25
Fév/20
0

Le mot du jour : gazinière

Textes et recherches de Jacques Lanciault

Je consigne ici le fruit de recherches sur le sens, l’étymologie, l’écriture ou encore la prononciation de certains mots ou expressions sur lesquels je bute, ou qui tout simplement suscitent ma curiosité au fil de mes lectures…

gazinièreMardi, 25 février 2020

Source de la recherche
La phrase suivante tirée du roman « La Carrière du Mal » de l’écrivaine britannique J. K. Rowlings (1965-), une œuvre signée sous le pseudonyme de Robert Gallbraith et traduite en français par Florianne Vidal (1959- ) :

« … le coupa Strike, qui appuyé contre la gazinière, ne pouvait par voir ce que lisait le policier. » (p. 28)

Définition
Le dictionnaire du correcteur électronique Antidote, définit le nom féminin gazinière comme suit : « Cuisinière à gaz ».

Le dictionnaire de l’encyclopédie libre Wikipédia, le Wiktionnaire proprose la définition suivante, précisant d’où vient le nom de gazinière : « Cuisinière fonctionnant au gaz. »

« En 1934, la gazette lance un grand concours pour baptiser cet engin-miracle. Elle reçoit 4 000 réponses et déclare vainqueurs ex aequo les quatre concurrents ayant proposé la gazinière (Gaz de France information, no345, 15 décembre 1977, p. 22). »

Remplis sous: La folie des mots Mots clés:
24
Fév/20
0

L’expression du jour : rire sous cape

Textes et recherches de Jacques Lanciault

Je consigne ici le fruit de recherches sur le sens, l’étymologie, l’écriture ou encore la prononciation de certains mots ou expressions sur lesquels je bute, ou qui tout simplement suscitent ma curiosité au fil de mes lectures…

Lundi, 24 février 2020

Source de la recherche
La phrase suivante tirée du roman « La Carrière du Mal » de l’écrivaine britannique J. K. Rowlings (1965-), une œuvre signée sous le pseudonyme de Robert Gallbraith et traduite en français par Florianne Vidal (1959- ) :

« Wardle, toujours prompt à lui balancer des vannes ou à apprécier celles des autres se mis à rire sous cape. » (p. 27)

Définition
Le dictionnaire du correcteur électronique Antidote, définit l’expression rire sous cape comme suit : « Rire en cachette ».

Le dictionnaire de l’encyclopédie libre Wikipédia, le Wiktionnaire proprose la définition suivante pour la locution verbale rire sous cape : « Rire sans le montrer, rire de quelqu’un ou de quelque chose, en cherchant à ne pas laisser voir qu’on en rit. »

Remplis sous: La folie des mots Mots clés:
23
Fév/20
0

Le mot du jour : bistre

Textes et recherches de Jacques Lanciault

Je consigne ici le fruit de recherches sur le sens, l’étymologie, l’écriture ou encore la prononciation de certains mots ou expressions sur lesquels je bute, ou qui tout simplement suscitent ma curiosité au fil de mes lectures…

Dimanche, 23 février 2020

Source de la recherche
Les phrases suivantes tirées du roman « L’Amant » de l’écrivaine française Marguerite Duras (1914-1996) publié aux Éditions de minuit, 1984.

« Je porte une robe de soie naturelle, elle est usée, presque transparente. Avant, elle a été une robe de ma mère, un jour elle ne l’a plus mise parce qu’elle la trouvait trop claire, elle me l’a donnée. Cette robe est sans manches, très décolletée. Elle est de ce bistre que prend la soie naturelle à l’usage. C’est une robe dont je me souviens. Je trouve qu’elle me va bien. J’ai mis une ceinture de cuir à la taille, peut-être une ceinture de mes frères. » (p. 18)

Définition
Le dictionnaire du correcteur électronique Antidote, définit l’adjectif bistre comme suit : « D’un brun tirant sur le jaune rouille ».

L’encyclopédie libre Wikipédia propose la définition suivante pour bistre :

« Le bistre est un pigment goudronneux issu du traitement de la suie de bois dont la couleur varie du jaune safran au brun foncé.

Par dérivation, bistre est un nom de couleur, d’après la couleur brun foncé la plus fréquente du pigment. Il s’utilise notamment en cartographie et en philatélie et qualifie parfois le teint de peau d’une personne. »

Remplis sous: La folie des mots Mots clés:
22
Fév/20
0

Les mots du jour : loupiotte, loupiote, lanternon

Textes et recherches de Jacques Lanciault

Je consigne ici le fruit de recherches sur le sens, l’étymologie, l’écriture ou encore la prononciation de certains mots ou expressions sur lesquels je bute, ou qui tout simplement suscitent ma curiosité au fil de mes lectures…

Samedi, 22 février 2020

Source de la recherche
Les phrases suivantes tirées du roman « Le Ver à Soie » de l’écrivaine britannique J. K. Rowlings (1965- ), une œuvre signée sous le pseudonyme de Robert Gallbraith et traduite en français par Florianne Vidal (1959- ) :

« Un taxi apparut au croisement. La loupiotte sur le toit indiquait qu’il était libre. Tassel lui fit signe en agitant les bras comme une folle. » (p.558) 

Définition
Le dictionnaire de l’encyclopédie libre Wikipédia, le Wiktionnaire, définit le nom loupiotte comme suit : « Autre orthographe (moins fréquente) de loupiote qui est une petite lampe ou une bougie. »

Le dictionnaire lintern@ute définit le nom féminin loupiote comme suit : « Une loupiote désigne une lampe qui éclaire peu. Il s’agit d’un terme familier qui désigne un système d’éclairage de faible intensité, cela peut-être une lampe électrique, à pétrole ou encore une bougie. »

Le Larousse du français, un dictionnaire en ligne, suggère la simple définition suivante : « Petite lampe ».

Au Québec, le dispositif lumineux qui prend place sur le toit des voitures taxis se nomme lanternon, comme nous pouvons le constater dans la citation suivante du Bureau du taxi de la Ville de Montréal :

« Avis à tous les détenteurs de permis de propriétaire de taxi de Montréal ayant l’obligation de munir leur véhicule taxi d’un lanternon conforme aux dispositions du règlement sur le transport par taxi (RCG 10-009) ».

Le grand dictionnaire terminologique de l’Office québécois de la langue française définit le lanternon (dome light en anglais) comme suit : « Enseigne lumineuse placée sur le toit d’un taxi et l’identifiant comme tel, qui est allumée lorsque le taxi est libre et éteinte pendant la course. »

Photo ci-dessus de l'agence QMI.

Remplis sous: La folie des mots Mots clés:
21
Fév/20
0

L’expression du jour : se faire porter pâle

Textes et recherches de Jacques Lanciault

Je consigne ici le fruit de recherches sur le sens, l’étymologie, l’écriture ou encore la prononciation de certains mots ou expressions sur lesquels je bute, ou qui tout simplement suscitent ma curiosité au fil de mes lectures…

Vendredi, 21 février 2020

Source de la recherche
La phrase suivante tirée du roman « Le Ver à Soie » de l’écrivaine britannique J. K. Rowlings (1965- ), une œuvre signée sous le pseudonyme de Robert Gallbraith et traduite en français par Florianne Vidal (1959- ) :

« Lundi, je me fais porter pâle. » (p. 510)

Définition
Le dictionnaire lintern@ute définit l’expression se faire porter pâle comme suit : « Se déclarer malade, incapable de travailler. »

Lintern@aute ajoute que « cette expression est née au début du XXe siècle dans l’univers des casernes, s’appuyant sur le fait qu’une personne malade a souvent le teint pâle. Elle était utilisée pour parler d’un militaire malade qui se faisait porter pâle. L’expression s’est ensuite généralisée à l’ensemble de la population. »

Le Reverso Dictionnaire propose un sens légèrement différent à la définition précédente, soit : « simuler la maladie pour éviter une corvée. »

Remplis sous: La folie des mots Mots clés:
20
Fév/20
0

Le mot du jour : cromalin

Textes et recherches de Jacques Lanciault

Je consigne ici le fruit de recherches sur le sens, l’étymologie, l’écriture ou encore la prononciation de certains mots ou expressions sur lesquels je bute, ou qui tout simplement suscitent ma curiosité au fil de mes lectures…

Jeudi, 20 février 2020

Source de la recherche
La phrase suivante tirée du roman « Le Ver à Soie » de l’écrivaine britannique J. K. Rowlings (1965- ), une œuvre signée sous le pseudonyme de Robert Gallbraith et traduite en français par Florianne Vidal (1959- ) :

« Et, en dernier lieu, trois dessins exécutés sur des supports de meilleure qualité : deux épreuves couleur d’un ouvrage illustré et un cromalin de couverture. » (p. 483)

Définition
Le dictionnaire du correcteur électronique Antidote, définit le nom Cromalin comme « une marque de commerce relative à un système d’épreuves couleur servant d’épreuves contractuelles ».

L’encyclopédie libre Wikipédia est un peu plus précise en mentionnant : « Cromalin est un système d’épreuves couleurs mis au point par la société DuPont. Il sert au contrôle, à la validation et à l’épreuve contractuelle des documents destinés à être imprimés ».

Et on ajoute : « C’est une marque utilisée comme nom. C’est le premier système d’épreuves rapide connu, il a par la suite, et par extension, été utilisé par certains professionnels pour désigner les autres systèmes similaires provenant d’autres fournisseurs. »

À ce dernier sujet, Antidote précise « qu’il est abusif d’attribuer ce nom à un système similaire de marque quelconque ».

Remplis sous: La folie des mots Mots clés:
19
Fév/20
0

Le mot du jour : volapük

Textes et recherches de Jacques Lanciault

Je consigne ici le fruit de recherches sur le sens, l’étymologie, l’écriture ou encore la prononciation de certains mots ou expressions sur lesquels je bute, ou qui tout simplement suscitent ma curiosité au fil de mes lectures…

Mercredi, 19 février 2020

Source de la recherche
Les paragraphes suivants tirés d’un texte collectif publié sur la page « Idées » du quotidien Le Devoir du 30 janvier 2020 :

« Les universités et les cégeps québécois n’ont ainsi de français que le nom : pratiquement tout l’esprit est maintenant soumis à l’Empire. En témoignent l’indifférence aux penseurs français et la tombée en pâmoison devant les real thinkers américains. Au mieux, les Français ne sont lus que lorsqu’ils font preuve d’anglophilie bien affichée. C’est un fait : le Bob Gratton de 2020 possède une charge de cours.

Dans ce sillage, la novlangue s’enrichit d’année en année : islamophobie, transphobie, décolonialisme, capacitisme, spécisme, séparatisme lesbien et système de domination genrée ne sont là que quelques termes du volapük universitaire. L’indifférenciation fait son œuvre : il n’y a plus d’hommes et de femmes, simples sexes désignés à la naissance, ne reste que des genres fluidifiés dans les théories absconses. »

Définition
Le dictionnaire du correcteur électronique Antidote définit le nom volapük comme suit : « Langue artificielle internationale créée en 1879 par l’Allemand Johann Martin Schleyer. Exemple : L’espéranto a supplanté le volapük. »

Antidote ajoute qu’au sens figuré il signifie péjorativement « mélange de langues différentes ».

Remplis sous: La folie des mots Mots clés:
18
Fév/20
0

Le mot du jour : charentaise

Textes et recherches de Jacques Lanciault

Je consigne ici le fruit de recherches sur le sens, l’étymologie, l’écriture ou encore la prononciation de certains mots ou expressions sur lesquels je bute, ou qui tout simplement suscitent ma curiosité au fil de mes lectures…

Mardi, 18 février 2020

Source de la recherche
La phrase suivante tirée du roman « Le Ver à Soie » de l’écrivaine britannique J. K. Rowlings (1965- ), une œuvre signée sous le pseudonyme de Robert Gallbraith et traduite en français par Florianne Vidal (1959- ) :

« Strike sonna et, après une courte attente, la porte s’ouvrit sur une sexagénaire en robe de chambre et charentaises. » (p. 479)

Définition
Le dictionnaire du correcteur électronique Antidote, définit le nom féminin charentaise comme suit : « Pantoufle en tissu molletonné, souple et confortable ».

Quant au dictionnaire internet Usito, il ajoute une précision à la définition proposée ci-dessus : « Pantoufle en tissu molletonné, pourvue d’une languette sur le cou-de-pied. »

Finalement, l’encyclopédie libre Wikipédia précise sa provenance : « La charentaise est une sorte de pantoufle de feutre originaire de la région de la Charente. »

(1) : Usito, dictionnaire général de la langue française sous la direction d’Hélène Cajolet‑Laganière, de Pierre Martel et de Chantal‑Édith Masson, et avec le concours de Louis Mercier [site Web]. Les Éditions Delisme. Consulté le 18 février 2020.

Remplis sous: La folie des mots Mots clés:
17
Fév/20
0

Le mot du jour : marronnasse

Textes et recherches de Jacques Lanciault

Je consigne ici le fruit de recherches sur le sens, l’étymologie, l’écriture ou encore la prononciation de certains mots ou expressions sur lesquels je bute, ou qui tout simplement suscitent ma curiosité au fil de mes lectures…

Lundi, 17 février 2020

Source de la recherche
Les phrases suivantes tirées du roman « Le Ver à Soie » de l’écrivaine britannique J. K. Rowlings (1965- ), une œuvre signée sous le pseudonyme de Robert Gallbraith et traduite en français par Florianne Vidal (1959- ) :

« Comme toute la ville de Londres, la rangée de maisons silencieuses où Owen Quine vivait encore un mois auparavant était couverte de neige. Neige immaculée sur les toits, marronnasse sous les pieds. » (p. 478)

Définition
Le Larousse du français, un dictionnaire en ligne, suggère la définition suivante pour l’adjectif marronnasse : « (Péjoratif) D’un marron sale ».

Le dictionnaire de l’encyclopédie libre Wikipédia, le Wiktionnaire propose, quant à lui, la définition suivante : « Qui est d’une vilaine couleur marron, mal définie. Exemple : C’est quoi cette veste marronnasse ? ».

Quant au dictionnaire du correcteur électronique Antidote, il ne définit pas l’adjectif marronnasse.

Remplis sous: La folie des mots Mots clés:
16
Fév/20
0

La locution du jour : mal luné

Textes et recherches de Jacques Lanciault

Je consigne ici le fruit de recherches sur le sens, l’étymologie, l’écriture ou encore la prononciation de certains mots ou expressions sur lesquels je bute, ou qui tout simplement suscitent ma curiosité au fil de mes lectures…

Dimanche, 16 février 2020

Source de la recherche
Les phrases suivantes tirées du roman « Le Ver à Soie » de l’écrivaine britannique J. K. Rowlings (1965- ), une œuvre signée sous le pseudonyme de Robert Gallbraith et traduite en français par Florianne Vidal (1959- ) :

« Le lendemain, Strike se leva de bonne heure, après une nuit agitée. Il se sentait fatigué, mal luné. » (p. 462)

Définition
Le dictionnaire du correcteur électronique Antidote définit l’adjectif mal luné comme suit : « Qui est en mauvaise disposition, de mauvaise humeur ».

Antidote suggère les synonymes suivant : « Qui fait la tête, de mauvaise humeur, sombre, mécontent, morne, morose, maussade, taciturne, bourru, grognon, boudeur, renfrogné, rembruni, mal disposé, rechigné. »

En langage soutenu, Antidote propose « chagrin », tandis que dans le registre familier il suggère : « qui s’est levé du mauvais pied, qui fait la gueule, qui fait la lippe, à ne pas prendre avec des pincettes, soupe au lait, de mauvais poil. »

Et spécialement pour le Québec, il propose : « Qui fait la baboune et marabout ».

Remplis sous: La folie des mots Mots clés: