24
Avr/20
0

Chong Koh : de jeunes Cambodgiens fort heureux de notre visite! (2e partie)

Texte, recherches et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le 38e d’une longue série de reportages relatifs à notre périple au Vietnam et au Cambodge, un voyage réalisé en novembre 2019

Silk Island, Cambodge

Phnom Penh - Chong Koh, Cambodge, mardi 19 novembre 2019 — Après une descente de bateau hasardeuse, ce matin, une promenade en tuk-tuk nous amènera sur le site d'une école primaire de Chong Koh.

Évidemment, nous y sommes reçus dans l’allégresse des jeunes et des professeurs, entre autres parce que les organisateurs de l’expédition, « Rivages du Monde » ont l’habitude, comme aujourd’hui d’ailleurs, de s’y pointer les bras pleins de fournitures scolaires en cadeau.

L’expérience du contact avec ces jeunes où la barrière de la langue nous empêche d’échanger aura tout de même été fort émotive.

Puis, nous prendrons la direction d’un autre atelier de filage et de confection de vêtements en soie… et oui encore! À moins d’erreur nous en sommes à notre quatrième visite du genre, nettement quelques-unes de trop!

De retour à bord du « RV Mékong Prestige 1", nous poursuivons notre navigation sur le fleuve mythique… en route pour des arrêts à Angkor Ban et à Kampong Cham… demain!

Photos ci-dessus : Les tisserandes de l'île de la soie travaillent sur de très antiques métiers à tisser.

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
24
Avr/20
0

Chong Koh : de jeunes Cambodgiens fort heureux de notre visite! (1re partie)

Texte, recherches et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le 37e d’une longue série de reportages relatifs à notre périple au Vietnam et au Cambodge, un voyage réalisé en novembre 2019

Chong Koh, Cambodge

Phnom Penh - Chong Koh, Cambodge, mardi 19 novembre 2019 — Après une descente de bateau hasardeuse, ce matin, une promenade en tuk-tuk nous amènera sur le site d'une école primaire de Chong Koh.

Évidemment, nous y sommes reçus dans l’allégresse des jeunes et des professeurs, entre autres parce que les organisateurs de l’expédition, « Rivages du Monde » ont l’habitude, comme aujourd’hui d’ailleurs, de s’y pointer les bras pleins de fournitures scolaires en cadeau.

L’expérience du contact avec ces jeunes où la barrière de la langue nous empêche d’échanger aura tout de même été fort émotive.

Puis, nous prendrons la direction d’un autre atelier de filage et de confection de vêtements en soie… et oui encore! À moins d’erreur nous en sommes à notre quatrième visite du genre, nettement quelques-unes de trop!

De retour à bord du « RV Mékong Prestige 1", nous poursuivons notre navigation sur le fleuve mythique… en route pour des arrêts à Angkor Ban et à Kampong Cham… demain!

Photo ci-dessus : Des élèves cambodgiens attentifs aux propos de leur enseignante dans une classe d’une école primaire du petit village de Chong Koh au Cambodge.

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
20
Avr/20
0

Balade en charrette à bœufs… et promenade sur les berges du Mékong à Phnom Penh

Texte et recherches de Céline et Jacques Lanciault, photos Gisèle Grégoire et Jacques Lanciault

Voici le 36e d’une longue série de reportages relatifs à notre périple au Vietnam et au Cambodge, un voyage réalisé en novembre 2019

Kampong Tralach, Cambodge

Kampong Tralach - Phnom Penh, Cambodge, lundi 18 novembre 2019 — Après la visite de la pagode du « Centre de méditation bouddhiste Vipassana Dhura », superbe et très récente, nous filons vers le village de Kampong Tralach… où nous visiterons une autre pagode, celle-ci construite au XVIe siècle, la pagode Wat Kampong Leu!

Mais pour nous y rendre, après un trajet d’une quarantaine de minutes en autocar… nous y allons d’une balade de 25 minutes… en charrette à bœufs!

Puis, nous revenons au bateau, le « Mékong Prestige » pour le dîner, avant d’y aller d'une très agréable promenade sur les berges du Mékong à Phnom Penh en compagnie de nos amis Gisèle et Gérard!

Photo ci-dessus : Petit voyage dans le passé! Nous voici, Céline et moi, bien installés dans une charrette à bœufs, un mode de transport datant probablement du Moyen-âge. On nous mènera ainsi, cahin-caha sur une route de terre battue, à une pagode construite au XVIIe siècle. (Photo de Gisèle Grégoire)

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
18
Avr/20
0

Bénis par un bonze au centre de méditation bouddhiste Vipassana Dhura… au Cambodge

Texte, recherches et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le 35e d’une longue série de reportages relatifs à notre périple au Vietnam et au Cambodge, un voyage réalisé en novembre 2019

Centre de méditation bouddhiste Vipassana Dhura, Oudong, Cambodge

Phnom Penh - Oudong, Cambodge, lundi 18 novembre 2019 — Ce matin, à notre deuxième jour dans la capitale du Cambodge, Phnom Penh, nous partons en expédition en direction de l’ancienne capitale du pays, Oudong.

Dans un premier temps, nous nous arrêterons sur un site bouddhiste très impressionnant, le Centre de méditation bouddhiste Vipassana Dhura.

Outre d’y admirer une immense et superbe pagode, des jardins magnifiques et des monuments splendides, nous recevrons également la « bénédiction des vénérables », et ce, après avoir été fort bien préparés pour cet événement par notre guide pour la partie cambodgienne de la croisière sur le Mékong, Chamrouen.

Par la suite, nous nous rendrons en « charrette à bœufs » à une autre pagode, beaucoup plus âgée celle-là, et où nous pourrons admirer de très belles fresques.

Mais, allons-y d’abord de nos souvenirs de notre passage à la pagode Vipassana Dhura.

Photo ci-dessus : Céline et quelques membres de notre groupe de voyageurs Lambert en position de recueillement alors qu’un des bonzes de l’endroit nous offre la bénédiction des vénérables.

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
15
Avr/20
0

Les horreurs commises par les Khmers rouges racontées au Musée du génocide de Tuol Sleng!

Texte, recherches et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le 34e d’une longue série de reportages relatifs à notre périple au Vietnam et au Cambodge, un voyage réalisé en novembre 2019

Musée du génocide de Tuol Sleng, Phnom Penh, Cambodge

Phnom Penh, Cambodge, dimanche 17 novembre 2019 — En matinée, pendant et au terme de nos explorations du Palais Royal de Phnom Penh et du Musée national du Cambodge, Chamrouen, notre guide pour la partie cambodgienne de la croisière sur le Mékong, nous a prévenus que notre visite de l’après-midi serait difficile, même très difficile.

Et elle l’a été… bien plus encore que nous aurions pu l’imaginer!

Nous sommes ressortis abasourdis et dégoûtés par les horreurs perpétrées à travers tout le Cambodge pendant les quatre années où Pol Pot et les Khmers rouges ont été au pouvoir, soit de 1975 à 1979!

Le « Musée du génocide de Tuol Sleng », qui prend place dans l’ancienne prison S-21 installée dans un lycée sis en plein cœur de Phnom Penh, où Pol Pot et ses sbires ont torturé et exécuté les « ennemis » du régime des Khmers rouges, a été le théâtre d’atrocités hors du commun…

Mais ces tortures et ces meurtres, que notre guide estime à plus de 3,5 millions, n’ont pas été commis que dans cette prison, en fait ils l’ont été aussi un peu partout au Cambodge.

Et ce qui dépasse l’entendement… est que ces actes n’ont, dans bien des cas, jamais été sanctionnés ou presque.

Photo ci-dessus : Le « Mémorial Séra », du nom de l’artiste franco-cambodgien qui l’a réalisé, a été érigée en hommage aux victimes des évacuations forcées sous le régime des Khmers rouges.

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
12
Avr/20
0

Art khmer et dieux hindouiste, bouddhiste et animiste au Musée national du Cambodge

Texte, recherches et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le 33e d’une longue série de reportages relatifs à notre périple au Vietnam et au Cambodge, un voyage réalisé en novembre 2019

Musée national du Cambodge, Phnom Penh, Cambodge

Phnom Penh, Cambodge, dimanche 17 novembre 2019 — Après avoir parcouru dans tous les sens ce matin le magnifique site du palais Royal de Phnom Penh, et constaté que le « Guide culturel de Voyages Lambert » disait vrai en décrivant les lieux comme « une véritable ville dans la ville »… nous partons à la découverte de l’art khmer!

En fait, notre visite au Musée national du Cambodge, guidé de main de maître par Chamrouen, notre guide pour la partie cambodgienne de la croisière sur le Mékong, nous en apprendra beaucoup plus sur les dieux des religions de l’Asie du Sud-Est que sur l’art khmer.

Le Musée national du Cambodge est le principal et le plus grand musée historique et archéologique du pays. Il occupe quatre grandes salles ouvertes sur une très belle cour intérieure verdoyante.

Ce vaste bâtiment de couleur ocre construit entre 1917 et 1920 reflète le style architectural traditionnel khmer et sa décoration s’inspire de l’art angkorien… nous préparant en ce sens à notre incursion prochaine à Siem Réap… sur le site Angkor!

Photo ci-dessus : Un magnifique Bouddha présenté sur fond d’éventail Nāga, celui-ci à sept têtes de serpents.

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
10
Avr/20
0

Cambodge : le magnifique palais royal de Phnom Penh… et la très riche pagode d’Argent (2e partie)

Texte, recherches et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le 32e d’une longue série de reportages relatifs à notre périple au Vietnam et au Cambodge, un voyage réalisé en novembre 2019

Fresques, pagode d'Argent, palais Royal, Phnom Penh, Cambodge

Phnom Penh, Cambodge, dimanche 17 novembre 2019 — Nous voguons toujours sur le fleuve Mékong, mais depuis hier en fin d’après-midi nous sommes maintenant dans la partie cambodgienne du long fleuve asiatique.

Ce matin, le bateau s’est amarré au quai de la ville de Phnom Penh, la capitale du pays, alors que nous étions à prendre notre petit-déjeuner au restaurant du Mékong Prestige.

Pour notre première journée de visites au « Pays des Khmers », nous nous rendons au palais Royal, un site abritant plusieurs bâtiments, tous plus beaux les uns que les autres, dont la résidence officielle du roi du Cambodge.

Le palais Royal, dont la construction a été entreprise en 1860, est immense, sa superficie est presque de 175 000 mètres carrés, et surtout magnifique. Il est l’exemple parfait de l’architecture khmère.

Nous y verrons la salle du trône, de l’extérieur toutefois, puis la très riche pagode d’Argent où nous pourrons admirer le bouddha d’Émeraude… une statue grandeur nature!

Photo ci-dessus : Un des tableaux de la longue fresque que l’on peut admirer autour de la pagode d’Argent du palais Royal de Phnom Penh. L’ensemble raconte la légende de Râmâyana et de la bataille entre les singes et les démons… une histoire qui se termine par la transformation de l’épouse de Râmâyana, Sita, en fleur de lotus!

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
10
Avr/20
0

La « super lune rose » brille sur Mirabel

Texte et photos Jacques Lanciault

Super pleine lune rose

Mirabel, Québec, le 10 avril 2020 - Mardi après-midi, Sylvie Poirier, la responsable des « ateliers et sorties » chez « Photo Laplante », nous lançait comme défi du jour de photographier la pleine lune rose… prévue pour le soir même!

« La pleine lune rose est un phénomène rarissime », précise Marika Simard sur le site Internet de « Salut Bonbjour. » La pleine lune du mois d’avril est reconnue pour être plus brillante et plus imposante que ses acolytes des autres mois. Ce qui la rend 30 % plus étincelante et de 7 % à 14 % plus grosse qu’à l’habitude, c’est sa proximité avec la terre. »

« Cette pleine lune, ajoute-t-elle, qui survient chaque année lors de l’équinoxe du printemps, est aussi appelée à travers le monde la “super lune rose”. Ce surnom lui est donné en référence aux fleurs de cerisiers, qui apparaissent dans certaines régions à cette période de l’année. »

Et elle a raison puisque l’année dernière, à cette même date, nous étions à Washington… où tous les cerisiers étaient en fleurs!

J’ai donc relevé le défi de madame Poirier et vers 21 heures, de mon balcon, on peut dire presque dire que j’ai assisté à un « levé de lune ».
 
Malgré une focale de 200 mm, alors qu’on recommandait d’en utiliser une de 300, j’ai photographié l’astre de la nuit.
 
Je devais vraiment être beau à voir, en pyjama, avec mon trépied, grelottant sur mon balcon du 3e étage!

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
9
Avr/20
0

Cambodge : le magnifique palais Royal de Phnom Penh… et la très riche pagode d’Argent (1re partie)

Texte, recherches et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le 31e d’une longue série de reportages relatifs à notre périple au Vietnam et au Cambodge, un voyage réalisé en novembre 2019

Salle du trône, Palais royal, Phnom Penh, Cambodge

Phnom Penh, Cambodge, dimanche 17 novembre 2019 — Nous voguons toujours sur le fleuve Mékong, mais depuis hier en fin d’après-midi nous sommes maintenant dans la partie cambodgienne du long fleuve asiatique.

Ce matin, le bateau s’est amarré au quai de la ville de Phnom Penh, la capitale du pays, alors que nous étions à prendre notre petit-déjeuner au restaurant du Mékong Prestige.

Pour notre première journée de visites au « Pays des Khmers », nous nous rendons au palais Royal, un site abritant plusieurs bâtiments, tous plus beaux les uns que les autres, dont la résidence officielle du roi du Cambodge.

Le palais Royal, dont la construction a été entreprise en 1860, est immense, sa superficie est presque de 175 000 mètres carrés, et surtout magnifique. Il est l’exemple parfait de l’architecture khmère.

Nous y verrons la salle du trône, de l’extérieur toutefois, puis la très riche pagode d’Argent où nous pourrons admirer le bouddha d’Émeraude… une statue grandeur nature!

Photo ci-dessus : Le magnifique bâtiment abritant la salle du trône du palais Royal de Phnom Penh, site de la résidence du roi du Cambodge, Norodom Sihamoni qui a accédé au trône en 2004.

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
7
Avr/20
2

Traversée de Tân Châu en cyclo-tire, fabriques de soie et de nattes, puis promenade! (2e partie)

Texte, recherches et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le 30e d’une longue série de reportages relatifs à notre périple au Vietnam et au Cambodge, un voyage réalisé en novembre 2019

Tân Châu, Vietnam

Tân Châu, Vietnam, samedi 16 novembre 2019 — Un très court trajet sur le Mékong nous amène de notre bateau, le Mékong Prestige, à Tân Châu, une ville typique d’Asie. Comme l’ensemble des villes de cette région, elle est surtout réputée pour sa production de soie de qualité.

Dès notre descente de la navette, chacun des voyageurs de notre groupe grimpe sur un cyclo-tire… qui nous mènera, coup sur coup, à une fabrique de soie, en fait une véritable usine de métiers à tisser, puis à une fabrique de nattes!

Deux visites qui nous rappelleront comment travaillaient les gens dans les « manufactures » de vêtements du Québec au début du XXe siècle!

Suivra une belle balade dans la campagne du delta du Mékong… sur un chemin rocailleux, puis navigant sur un des canaux menant au fleuve!

Photo ci-dessus : Des enfants accourent à notre rencontre alors que nous sommes à descendre d’une embarcation qui nous a amenés dans la campagne de la petite ville de Tân Châu.

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés: