6
Avr/20
0

Le mot du jour : chouia ou chouïa

Textes et recherches de Jacques Lanciault

Je consigne ici le fruit de recherches sur le sens, l’étymologie, l’écriture ou encore la prononciation de certains mots ou expressions sur lesquels je bute, ou qui tout simplement suscitent ma curiosité au fil de mes lectures…

Lundi, 6 avril 2020

Source de la recherche
La phrase suivante tirée du roman « La Carrière du Mal » de l’écrivaine britannique J. K. Rowlings (1965- ), une œuvre signée sous le pseudonyme de Robert Gallbraith et traduite en français par Florianne Vidal (1959- ) :

« Il aimait rajouter un petit truc dans son verre, juste un chouïa, pour qu’elle reste bien sage qu’elle pleure sur son épaule en s’accrochant à lui. » (p. 444)

Définition
Le dictionnaire du correcteur électronique Antidote définit le nom masculin chouia, tout comme chouïa comme suit : « Petite quantité ».

Le dictionnaire lintern@ute va dans le même sens en définissant le mot d’argot chouia comme suit : « Très peu de, une petite quantité de quelque chose, pas beaucoup de ».

Remplis sous: La folie des mots Mots clés:
5
Avr/20
0

Le mot du jour : floquer

Textes et recherches de Jacques Lanciault

Je consigne ici le fruit de recherches sur le sens, l’étymologie, l’écriture ou encore la prononciation de certains mots ou expressions sur lesquels je bute, ou qui tout simplement suscitent ma curiosité au fil de mes lectures…

Dimanche, 5 avril 2020

Source de la recherche
Le paragraphe suivant tirée d’un texte de Jean-François Nadeau publié dans le quotidien Le Devoir du 9 mars 2020 :

« Après sa déconfiture électorale en 1976, Robert Bourassa veillait à se faire oublier pour espérer redevenir premier ministre un jour. Alors que, contre toute attente, il parvenait à revenir aux affaires, celles de l’ancien cycliste Louis Garneau débutaient à peine. Recyclé en champion du tissu extensible, l’ancien athlète olympique avait offert au premier ministre un maillot de bain. C’était un petit maillot, genre Speedo, floqué d’une feuille d’érable, symbole qui paraissait d’emblée plus approprié que la fleur de lys ou la feuille de vigne. Une photographie avait circulé de cette délicate offrande faite au pouvoir. »

Définition
Le dictionnaire du correcteur électronique Antidote définit le verbe floquer comme suit : « Appliquer des fibres par flocage ».

Le flocage étant défini comme soit « une application de fibres (de coton, de laine, etc.) de longueur variable sur un support adhésif », ou « le procédé rendant une surface (dite floquée) semblable à du velours ».

Le Larousse du français, un dictionnaire en ligne, définit le mot floquer comme suit : « Projeter des petites particules métalliques, des écailles, des fibres, des pigments et des matières colorantes, sur une surface recouverte d’une couche d’adhésif, afin d’y fixer un revêtement protecteur ou décoratif. »

Remplis sous: La folie des mots Mots clés:
4
Avr/20
0

L’expression du jour : cervelle de piaf

Textes et recherches de Jacques Lanciault

Je consigne ici le fruit de recherches sur le sens, l’étymologie, l’écriture ou encore la prononciation de certains mots ou expressions sur lesquels je bute, ou qui tout simplement suscitent ma curiosité au fil de mes lectures…

Samedi, 4 avril 2020

Source de la recherche
La phrase suivante tirée du roman « La Carrière du Mal » de l’écrivaine britannique J. K. Rowlings (1965- ), une œuvre signée sous le pseudonyme de Robert Gallbraith et traduite en français par Florianne Vidal (1959- ) :

« Il n’en fallait pas davantage pour que le souvenir de sa grosse colère s’efface peu à peu de sa cervelle de piaf. » (p. 444)

Définition
Le dictionnaire du correcteur électronique Antidote définit le nom masculin piaf comme suit : « Moineau ».

Antidote précise que le mot vient de l’onomatopée piaf qui est le bruit du pépiement d’un oiseau.

Le Larousse du français, un dictionnaire en ligne, définit les expressions Tête de piaf ou Cervelle de piaf comme suit : « Idiot, naïf. »

Remplis sous: La folie des mots Mots clés:
3
Avr/20
0

La locution du jour : au débotté

Textes et recherches de Jacques Lanciault

Je consigne ici le fruit de recherches sur le sens, l’étymologie, l’écriture ou encore la prononciation de certains mots ou expressions sur lesquels je bute, ou qui tout simplement suscitent ma curiosité au fil de mes lectures…

Vendredi, 3 avril 2020

Source de la recherche
Les phrases suivantes tirées du roman « La Carrière du Mal » de l’écrivaine britannique J. K. Rowlings (1965- ), une œuvre signée sous le pseudonyme de Robert Gallbraith et traduite en français par Florianne Vidal (1959- ) :

« Pourquoi êtes-vous si élégant ? demanda-t-elle.

Un rendez-vous au débotté chez l’avocat : la femme de Mad Dad veut que j’apporte les photos où on le voit traîner devant l’école et se précipiter sur les gosses. » (p. 412)

Définition
Le dictionnaire du correcteur électronique Antidote définit l’adverbe au débotté comme suit : « À l’improviste ».

Le dictionnaire lintern@ute, qui définit l’expression au débotté dans les mêmes mots qu’Antidote, explique comme suit la provenance de l’expression :

« Le mot débotté qualifie simplement la personne qui vient d’enlever ses bottes, une fois rentrée chez elle. Mais si quelqu’un arrive à l’improviste et frappe à la porte à ce moment-là, alors la personne ira lui ouvrir sans ses bottes : elle sera donc “débottée”. »

Remplis sous: La folie des mots Mots clés:
2
Avr/20
0

Les mots du jour : pékin, péquin

Textes et recherches de Jacques Lanciault

Je consigne ici le fruit de recherches sur le sens, l’étymologie, l’écriture ou encore la prononciation de certains mots ou expressions sur lesquels je bute, ou qui tout simplement suscitent ma curiosité au fil de mes lectures…

Victory Star, baie d’Hạ Long, VietnamJeudi, 2 avril 2020

Source de la recherche
Les phrases suivantes tirées du roman « La Carrière du Mal » de l’écrivaine britannique J. K. Rowlings (1965- ), une œuvre signée sous le pseudonyme de Robert Gallbraith et traduite en français par Florianne Vidal (1959- ) :

« Le mariage royal devait avoir lieu le lendemain et toutes les chaînes d’information ne parlaient que des préparatifs. Des présentateurs survoltés déblatèrent sur le sujet pendant tout le temps qu’il lui fallut pour rattacher sa prothèse, s’habiller, avaler un thé et une tartine. Il n’était question que des pékins qui faisaient le pied de grue sous des tentes au bord de la route et devant l’abbaye de Westminster. » (p. 361)

Définition
Le dictionnaire du correcteur électronique Antidote définit le nom masculin pékin comme signifiant « civil » en argot militaire.

Le Larousse du français, un dictionnaire en ligne, précise dans sa définition de pékin « civil, par rapport à militaire ».

Tant pour le Le Larousse que pour Antidote on propose la même définition pour pékin que pour péquin.

Le dictionnaire de l’encyclopédie libre Wikipédia, le Wiktionnaire, propose la définition de pékin moyen signifiant : « personne ordinaire ».

Photo ci-dessus : Un pékin sur le pont supérieur d'un bateau?

Remplis sous: La folie des mots Mots clés:
1
Avr/20
0

Le mot du jour : charrier

Textes et recherches de Jacques Lanciault

Je consigne ici le fruit de recherches sur le sens, l’étymologie, l’écriture ou encore la prononciation de certains mots ou expressions sur lesquels je bute, ou qui tout simplement suscitent ma curiosité au fil de mes lectures…

Mercredi, 1er avril 2020

Source de la recherche
Les phrases suivantes tirées du roman « La Carrière du Mal » de l’écrivaine britannique J. K. Rowlings (1965- ), une œuvre signée sous le pseudonyme de Robert Gallbraith et traduite en français par Florianne Vidal (1959- ) :

« Elle n’était pas du genre sociable. Elle mentait à toutes ses camarades d’école. Et les gens n’aiment pas qu’on leur mente. Elles la charriaient à cause de ça. » (p. 351)

Définition
Le dictionnaire du correcteur électronique Antidote définit le verbe charrier, dans le contexte de la citation, comme suit : « Se moquer en trompant. »

Le dictionnaire lintern@ute propose, quant à lui, la définition suivante, précisant que le mot charrier est du registre familier : « Taquiner, se moquer de quelqu’un. »

lintern@ute suggère les synonymes : « chambrer, railler, taquiner. »

Remplis sous: La folie des mots Mots clés:
31
Mar/20
0

Le mot du jour : canon

Textes et recherches de Jacques Lanciault

Je consigne ici le fruit de recherches sur le sens, l’étymologie, l’écriture ou encore la prononciation de certains mots ou expressions sur lesquels je bute, ou qui tout simplement suscitent ma curiosité au fil de mes lectures…

Mardi, 31 mars 2020

Source de la recherche
Le paragraphe suivant tiré d’un texte collectif publié sur la page « Idées » du quotidien Le Devoir du 5 mars 2020 :

« Il nous arrive parfois d’être fières et fiers de notre discipline. Depuis quelques décennies, des historien.nes de l’art un peu partout dans le monde ont entamé une réflexion complexe sur l’héritage riche mais problématique reçu de nos prédécesseurs. Le canon artistique, définissant les œuvres qui semblaient mériter une étude approfondie, souffrait depuis les débuts de la discipline académique de nombreux “points aveugles” et reflétait des relations de pouvoir au sein des sociétés et une géopolitique eurocentrique ; la manière d’aborder les œuvres était souvent le fruit de préjugés, notamment sexistes. »

Définition
Le dictionnaire du correcteur électronique Antidote définit le nom masculin canon, du domaine des beaux-arts, comme suit : « Ensemble de règles déterminant les proportions idéales du corps humain. » Exemple : Le canon du sculpteur grec Polyclète. »

Antidote définit également le nom masculin canon, d’un langage soutenu comme : « Principe ou objet servant de règle, d’idéal. »

Le Larousse du français, un dictionnaire en ligne, propose les définitions suivantes du mot canon dans le contexte de la citation ci-dessus  :

1 - « Modèle idéal auquel il faut se conformer. »

2 - « Type idéal de proportions choisi par un artiste pour représenter l’être humain. »

Remplis sous: La folie des mots Mots clés:
30
Mar/20
0

Le mot du jour : escarre

Textes et recherches de Jacques Lanciault

Je consigne ici le fruit de recherches sur le sens, l’étymologie, l’écriture ou encore la prononciation de certains mots ou expressions sur lesquels je bute, ou qui tout simplement suscitent ma curiosité au fil de mes lectures…

Lundi, 30 mars 2020

Source de la recherche
La phrase suivante tirée du roman « La Carrière du Mal » de l’écrivaine britannique J. K. Rowlings (1965- ), une œuvre signée sous le pseudonyme de Robert Gallbraith et traduite en français par Florianne Vidal (1959- ) :

« Il lui disait qu’elle ne se rendait pas compte de ce que ça représentait de se retrouver sur un lit d’hôpital, comme lui quand il s’était brisé le dos et qu’il était resté des mois dans un plâtre, avec des escarres, des infections et tout le bazar. » (p. 351)

Définition
Le dictionnaire du correcteur électronique Antidote définit le nom féminin escarre, du domaine médical, comme suit : « Croûte noirâtre qui se forme sur la peau, sur les plaies, par nécrose des tissus. »

Antidote propose les synonymes « croûte, sphacèle », et pour le Québec : « gale ».

Le Larousse du français, un dictionnaire en ligne propose la définition suivante : « Nécrose de la peau et des tissus sous-jacents, formant une croûte noire puis un ulcère, survenant surtout chez les personnes alitées. »

L’encyclopédie libre Wikipédia mentionne « qu’une escarre, parfois appelée plaie de lit ou ulcère de décubitus, ou encore plaie de pression au Québec, est une lésion cutanée d’origine ischémique liée à une compression des tissus mous entre un plan dur et les saillies osseuses. »

Remplis sous: La folie des mots Mots clés:
29
Mar/20
0

Le mot du jour : caban

Textes et recherches de Jacques Lanciault

Je consigne ici le fruit de recherches sur le sens, l’étymologie, l’écriture ou encore la prononciation de certains mots ou expressions sur lesquels je bute, ou qui tout simplement suscitent ma curiosité au fil de mes lectures…

Dimanche, 29 mars 2020

Source de la recherche
La phrase suivante tirée du roman « La Carrière du Mal » de l’écrivaine britannique J. K. Rowlings (1965- ), une œuvre signée sous le pseudonyme de Robert Gallbraith et traduite en français par Florianne Vidal (1959- ) :

« Le jeune homme en caban se tenait aux aguets; » (p. 308)

Définition
Le dictionnaire du correcteur électronique Antidote définit le nom masculin caban comme suit : « Manteau court en gros drap de laine imperméable en usage dans la marine. »

Quant au dictionnaire internet Usito, il définit caban ainsi : « Manteau court et épais, pourvu de deux rangées de boutons, porté à l’origine par les marins. »

(1) : Usito, dictionnaire général de la langue française sous la direction d’Hélène Cajolet‑Laganière, de Pierre Martel et de Chantal‑Édith Masson, et avec le concours de Louis Mercier [site Web]. Les Éditions Delisme. Consulté le 29 mars 2020

L’encyclopédie libre Wikipédia propose une très intéressante définition du caban :

« Le caban, mot d’origine arabe utilisé d’abord par les pirates (XVe-XVIIe siècles), est un manteau court, chaud et imperméable. Il peut comporter une capuche, le col est large et les poches situées sur les hanches comportent généralement un rabat. Il est le plus souvent foncé (noir ou bleu marine) avec un boutonnage double et croisé et de six boutons souvent ornés d’une ancre.

Ce sont les premiers navigateurs européens au xve siècle qui en popularisèrent l’usage. Depuis l’Afrique du Nord, ils auraient repris et transformé une petite cape, appelée localement “qaba”, qui était portée par les pirates barbaresques.

Le caban est adapté dans la Royal Navy à partir des années 1800. En France, il est décrit pour la première fois en 1845 dans une lettre du ministre de la Marine et adopté en 1848. Initialement, il se caractérise par une rangée de dix boutons frappés d’une ancre comme les pointes de son col.

Les matelots eux-mêmes savaient le rendre imperméable au moyen d’un apprêt constitué de goudron, de suif et d’huile de térébenthine. Il a remplacé le paletot jusqu’alors en usage, en 1874. Long au départ, il se raccourcit et ressemble alors à une capote plus qu’un paletot.

Cette pièce de l’uniforme du marin est descendue “dans la rue” après l’apparition des friperies. Si auparavant, elle était présente dans le civil, c’est parce que les anciens engagés ou conscrits pouvaient la garder, mais en enlevant les boutons symbole de la Marine Nationale. Depuis, le caban est passé d’un usage de tous les jours dans les milieux modestes à un statut de prestige.

Dès les années 50 et 60, intellectuels et artistes l’ont adopté. Jean Cocteau, Boris Vian, Jacques Prévert, Jacques Brel, suivis plus tard de Lou Reed, des Rolling Stones, de Patrick Dewaere…

Figure emblématique du look de “loup de mer”, ce vêtement devenu classique, a été détourné par les grands couturiers et a fait une apparition généralisée dans les rues notamment pendant la saison 2006-2007. Le premier couturier à l’avoir revisité fut Yves Saint Laurent en 1962. Puis Jean-Paul Gaultier pour qui il évoque “Le voyage, l’évasion, Querelle de Brest”, Yohji Yamamoto, Dior Homme, Hermès, Versace, Louis Vuitton, Burberry entre autres.

Le caban participe de la légende du personnage de Corto Maltese. »

Remplis sous: La folie des mots Mots clés:
28
Mar/20
0

Le mot du jour : antonomase

Textes et recherches de Jacques Lanciault

Je consigne ici le fruit de recherches sur le sens, l’étymologie, l’écriture ou encore la prononciation de certains mots ou expressions sur lesquels je bute, ou qui tout simplement suscitent ma curiosité au fil de mes lectures…

Samedi, 28 mars 2020

Source de la recherche
Une question posée lors de l’émission « Questions pour un super champion » diffusée sur les ondes de TV5 Monde en février 2020 : « Comment se nomme la figure de style qui consiste à remplacer un nom commun par un nom propre ou inversement? »

Réponse : une antonomase

Définition
Le dictionnaire du correcteur électronique Antidote définit le nom féminin antonomase comme suit : « Procédé qui consiste à prendre un nom propre pour un nom commun, ou l’inverse. Il y a antonomase quand on dit un Mozart en parlant d’un enfant prodige, ou quand on dit l’Hexagone en parlant de la France. »

L’encyclopédie libre Wikipédia précise la définition suivante pour une antonomase : « Une antonomase est une figure de style, soit un trope, dans lequel un nom propre ou bien une périphrase énonçant sa qualité essentielle, est utilisé comme nom commun, ou inversement, quand un nom commun est employé pour signifier un nom propre.

Certaines antonomases courantes finissent par se lexicaliser et figurent dans les dictionnaires usuels (“une poubelle”, “une silhouette”, “un don Juan”, “un harpagon”, “un bordeaux”, “un roquefort”, “le macadam”, “un gavroche”, “un tartuffe”, “un renard”. »

Photo ci-dessus : Le sandwich, en tant que forme d'aliment, tient par convention son nom de John Montagu, quatrième comte de Sandwich, qui faisait grand usage de tranches de pain, entrelardées de morceaux de viande et de fromage, et en imposa l'usage par imitation.

Remplis sous: La folie des mots Mots clés: