprit sportif ». Comme cadeau de fin du primaire, nous l’amenons visiter l’Italie.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
26
Juin/19
0

Les édifices de la Cour suprême et de la Bibliothèque du congrès, wow! (2e partie)

Textes et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le 16e d’une série de reportages relatifs à notre exploration de la ville de Washington, la capitale américaine, un beau périple de douze jours réalisé au printemps 2019!

Salle de lecture principale, Édifice Thomas Jefferson, Washington D.C., États-Unis

Washington D.C., États-Unis, mercredi 27 mars 2019 - Apès avoir visité le Capitole des États-Unis ce matin, nous nous sommes un peu éloignés de Capitol Hill pour dîner à l’excellent « Café Berlin ».

Mais, nous revenons dans le giron du Capitole après notre repas, et ce, pour deux visites inscrites à notre programme. Premièrement, nous souhaitons admirer l’édifice de la Cour suprême, construit comme un gigantesque temple grec… tout en marbre blanc du Vermont!

Et deuxièmement, nous voulons nous rendre à l’édifice Thomas Jefferson, l’un des trois bâtiments qui abritent la « Bibliothèque du Congrès ». L’endroit serait, dit-on, tant à l’extérieur qu’à l’intérieur, époustouflant… Après notre visite, nous pouvons confirmer : c’est vraiment époustouflant!

Photo ci-dessus : Lors de notre visite de l'édifice Thomas Jefferson, nous avons eu une vue spectaculaire sur la salle de lecture principale de la bibliothèque du Congrès... qui est magnifique. Il y avait alors quelques personnes assises aux différentes tables de travail.

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
25
Juin/19
0

Les édifices de la Cour suprême et de la Bibliothèque du congrès, wow! (1re partie)

Textes et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le 15e d’une série de reportages relatifs à notre exploration de la ville de Washington, la capitale américaine, un beau périple de douze jours réalisé au printemps 2019!

Cour suprême des États-Unis, Washington D.C., États-Unis

Washington D.C., États-Unis, mercredi 27 mars 2019 - Apès avoir visité le Capitole des États-Unis ce matin, nous nous sommes un peu éloignés de Capitol Hill pour dîner à l’excellent « Café Berlin ».

Mais, nous revenons dans le giron du Capitole après notre repas, et ce, pour deux visites inscrites à notre programme. Premièrement, nous souhaitons admirer l’édifice de la Cour suprême, construit comme un gigantesque temple grec… tout en marbre blanc du Vermont!

Et deuxièmement, nous voulons nous rendre à l’édifice Thomas Jefferson, l’un des trois bâtiments qui abritent la « Bibliothèque du Congrès ». L’endroit serait, dit-on, tant à l’extérieur qu’à l’intérieur, époustouflant… Après notre visite, nous pouvons confirmer : c’est vraiment époustouflant!

Photo ci-dessus : L’édifice de la Cour suprême des États-Unis affiche un style architectural antique choisi pour s’harmoniser avec les bâtiments du Congrès américain, tout proche! Il ressemble à un gigantesque temple grec… comme nous en avons vu en Grèce.

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
24
Juin/19
0

Art public – « Diane Dufresne » (Laurent Gascon)

Texte, recherches et photos de Jacques Lanciault

Au fil de nos voyages, nous avons admiré très souvent des œuvres d’art dans les rues, sur les murs, devant les édifices, dans les parcs, etc.! Curieusement lorsque nous sommes chez nous, au Québec, nous prêtons moins attention et souvent ne les remarquons pas. Pourtant, l’art public est en pleine effervescence au pays!

Au cours des prochains jours, des prochaines semaines, voire des prochains mois, nous partagerons avec vous ces œuvres de chez nous que nous avons découvertes au fil de nos déplacements! Voici le 171e de notre série de reportages sur nos trouvailles…

Diane Duresne, par Laurent Gascon, Montréal, Québec

Montréal, Québec, 24 juin 2019 – L’été dernier, le muraliste Laurent Gascon a réalisé au cours de l’été les dixième et onzième murales de sa série qui immortalise des artistes québécois sur la rue Ontario.

Au cours des dix dernières années, monsieur Gascon exécutait une murale par saison estivale. L’an dernier, il en a réalisé deux! Déjà, nous avons publié un texte sur la murale de « La Bolduc », que nous avons eu la chance d’admirer en septembre… mais la réalisation de la murale honorant la mémoire de Diane Dufresne nous a échappé… du moins jusqu’à aujourd’hui!

La murale représentant la chanteuse, comédienne et peintre québécoise, Diane Dufresne, peut être admirée à l’angle de la rue Ontario Est et de l’avenue de Lorimier.

L’artiste Laurent Gascon est particulièrement fier de sa série d’œuvres. Il mentionne d’ailleurs : « Pour chaque murale ajoutée sur la rue Ontario, c’est la Ville de Montréal qui est la première à en bénéficier et ensuite ce sont les citoyens du grand Montréal sans oublier les touristes, qui eux, apprendront à connaître nos personnages mythiques qui au fil de temps ont influencé notre vision et notre mode de vie. Et tout compte fait, ces murales en mosaïque sont là pour longtemps. Dans cent ans elles seront encore là pour témoigner à d’autres générations le respect que nous avions pour nos artistes et nos créateurs ».

La Ville de Montréal a, quant à elle, par communiqué, mentionné ceci : « Cette onzième murale consacrée à Diane Dufresne vient s’ajouter aux précédentes dans un programme qui vise l’amélioration durable de la qualité de vie des résidents du quartier. Elle fait partie d’une stratégie de prévention des graffitis et d’embellissement qui favorise l’expression d’artistes d’ici tout en assurant un encadrement qui respecte la réglementation locale. »

Soulignons que toutes les œuvres de la série peuvent être admirées sur la rue Ontario ou dans les environs immédiats de cette rue. Rappelons que les artistes immortalisés par Gascon au fil des ans sont, dans l’ordre : Vittorio Fiorucci (2009), Paul Buissonneau (2010), Raymond Lévesque (2011), Marjo (2012), Robert Gravel (2013), Pauline Julien (2014), Plume Latraverse (2015), Gilles Vigneault (2016), Yvon Deschamps (2017), La Bolduc (septemebre 2018) et maintenant Diane Dufresne (novembre 2018).

Photo ci-dessus : Le magnifique portrait de Diane Dufresne apparaît sur une mosaïque de céramique sur un mur de brique à l’angle de la rue Ontario Est et de l’avenue de Lorimier.

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
23
Juin/19
0

Le Capitole des États-Unis : un édifice majestueux tant à l’extérieur qu’à l’intérieur! (2e partie)

Textes et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le 14e d’une série de reportages relatifs à notre exploration de la ville de Washington, la capitale américaine, un beau périple de douze jours réalisé au printemps 2019!

Helen Keller, Capitole des États-Unis, Washington D.C., États-Unis

Washington D.C., États-Unis, mercredi 27 mars 2019 - C’est sans l’ombre d’un doute le symbole des États-Unis d’Amérique. Un édifice magnifique, monumental, impressionnant… et d’une blancheur éclatante!

Déjà ce matin, nous nous sommes émerveillé devant la magnifique gare Union Station. Mais maintenant que nous sommes devant l’immense édifice du Capitole des États-Unis, la gare, si belle soit-elle, n’offre vraiment rien de comparable au gigantesque Capitole des États-Unis.

Celui-ci est un ensemble monumental. Combien de tonnes de marbre a-t-on amenées ici pour ériger de tels bâtiments? Ouf, impossible à dire!

Nous sommes déjà très impressionnés… et nous n’avons encore rien vu de l’intérieur.

Notre très intéressante visite guidée, de seulement 45 minutes toutefois, nous montrera que l’intérieur est tout aussi impressionnant que l’extérieur… Au terme de celle-ci, nous nous dirons qu’à visiter cet endroit seul, nous y serions restés des heures… mais, malheureusement, ce n’est pas permis!

Photo ci-dessus : Une des représentantes de l’État d’Alabama au sein du « Hall des statues de la nation », Helen Keller. Elle fut la première personne aveugle et sourde à obtenir un diplôme universitaire. L’œuvre donnée au Capitole des États-Unis en 2009 est une réalisation du sculpteur américain Edward Hlavka.

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés: