27
Sep/20
0

Le mot du jour : syncope

Textes et recherches de Jacques Lanciault

Je consigne ici le fruit de recherches sur le sens, l’étymologie, l’écriture ou encore la prononciation de certains mots ou expressions sur lesquels je bute, ou qui tout simplement suscitent ma curiosité au fil de mes lectures…

Dimanche, 27 septembre 2020

Source de la recherche
La phrase suivante tirée du roman « Le prisonnier du ciel » de l’écrivain espagnol Carlos Ruiz Zafón (1964-2020), une œuvre traduite en français par François Maspero (1932-2015) :

« Radio Barcelone diffusait ce matin-là un enregistrement clandestin qu’un collectionneur avait effectué d’un magnifique concert donné par le trompettiste Louis Armstrong et son orchestre trois ans plut tôt au Windor Palace de l’avenue de la Diagonale, pour Noël. Dans les pauses publicitaires, le speaker s’appliquait à étiqueter cette musique comme étant du “djass” et à prévenir que certaines de ses syncopes agressives pouvaient ne pas être adaptées à la consommation de l’auditeur national formé à la chansonnette, au boléro et au mouvement yé-yé naissant qui dominait les ondes de l’époque. » (p. 17)

Définition
Le dictionnaire du correcteur électronique Antidote propose plusieurs définitions pour le nom féminin syncope. Une se rapporte au domaine de la musique : « Prolongation sur un temps fort d’un élément. »

Le Larousse du français, un dictionnaire en ligne, va dans le même sens en proposant, pour le domaine de la musique, la définition suivante : « Procédé rythmique qui consiste à déplacer, en le prolongeant, un temps faible sur un temps fort ou sur la partie forte d’un temps. »

Les deux autres sens donnés au mot syncope par le Larousse sont les suivants :

« Perte de connaissance brève, complète, brutale et réversible, consécutive à une diminution de l’oxygénation cérébrale. »

« Disparition d’un ou plusieurs phonèmes à l’intérieur d’un mot (par exemple le passage du latin eremitum au français ermite). »

Remplis sous: La folie des mots Mots clés:
26
Sep/20
0

Le mot du jour : inique

Textes et recherches de Jacques Lanciault

Je consigne ici le fruit de recherches sur le sens, l’étymologie, l’écriture ou encore la prononciation de certains mots ou expressions sur lesquels je bute, ou qui tout simplement suscitent ma curiosité au fil de mes lectures…

Samedi, 26 septembre 2020

Source de la recherche
Le paragraphe suivant tiré d’un éditorial de Robert Dutrissac publié dans le quotidien Le Devoir du 1er septembre 2020 :

« Comme le rappelle Jean-François Nadeau dans nos pages, l’érection de la statue dans le square Dominion, rebaptisé depuis place du Canada, fut dès le départ l’objet de controverses. John A. Macdonald est premier ministre quand le chef métis Louis Riel, qui caressait le projet de faire du Manitoba une province métisse, française et catholique, fut condamné pour trahison au terme d’un procès inique. “Louis Riel sera pendu même si tous les chiens du Québec aboient en sa faveur”, avait déclaré Macdonald. C’est d’ailleurs ce que les chiens de Canadiens français s’étaient empressés de faire. »

Définition
Le dictionnaire du correcteur électronique Antidote définit l’adjectif inique comme suit : « Très injuste. »

Le Larousse du français, un dictionnaire en ligne, propose, quant à lui, les sens suivants : « Qui manque à l’équité, qui est contraire à la justice »

Remplis sous: La folie des mots Mots clés:
25
Sep/20
0

Le mot du jour : cahute, cahutte

Textes et recherches de Jacques Lanciault

Je consigne ici le fruit de recherches sur le sens, l’étymologie, l’écriture ou encore la prononciation de certains mots ou expressions sur lesquels je bute, ou qui tout simplement suscitent ma curiosité au fil de mes lectures…

Hanoï, VietnamVendredi, 25 septembre 2020

Source de la recherche
La phrase suivante tirée du roman « Le jeu de l’ange » de l’écrivain espagnol Carlos Ruiz Zafón (1964-2020), une œuvre traduite en français par François Maspero (1932-2015) :

« Un long silence. La rumeur de la mer sur le rivage et du vent entre les cahutes. » (p. 473)

Définition
Le dictionnaire du correcteur électronique Antidote définit le nom féminin cahute comme suit : « Petite hutte, cabane. »

Le Larousse du français, un dictionnaire en ligne, propose, quant à lui, la définition suivante : « Misérable habitation, petite hutte ; cabane. »

Antidote, tout comme le Larousse, précise que selon la « Graphie rectifiée » le mot cahutte s’écrit avec deux « t ».

Remplis sous: La folie des mots Mots clés:
24
Sep/20
0

Le mot du jour : fantasmé

Textes et recherches de Jacques Lanciault

Je consigne ici le fruit de recherches sur le sens, l’étymologie, l’écriture ou encore la prononciation de certains mots ou expressions sur lesquels je bute, ou qui tout simplement suscitent ma curiosité au fil de mes lectures…

Jeudi, 24 septembre 2020

Source de la recherche
Le paragraphe suivant tiré d’un texte de Fabien Deglise publié dans le quotidien Le Devoir du 22 août 2020 :

« Cette année-là, The Trump Organisation vient de voir le jour en remplacement de la E. Trump & Son du père de Donald Trump, Fred. Son véhicule est trouvé. La route reste à tracer, un peu par le béton, beaucoup par l’image, celle du milliardaire fantasmé qui croise habilement celle de l’Américain moyen, pour faire oublier ses compromissions, ses tricheries, tout comme la profondeur abyssale de son déficit éthique et moral. »

Définition
Le dictionnaire du correcteur électronique Antidote propose la définition suivante pour le verbe transitif direct fantasmer : « Imaginer (quelque chose) en tant que fantasme. Exemple : Il fantasme le passé pour mieux diaboliser le présent ».

Le Larousse du français, un dictionnaire en ligne, propose, quant à lui, la définition suivante : « Se faire des idées, des illusions ; s’imaginer des choses à propos de quelque chose ou de quelqu’un. »

Le dictionnaire Larousse note que le mot peut s’écrire fantasmer ou encore phantasmer, ce qu’Antidote de mentionne pas.

Cependant, Antidote précise que « fantasmer vient du latin phantasma, qui signifie “image de l’esprit”… »

Remplis sous: La folie des mots Mots clés:
23
Sep/20
0

Le mot du jour : pantalonnade

Textes et recherches de Jacques Lanciault

Je consigne ici le fruit de recherches sur le sens, l’étymologie, l’écriture ou encore la prononciation de certains mots ou expressions sur lesquels je bute, ou qui tout simplement suscitent ma curiosité au fil de mes lectures…

Mercredi, 23 septembre 2020

Source de la recherche
Les paragraphes suivants tirés d’un texte d’Arnaud Leparmentier publié dans le quotidien Le Monde le 20 août 2020 :

« Manifestement, la police continue d’accumuler les maladresses, voire les fautes. Son action contre la criminalité se télescope avec le mouvement contre les violences policières. Ainsi, vendredi 7 août, elle a tenté d’interpeller, à Manhattan, Derrick Ingram, cofondateur de “Warriors in the Garden”, un groupe de la mouvance Black Lives Matter, avec l’aide d’un hélicoptère, d’une vingtaine de véhicules et de chiens, en bloquant plusieurs rues mais visiblement sans mandat de perquisition. L’homme a immédiatement reçu le soutien de dizaines de manifestants qui ont accouru. “Qu’ai-je fait ? Qu’ai-je fait ? Je suis né noir. C’est tout”, a diffusé M. Ingram sur Instagram.

M. Ingram est poursuivi pour avoir crié avec un mégaphone dans l’oreille d’une policière deux mois plus tôt. Au bout de quelques heures, la police a dû battre en retraite, et Derrick Ingram s’est rendu le lendemain dans un commissariat accompagné de son avocat. Il a été mis en examen pour agression simple et relâché sans caution par un juge…

La pantalonnade de l’arrestation de Derrick Ingram a suscité la critique des syndicats de policiers… »

Définition
Le dictionnaire Le Grand Robert de la langue française, propose deux définitions du mot pantalonnade : premièrement « comme farce burlesque assez grossière » et deuxièmement « comme manifestation, protestation hypocrite (de dévouement, de loyauté, de regret…) ».

Le mot trouve sa source, par analogie, avec les bouffonneries de Pantalon au théâtre italien.

À l’évidence, la deuxième définition s’applique à notre citation.

Remplis sous: La folie des mots Mots clés:
22
Sep/20
0

Le mot du jour : appelant

Textes et recherches de Jacques Lanciault

Je consigne ici le fruit de recherches sur le sens, l’étymologie, l’écriture ou encore la prononciation de certains mots ou expressions sur lesquels je bute, ou qui tout simplement suscitent ma curiosité au fil de mes lectures…

Mardi, 22 septembre 2020

Source de la recherche
Dans la définition de notre expression du jour d’hier « chasse à glu », nous retrouvions le mot appelant

« La chasse à la glu ou gluau est une technique de capture traditionnelle (chasse non létale) utilisée dans la région méditerranéenne, en Espagne et en France notamment, qui consiste à enduire de glu des branches d’arbres afin d’immobiliser les oiseaux s’y posant, pour en faire des appelants. »

Définition
L’encyclopédie libre Wikipédia précise que : « Dans le vocabulaire juridique français, un appelant (ou “appelant artificiel”) peut avoir deux sens différents :

. un appelant artificiel (ou blette) ; qui est “un objet imitant plus ou moins fidèlement l’aspect d’un animal” ;

. un appelant vivant : “animal vivant destiné à attirer un animal” pour le tuer (à la chasse), ou pour le capturer.

Remplis sous: La folie des mots Mots clés:
21
Sep/20
0

L’expression du jour : chasse à la glu

Textes et recherches de Jacques Lanciault

Je consigne ici le fruit de recherches sur le sens, l’étymologie, l’écriture ou encore la prononciation de certains mots ou expressions sur lesquels je bute, ou qui tout simplement suscitent ma curiosité au fil de mes lectures…

Lundi, 21 septembre 2020

Source de la recherche
Le paragraphe suivant tiré d’un texte d’Olivier Faye publié dans le quotidien Le Monde le 20 août 2020 :

« Le hic, c’est que cette déclaration d’amour intervient au moment où Barbara Pompili et Willy Schraen s’affrontent au sujet de l’interdiction de la chasse à la glu des oiseaux. L’encadrement de cette pratique, non conforme avec le droit de l’Union européenne (UE), doit faire l’objet prochainement d’un arbitrage de la part de l’exécutif. »

Définition
L’encyclopédie libre Wikipédia précise que : « La chasse à la glu ou gluau est une technique de capture traditionnelle (chasse non létale) utilisée dans la région méditerranéenne, en Espagne et en France notamment, qui consiste à enduire de glu des branches d’arbres afin d’immobiliser les oiseaux s’y posant, pour en faire des appelants.

Cette pratique est illégale en Europe depuis l’adoption de la directive oiseaux par l’Union européenne et sa transposition en droit français. »

Remplis sous: La folie des mots Mots clés:
20
Sep/20
0

Le mot du jour : viager (vente en viager)

Textes et recherches de Jacques Lanciault

Je consigne ici le fruit de recherches sur le sens, l’étymologie, l’écriture ou encore la prononciation de certains mots ou expressions sur lesquels je bute, ou qui tout simplement suscitent ma curiosité au fil de mes lectures…

Dimanche, 20 septembre 2020

Source de la recherche
Les paragraphes suivants entendus lors du « 20 heures de France 2 », une émission présentée le 20 août 2020 sur les ondes de TV5 Monde :

« Face à l’épidémie de Covid-19, de plus en plus de personnes âgées se disent qu’il vaut mieux un bon viager qu’une mauvaise et coûteuse maison de retraite. Avec la rente qu’ils touchent, ils peuvent se payer une aide à domicile si besoin.

Sa petite maison en Vendée, Jacqueline Laigneau ne s’en lasse pas. Elle y habite depuis 29 ans. Aujourd’hui les murs ne lui appartiennent plus, mais grâce à une vente en viager, elle peut continuer à occuper les lieux et à profiter de son jardin. Pour ce 85 mètres carrés, l’acquéreur va lui verser plus de 67 000 euros à la signature, et surtout une rente à vie de 364 euros tous les mois. Un revenu qui lui permet de se faire aider pour rester chez elle le plus longtemps possible. »

Définition
L’encyclopédie libre Wikipédia définit le terme vente en viager d’un bien immobilier en France comme suit :

« Le viager est une forme de vente immobilière : une personne généralement âgée vend sa maison en contrepartie d’une rente viagère, en conservant, éventuellement, le droit d’y rester vivre. Le vendeur, aussi appelé crédirentier, bénéficie dans ce cas d’un droit d’usufruit ou d’un simple droit d’usage et d’habitation d’un bien appartenant à autrui. »

Remplis sous: La folie des mots Mots clés:
19
Sep/20
0

Le mot du jour : touffeur

Textes et recherches de Jacques Lanciault

Je consigne ici le fruit de recherches sur le sens, l’étymologie, l’écriture ou encore la prononciation de certains mots ou expressions sur lesquels je bute, ou qui tout simplement suscitent ma curiosité au fil de mes lectures…

Réserve thermale de Wai-o-Tapu, île du Nord, Nouvelle-ZélandeSamedi, 19 septembre 2020

Source de la recherche
Les phrases suivantes tirées du roman « Le jeu de l’ange » de l’écrivain espagnol Carlos Ruiz Zafón (1964-2020), une œuvre traduite en français par François Maspero (1932-2015) :

« La pension de Santa Lucía était au quatrième et dernier étage. Un escalier qui mesurait à peine la largeur d’un homme montait dans la pénombre, la touffeur des égouts filtrant les murs et rongeant la peinture comme de l’acide. » (p. 495)

Définition
Le dictionnaire du correcteur électronique Antidote définit le nom féminin touffeur, en le qualifiant de vieux et de soutenu, comme suit : « Chaleur étouffante, humide, malsaine. »

Le Larousse du français, un dictionnaire en ligne, propose quant à lui la définition suivante pour le mot touffeur, qu’il qualifie de « littéraire » : « Atmosphère chaude, lourde, étouffante. »

Le dictionnaire de l’encyclopédie libre Wikipédia, le wiktionnaire propose, pour sa part, la définition suivante : « Atmosphère épaisse et lourde qui saisit en entrant dans un lieu où la chaleur est extrême. »

Photo ci-dessus : Sur le rivage de ce grand bassin dit « du champagne » à la Réserve thermale de Wai-o-Tapu en Nouvelle-Zélande, l’eau bouillonne, imitant ainsi les bulles du célèbre vin français, créant tout autour une touffeur qui normalement devrait nous faire fuir... mais la beauté des lieux nous incite à y rester!

Remplis sous: La folie des mots Mots clés:
18
Sep/20
0

Le mot du jour : gardian

Textes et recherches de Jacques Lanciault

Je consigne ici le fruit de recherches sur le sens, l’étymologie, l’écriture ou encore la prononciation de certains mots ou expressions sur lesquels je bute, ou qui tout simplement suscitent ma curiosité au fil de mes lectures…

Vendredi, 18 septembre 2020

Source de la recherche
Dans la définition de notre mot du jour d’hier « manades », nous retrouvions le mot gardian… « Troupeau de bœufs ou de chevaux conduits par un gardian. »

Définition
Le dictionnaire du correcteur électronique Antidote définit le nom masculin gardian comme suit : « Gardien de troupeaux, en Camargue. »

L’encyclopédie libre Wikipédia précise que le mot gardian vient du provençal gardian, signifiant littéralement « gardien ». Le gardian est le gardien d’une manade camarguaise ou troupe de taureaux ou de chevaux élevée en semi-liberté et appartenant à un manadier ».

Remplis sous: La folie des mots Mots clés: