6
Avr/15
0

Les Québécois ayant évolué dans les ligues majeures

Les nôtres dans les Ligues majeures

Texte et recherches de Jacques Lanciault

Jesen Therrien

Laval, Québec, le 29 juillet 2017 – Jesen Dygestile-Therrien est devenu aujourd'hui le 32e Québécois de l'histoire à disputer un match dans les grandes ligues.

Au cours des dernières années, Oscar Taveras 31e, Phillippe Aumont (30e),Maxime St-Pierre, (29e), Chris Leroux (28e), Luke Carlin (27e), Russell Martin (26e), Pierre-Luc Laforest (25e), Éric Cyr (24e), Steve Green (23e) Éric Gagné (22e), Derek Aucoin (21e) et Denis Boucher (20e) avaient également réussi l’exploit.

Qui, de Vladimir Guerrero junior, de Charles Leblanc, d'Abraham Toro-Hernandez, de Marc-Antoine Bérubé, de Benjamin Pelletier, de Raphael Gladu ou de Jonathan Lacroix deviendra le 33e Québécois à évoluer dans les ligues majeures?

Ci-dessous nous présentons deux tableaux :

. Premièrement la liste des 32 Québécois ayant évolué dans les Ligues majeures de baseball;

. Deuxièmement, la liste, année par année, des Québécois ayant joué dans les grandes ligues:

Photo ci-dessus : Jesen Dygestile-Therrien a lancé une manche ce soir (29 juillet 2017) pour les Phillies de Philadelphie face aux Braves d'Atlanta, ne permettant aucun point sur un seul coup sûr, inscrivant son premier retrait sur des prises dans les ligues majeures.

9
Oct/13
0

Russell Martin, un vrai de vrai !

Revue de presse

Jacques Doucet, Le Journal de Montréal, le 9 octobre 2013

Russell Martin La majeure partie des joueurs nés au Canada qui ont atteint les majeures sont des lanceurs. En fait, on dénombre 243 Canadiens qui ont atteint les majeures, et 125 d’entre eux sont des lanceurs. Les autres ont surtout été des joueurs d’avant-champ ou des voltigeurs.

Mais très peu ont été des receveurs.

Photo ci-dessus : Russell Martin et son coéquipier Jason Grilli sont fous de joie, ils viennent d’ouvrir la porte des séries de fin de saison aux Pirates de Pittsburgh.

10
Mai/13
0

Patrick D’Aoust, l’intouchable des Capitales

Revue de presse

Olivier Bossé, Le Soleil, 10 mai 2013

Patrick D’Aoust (Québec) Chaque année, les Capitales embauchent un nouveau receveur, toujours québécois et souvent expérimenté. Chaque fois, Patrick D'Aoust voit son job menacé. Mais encore ce printemps, le numéro 6 se dresse comme partant derrière le marbre, une bague de plus au doigt.

Photo ci-dessus : Depuis son arrivée avec les Capitales en 2008, Patrick D'Aoust s'est toujours battu pour son poste de receveur. Il est aujourd'hui devenu un véritable pilier de l'équipe. (Le Soleil, Erick Labbé)

4
Jan/13
1

Statistiques des Québécois dans le baseball professionnel associé aux « majeures » – saison 2012

Texte et recherches de Jacques Lanciault

Osscar Taveras Laval, le 4 janvier 2013 - La saison 2012 dans le baseball professionnel associé aux équipes des Ligues majeures est maintenant terminée. Douze Québécois ont connu de beaux succès au sein et dans le giron des équipes du baseball majeur.

Trois des nôtres ont évolué dans les grandes ligues, Russell Martin chez les Yankees de New York, Phillippe Aumont au sein des Phillies de Philadelphie et Chris Leroux avec les Pirates de Pittsburgh.

Michael Blanke, Jean-Luc Blaquière, Marc Bourgeois, Oscar Taveras,Philippe-Alexandre Valiquette, Jesen Dygestile-Therrien, Jonathan Jones et François Lafrenière ont tous évolué au sein des ligues mineures et leur saison est maintenant terminée.

Pour l'heure, les saisons dans le baseball d'hiver sont maintenant commencées et un seul des nôtres y est, soit Oscar Taveras qui porte les couleurs des Aguilas Cibaenas de la ligue de baseball d'hiver de la République dominicaine.

Comme par le passé, pour mon plaisir personnel et surtout pour donner un peu de visibilité aux athlètes de chez nous, dont trop souvent, malheureusement, les exploits passent inaperçus dans les médias québécois, je suit leur saison sur une base pratiquement quotidienne. Voici leurs statistiques au 3 janvier 2013 :

Photo ci-dessus : Un ancien du réseau de développement midget AAA de Baseball Québec, Oscar Taveras connait un début de saison fulgurant dans le baseball d'hiver dans son pays en République dominicaine.

10
Sep/12
0

Statistiques des Québécois dans le baseball indépendant – Saison 2012

Les nôtres dans le baseball professionnel indépendant

Texte et recherches de Jacques Lanciault

Patrick ScalabriniLaval, le 10 septembre 2012 – La saison régulière et les séries éliminatoires 2012 du baseball indépendant des équipes des Ligues majeures, notamment celle des Capitales de Québec de la Ligue CAN-AM, sont maintenant terminées, et tout au long de la campagne  plusieurs Québécois y ont brillé, et ce, plus souvent qu'à leur tour.

Comme par le passé, j'ai suivi la progression des nôtres dans ces circuits sur une base presque quotidienne. Voici leurs statistiques finales au 10 septembre 2012.

Photo ci-dessous : Après une brillante carrière de joueur, le Québécois Patrick Scalabrini est maintenant au commande des Capitales de Québec de la Ligue Can-Am, et ce, pour une troisième année.

22
Juil/12
0

Maxim St-Pierre retourne auprès des siens

Revue de presse

Carl Tardif, Le Soleil, le 22 juillet 2012

Maxime St-PierreQuébec) L'appel de la famille était plus fort que tout! Maxim St-Pierre a mis fin à son aventure chez les Capitales après le match de vendredi, avisant le gérant Patrick Scalabrini qu'il retournait auprès des siens, au Nouveau-Mexique.

Les Capitales ont confirmé son départ, hier en fin d'après-midi. Sa position de recrue est désormais occupée par Normand Gosselin, qui était sur la touche depuis quelques semaines. «Plus je parle à ma femme et que je vois mes enfants sur Skype, plus je m'ennuie. C'est assez, je rentre chez moi. Ils sont à un âge [quatre ans, deux ans et neuf mois] où ils ont besoin de leur père, et leur mère en a fait assez, toute seule depuis trois mois. Je l'aime et je dois être là», disait St-Pierre dans le vestiaire avant d'enfiler l'uniforme une avant-dernière fois.

St-Pierre s'était joint aux Capitales après avoir écopé d'une suspension de 50 matchs pour utilisation de marijuana, une drogue proscrite par le baseball majeur. Le receveur de carrière s'était cependant converti en lanceur, mais il n'a jamais été efficace sur la butte, bouclant son séjour avec une moyenne de points mérités de 10,80 et de 10 buts sur balles en 11,2 manches.

«J'en ai assez du baseball pour cette année, et, en plus, j'ai été mauvais. Ce n'est pas comme si j'étais dominant. Je ne voulais pas nuire à l'équipe non plus. Ça me prendrait trop de temps pour devenir un lanceur. Sur le plan baseball, c'est une année perdue, mais pas du côté humain Il n'y a pas une journée où je n'avais pas le sourire en arrivant au stade.»

St-Pierre ne fait pas une croix sur le baseball et sera à la recherche d'une invitation à un camp des majeures, le printemps prochain, en qualité de receveur. «Je pense être capable de faire réduire ma suspension de moitié», espérait celui qui a joué avec les Tigers de Detroit, en 2010.

Son départ n'a pas surpris le gérant, qui savait que St-Pierre songeait à retourner chez lui. Il ne regrettait pas de lui avoir donné la chance de se transformer en lanceur. «Il avait du potentiel, mais n'a pas été capable de faire la transition. Il a réalisé qu'il s'en allait nulle part comme lanceur et que je ne pouvais pas l'utiliser souvent. Il part, mais il n'y personne d'amer, ni lui ni nous», commentait Scalabrini.

Revue de presse publiée par Jacques Lanciault.

21
Juil/12
0

Seuls les Québécois ont mis la balle en lieu sûr !

Les Québécois dans le baseball indépendant

Texte et recherches de Jacques Lanciault

Normand GosselinLaval, le 21 juillet 2012 – Les Capitales de Québec ont encaissé un revers de 9-1 ce soir face aux Bears de Newark! La troupe du gérant Patrick Scalabrini a été limitée à cinq coups sûrs et les cinq coups sûrs sont venus des bâtons de Québécois. Sébastien Boucher en a réussi deux, Jonathan Malo, Josué Peley et Normand Gosselin ont réussi les autres.

Boucher (2-en-4) a frappé un simple et claqué un triple, son deuxième de la saison. Il a compté le seul point de la formation de la Vieille Capitale. Gosselin (1-en-3) a profité de son retour dans l’alignement pour claquer son cinquième double de la campagne. De plus, il a lancé la dernière manche des siens, cédant un coup sûr et un but sur balles et inscrivant deux de ses retraits sur des prises. Pour en terminer avec l’attaque des Québécois de l’équipe, mentionnons que Patrick D’Aoust et Karl Gélinas ont été tenus en échec 0-en-1 !

Guillaume Leduc a encore une fois impressionné en relève. Il a travaillé durant deux manches et deux tiers, ne cédant rien et retirant un frappeur adverse sur des prises.

Et encore une fois, le gérant Patrick Scalabrini a utilisé sept Québécois dans le match. Avec le départ de Maxime St-Pierre, les chances de voir huit des nôtres à l’œuvre dans un match s’amenuisent… à moins que Pierre-Luc Laforest nous réserve une surprise !

Méli-mélo
Josué Peley a évolué au champ droit ce soir. Il ne lui reste plus qu’à évoluer au champ centre pour avoir joué, en 2012, à toutes les positions avec les Capitales ! Gageons que Patrick Scalabrini va lui offrir cette chance.

Photo ci-dessus : Normand Gosselin était de retour dans l’uniforme des Capitales ce soir. Il a réussi un coup sûr et il a lancé une manche sans céder de point. (Photo Nandre Bois)

21
Juil/12
0

Maxime St-Pierre quitte les Capitales de Québec!

Revue de presse

Maxime Aubry, Capitales de Québec, le 21 juillet 2012

Maxime St-Pierre QUÉBEC, le 21 juillet 2012 – Le lanceur Maxime St-Pierre a volontairement quitté l’organisation des Capitales de Québec après un début de saison en dents de scie.

St-Pierre qui a évolué au poste de receveur pendant une quinzaine d’années chez les professionnels avait décidé de troquer le masque et le plastron contre le gant de lanceur pour la saison 2012. L’adaptation a toutefois été plus difficile que prévu pour l’athlète de 32 ans.

Il rejoindra sa famille au Nouveau-Mexique dans les prochains jours.

En 11 matchs avec l’équipe de sa région natale, St-Pierre aura lancé 11.2 manches, allouant 13 coups sûrs, 14 points mérités et quatre circuits pour une moyenne de points mérités de 10.80. Il aura néanmoins réussi à retirer 12 frappeurs sur des prises et porter une victoire à son dossier.

Normand Gosselin a réintégré l’alignement pour combler le poste de recrue laissé vacant par son départ.

Revue de presse publiée par Jacques Lanciault.

20
Juil/12
0

Joy libéré, St-Pierre s’interroge

Revue de presse

Carl Tardif, Le Soleil, le 20 juillet 2012

Maxime St-Pierre(Québec) Pendant que le partant Shawn Joy recevait son congé des Capitales, jeudi, un autre lanceur s'interrogeait sur son avenir. «Au début, j'avais dit à Pat [Scalabrini] que si je n'étais pas capable de lancer et d'aider l'équipe, je m'en irais de moi-même», confiait Maxim St-Pierre (photo) au lendemain d'une sortie difficile en relève et quelques heures avant de se reprendre avec brio, jeudi soir.

St-Pierre n'a pas subi le même sort que Joy, libéré à son arrivée au Stade en après-midi. Depuis qu'il s'est converti en lanceur, le receveur présentait avant le match de jeudi une moyenne de points mérités de 13,03 en 9,2 manches au cours desquelles il a donné 14 passes gratuites, 11 coups sûrs et atteint trois frappeurs.

Photo ci-dessus : Maxim St-Pierre (Photo Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

19
Juil/12
0

Malo et Boucher produisent 5 points chacun!

Les Québécois dans le baseball indépendant

Texte et recherches de Jacques Lanciault

Jonathan MaloLaval, le 19 juillet 2012 – Époustouflants, que dire d’autres! Jonathan Malo et Sébastien Boucher, les deuxième et troisième frappeurs du rôle offensif des Capitales de Québec ont été absolument époustouflants ce soir, menant leur équipe à un gain sans équivoque au compte de 15-5 sur les Bears de Newark!

Malo a réussi trois coups sûrs en six visites dans le rectangle du frappeur… il a croisé le marbre trois fois et il a produit cinq points. Quatre sont le résultat d’un grand chelem, son deuxième de la saison, une frappe réussie en deuxième manche. Puis, après avoir frappé un simple en cinquième, l’ex-porte-couleurs de l’organisation des Mets de New York a claqué un double en sixième, une frappe bonne pour un point. Le circuit de Malo était son 9e de la saison et son double son 14e! À ce jour, l’athlète originaire de la région de Joliette a produit 45 points avec les Capitales.

Quant à Sébastien Boucher, il a lui aussi réussi trois coups sûrs, en plus de soutirer un but sur balles en six présences au bâton. Il a claqué un circuit, tout comme Malo, son neuvième de la saison, une frappe bonne pour trois points. Le joueur originaire de la région de l’Outaouais a ajouté deux autres points produits sur ses deux autres coups sûrs. L’ancien des organisations des Mariners de Seattle et des Orioles de Baltimore a déjà 49 points produits à son actif depuis le début de la campagne.

Patrick D’Aoust a quant à lui croisé la plaque payante trois fois en plus de produire un point. Il a terminé la rencontre avec un dossier de 1-en-5 !

Soulignons que Maxime St-Pierre a lancé les deux dernières manches de la rencontre, ne cédant que deux coups sûrs et inscrivant quatre retraits sur des prises. Une bonne dose de confiance pour l’ex-receveur de l’organisation des Tigers de Detroit qui a été converti en lanceur à son arrivée chez es Capitales.

Photo ci-dessus : Jonathan Malo a brillé ce soir produisant cinq points pour son équipe, tout comme son coéquipier Sébastien Boucher d’ailleurs!