19
Août/22
0

Wow! Chloé au match des étoiles féminines des Jeux du Québec!

Tournoi de soccer féminin des Jeux du Québec « Laval 2022 »

Texte et photo de Jacques Lanciault

Chloé Lanciault, Équipe Laval, Jeux du Québec 2022

Mirabel, Québec, le 19 août 2022 - Wow! Le CF Montréal, en collaboration avec Soccer Québec, a annoncé aujourd'hui qu’il organisera un tout premier "Match des étoiles féminines", le dimanche 4 septembre à 15 h 30 au Stade Saputo!

Le communiqué de presse mentionne que ce match alignera les joueuses de soccer de 13 et 14 ans (nées en 2008-2009) qui se sont le plus illustrées lors de la 55e finale des Jeux du Québec, qui avait lieu à Laval, du 26 au 30 juillet dernier.

Et... notre petite-fille, Chloé, elle qui avec ses coéquipières de la troupe lavalloise ont remporté la médaille de bronze lors de ces Jeux... a été sélectionnée!

Que dire de plus que je suis un grand-papa très fier de ma petite fille!

Quant à la principale intéressée, elle précise "Je suis un peu stressée, surtout que les recruteurs vont probablement être là, mais ça va être une super belle expérience".

Photo ci-dessus : Chloé en pleine action!

Chloé Lanciault, Équipe Laval, Jeux du Québec 2022

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
19
Août/22
0

Art public – « Printemps » (Marc-Antoine Côté) et « Canopée d’or » (Mélanie Arcand)

Texte, recherches et photos de Jacques Lanciault

Au fil de nos voyages, nous avons admiré très souvent des œuvres d’art dans les rues, sur les murs, devant les édifices, dans les parcs, etc.! Curieusement lorsque nous sommes chez nous, au Québec, nous prêtons moins attention et souvent ne les remarquons pas. Pourtant, l’art public est en pleine effervescence au pays!

Depuis déjà quelques années, nous partagerons avec vous les œuvres de chez nous que nous avons découvertes au fil de nos déplacements! Voici le 272e de notre série de reportages sur nos trouvailles…

Printemps, Marc-Antoine Côté, Inverness, Québec

Inverness, Québec, 6 juillet 2022 - Notre promenade à la découverte des sculptures en bronze de la « Galerie à ciel ouvert d’Inverness » nous mène… à une sculpture en aluminium!

Nous sommes devant le 1856 de la rue Dublin… où un projet d’habitations pour personnes aînées a vu le jour durant la pandémie de la COVID-19 et où les premiers résidents y sont depuis octobre 2020.

Devant la première unité d’habitation, face à la rue Dublin, au centre d’une rocaille prend place une impressionnante roche blanche et grise…

Il s’agit de l’œuvre intitulée « Printemps », une sculpture en aluminium réalisée par l’artiste Marc-Antoine Coté.

Un peu plus loin, sur la façade d’une autre unité d’habitation, nous pouvons admirer la représentation d’un arbre cette fois-ci en bronze. Cette sculpture est titrée « Canopée d’or » et elle est une réalisation de l’artiste Mélanie Arcand.

Les deux sculptures sont des œuvres de la « Galerie à ciel ouvert d’Inverness ». « Printemps » est un don de « L’Atelier du bronze d’Inverness », tandis que « Canopée d’or » a été offert par la « Fonderie d’art d’Inverness ».

Photo ci-dessus : Une impressionnante « roche » intitulée « Printemps », une sculpture en aluminium de l’artiste Marc-Antoine Côté.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
18
Août/22
0

Art public – «  La vache  » (Lewis Pagé)

Texte, recherches et photos de Jacques Lanciault

Au fil de nos voyages, nous avons admiré très souvent des œuvres d’art dans les rues, sur les murs, devant les édifices, dans les parcs, etc.! Curieusement lorsque nous sommes chez nous, au Québec, nous prêtons moins attention et souvent ne les remarquons pas. Pourtant, l’art public est en pleine effervescence au pays!

Depuis déjà quelques années, nous partagerons avec vous les œuvres de chez nous que nous avons découvertes au fil de nos déplacements! Voici le 271e de notre série de reportages sur nos trouvailles…

La vache, Lewis Pagé, Inverness, Québec

Inverness, Québec, 6 juillet 2022 - Notre promenade à la découverte des sculptures en bronze de la « Galerie à ciel ouvert d’Inverness » nous mène devant la « Galerie Denis Gagnon » où une vache en bronze est à brouter l’herbe devant l’édifice!

Cette sculpture intitulée « La vache » est l’une des quelque 26 œuvres et plus que l’on retrouve principalement sur la rue principale d’Inverness, la rue Dublin.

« La vache » est une réalisation de l’artiste Lewis Pagé.

Photo ci-dessus : Une sculpture tout ce qui a de plus réaliste… « La vache » est une œuvre de l’artiste Lewis Pagé.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
17
Août/22
0

Art public – «  Galerie à ciel ouvert d’Inverness  » (six sculptures)

Texte, recherches et photos de Jacques Lanciault

Au fil de nos voyages, nous avons admiré très souvent des œuvres d’art dans les rues, sur les murs, devant les édifices, dans les parcs, etc.! Curieusement lorsque nous sommes chez nous, au Québec, nous prêtons moins attention et souvent ne les remarquons pas. Pourtant, l’art public est en pleine effervescence au pays!

Depuis déjà quelques années, nous partagerons avec vous les œuvres de chez nous que nous avons découvertes au fil de nos déplacements! Voici le 270e de notre série de reportages sur nos trouvailles…

Les Veilleurs, Josée ArSenO, Inverness, Québec

Inverness, Québec, 6 juillet 2022 - Nous poursuivons notre exploration de la « Galerie à ciel ouvert d’Inverness ». Déjà nous avons présenté en ces pages 14 sculptures de cette galerie.

Ce musée à ciel ouvert compte plus de 25 sculptures de bronze, toutes d’artistes québécois, présentées sur un circuit qui s’étire sur un peu plus de 1,2 km, principalement sur la rue principale d’Inverness, la rue Dublin.

L’Atelier du Bronze et la Fonderie d’Art, deux entreprises qui ont fait d’Inverness « La capitale du bronze au Québec », ont offert le bronze pour les sculptures, tandis que la Municipalité a défrayé les frais pour la mise en place des structures nécessaire pour accueillir ces œuvres.

Lors d’une des nombreuses séances d’inauguration d’œuvres, le maire d’Inverness a souligné à juste titre « qu’en raison de la longévité exceptionnelle du bronze, la signature spécifique de notre village sera encore visible dans bien des générations! »

Ajoutant : « Il sera possible dans mille ans de parler encore d’Inverness comme un haut lieu du bronze au Canada. »

Nous présentions ici six œuvres…

« Polyscope » de Paul Salois, « Tel un funambule » de Catherine St-Pierre, « Arbre » d’Anne Renard, « Clovis, ou la folie de voir » de Paryse Martin, « La Coulée et le Parapluie » de François Mathieu et « Les Veilleurs » de Josée ArSenO.

Photo ci-dessus : L’affiche qui accompagne l’œuvre de Josée ArSenO intitulée « Les Veilleurs » indique ceci : « Nisgan le Grand Esprit, accompagné de deux corbeaux, veillent sur le monde avec bienveillance et douceur, afin de préserver la Paix et l’Amour sur tous les plans.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
16
Août/22
0

Art public – « Consolation » (Anne Renard)

Texte, recherches et photos de Jacques Lanciault

Au fil de nos voyages, nous avons admiré très souvent des œuvres d’art dans les rues, sur les murs, devant les édifices, dans les parcs, etc.! Curieusement lorsque nous sommes chez nous, au Québec, nous prêtons moins attention et souvent ne les remarquons pas. Pourtant, l’art public est en pleine effervescence au pays!

Depuis déjà quelques années, nous partagerons avec vous les œuvres de chez nous que nous avons découvertes au fil de nos déplacements! Voici le 269e de notre série de reportages sur nos trouvailles…

Consolation, Anne Renard, Inverness, Québec

Inverness, Québec, 6 juillet 2022 - Déjà nous avons présenté « Canarderie » de Denis Gagnon et Maude Lauzière-Dumas, « Le motocycliste », de Marie-Claude Demers et « Nos racines » de Mélanie Arcand.

Voici maintenant « Consolation » d’Anne Renard, ce qui complète la présentation des quatre sculptures que l’on retrouve sur la place St Andrew’s, au cœur du village d’Inverness, quatre œuvres qui sont parties intégrante de la « Galerie à ciel ouvert d’Inverness ».

« Consolation est le titre de l’œuvre qu’Anne Renard a choisi parmi la collection de sa galerie d’art d’offrir pour représenter Inverness », peut-on lire sur Internet dans la revue « Le Tartan d’Inverness ».

« Elle montre une mère qui se penche sur son enfant pour le consoler et lui apporter protection et bienveillance. C’est une très belle œuvre qui rappelle la place importante qu’occupent la famille et les enfants parmi les valeurs primordiales à Inverness. »

Photo ci-dessus : La très belle sculpture d’Anne Renard intitulée « Consolation ».

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
15
Août/22
0

Art public – « Nos racines » (Mélanie Arcand)

Texte, recherches et photos de Jacques Lanciault

Au fil de nos voyages, nous avons admiré très souvent des œuvres d’art dans les rues, sur les murs, devant les édifices, dans les parcs, etc.! Curieusement lorsque nous sommes chez nous, au Québec, nous prêtons moins attention et souvent ne les remarquons pas. Pourtant, l’art public est en pleine effervescence au pays!

Depuis déjà quelques années, nous partagerons avec vous les œuvres de chez nous que nous avons découvertes au fil de nos déplacements! Voici le 268e de notre série de reportages sur nos trouvailles…

Nos racines, Mélanie Arcand, Inverness, Québec

Inverness, Québec, 6 juillet 2022 - La place St Andrew’s, au cœur du village d’Inverness, présente quatre sculptures de la « Galerie à ciel ouvert d’Inverness ». Déjà nous avons présenté « Le motocycliste », de Marie-Claude Demers. Voici maintenant « Nos racines » de Mélanie Arcand.

La sculpture montre un arbre majestueux… à l’ombre duquel jouent deux fillettes.

L’affiche nous indique que pour l’artiste, cet arbre représente la nature très présente à Inverness où ses deux filles grandissent et prennent racine.

Photo ci-dessus : Ce qui a attiré notre regard dans la sculpture « Nos racines », ce sont vraiment les deux petites filles, plus que l’arbre.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
14
Août/22
0

Art public – « Le motocycliste » (Marie-Claude Demers)

Texte, recherches et photos de Jacques Lanciault

Au fil de nos voyages, nous avons admiré très souvent des œuvres d’art dans les rues, sur les murs, devant les édifices, dans les parcs, etc.! Curieusement lorsque nous sommes chez nous, au Québec, nous prêtons moins attention et souvent ne les remarquons pas. Pourtant, l’art public est en pleine effervescence au pays!

Depuis déjà quelques années, nous partagerons avec vous les œuvres de chez nous que nous avons découvertes au fil de nos déplacements! Voici le 267e de notre série de reportages sur nos trouvailles…

Le motocycliste, Marie-Claude Demers, Inverness, Québec

Inverness, Québec, 6 juillet 2022 - Comme mentionné précédemment, quatre sculptures de la « Galerie à ciel ouvert d’Inverness » sont exposées sur la place St Andrew’s, au cœur du village, et ce, depuis leur inauguration, le 12 septembre 2015.

Celle de l’artiste Marie-Claude Demers, « Le motocycliste », semble être un format réduit de la sculpture phare du Musée du bronze que nous avons visité dès notre arrivée à Inverness.

Nos recherches sur Internet nous ont appris que la sculpteure Marie-Claude Demers a choisi de demeurer dans son créneau habituel, qui est celui de l’humour, en caricaturant des scènes du quotidien.

« Son œuvre représente un jeune homme sur sa petite moto de type vespa qui se donne des airs de matamore avec ses habits signés Ducati. Quant à sa compagne, assise en amazone derrière lui, elle fait davantage preuve de coquetterie avec son petit sac et ses bijoux que d’une mordue de la moto. »

Nous avions grandement apprécié l’œuvre au musée et il est fort agréable de la retrouver au cœur de la « Galerie à ciel ouvert d’Inverness »

Photo ci-dessus : « Le motocycliste », une pièce vraiment magnifique de l’artiste Marie-Claude Demers.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
13
Août/22
0

Art public – « Canarderie » (Denis Gagnon et Maude Lauzière-Dumas)

Texte, recherches et photos de Jacques Lanciault

Au fil de nos voyages, nous avons admiré très souvent des œuvres d’art dans les rues, sur les murs, devant les édifices, dans les parcs, etc.! Curieusement lorsque nous sommes chez nous, au Québec, nous prêtons moins attention et souvent ne les remarquons pas. Pourtant, l’art public est en pleine effervescence au pays!

Depuis déjà quelques années, nous partagerons avec vous les œuvres de chez nous que nous avons découvertes au fil de nos déplacements! Voici le 266e de notre série de reportages sur nos trouvailles…

Canarderie, Denis Gagnon et Maude Lauzière-Dumas, Inverness, Québec

Inverness, Québec, 6 juillet 2022 - À quelques pas du « Parc du 175e » à Inverness se trouve une petite placette… décorée de plusieurs sculptures qui sont partie intégrante de la « Galerie à ciel ouvert d’Inverness ». Il s’agit de la place St-Andrew’s, elle qui est située à l’angle des rues Dublin et Gosford.

Cette place et les quatre œuvres de bronze qui en font une place remarquable ont été inaugurées le 12 septembre 2015.

Une des œuvres est particulièrement spectaculaire. Il s’agit d’un amoncellement de petits canards jaune de baignoire!

La sculpture, nous indique l’affichette, est en bronze! Elle est une réalisation des artistes Denis Gagnon et Maude Lauzière-Dumas et se nomme « Canarderie ». Elle est constituée d’un assemblage de 95 petits canards jaunes!

Nos recherches sur Internet nous ont appris que les deux artistes ont souhaité présenter une œuvre colorée qui évoque quelque chose de rassembleur et de familial. « Les canards rappellent l’enfance et parlent à chacun de nous ».

Et ce qui rend l’œuvre encore plus intéressante est qu’elle est appelée à se colorer davantage avec le temps.

En effet, un des auteurs, Denis Gagnon, a profité de l’inauguration de l’installation pour annoncer son projet de vendre des exemplaires de petits canards et qu’une partie des revenus iront au soutien de la jeunesse d’Inverness.

Bref, pour chaque vente de canard individuel, un de ceux qui font partie de l’assemblage de la place St Andrew’s verra son bec changer de couleur.

Wow! Une idée originale et généreuse

Photo ci-dessus : « Canarderie », une sculpture spectaculaire des artistes Denis Gagnon et Maude Lauzière-Dumas.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
12
Août/22
0

Art public – « Mégalithe » (Mario Carrier)

Texte, recherches et photos de Jacques Lanciault

Au fil de nos voyages, nous avons admiré très souvent des œuvres d’art dans les rues, sur les murs, devant les édifices, dans les parcs, etc.! Curieusement lorsque nous sommes chez nous, au Québec, nous prêtons moins attention et souvent ne les remarquons pas. Pourtant, l’art public est en pleine effervescence au pays!

Depuis déjà quelques années, nous partagerons avec vous les œuvres de chez nous que nous avons découvertes au fil de nos déplacements! Voici le 265e de notre série de reportages sur nos trouvailles…

Mégalithe, Mario Carrier, Inverness, Québec

Inverness, Québec, 6 juillet 2022 - Nous sommes toujours en pause dans le beau « Parc du 175e », au cœur du village d'Inverness!

Après avoir admiré la murale commémorant le 175e anniversaire de la fondation du village d’Inverness, une œuvre de l’artiste Annie St-Jean qui ne fait pas partie de la « Galerie à ciel ouvert d’Inverness », nous retrouvons les œuvres de la « galerie » avec la sculpture intitulée « Mégalithe ».

L’œuvre, en verre et en pierre, est du sculpteur Mario Carrier.

L’affichette présentant la sculpture mentionne ce qui suit : « Puisant dans une variété de techniques, l’artiste allie divers médiums tel que le travail de la pierre et du métal fusionnés à son médium de prédilection, le verre. C’est cette fusion de matières et d’éléments contrastants qui personnifie l’univers unique de se sculpteur.

Son œuvre est un doux passage d’une certaine rigidité à la fluidité pure, de la transparence à l’opacité et du satiné au texturé. Son œuvre se définit par un continuel croisement de médiums et de techniques caractérisé de contrastes, de couleurs, de formes et de textures. »

Photo ci-dessus : « Mégalithe », une sculpture en verre et en pierre de l’artiste Mario Carrier.

Pour lire nos textes sur l’art public, vous pouvez accéder à nos pages web en cliquant sur le lien suivant : Art public au Québec... murales, sculptures, monuments, installations, etc.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
10
Août/22
0

Art public – « 175e anniversaire d’Inverness » (Annie St-Jean)

Texte, recherches et photos de Jacques Lanciault

Au fil de nos voyages, nous avons admiré très souvent des œuvres d’art dans les rues, sur les murs, devant les édifices, dans les parcs, etc.! Curieusement lorsque nous sommes chez nous, au Québec, nous prêtons moins attention et souvent ne les remarquons pas. Pourtant, l’art public est en pleine effervescence au pays!

Depuis déjà quelques années, nous partagerons avec vous les œuvres de chez nous que nous avons découvertes au fil de nos déplacements! Voici le 264e de notre série de reportages sur nos trouvailles…

175e anniversaire d’Inverness, Annie St-Jean, Inverness, Québec

Inverness, Québec, 6 juillet 2022 - Poursuivant notre quête des œuvres constituant la « Galerie à ciel ouvert d’Inverness », nous arrivons dans un petit parc situé tout à côté du cimetière de la ville sur le chemin Gosford.

Ce parc a été aménagé par la communauté d’Inverness pour souligner, le 175e anniversaire de fondation de la municipalité

Bien nommé « Parc du 175e », il est installé au cœur du village. Il a été réalisé grâce aux efforts et à la collaboration de bénévoles du Comité de développement économique d’Inverness et de la Municipalité.

Initialement prévu pour 2020, les festivités du 175e se sont déroulées sur deux années, COVID-19 oblige, et le parc, tout comme la magnifique murale qu’on y retrouve, a été inauguré le 19 septembre 2021.

Tout près de la murale, nous pouvons lire ce qui suit sur une plaque informative : « La population d’Inverness, tout particulièrement les enfants, a été invitée à participer à des ateliers de création en utilisant des photos d’archive et une technique appelée “cyanotype”; un procédé pour le moins original qui fait appel à la lumière du soleil, exploré par la botaniste Anna Atkins en 1843, soit deux ans avant la constitution d’Inverness en 1845. Les œuvres réalisées lors de ces ateliers furent utilisées pour créer la murale pour un assemblage réalisé par l’artiste Annie St-Jean ».

Annie St-Jean est une artiste multidisciplinaire originaire de Montréal qui habite Inverness depuis un peu plus d’une douzaine d’années.

Photo ci-dessus : L’impressionnante murale commémorant le 175e anniversaire de la fondation du village d’Inverness, une œuvre de l’artiste Annie St-Jean, ne fait pas partie de la « Galerie à ciel ouvert d’Inverness »… mais elle est un incontournable dans le village.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés: