18
Fév/21
0

La « Sé » de Faro… et promenade dans la ville!

Texte, recherches et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le 91e d’une longue série de reportages relatifs à une étourdissante odyssée en Andalousie et en Algarve, un voyage à quatre que nous avons terminé à Lisbonne au Portugal au printemps 2014

Murailles, Faro, Algarve, Portugal

Faro, Algarve, Portugal, samedi 7 juin 2014 - Au lendemain de nos aventures rocambolesques dans les moyens de transport, c’est sous de lourds nuages que nous amorçons notre visite de Faro, une ville de 65 000 habitants, qui est la capitale de l’Algarve. Soulignons également que Faro était déjà une ville importante en 1249, quand Afonso III l’a reprise des mains des Maures.

Premier arrêt de notre balade, l’Arco de Vila, tout en face de notre hôtel, la plus belle porte des murailles de la ville… où au sommet nous pouvons apercevoir d’immenses nids de cigognes! Même, si depuis deux semaines nous avons pu observer un nombre incalculable de ces nids, nous sommes toujours très impressionnés.

Tranquillement, nous marchons jusqu’à la « Sé » de la ville. « Sé » signifie au Portugal, « siège épiscopal », donc « cathédrale ». Celle de Faro date du moyen-âge. Elle a été érigée à même une ancienne église, l’église Santa Maria, dont la construction commença en 1251. Toutefois, de cette construction, il ne reste que peu de vestiges!

Nous poursuivons notre balade vers les murailles de la ville, des remparts datant du IXe siècle. Nos guides de voyages nous indiquent la présence d’un ancien « Castelo », mais cet édifice n’a plus rien du château du moyen-âge qu’il a été, lui qui a été converti en usine au XIXe siècle!

Photo ci-dessus : Les anciennes murailles de la ville de Faro sont toujours présentes.

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
15
Fév/21
0

Nos petits aimants d’Espagne

Texte et photos de Jacques Lanciault

Voici un texte hors-série en marge des nos trois voyages en Espagne, ceux de 2005, 2012 et 2014.

Espagne

Mirabel, Québec, le 15 février 2021 — Dès notre premier voyage culturel, l’Espagne, un périple que nous avons réalisés en 2005, en guise de souvenir, nous avons acheté quelques petits « aimants à réfrigérateur », des magnets comme on les nomme en chinois ! C’est kitch, nous savons ! Mais, nous aimons bien !

Aujourd’hui, après un peu plus de 15 années à les courir un peu partout dans le monde, notre collection compte plus de 300 de ces petites œuvres d’art. Nous pouvons donc affirmer que nous sommes des « aimantophiles » ou des « aimantins » si vous préférez. Le premier nom, « aimantophile » est celui précisé au Wiktionnaire pour désigner les collectionneurs et collectionneuses d’aimants, le second, « aimantin », étant le terme proposé par le dictionnaire du correcteur électronique Antidote pour désigner ce type de collectionneurs!

Nous souhaitons les partager avec vous. Voici donc ceux (30) que nous avons rapportés de nos voyages réalisés en Espagne au fil des ans.

Photo ci-dessus : C'est grand l'Espagne... Nous avons eu la chance de visiter plusieurs villes, mais il nous en reste beaucoup d'autres à découvrir!

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
14
Fév/21
0

Liaison Cadix-Séville-Faro… abracadabrantesque!

Texte, recherches et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le 90e d’une longue série de reportages relatifs à une étourdissante odyssée en Andalousie et en Algarve, un voyage à quatre que nous avons terminé à Lisbonne au Portugal au printemps 2014

Marina, Faro, Algarve, Portugal

Cádiz - Séville (Espagne) - Faro (Portugal), vendredi 6 juin 2014 - Notre séjour à Cádiz et en Espagne est terminé… Aujourd’hui, nous filons en direction de Faro, la capitale de l’Algarve au Portugal.

Toutefois, c’est au terme d’une journée rocambolesque, c’est le moins que l’on puisse dire, que nous arriverons à Faro ce soir.

Premièrement, soulignons que ni le train ni l’autobus n’offrent de liaison directe de Cádiz en Espagne à Faro au Portugal.

Nous n’avons pas trouvé non plus de liaison ferroviaire directe qui nous amènerait de l’Espagne à Faro!

Pas plus qu’il ne semble possible de louer une automobile en Espagne et de la remettre au Portugal.

Conséquemment, il ne reste que la possibilité de prendre l’autobus d’une grande ville d’Espagne pour filer vers Faro, nous avons choisi Séville!

Nous revenons donc, en train, à Séville… pour prendre un autobus qui nous mènera à Faro. Une solution direz-vous, un peu longue peut-être, mais simple… En réalité, rien ne fut simple. Récapitulons!

Photo ci-dessus : Après une journée de vives émotions dans les transports, il faisait bon, en soirée, de regarder de notre balcon de chambre d’hôtel la magnifique et paisible petite marina de Faro au Portugal.

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
12
Fév/21
0

Cádiz : la Plaza de la Constitución, l’ancienne cathédrale et l’Oratorio de la Santa Cueva!

Texte, recherches et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le 89e d’une longue série de reportages relatifs à une étourdissante odyssée en Andalousie et en Algarve, un voyage à quatre que nous avons terminé à Lisbonne au Portugal au printemps 2014

Oratorio de la Santa Cueva, Cádiz, Andalousie, Espagne

Cádiz, Espagne, jeudi 5 juin 2014 - Déjà notre dernière journée de visites à Cádiz. Demain, nous quittons l’Espagne pour Faro au Portugal. Il est vrai que trois petites journées pour découvrir Cádiz, ça passe vite.

Notre hôtel étant situé sur la plage de la Victoria, donc un peu à l’écart du centre historique de Cádiz, nous devons prendre l’autobus pour nous rendre sur les lieux de nos visites. Nous descendons à deux pas de la Plaza de San Juan de Dios, alors que pour une des rares fois depuis le début de notre périple en Andalousie, le ciel est nuageux!

De là nous prenons la direction de la Plaza de la Constitución, là où se trouve la puerta de Tierra, l’une des trois portes qui demeurent encore des remparts du XVIe siècle. Elle a été construite au XVIIIe siècle par l’architecte Torcuato Cayón.

Puis, nous retournons vers la cathédrale Santa Cruz que nous avons visitée hier, et ce, pour voir dans l’ancienne cathédrale, celle qui a été initialement érigée en 1260. Celle-ci est de taille plus modeste que la nouvelle.

Nous continuons nos visites en nous rendant à l’Oratorio de la Santa Cueva. Une toute petite église-musée qui s’étale sur trois étages.

Photo ci-dessus : Trois magnifiques toiles de Francisco de Goya (1746-1826) décorent la chapelle haute de « l’Oratorio de la Santa Cueva »… dont celle-ci, « La última cena », « La dernière Cène », où le Christ et ses apôtres sont assis au sol!

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
9
Fév/21
0

Le Castillo de San Sebastián et la magnifique cathédrale de Cádiz!

Texte, recherches et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le 88e d’une longue série de reportages relatifs à une étourdissante odyssée en Andalousie et en Algarve, un voyage à quatre que nous avons terminé à Lisbonne au Portugal au printemps 2014

Cathédrale, Cádiz, Andalousie, Espagne

Cádiz, Espagne, mercredi 4 juin 2014 - Fort d’une bonne vue d’ensemble de la cité de Cádiz grâce à notre « tour de ville » en Bus Turístico, nous avons enchaîné avec une agréable promenade sur l’Alameda de Apodaca

Après avoir admiré la très belle façade de l’église de la Nostra Senora del Carmen y Santa Teresa, nous avons traversé le parque Genovés jusqu’au Castillo de Santa Catalina, observant au passage la Playa Caleta, la seule plage située dans un centre historique.

Nous poursuivons en nous rendant au Castillo de San Sebastián, une forteresse, datant du début du XVIIIe siècle, située au bout de la plage de « La Caleta », sur une petite île séparée de la ville principale.

Puis, pour compléter notre première journée de découverte de Cádiz, nous entrons dans la cathédrale Santa Cruz… elle qui possède un grand dôme doré, visible de partout dans la ville.

Photo ci-dessus : La cathédrale de Cádiz et son superbe dôme que l’on voit de partout dans la ville.

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
7
Fév/21
0

À la découverte de Cádiz… le Parque Genovés, le Castillo de Santa Catalina et la Playa Caleta!

Texte, recherches et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le 87e d’une longue série de reportages relatifs à une étourdissante odyssée en Andalousie et en Algarve, un voyage à quatre que nous avons terminé à Lisbonne au Portugal au printemps 2014

Calle Virgen de la Palma, Cádiz, Andalousie, Espagne

Cádiz, Espagne, mercredi 4 juin 2014 - Nos premiers pas dans la ville de Cádiz ont été intéressants. Après un court arrêt sur la plaza San Juan de Dios et une exploration de la ville en Bus Turístico, nous avons amorcé une fort agréable promenade sur l’Alameda de Apodaca

Puis, nous avons admiré la très belle façade de l’église de la Nostra Senora del Carmen y Santa Teresa… toute rose, avant de traverser le parque Genovés, datant de 1892, où d’importants travaux de restauration étaient en cours…

Au terme d’un excellent dîner sur la superbe calle Virgen de la Palma, nous avons continué notre promenade jusqu’au Castillo de Santa Catalina observant au passage la petite marina et la Playa Caleta, la seule plage située dans un centre historique.

Photo ci-dessus : Une magnifique petite rue piétonne de Cádiz, la « calle Virgen de la Palma »… à deux pas de la mer.

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
1
Fév/21
0

Cádiz : la plaza de San Juan de Dios, un tour de ville en Bus Turístico et de superbes monuments!

Texte, recherches et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le 86e d’une longue série de reportages relatifs à une étourdissante odyssée en Andalousie et en Algarve, un voyage à quatre que nous avons terminé à Lisbonne au Portugal au printemps 2014

Monumento a las Cortes, Cádiz, Andalousie, Espagne

Cádiz, Espagne, mardi et mercredi, 3 et 4 juin 2014 - Notre séjour de deux semaines à Séville est terminé. Nous filons maintenant en direction de « Cádiz », notre dernier arrêt en Espagne. Nous y séjournerons trois jours, avant de gagner Faro au Portugal.

Nous logeons à l’Hôtel Tryp Caleta, un établissement situé face à la mer sur la superbe plage de la Victoria, très courue des Européens durant l’été. Notre intention était de profiter du sable blanc et de la mer après nos visites du quartier historique… mais malgré un soleil éclatant, le vent froid nous a fait changer d’idée.

Nous allongeons donc notre visite de la vieille ville de Cádiz, une cité, située sur une presqu’île, qui compte plus de 3 000 ans d’histoire, et ce, depuis sa fondation par les Phéniciens. Soulignons qu’au XVIIIe siècle Cádiz, Cadix en français, était le centre économique le plus important de l’Espagne.

Nous amorçons notre balade sur la plaza San Juan de Dios, là où est situé le très bel « Hôtel de Ville », et ce, tout à côté du clocher de l’antique hôpital de San Juan de Dios… un clocher datant de 1614.

Puis, nous longeons les Murallas de San Carlos, un bastion militaire du XVIIIe siècle, et empruntons l’Alameda de Apodaca… où nous nous retrouvons dans un parc à la magnifique végétation et aux superbes monuments!

Photo ci-dessus : « El Monumento a las Cortes », « le monument à la Constitution » en français, a la forme d’un hémicycle faisant face à la mer… comme s’il s’agissait d’une porte monumentale de Cádiz sur la mer.

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
1
Fév/21
0

Notre collection de petits aimants!

Texte et photos de Jacques Lanciault

Voici les liens à la présentation de notre collection de petits aimants... par pays!

Petits aimants d'Espagne

Petits aimants d'Italie

Petits aimants de Croatie, du Montenegro et de Bosnie-Herzégovine

Nos petits aimants de Paris et de ses environs

Nos petits aimants de Buenos Aires

Nos petits aimants d'Australie

Nos petits aimants de Nouvelle-Zélande

Nos petits aimants de Pologne

Nos petits aimants de croisière en mer Baltique et en Mer de Norvège

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
24
Jan/21
0

L’église de San Antonio Abad, le Palacio de la Condesa de Libreja et un peu de magasinage!

Texte, recherches et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le 85e d’une longue série de reportages relatifs à une étourdissante odyssée en Andalousie et en Algarve, un voyage à quatre que nous avons terminé à Lisbonne au Portugal au printemps 2014

Séville, Andalousie, Espagne

Séville, Espagne, lundi 2 juin 2014 - Nous ne sommes pas des Sévillans, mais presque. Nous y allons aujourd’hui de notre 14e jour d’exploration de la magnifique ville de Séville. Il s’agit toutefois de notre dernier jour ici. Demain, nous filons en direction de Cádiz, Cadix en français, où nous installerons nos pénates pour trois jours.

Nous consacrons notre matinée à visiter une église, la Iglesia de San Antonio Abad, et un palais, le Palacio de la Condesa de Libreja.

Par la suite, nous vagabonderons dans les rues commerciales de la ville afin de dénicher quelques souvenirs pour les retrouvailles avec nos familles.

Photo ci-dessus : Une magnifique vue sur Séville.. toute en tuiles d’azulejos, une œuvre que nous avons pu admirer dans une petite « calle » du quartier « Centro » de la capitale de l’Andalousie.

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
20
Jan/21
1

La corrida à Séville… ou le grand « art » de maltraiter les taureaux!

Texte, recherches et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le 84e d’une longue série de reportages relatifs à une étourdissante odyssée en Andalousie et en Algarve, un voyage à quatre que nous avons terminé à Lisbonne au Portugal au printemps 2014

Plaza de Toros de la Real Maestranza de Caballería de Sevilla, Séville, Andalousie, Espagne

Séville, Espagne, dimanche 1er juin 2014 - Nous assistions ce soir à notre première corrida à vie… et nous n’avons pas mis beaucoup de temps à être convaincus, tant Céline que moi, qu’il s’agirait également de notre dernière.

Une corrida est à la fois un très beau spectacle — élégance des costumes des très nombreux participants, grâce et courage des toréadors et impressionnante carrure des énormes taureaux qui sont jetés en pâture aux hommes — et à la fois une véritable boucherie… qui, nous semble-t-il, n’a pas sa place dans une société dite civilisée!

Nous présentons ci-dessous quelques-uns des clichés que nous avons réalisés.

Une grande majorité des photos nous montrent la grâce et le courage des toréadors… mais d’autres, malheureusement, présentent des hommes s’acharnant avec violence sur des taureaux que l’on voit souffrants dans leurs difficiles derniers moments de vie… juste avant de rendre les armes, et ce, sous les applaudissements de la foule!

Photo ci-dessus : Une image de gestes gracieux du toréador face à une bête impressionnante.

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés: