20
Jan/22
0

Le mot du jour : curseur

Textes et recherches de Jacques Lanciault

je consigne ici le fruit de recherches sur le sens, l’étymologie, l’écriture ou encore la prononciation de certains mots ou expressions sur lesquels je bute, ou qui tout simplement suscitent ma curiosité au fil de mes lectures…

Jeudi, 20 janvier 2022

Source de la recherche
Les paragraphes suivants tirés d’un texte d’Ivanne Trippenbache publié dans le quotidien Le Monde du 20 janvier 2022 :

« Marine Le Pen, Valérie Pécresse et Eric Zemmour s’entendent sur le fond, mais s’opposent sur les curseurs. La gauche, elle, est sur la défensive. »

« Les candidats de droite et d’extrême droite présentent de nombreuses idées proches, comme si leurs choix respectifs n’étaient plus qu’affaire de curseur. Tous entendent soumettre leur projet par référendum pour éviter l’intervention du Conseil constitutionnel sur des mesures qui, en l’état, ne respectent pas le texte fondamental. Reprenant le vieux slogan “immigration zéro” de Jean-Marie Le Pen, Eric Zemmour affirme qu’il arrêterait toutes les entrées, y compris celles des étudiants étrangers – “une invasion”, rejetait-il en bloc, avant d’envisager depuis peu un “nombre très drastiquement limité”. »

Définition
Le dictionnaire du correcteur électronique Antidote propose quatre définitions pour le nom masculin curseur… mais aucun ne semble s’applique au contexte de la citation :

« 1 - Pièce mobile comportant un index coulissant le long d’une glissière graduée.
2 - Dispositif d’une fermeture à glissière qui glisse le long des deux rangées de dents et qui permet de les assembler ou de les séparer.

3 - (Astronomie) – Fil qui traverse le champ d’un micromètre et permet de mesurer le diamètre apparent d’un astre.

4 - (Informatique) – Repère visuel mobile qui indique, sur un écran, la position du prochain caractère à écrire, de la prochaine opération à effectuer. »

Le Larousse du français, un dictionnaire en ligne, y va de définition semblable… ajoutant toutefois une définition du mot au sens figuré : « Ce qui sert de repère dans l’évolution d’une situation (personnelle, économique, etc.). Exemple : Repositionner le curseur de la violence à la télé. »

P.S. Nous remarquons de nouveau qu'en France on n'accentue pas sur les majuscules : Eric Zemmour au lien de Éric Zemmour.

Remplis sous: La folie des mots Mots clés:
19
Jan/22
0

L’expression du jour : prendre ses cliques et ses claques

Textes et recherches de Jacques Lanciault

je consigne ici le fruit de recherches sur le sens, l’étymologie, l’écriture ou encore la prononciation de certains mots ou expressions sur lesquels je bute, ou qui tout simplement suscitent ma curiosité au fil de mes lectures…

Mercredi, 19 janvier 2022

Source de la recherche
La phrase suivante tirée du roman Dossier 64 de l’écrivain danois Juddi Adler-Olsen (1950- ), traduit du danois par Caroline Berg (1957- ) :

« Il était malade comme un chien mais ça ne l’avait pas empêché, voilà moins de deux heures, de coller contre le mur un criminel endurci et de lui proférer des menaces si efficaces que le type avait pris ses cliques et ses claques et fuit le pays comme s’il avait un diable aux trousses. » (p. 66)

Définition
Le dictionnaire du correcteur électronique Antidote définit l’expression prendre ses cliques et ses claques comme suit : « S’en aller en emportant ce que l’on a. »

Le Larousse du français, un dictionnaire en ligne, propose une définition pratiquement identique, en ajoutant toutefois la notion de partir à la hâte : « partir à la hâte en emportant tout ce qu’on a. »

Le dictionnaire lintern@ute suggère la provenance suivante pour l’expression prendre ses cliques et ses claques : « Cette expression date de 1830. Les “cliques” désignaient les jambes, et les “claques” des sandales de protection au XVIIIe siècle qui servaient à recouvrir les chaussures pour ne pas les salir. Si on rassemble ses jambes et ses chaussures, c’est pour partir. »

Remplis sous: La folie des mots Mots clés:
18
Jan/22
0

Le mot du jour : bougnoul

Textes et recherches de Jacques Lanciault

je consigne ici le fruit de recherches sur le sens, l’étymologie, l’écriture ou encore la prononciation de certains mots ou expressions sur lesquels je bute, ou qui tout simplement suscitent ma curiosité au fil de mes lectures…

Mardi, 18 janvier 2022

Source de la recherche
La phrase suivante tirée du roman Dossier 64 de l’écrivain danois Juddi Adler-Olsen (1950- ), traduit du danois par Caroline Berg (1957- ) :

« Ne laissez pas le bougnoul me toucher », s’écria le Lituanien quand Assad l’empoigna pour le traîner vers une deuxième porte au fond de la réserve. (p.61)

Définition
Le dictionnaire du correcteur électronique Antidote définit le nom masculin bougnoul, qu’il qualifie de familier et d’offensant, comme suit : « En France, travailleur immigré d’origine arabe. »

Le dictionnaire lintern@ute propose la définition suivante, au sens propre  : « Personne originaire d’Afrique du Nord, un indigène. Bougnoule était employé au temps du colonialisme. »

Puis, lintern@ute suggère un deuxième et un troisième sens, soit :

« Appellation insultante et raciste envers les Maghrébins ou les Arabes. »

« Personnes dont la couleur de peau est noire ou métissée. »

Remplis sous: La folie des mots Mots clés:
17
Jan/22
0

Le mot du jour : araser

Textes et recherches de Jacques Lanciault

je consigne ici le fruit de recherches sur le sens, l’étymologie, l’écriture ou encore la prononciation de certains mots ou expressions sur lesquels je bute, ou qui tout simplement suscitent ma curiosité au fil de mes lectures…

Lundi, 17 janvier 2022

Source de la recherche
La phrase suivante tirée du roman Dossier 64 de l’écrivain danois Juddi Adler-Olsen (1950- ), traduit du danois par Caroline Berg (1957- ) :

« Il sortit la cafetière électrique du placard et arasa soigneusement les mesures de café avec un doigt pour en mettre juste ce qu’il fallait dans le filtre. » (p. 38)

Définition
Le dictionnaire du correcteur électronique Antidote définit le verbe araser comme suit : « Niveler ».

Remplis sous: La folie des mots Mots clés:
16
Jan/22
0

Le mot du jour : sabot

Textes et recherches de Jacques Lanciault

je consigne ici le fruit de recherches sur le sens, l’étymologie, l’écriture ou encore la prononciation de certains mots ou expressions sur lesquels je bute, ou qui tout simplement suscitent ma curiosité au fil de mes lectures…

Dimanche, 16 janvier 2022

Source de la recherche
La phrase suivante tirée du roman Dossier 64 de l’écrivain danois Juddi Adler-Olsen (1950- ), traduit du danois par Caroline Berg (1957- ) :

« Pourquoi se donner tant de mal et payer avec sa carte de crédit alors qu’elle était obligée chaque fois de la passer dans le sabot et de signer le reçu? » (p. 32)

Définition
Le dictionnaire de l’encyclopédie libre Wikipédia, le Wiktionnaire, propose pas moins de 19 définitions pour le nom masculin sabot, mais aucune ne correspond au contexte de la citation.

Aucun autre des nombreux dictionnaires que j’ai consultés n’en fournit par ailleurs.

Évidemment, le contexte de la citation nous indique qu’il s’agit d’une pièce du, pas si ancien, lecteur de carte de crédit.

Le site Internet « Mobile transaction », sous la signature de Stéphanie Garrel, présente un page sur « Histoire du terminal de paiement électronique »… et nous pouvons y lire ceci quant à la « première machine à carte, celle dite du fer à repasser » :

« Les premières cartes bancaires sont des cartes à relief, embossées. Les informations qui y figurent sont le nom et l’adresse du porteur de la carte et un numéro d’identification unique, permettant l’identification du compte associé.

Elles sont “lues” par un terminal de paiement pas du tout électronique appelé familièrement “fer à repasser” ou encore “sabot”.

Les informations embossées sur la carte sont en effet imprimées sur une facturette grâce à un système de papier carbone, puis la facturette est signée par le client et transmise aux banques.

Ce type de machine est toujours commercialisé. »

Photo ci-dessus : Lecteur « sabot » commercialisé par Addressograph Bartizan. (Photo provenant de Imprinter.com)

Remplis sous: La folie des mots Mots clés:
15
Jan/22
0

Le mot du jour : riper

Textes et recherches de Jacques Lanciault

je consigne ici le fruit de recherches sur le sens, l’étymologie, l’écriture ou encore la prononciation de certains mots ou expressions sur lesquels je bute, ou qui tout simplement suscitent ma curiosité au fil de mes lectures…

Samedi, 15 janvier 2022

Source de la recherche
La phrase suivante tirée du roman Délivrance de l’écrivain danois Juddi Adler-Olsen (1950- ), traduit du danois par Caroline Berg (1957- ) :

« Les courtes jambes d’Assad se détendirent brusquement, ripèrent dans la purée de limaces et l’atteignirent à la hauteur des chevilles. » (p. 488)

Définition
Le dictionnaire du correcteur électronique Antidote définit le verbe riper comme suit : « Glisser par frottement. Faire riper une pierre. ».

Le dictionnaire lintern@ute propose la définition suivante pour le verbe intransitif riper : « Déraper. »

lintern@ute suggère deux synonymes : « glisser, déraper. »

Remplis sous: La folie des mots Mots clés:
14
Jan/22
0

Le mot du jour : Gammel Dansk

Textes et recherches de Jacques Lanciault

je consigne ici le fruit de recherches sur le sens, l’étymologie, l’écriture ou encore la prononciation de certains mots ou expressions sur lesquels je bute, ou qui tout simplement suscitent ma curiosité au fil de mes lectures…

Vendredi, 14 janvier 2022

Source de la recherche
Les phrases suivantes tirées du roman Délivrance de l’écrivain danois Juddi Adler-Olsen (1950- ), traduit du danois par Caroline Berg (1957- ) :

« Sandwichs, clopes, café noir et Gammel Dansk. Les retraités de la police savaient se payer du bon temps. » (p. 397)

Définition
L’encyclopédie libre Wikipédia propose la définition suivante : « Le Gammel Dansk est une préparation alcoolique à base de plantes produite par Arcus-Gruppen à Oslo, en Norvège, initialement développée et produite par des distillateurs danois au Danemark.

Traditionnellement, il est bu par les Danois lors de certaines occasions festives, souvent à l’occasion du petit-déjeuner, du brunch ou des anniversaires de mariage et des anniversaires (qui au Danemark commencent traditionnellement le matin). Le nom “Gammel Dansk” se traduit directement du danois par “vieux danois”. »

Remplis sous: La folie des mots Mots clés:
13
Jan/22
0

Le mot du jour : drisse

Textes et recherches de Jacques Lanciault

je consigne ici le fruit de recherches sur le sens, l’étymologie, l’écriture ou encore la prononciation de certains mots ou expressions sur lesquels je bute, ou qui tout simplement suscitent ma curiosité au fil de mes lectures…

Jeudi, 13 janvier 2022

Source de la recherche
La phrase suivante tirée du roman Délivrance de l’écrivain danois Juddi Adler-Olsen (1950- ), traduit du danois par Caroline Berg (1957- ) :

« - Mouais. Carl entendit un bruit de drisses claquant dans le vent. Thomasen devait encore être en salopette de voile sur son ponton. » (p. 347)

Définition
Le dictionnaire du correcteur électronique Antidote définit le nom féminin drisse comme suit : « Cordage ou palan qui sert à hisser une voile, un drapeau. ».


L’encyclopédie libre Wikipédia propose la définition suivante : « Sur un navire à voiles, la drisse est un cordage servant à hisser une vergue, une voile, un pavillon ou un signal flottant. Par exemple la drisse de grand-voile sert à hisser la grand-voile en tête du grand mât. »

Remplis sous: La folie des mots Mots clés:
12
Jan/22
0

Le mot du jour : brodequin

Textes et recherches de Jacques Lanciault

je consigne ici le fruit de recherches sur le sens, l’étymologie, l’écriture ou encore la prononciation de certains mots ou expressions sur lesquels je bute, ou qui tout simplement suscitent ma curiosité au fil de mes lectures…

Mercredi, 12 janvier 2022

Source de la recherche
Notre définition d’hier pour le nom « godillot » utilisait le mot brodequin… Voici la citation : « Par ailleurs, Antidote ajoute : “Les mots godillot et godasse tirent leur origine d’un entrepreneur et manufacturier français du XIXe siècle : Alexis Godillot.

Lors de la guerre de Crimée (1853-1856), sa manufacture se spécialise dans la fabrication de selles, de tentes et de chaussures pour l’armée française. On baptisa ses brodequins militaires de son nom, qui fut ensuite utilisé comme terme générique". »

Définition
Le dictionnaire du correcteur électronique Antidote définit le nom masculin brodequin comme suit : « Chaussure montante et robuste, pour le travail ou la marche ».


Remplis sous: La folie des mots Mots clés:
11
Jan/22
0

Les mots du jour : godillot et godasse

Textes et recherches de Jacques Lanciault

je consigne ici le fruit de recherches sur le sens, l’étymologie, l’écriture ou encore la prononciation de certains mots ou expressions sur lesquels je bute, ou qui tout simplement suscitent ma curiosité au fil de mes lectures…

Mardi, 11 janvier 2022

Source de la recherche
La phrase suivante tirée du roman Délivrance de l’écrivain danois Juddi Adler-Olsen (1950- ), traduit du danois par Caroline Berg (1957- ) :

« Elle tripota un peu sa mise en plis et elle fanfaronnait un peu moins que tout à l’heure en remontant l’escalier dans ses godillots de marche. » (p. 344)

Définition
La première définition proposée par le dictionnaire du correcteur électronique Antidote pour le nom masculin godillot est : « Chaussure militaire ».


Mais Antidote ajoute qu’en France, dans le registre « familier », godillot signifie : « Gros soulier ».

Par ailleurs, Antidote ajoute : « Les mots godillot et godasse tirent leur origine d’un entrepreneur et manufacturier français du XIXe siècle : Alexis Godillot.

Lors de la guerre de Crimée (1853-1856), sa manufacture se spécialise dans la fabrication de selles, de tentes et de chaussures pour l’armée française. On baptisa ses brodequins militaires de son nom, qui fut ensuite utilisé comme terme générique.

À partir de la Seconde Guerre mondiale, le terme s’est élargi à divers types de brodequins. Le terme est aujourd’hui vieilli et concurrencé fortement par son rejeton godasse, bien courant aujourd’hui, qu’il a engendré par resuffixation à la fin du XIXe siècle. Ce dernier, après avoir désigné une chaussure robuste, s’applique maintenant à tout type de chaussure. »

Remplis sous: La folie des mots Mots clés: