31
Jan/22
0

Le mot du jour : égrillard

Textes et recherches de Jacques Lanciault

je consigne ici le fruit de recherches sur le sens, l’étymologie, l’écriture ou encore la prononciation de certains mots ou expressions sur lesquels je bute, ou qui tout simplement suscitent ma curiosité au fil de mes lectures…

Lundi, 31 janvier 2022

Source de la recherche
La phrase suivante tirée du roman Dossier 64 de l’écrivain danois Juddi Adler-Olsen (1950- ), traduit du danois par Caroline Berg (1957- ) :

« Elle trouvèrent comme prévu un commandant de chalutier à l’oeil égrillard qui leur répondit qu’il se ferait un plaisir de les emmener juqu’à son lieu de pêche. » (p. 329)

Définition
Le dictionnaire du correcteur électronique Antidote définit l’adjectif égrillard comme suit : « Grivois, libertin, osé. »

Le Larousse du français, un dictionnaire en ligne, propose les définitions suivantes : « Qui se complaît dans des propos gaulois, grivois ou dans une conduite trop libre; qui dénote cet état d’esprit. »

Le Larousse suggère également les synonymes : croustillant - cru - gaillard - gaulois - graveleux - grivois - hardi - inconvenant - leste - libertin - polisson - provocant - rabelaisien - salé.

Remplis sous: La folie des mots Mots clés:
30
Jan/22
0

Le mot du jour : fait-tout

Textes et recherches de Jacques Lanciault

je consigne ici le fruit de recherches sur le sens, l’étymologie, l’écriture ou encore la prononciation de certains mots ou expressions sur lesquels je bute, ou qui tout simplement suscitent ma curiosité au fil de mes lectures…

Dimanche, 30 janvier 2022

Source de la recherche
La phrase suivante tirée du roman Dossier 64 de l’écrivain danois Juddi Adler-Olsen (1950- ), traduit du danois par Caroline Berg (1957- ) :

« Il vit le dos de la femme thaïe tressauter devant ses fait-tout tandis que le visage de Ronny se fendait en un large sourire. » (p. 246)

Définition
Le dictionnaire du correcteur électronique Antidote définit le nom masculin fait-tout comme suit : « récipient de cuisine muni de deux poignées et d’un couvercle, moins profond qu’une marmite. »

Le Larousse du français, un dictionnaire en ligne, ajoute que l'orthographe faitout est aussi accepté.

Remplis sous: La folie des mots Mots clés:
29
Jan/22
0

Le mot du jour : sarong

Textes et recherches de Jacques Lanciault

je consigne ici le fruit de recherches sur le sens, l’étymologie, l’écriture ou encore la prononciation de certains mots ou expressions sur lesquels je bute, ou qui tout simplement suscitent ma curiosité au fil de mes lectures…

Samedi, 29 janvier 2022

Source de la recherche
La phrase suivante tirée du roman Dossier 64 de l’écrivain danois Juddi Adler-Olsen (1950- ), traduit du danois par Caroline Berg (1957- ) :

« C’est bientôt l’heure de la soupe », expliqua Ronny en se laissant tomber dans un canapé défoncé recouvert de morceaux de tissu couleur curry qui devraient être de vieux sarongs. » (p. 245)

Définition
Le dictionnaire du correcteur électronique Antidote définit le nom masculin sarong comme suit : « Pièce de tissu drapée, portée comme une jupe par les hommes et les femmes du Sud-Est asiatique.»

Remplis sous: La folie des mots Mots clés:
28
Jan/22
0

La locution du jour : cure de désintoxication Minnesota (le modèle Minnesota)

Textes et recherches de Jacques Lanciault

je consigne ici le fruit de recherches sur le sens, l’étymologie, l’écriture ou encore la prononciation de certains mots ou expressions sur lesquels je bute, ou qui tout simplement suscitent ma curiosité au fil de mes lectures…

Vendredi, 28 janvier 2022

Source de la recherche
Les phrases suivantes tirées du roman Dossier 64 de l’écrivain danois Juddi Adler-Olsen (1950- ), traduit du danois par Caroline Berg (1957- ) :

« Tu picoles trop, Ronny. Est-ce que tu veux que je te prenne un rendez-vous à Majorgaarden pour une cure de désintoxication Minnesota? » (p. 218)

Définition
L’encyclopédie libre Wikipédia précise ce qui suit sur le modèle Minnesota pour les cures de désintoxication :

« Le Modèle Minnesota est un modèle thérapeutique qui a été développé aux États-Unis au début des années 1950. À ce jour, aux États-Unis et au Canada, la majorité des centres de traitement et de rétablissement des personnes dépendantes aux drogues et à l’alcool utilise cette approche qui a fait ses preuves et vise à prendre en charge les personnes dépendantes dans leur globalité.

Ce modèle est issu d’un rapprochement entre les modes de prise en charge traditionnels de la dépendance et celui du mouvement des “Alcooliques anonymes”. Il repose sur la conception que la dépendance est une maladie “physique, mentale et spirituelle”. Pour remédier à tous ces aspects de la maladie, il met l’accent sur un programme de traitement multidisciplinaire (les soins), sur la “croissance spirituelle” et sur la dignité retrouvée par l’individu. Parce qu’il met l’accent sur le changement dans l’attitude et le comportement, le Modèle Minnesota est notamment qualifié de psychothérapie cognitivo-comportementale.

À ce jour, il permet la prise en charge thérapeutique de toutes les addictions (dont comportementales) ainsi que des difficultés de gestion des émotions ou des difficultés à survivre à des événements douloureux ou traumatiques (abus, inceste, maltraitance, etc.). »

Remplis sous: La folie des mots Mots clés:
27
Jan/22
0

Le mot du jour : crève (avoir la crève, attraper la crève)

Textes et recherches de Jacques Lanciault

je consigne ici le fruit de recherches sur le sens, l’étymologie, l’écriture ou encore la prononciation de certains mots ou expressions sur lesquels je bute, ou qui tout simplement suscitent ma curiosité au fil de mes lectures…

Jeudi, 27 janvier 2022

Source de la recherche
Les phrases suivantes tirées du roman Dossier 64 de l’écrivain danois Juddi Adler-Olsen (1950- ), traduit du danois par Caroline Berg (1957- ) :

« Il se tourna vers ses collègues, assis sur leur chaises. La plupart avaient le visage marqué par plusieurs jours de diarrhée et de crève carabinées… » (p. 207)

Définition
Le dictionnaire du correcteur électronique Antidote définit le nom féminin crève, qu’il qualifie de familier, comme suit : « Rhume, refroidissement. »

Antidote ajoute : « Avoir la crève ou attraper la crève, c’est tombé malade, être malade, prendre froid. »

Le site Internet 20minutes précise ce qui suit quant au mot crève : « La crève, c'est un mot familier et passe-partout que les gens utilisent pour parler d'une infection brutale, pour dire qu'ils ont de la toux, ou le nez qui coule, ou mal à la gorge. »

Remplis sous: La folie des mots Mots clés:
26
Jan/22
0

L’expression du jour : en plein et en délié

Textes et recherches de Jacques Lanciault

je consigne ici le fruit de recherches sur le sens, l’étymologie, l’écriture ou encore la prononciation de certains mots ou expressions sur lesquels je bute, ou qui tout simplement suscitent ma curiosité au fil de mes lectures…

Mercredi, 26 janvier 2022

Source de la recherche
La phrase suivante tirée du roman Dossier 64 de l’écrivain danois Juddi Adler-Olsen (1950- ), traduit du danois par Caroline Berg (1957- ) :

« Il ne reconnaissait pas l’écriture, mais son nom tracé en plein et en déliés se détachait sur le papier blanc et cela lui plaisait bien. » (p. 138)

Définition
L’encyclopédie libre Wikipédia définit la locution plein et délié comme suit : « En écriture manuscrite, et en typographie, le plein et le délié correspondent respectivement aux tracés le plus épais et le plus fin d’une lettre. Le délié correspond à la largeur de ligne d’une plume tirée horizontalement, et a été reproduit par les typographes pour la création de caractères. »

Remplis sous: La folie des mots Mots clés:
25
Jan/22
0

Le mot du jour : banquer

Textes et recherches de Jacques Lanciault

je consigne ici le fruit de recherches sur le sens, l’étymologie, l’écriture ou encore la prononciation de certains mots ou expressions sur lesquels je bute, ou qui tout simplement suscitent ma curiosité au fil de mes lectures…

Mardi, 25 janvier 2022

Source de la recherche
Les phrases suivantes tirées du roman Dossier 64 de l’écrivain danois Juddi Adler-Olsen (1950- ), traduit du danois par Caroline Berg (1957- ) :

« Je suis complètement largué, Vigga. Tu me demandes sérieusement de banquer trois ou quatre cent mille couronnes pour que tu puisses te marier avec un type qui cache des cheveux d’un kilomètre et demi dans son turban et qui va te réduire en esclavage? » (p. 130)

Définition
Le dictionnaire du correcteur électronique Antidote définit le verbe intransitif banquer comme suit : « Payer. »

Le dictionnaire lintern@ute propose la même définition en précisant toutefois « Payer, généralement une grosse somme. »

Le dictionnaire Découvrir le français de TV5 Monde suggère, quant à lui, la définition suivante pour le verbe banquer : « Payer (contre sa volonté) ».

Aucun des dictionnaires que j'ai consultés ne le précise, mais le verbe banquer n'est pas vraiment en usage au Québec. D'ailleurs, le Grand dictionnaire terminologique de l'Office québécois de la langue française ne définit pas ce mot.

Remplis sous: La folie des mots Mots clés:
24
Jan/22
0

Le mot du jour : droséra

Textes et recherches de Jacques Lanciault

je consigne ici le fruit de recherches sur le sens, l’étymologie, l’écriture ou encore la prononciation de certains mots ou expressions sur lesquels je bute, ou qui tout simplement suscitent ma curiosité au fil de mes lectures…

Lundi, 24 janvier 2022

Source de la recherche
Les phrases suivantes tirées du roman Dossier 64 de l’écrivain danois Juddi Adler-Olsen (1950- ), traduit du danois par Caroline Berg (1957- ) :

« Quand les dernières braises se furent éteintes, elle réduisit les cendres en poussière puis elle porta l’assiette d’étain sur le droséra avec ses poils légèrement collants, qui pour une fois ne sentait pas trop fort. » (p. 87)

Définition
Le dictionnaire du correcteur électronique Antidote définit le nom masculin droséra comme suit : « Petite plante carnivore des tourbières d’Europe aux feuilles recouvertes de tentacules qui sécrètent un liquide visqueux servant à immobiliser et à digérer les insectes. »

Remplis sous: La folie des mots Mots clés:
23
Jan/22
0

Le mot du jour : major (nom féminin)

Textes et recherches de Jacques Lanciault

je consigne ici le fruit de recherches sur le sens, l’étymologie, l’écriture ou encore la prononciation de certains mots ou expressions sur lesquels je bute, ou qui tout simplement suscitent ma curiosité au fil de mes lectures…

Dimanche, 23 janvier 2022

Source de la recherche
Le titre suivant chapeautant un texte d’Adrien Pécout et de Julien Bouissou publié dans le quotidien Le Monde du 22 janvier 2022 : « Le revirement spectaculaire de la major française TotalEnergies en Birmanie »

Ainsi que les paragraphes suivants : « C’est la fin d’une aventure de trois décennies qui aura fait couler beaucoup d’encre. Après avoir commencé en 1992 ses opérations d’exploration du champ gazier de Yadana, au large de la Birmanie, TotalEnergies (ex-Total) a finalement annoncé son désengagement du pays, vendredi 21 janvier, citant un “contexte qui ne cesse de se dégrader en matière de droits humains”.

Pendant ces onze mois, les tractations entre Washington, Paris, plusieurs ONG de défense des droits de l’homme et les compagnies pétrolières ont conduit TotalEnergies à un revirement spectaculaire. Au lendemain du coup d’Etat birman, le groupe français n’a pas l’intention de quitter le pays, bien au contraire. Le 3 avril 2021, Le Journal du dimanche publie une tribune de Patrick Pouyanné, PDG de la major pétrolière, dont le titre laisse peu de place au doute : “Pourquoi Total reste en Birmanie”. »

Définition
Le dictionnaire du correcteur électronique Antidote définit le nom féminin major comme suit : « Entreprise d’importance majeure dans son domaine. »

Le dictionnaire de l’encyclopédie libre Wikipédia, le Wiktionnaire, propose plusieurs définitions pour le nom major, dont celle-ci : « (Économie) Plus importante entreprise dans les secteurs du cinéma, du pétrole, du BTP. »

Le Larousse du français, un dictionnaire en ligne, y va d’une définition semblable… mais en précisant que le mot vient « de l'anglais Major Companies, entreprises les plus importantes! »

Remplis sous: La folie des mots Mots clés:
22
Jan/22
0

Le mot du jour : l’Avent

Textes et recherches de Jacques Lanciault

je consigne ici le fruit de recherches sur le sens, l’étymologie, l’écriture ou encore la prononciation de certains mots ou expressions sur lesquels je bute, ou qui tout simplement suscitent ma curiosité au fil de mes lectures…

Cathédrale de l’Assomption, Altamura, Pouilles, Italie.Samedi, 22 janvier 2022

Source de la recherche
Les phrases suivantes tirées du roman Dossier 64 de l’écrivain danois Juddi Adler-Olsen (1950- ), traduit du danois par Caroline Berg (1957- ) :

« Entre autres, nous nous retrouvons chaque année pour confectionner des décorations de Noël et préparer les biscuits aux épices le premier dimanche de l’Avent. » (p. 83)

Définition
L’encyclopédie libre Wikipédia définit l’Avent comme suit : « L’Avent est la période qui couvre quelques semaines précédant Noël, quatre dans la tradition de l’Église latine. »

Mon interrogation face à ce mot était pourquoi il ne s’écrivait pas « Avant »!

Wikipédia ajoute : « Le mot “avent” est emprunté au latin chrétien adventus, dérivé du latin classique advenire (“arriver”).

Ce mot désigne l’arrivée, l’avènement de Jésus-Christ, c’est-à-dire sa naissance, et finalement, par catachrèse, un temps liturgique avant Noël. En France, jusqu’au XIVe siècle, la graphie la plus courante est “Advent” mais celle-ci disparaît totalement après le XVIIe siècle pour laisser place à la forme que l’on connaît aujourd’hui. »

Photo ci-dessus : Une magnifique crèche à l’intérieur de la cathédrale de l’Assomption d’Altamura, dans "Les Pouilles", en Italie (Photo : Jacques Lanciault, 2012).

Remplis sous: La folie des mots Mots clés: