JacquesLanciault.com Des mots et des photos… pour devoir de mémoire!


30
Sep/16
0

Berlin : le musée d’art contemporain de la gare désaffectée de Hambourg… et la nouvelle gare !

Texte et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le 79e d’une longue série de reportages relatifs à un fascinant voyage en Allemagne que nous avons réalisé avec Voyages Lambert à l’automne 2015 !

Musée d’Art contemporain de la gare désaffectée de Hambourg, Berlin, Allemagne

Berlin, Allemagne, jeudi 29 octobre 2015 – Nous en sommes à notre quatrième journée seuls dans la capitale allemande.

C’est aujourd’hui que nos « Museum pass Berlin » arrivent à échéance. Nous en profiterons donc pour visiter trois autres musées. Évidemment, au cours des deux premières journées, nous avons privilégié la visite d’institutions muséales exposant des oeuvres touchant de près nos intérêts. Il n’est donc pas surprenant qu’aujourd’hui les musées d’histoire naturelle, d’art contemporain et d’histoire allemande ne nous aient point comblés !

Malgré tout, pour notre grand plaisir, nous avons encore découvert de beaux secteurs de la ville de Berlin.

Photo ci-dessus : Le musée d’Art contemporain de Berlin prend place dans l’ancienne gare désaffectée de Hambourg ! Si les expositions ont peu retenu notre attention, l’architecture des lieux elle, nous a particulièrement impressionnés.

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Nouvelles
28
Sep/16
0

À la découverte de la Pologne!

Texte de Céline et Jacques Lanciault

Varsovie, Pologne.

Laval, Québec, le 28 septembre 2016 - Pour ceux et celles qui auraient raté les textes préliminaires que nous avons rédigés suite à notre séjour en Pologne, un périple réalisé à la fin de l’été 2016, voici les liens qui vous conduiront à chacun des textes présentant quelques photos de nos découvertes de ce merveilleux pays!

Nous commencerons sous peu la publication de textes détaillés, agrémentés de nombreuses photos!

Vous pouvez lire les premiers textes de nos reportages sur la Pologne en cliquant sur les liens ci-dessous ou en accédant directement à la rubrique « Voyages »: Notre voyage «Pologne» :

Remplis sous: Nouvelles
22
Août/16
0

Art public – «Les jeux de ficelles»… de Pierre Bourgault!

Texte et photos de Jacques Lanciault

Au fil de nos voyages, nous avons admiré très souvent des œuvres d’art dans les rues, sur les murs, devant les édifices, dans les parcs, etc.! Curieusement lorsque nous sommes chez nous, au Québec, nous prêtons moins attention et souvent ne les remarquons pas. Pourtant, l’art public est en pleine effervescence au pays !

Au fil des prochains jours, des prochaines semaines, voire des prochains mois, nous partagerons avec vous ces œuvres de chez nous que nous avons découvertes au fil de nos déplacements !  Voici le 11e de notre série de reportages sur nos trouvailles...

Les jeux de ficelles, Montréal, Québec

Laval, Québec, 22 août 2016 – Le complexe du nouveau CHUM sera gigantesque, en fait il l’est déjà même si les travaux de construction sont loin d’être terminés. Outre l’œuvre que nous commentons aujourd’hui, le complexe présente nombre d’occasions de s’extasier. Nous y reviendrons.

Devant une des bâtisses du complexe dont les travaux semblent terminés, celle abritant le « Centre de recherche du Centre hospitalier de l'Université de Montréal » sise au 900 de la rue Saint-Denis à Montréal, nous pouvons admirer sur son parvis une « œuvre d’art public : « Les jeux de ficelles », une réalisation de 2013 de l’artiste Pierre Bourgault.

Il s’agit, comme nous pouvons le lire sur le site Internet Art public Montréal : « d’une grande sculpture aux formes organiques, transparente et légère, qui initie un mouvement asymétrique dans un lieu construit. Une poésie graphique et sculpturale transposée dans un espace public. Ce travail s’inscrit dans la série Les sculptures habitables initiée par l’artiste en 1969. »

« Évoquant un geste réalisé à la main, l’oeuvre rappelle un jeu inuit de manipulation de ficelles (ayarak en inuktitut). »

« L’artiste a refait le parcours de la ficelle avec de la broche, puis l’a étiré en sculpture 3D. L’échelle monumentale de la sculpture se réduit à un niveau intimiste lorsqu’on tente de retracer l’origine du geste, son début et sa fin. »

Photo ci-dessus : L’œuvre « Les jeux de ficelles » est discrète dans le gigantisme des bâtiments l’entourant… mais lorsque l’on s’y attarde, elle vaut le coup d’oeil.

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Nouvelles
18
Août/16
0

Art public – « Forgotten Memories »… de Mateo !

Texte, recherches et photos de Jacques Lanciault

Au fil de nos voyages, nous avons admiré très souvent des œuvres d’art dans les rues, sur les murs, devant les édifices, dans les parcs, etc.! Curieusement lorsque nous sommes chez nous, au Québec, nous prêtons moins attention et souvent ne les remarquons pas. Pourtant, l’art public est en pleine effervescence au pays !

Au fil des prochains jours, des prochaines semaines, voire des prochains mois, nous partagerons avec vous ces œuvres de chez nous que nous avons découvertes au fil de nos déplacements !  Voici le 10e de notre série de reportages sur nos trouvailles...

Forgotten Memories, Montréal, Québec

Laval, Québec, 17 août 2016 – À l’angle de la rue Beaubien et de la neuvième avenue à Montréal, sur le mur sud-ouest d’un petit commerce prend place une belle murale montrant un enfant heureux les deux bras au ciel !

L’œuvre qui date de 2013 est de l’artiste de rue Mateo, de son vrai nom Mathieu Bories, un Français d’origine ayant étudié à Montréal.

Photo ci-dessus : L’œuvre « Forgotten memories » de l’artiste Mateo que l’on peut admirer à l’angle de la rue Beaubien et 9e avenue est joyeuse !.

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Nouvelles
16
Août/16
0

Art public – « Générations » : une murale rendant hommage à la détermination des femmes innues

Texte, recherches et photos de Jacques Lanciault

Au fil de nos voyages, nous avons admiré très souvent des œuvres d’art dans les rues, sur les murs, devant les édifices, dans les parcs, etc.! Curieusement lorsque nous sommes chez nous, au Québec, nous prêtons moins attention et souvent ne les remarquons pas. Pourtant, l’art public est en pleine effervescence au pays !

Au fil des prochains jours, des prochaines semaines, voire des prochains mois, nous partagerons avec vous ces œuvres de chez nous que nous avons découvertes au fil de nos déplacements !  Voici le 9e de notre série de reportages sur nos trouvailles...

Générations, Montréal, Québec

Laval, Québec, 16 août 2016 – Récemment, nous nous sommes rendus au centre-ville de Montréal, dans les environs de la Grande bibliothèque. Sur la petite avenue Savoie, sise tout juste derrière l’antre des livres des Québécois, nous avons admiré une très belle murale.

Celle-ci ne comporte pas de titre, mais une recherche sur Internet nous a permis de l’identifier comme étant « Générations », une œuvre de l’artiste Gene Pendon, réalisée à l’occasion du festival « Présence autochtone ». Il s’agit de la huitième murale produite par « MU » dans le Quartier latin depuis 2007.

Soulignons que « MU » est un organisme dont la mission est d’embellir Montréal en réalisant des murales ancrées dans les communautés locales,

La fresque intitulée « Générations », qui est monumentale, s’inspire d’un extrait du livre  « Bâtons à message » de Josephine Bacon,  une poétesse innue originaire de Betsiamites

L’œuvre peut-on lire sur le site de « MU » rend hommage à la détermination des femmes innues qui luttent pour le respect et la préservation de leur riche patrimoine naturel, historique, humain et culturel.

Photo ci-dessus : Sur cette murale, le portrait des Innues de trois générations différentes évoque l’importance de la transmission du savoir, des traditions, des coutumes et de la mémoire collective d’une génération à l’autre. L’arrière-plan représente l’interprétation par l’artiste des forces naturelles —terre, ciel, faune et flore — du Grand Nord.

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Nouvelles
13
Août/16
0

Élisabeth Louise Vigée Le Brun au Musée des beaux-arts du Canada : superbe!

Texte, recherche et photos de Jacques Lanciault

Élisabeth Louise Vigée Lebrun au Musée des beaux-arts du Canada, Ottawa, Canada

Laval, Québec, le 12 août 2016 – Des œuvres de la portraitiste de la reine Marie-Antoinette, Élisabeth Louise Vigée Lebrun, nous en avons admirées à Paris, à Avignon, à Berlin, à New York, à Philadelphie, à Fort Lauderdale, à Buenos Aires et certainement ailleurs dans le monde aussi ! Alors, que le Musée des beaux-arts du Canada lui rend hommage cet été en présentant une rétrospective de son œuvre, c’était une évidence que nous nous rendrions dans la capitale nationale pour découvrir cette exposition !

Photo ci-dessus : Portrait d'une jeune femme datant de 1797... dont on ignore encore aujourd'hui l'identité!

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Nouvelles
3
Août/16
0

Pompéi et Toulouse-Lautrec s’affichent au Musée des Beaux-arts de Montréal!

Texte et photos de Jacques Lanciault

Pompéi : une ville romaine, MBAM, 2016

Laval, Québec, le 3 août 2016 - Les expositions en cours au Musée des beaux-arts de Montréal, « Toulouse-Lautrec affiche la belle époque » et « Pompeii : une ville romaine »... nous ont laissés sur notre appétit! Est-ce parce que nous avons visité le site de la cité ensevelie de Pompéi, le musée national d'archéologie de Naples et le musée Toulouse-Lautrec d'Albi. Probablement, car les deux expositions sont intéressantes et présentent de superbes oeuvres, c’est certain, mais avouons que pour nous, il y avait fort peu d'oeuvres inédites.

Photo ci-dessus : Cette superbe statue de bronze, une jeune femme agrafant son péplos, est une des cinq statues retrouvées au XVIIIe siècle dans la « Villa dei Papiri » à Herculanum.

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Nouvelles
31
Juil/16
0

Art public – L’immense « Fresque Desjardins de Lévis »!

Texte, recherches et photos de Jacques Lanciault

Au fil de nos voyages, nous avons admiré très souvent des œuvres d’art dans les rues, sur les murs, devant les édifices, dans les parcs, etc.! Curieusement lorsque nous sommes chez nous, au Québec, nous prêtons moins attention et souvent ne les remarquons pas. Pourtant, l’art public est en pleine effervescence au pays !

Au fil des prochains jours, des prochaines semaines, voire des prochains mois, nous partagerons avec vous ces œuvres de chez nous que nous avons découvertes au fil de nos déplacements !  Voici le 8e de notre série de reportages sur nos trouvailles...

 Fresque Desjardins de Lévis, Lévis, Québec

Laval, Québec, 31 juillet 2016 – En visite à Lévis pour assister à un tournoi de baseball de notre petit-fils Félix, nous avons profité de l'occasion pour nous promener dans le Vieux-Lévis... tout près des berges du fleuve Saint-Laurent!

Dans les bureaux de la « Gare fluviale de Lévis », nous avons trouvé un feuillet publicitaire qui annonçait la présence tout près d'une immense fresque sur l'histoire de ville de Lévis... Nous avons décidé de nous y rendre. Nous n'avons pas été déçus.

Photo ci-dessus : Une toute petite partie de la Fresque Desjardins de Lévis, réalisée par les artistes de l'Atelier de l'Émérillon, une fresque qui s’étire sur 470 mètres carrés !

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Nouvelles
28
Juil/16
0

Le « tour du chapeau » pour notre petite Chloé!

Texte et recherches de Jacques Lanciault

Chloé Lanciault

Laval, Québec, le 28 juillet 2016 – Entre autres sports que pratique notre petite Chloé, il y a le soccer! Elle porte les couleurs des Pumas de Montréal-Nord, une équipe de soccer féminin qui évolue dans la division de jeu des 9 ans et moins, et ce, même si notre petite-fille n'est âgée que de 8 ans!

Elle en est à sa deuxième année avec cette équipe qui ne compte plus ses victoires, tant en saison régulière qu'en tournoi. Pour simplifier les choses, disons qu'en un peu plus d'une année de jeu, incluant la saison d'hiver, on compte leurs défaites sur les doigts d'une seule main.

L'entraîneur de l'équipe a enseigné à ses joueuses les aspects techniques du soccer à force de séances d'entraînement hebdomadaires, en plus de leur inculquer le sens du jeu en étant très volubile lors des matchs!

Chloé a beaucoup appris. Elle évolue à la défensive et, jusqu'à hier soir, elle jouait un rôle effacé, mais efficace au sein de son équipe, brillant à contrer les poussées offensives des joueuses adverses.

Photo ci-dessus : Chloé est sur le point de sortir le ballon de sa zone, le transportant en déjouant ses adversaires jusqu'au centre du terrain où elle le passe à une coéquipière!

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

27
Juil/16
0

Passionnant échange épistolaire avec ma petite-fille!

Texte de Jacques Lanciault

Chloé Lanciault

Laval, Québec, le 27 juillet 2016 – L’école de mes petits-enfants convie annuellement les élèves de deuxième année à participer à un échange épistolaire avec une personne de leur entourage... d’une autre génération. L’idée est géniale, puisqu’outre de permettre aux jeunes de s’initier à une pratique en voie de disparition, elle leur offre aussi une occasion unique de se familiariser avec la réflexion sur un sujet donné, la composition d’un texte structuré, l’écriture comme telle, en plus d’apprendre sur tout le processus entourant la transmission d’une lettre par la poste… royale! Le projet permet également d’échanger sur des sujets dont nous ne parlerions pas nécessairement un dimanche soir à la table avec toute la famille!

J’étais la "personne d'une autre génération" qui a pris part à ce beau projet avec Félix, il y a quelques années. L’hiver dernier, c’est avec Chloé que je l’ai vécu! Dans les deux cas, les échanges ont été des plus intéressants.

Photo ci-dessus : Le projet prévoit même d’amener les enfants à poster eux-mêmes les lettres à leurs correspondants! (Photo courtoisie de l’enseignante de Chloé)