7
Août/21
0

La locution du jour : objection dirimante

Textes et recherches de Jacques Lanciault

je consigne ici le fruit de recherches sur le sens, l’étymologie, l’écriture ou encore la prononciation de certains mots ou expressions sur lesquels je bute, ou qui tout simplement suscitent ma curiosité au fil de mes lectures…

Samedi, 7 août 2021

Source de la recherche
La phrase suivante tirée de la biographie de Paul Bégin, intitulée À la recherche d’un pays :

« L’ensemble de ces objections, même si elles ne semblaient pas êtres dirimantes m’ont amené à me pencher vers le premier ministre pour lui dire, tout bas… » (page 658)

Définition
Le dictionnaire du correcteur électronique Antidote définit l’adjectif dirimant comme suit : « Objection dirimante : objection qui invalide un raisonnement. » 

Le Larousse du français, un dictionnaire en ligne, propose, quant à lui, la définition suivante, du point de vue littéraire : « Se dit d’un empêchement radical, formel, absolu. »

Remplis sous: La folie des mots Mots clés:
6
Août/21
0

Le mot du jour : serein (le)

Textes et recherches de Jacques Lanciault

je consigne ici le fruit de recherches sur le sens, l’étymologie, l’écriture ou encore la prononciation de certains mots ou expressions sur lesquels je bute, ou qui tout simplement suscitent ma curiosité au fil de mes lectures…

Vendredi, 6 août 2021

Source de la recherche
La phrase suivante tirée de la biographie de Paul Bégin, intitulée À la recherche d’un pays :

« … les fesses protégées de l’humidité du sol par un sac de couchage que nous avions remonté derrière nous pour nous protéger de la fraîcheur qui était tombée avec le serein. » (page 55)

Définition
Le dictionnaire du correcteur électronique Antidote définit le nom masculin serein, qu’il associe au langage soutenu, comme suit : « Fraîcheur humide du soir qui se dépose sur les choses. Le serein tombe. » 

Remplis sous: La folie des mots Mots clés:
5
Août/21
0

Le mot du jour : astreinte

Textes et recherches de Jacques Lanciault

je consigne ici le fruit de recherches sur le sens, l’étymologie, l’écriture ou encore la prononciation de certains mots ou expressions sur lesquels je bute, ou qui tout simplement suscitent ma curiosité au fil de mes lectures…

Jeudi, 5 août 2021

Source de la recherche
Le paragraphe suivant tiré d’un texte de Stéphane Mandard publié dans le quotidien Le Monde du 4 août 2021 :

« C’est une facture salée que va devoir payer le gouvernement Castex. Après plus d’une décennie d’avertissements sans frais, de mises en demeure — par la Commission européenne notamment —, d’ultimatums, de délais… la sanction est tombée. Dans une décision rendue mercredi 4 août, le Conseil d’Etat condamne l’Etat à payer une astreinte de 10 millions d’euros. En cause, son incapacité à ramener les niveaux de pollution de l’air en dessous des normes sanitaires sur l’ensemble du territoire. Jamais le juge administratif n’avait imposé un tel montant pour contraindre l’Etat à exécuter une décision. Cette amende record est justifiée par “la gravité des conséquences en termes de santé publique” et “l’urgence qui en découle”. Selon les modes de calcul, on estime que la pollution de l’air est à l’origine de 48 000 à 67 000 décès prématurés par an en France. »

P.S. Le quotidien Le Monde ne place pas d'accent sur les lettres majuscules. Ex. : Etat.

Définition
Bien que le journaliste nous indique dans son paragraphe qu’une astreinte est en fait une amende, le dictionnaire du correcteur électronique Antidote définit le nom féminin astreinte, du domaine du droit, plutôt comme suit : « Condamnation d’un débiteur au paiement d’une amende pour chaque jour de retard. » 

Antidote précise que, par extension, une astreinte est « une obligation, une contrainte impérieuse. »

Le Larousse du français, un dictionnaire en ligne, va dans le même sens avec la définition suivante : « Moyen de contrainte qui consiste à condamner une personne à payer une somme d’argent par période de retard dans l’exécution d’une obligation résultant d’une décision de justice. »

Remplis sous: La folie des mots Mots clés:
21
Juil/21
0

Le mot du jour : agonistique

Textes et recherches de Jacques Lanciault

je consigne ici le fruit de recherches sur le sens, l’étymologie, l’écriture ou encore la prononciation de certains mots ou expressions sur lesquels je bute, ou qui tout simplement suscitent ma curiosité au fil de mes lectures…

Viktor Bergeron, Académie Baseball CanadaMercredi, 21 juillet 2021

Source de la recherche
Le paragraphe suivant tiré d’un texte d’Adrien Pécourt publié sur le site Internet du quotidien Le Monde le 21 juillet 2021 :

« Le but du jeu (du baseball) est de réaliser un périple, d’aller prendre place dans le territoire adverse pour revenir à la maison, plus vif, plus fort. Ce qui alloue un point. Pas sa structure agonistique, c’est donc un voyage qui est raconté, un récit de transformation. C’est un sport marqué par des confrontations individuelles fortes dans un sport d’équipe, entre le lanceur et le frappeur notamment. »

Définition
Le dictionnaire du correcteur électronique Antidote définit l’adjectif agonistique comme suit : « Caractérisé par l’affrontement. Exemple : Comportement agonistique. » 

Le Larousse du français, un dictionnaire en ligne, propose, quant à lui, les définitions suivantes :
« Qui concerne la lutte, les conflits.
Se dit d’un comportement agressif. »

Photo ci-dessus : Le baseball est un sport marqué par des confrontations individuelles fortes dans un sport d’équipe, notamment entre le lanceur et le frappeur... comme ici. (Photo Jacques Lanciault)

Remplis sous: La folie des mots Mots clés:
30
Juin/21
0

Le mot du jour : candaulisme

Textes et recherches de Jacques Lanciault

je consigne ici le fruit de recherches sur le sens, l’étymologie, l’écriture ou encore la prononciation de certains mots ou expressions sur lesquels je bute, ou qui tout simplement suscitent ma curiosité au fil de mes lectures…

Mercredi, 30 juin 2021

Source de la recherche
Le paragraphe suivant tiré d’un texte d’Élodie Paris titré « La révélation » et publié sur le site Internet revebebe.com :

« Cet épisode imprévu où Caro surprit son chéri se termina sur une belle fin et elle repartit bien contente de cette expérience épicée non attendue. Malgré tout, ces épisodes lui trottaient dans la tête et son envie candauliste s’amplifiait, prenant de plus en plus de place dans son imaginaire. »

Définition
L’encyclopédie libre Wikipédia propose la définition suivante pour le mot candaulisme : « Le candaulisme est une pratique sexuelle dans laquelle une personne ressent une excitation sexuelle en exposant ou partageant son conjoint à une ou plusieurs personnes.

Par extension, on parle aussi de candaulisme lorsque des rapports sexuels ont lieu entre une ou plusieurs personnes, devant le regard consentant du partenaire de celle-ci.

Le candaulisme n’implique pas non plus la réciprocité de la pratique de l’échangisme. »

Remplis sous: La folie des mots Mots clés:
29
Juin/21
0

L’expression du jour : tenir la dragée haute

Textes et recherches de Jacques Lanciault

je consigne ici le fruit de recherches sur le sens, l’étymologie, l’écriture ou encore la prononciation de certains mots ou expressions sur lesquels je bute, ou qui tout simplement suscitent ma curiosité au fil de mes lectures…

Mardi, 29 juin 2021

Source de la recherche
Le paragraphe suivant tiré d’une chronique de François Brousseau publiée dans le quotidien Le Devoir du 28 juin 2021 :

« Le jeune révolutionnaire moustachu qui avait tenu la dragée haute à Ronald Reagan dans les années 1980, avant de perdre le pouvoir lors de l’élection démocratique de 1990 — cas rare d’un gouvernement révolutionnaire de gauche chassé par les urnes —, est devenu un inamovible dictateur de 75 ans, tyran enkysté digne des romans crépusculaires de García Márquez. »

Définition
Le dictionnaire du correcteur électronique Antidote définit l’expression tenir la dragée haute comme suit : « Faire attendre longtemps à (quelqu’un) ce qu’il désire, lui faire sentir le pouvoir qu’on a. » 

Le dictionnaire lintern@ute suggère, quant à lui, propose la définition suivante : « Tenir tête à quelqu’un en montrant son pouvoir. »

Il précise que « cette expression, née au cours du XVIIIe siècle, fait référence à un jeu où des enfants devaient attraper une dragée suspendue à un fil; celui qui tenait le fil et l’agitait pour empêcher ses camarades d’attraper la dragée avait ainsi le contrôle. »

Remplis sous: La folie des mots Mots clés:
9
Juin/21
0

Le mot du jour : réduire à quia

Textes et recherches de Jacques Lanciault

je consigne ici le fruit de recherches sur le sens, l’étymologie, l’écriture ou encore la prononciation de certains mots ou expressions sur lesquels je bute, ou qui tout simplement suscitent ma curiosité au fil de mes lectures…

Mercredi, 9 juin 2021

Source de la recherche
La phrase suivante tirée de l’essai De quel amour blessée, Réflexions sur la langue française du Français Alain Borer (1949- ) :

« alors que le vocabulaire se réduit à quia, les mots anglais (plus précisément des américanismes) ont fait leur entrée en masse dans le Petit Larousse, dépouillés des italiques ou de leurs guillemets… » (p. 21)

Définition
Le dictionnaire du correcteur électronique Antidote définit l’expression réduire à quia comme suit : « Placer (quelqu’un) dans une position où il ne peut rien répondre, où il ne peut faire valoir aucun argument; réduire au silence. »

Remplis sous: La folie des mots Mots clés:
8
Juin/21
0

Le mot du jour : loden

Textes et recherches de Jacques Lanciault

je consigne ici le fruit de recherches sur le sens, l’étymologie, l’écriture ou encore la prononciation de certains mots ou expressions sur lesquels je bute, ou qui tout simplement suscitent ma curiosité au fil de mes lectures…

Mardi, 8 juin 2021

Source de la recherche
La phrase suivante tirée de l’essai De quel amour blessée, Réflexions sur la langue française du Français Alain Borer (1949- ) :

« C’était à Montréal, faubourg Sainte-Catherine, près du jardin botanique. Complètement égaré, j’avisai une bourgeoise en loden et lui demandai mon chemin, en français fleuri, dans la deuxième ville francophone du monde…" (p. 15)

Définition
Le dictionnaire du correcteur électronique Antidote définit le nom masculin loden comme suit : « Lainage épais et imperméable dont on fait des manteaux, des pardessus. ». 

Antidote précise que loden vient de l’allemand et signifie « tissu épais de laine ».

Le Larousse du français, un dictionnaire en ligne, propose les définitions suivantes pour le mot loden :

. Lainage foulé et imperméable.
. Manteau fait dans ce lainage, en loden de coupe sport, généralement de couleur verte.

Remplis sous: La folie des mots Mots clés:
7
Juin/21
0

Les mots du jour : chrononyme et héméronyme

Textes et recherches de Jacques Lanciault

je consigne ici le fruit de recherches sur le sens, l’étymologie, l’écriture ou encore la prononciation de certains mots ou expressions sur lesquels je bute, ou qui tout simplement suscitent ma curiosité au fil de mes lectures…

Lundi, 7 juin 2021

Source de la recherche
Le paragraphe suivant tiré d’un texte de Stéphane Baillargeon publié dans le quotidien Le Devoir du 7 juin 2021 :

« Les historiens parlent d’un nom d’époque ou d’un chrononyme.

“Le chrononyme isole un peu la période, permet de la saisir et lui donne tout à la fois une cohérence et une coloration, triste ou joyeuse par exemple, explique la professeure Juan. C’est un regard rétrospectif qui reconstruit l’époque. Celle des années folles se caractérise par un foisonnement culturel, avec une joie de vivre retrouvée et une contestation des normes. C’est un moment dans la modernité, marqué par le sentiment de vivre une rupture par rapport au temps qui précède. Ce sens-là, en fait, se fige a posteriori, dans la lecture que les années 1960 ont faite des années 1920”. »

Définition
L’encyclopédie libre Wikipédia propose la définition suivante pour le nom masculin chrononyme : « Un chrononyme (concept introduit par la linguiste suisse Eva Büchi en 1996) est une portion de temps à laquelle la communauté sociale attribue une cohérence, ce qui s’accompagne du besoin de la nommer.

C’est le cas, par exemple, de l’expression “Années folles”, pour qualifier en France les années 1920, ou de l’expression “Trente Glorieuses”, pour désigner les années 1946-1975, toujours dans le même pays, forgée rétrospectivement par Jean Fourastié en 1979 et depuis largement usitée.

Ces termes font l’objet de recherches en linguistique et nourrissent désormais l’histoire et l’historiographie.

Pour les dates constituant des noms d’événements (entre autres, le 11-Septembre ou le 21 avril), les chercheurs utilisent parfois le terme spécifique d’héméronymes

Photo ci-dessus : « Paris la nuit, dans un dancing de Montmartre », gravure en couleurs de Manuel Orazi, 1927.

Remplis sous: La folie des mots Mots clés:
6
Juin/21
0

Les mots du jour : ubac et adret

Textes et recherches de Jacques Lanciault

je consigne ici le fruit de recherches sur le sens, l’étymologie, l’écriture ou encore la prononciation de certains mots ou expressions sur lesquels je bute, ou qui tout simplement suscitent ma curiosité au fil de mes lectures…

Dimanche, 6 juin 2021

Source de la recherche
La question du jour pour le 26 mai de mon Agenda du français pratique 2021.

Le versant d’une montagne exposé au nord s’appelle :

L’ubac
L’adret

Réponse : a. l’ubac est le versant exposé au nord, l’adret est le versant exposé au sud.

Définition
Le dictionnaire du correcteur électronique Antidote précise que le nom masculin ubac, qui signifie « Versant d’une montagne exposé au nord, à l’ombre », vient de l’occitan ubac signifiant « à l’ombre ». 

Antidote propose la définition suivante pour adret : « Versant d’une vallée exposé au soleil. »

Remplis sous: La folie des mots Mots clés: