9
Oct/18
0

Art public – « Monument Louis-Octave Crémazie » (Louis-Philippe Hébert)

Texte, recherches et photos de Jacques Lanciault

Au fil de nos voyages, nous avons admiré très souvent des œuvres d’art dans les rues, sur les murs, devant les édifices, dans les parcs, etc.! Curieusement lorsque nous sommes chez nous, au Québec, nous prêtons moins attention et souvent ne les remarquons pas. Pourtant, l’art public est en pleine effervescence au pays!

Au cours des prochains jours, des prochaines semaines, voire des prochains mois, nous partagerons avec vous ces œuvres de chez nous que nous avons découvertes au fil de nos déplacements! Voici le 148e de notre série de reportages sur nos trouvailles...

Monument Louis-Octave Crémazie, Louis-Philippe Hébert, Montréal, Québec

Montréal, Québec, 3 octobre 2018 – Notre promenade rue Saint-Denis à Montréal nous a permis, dans un premier temps, d’admirer une murale du « Colonel Moutarde », une œuvre signée « A'Shop », puis par la suite le monument à Louis Francoeur au croisement de la rue Saint-Denis et de la rue Cherrier.

Tout en face de la place Louis-Francoeur, c’est le carré Saint-Louis, qui pour nous ne savons quelle raison la ville de Montréal nomme Square St-Louis. Un grand monument au sommet duquel prend place un buste en bronze de Louis-Octave Crémazie (1827-1879), le premier poète national du Québec, domine la rue Saint-Denis.

Le monument a été inauguré en 1906, ici au carré Saint-Louis. Toutefois, il a été déplacé à la place Crémazie (Crémazie et Saint-Laurent) en 1972… mais il a retrouvé sa place rue Saint-Denis en 2002.

L’ensemble est l’œuvre du sculpteur québécois Louis-Philippe Hébert (1850-1917), qui a réalisé un monument haut de trois mètres.

Le site Internet « Art Public Montréal » décrit le monument ainsi : « De composition triangulaire, le monument prend la forme d’une stèle entourée d’un parapet et repose sur un emmarchement, le tout réalisé en granit gris pâle. La stèle porte le buste de Louis-Octave Crémazie, considéré comme le premier poète national, au-dessous duquel on retrouve une lyre traversée d’une branche de laurier, symbole de l’inspiration du poète.

Au bas du piédestal se trouve un soldat mort au combat, tenant dans ses mains le drapeau de Carillon, que les forces françaises dirigées par le général Montcalm ont utilisé en 1758, à la bataille de Fort Carillon dans l’État de New York. Le vers “Pour mon drapeau je viens mourir ici”, qui se trouve sous le soldat, est tiré du poème “Drapeau de Carillon” de Crémazie, composé à l’occasion du centenaire de cette victoire.

Au dos du monument, une plaque de bronze a été installée juste avant l’inauguration, et se lit : “Érigé par ses compatriotes du Canada et des États-Unis, inauguré le 24 juin 1906”. »

Photo ci-dessus : Le monument érigé à la mémoire de Louis-Octave Crémazie peut être admiré au carré Saint-Louis à Montréal, face à la rue Saint-Denis.

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
8
Oct/18
0

Notre coup de cœur de la croisière en mer Baltique : Aarhus, la magnifique (3e partie)

Texte et photos de Céline et Jacques Lanciault

26e reportage d’une fabuleuse croisière en mer Baltique réalisée fin mai début juin 2018!

Boy, Ron Mueck, Musée des arts d’Aarhus, Danemark

Aarhus, Danemark, vendredi 1er juin 2018 - Déjà douze jours que le Koningsdam a levé l’ancre et a quitté le port d’Amsterdam en direction de la mer Baltique. Notre croisière nous a menés à la découverte de villes fort intéressantes : Copenhague au Danemark, Warnemünde, Rostock et Hambourg en Allemagne, Tallinn en Estonie, Saint-Pétersbourg en Russie, Helsinki en Finlande et Stockholm en Suède.

Si nous avons aimé chacune de ces villes, Aarhus au Danemark, où nous nous arrêtons aujourd’hui, est sans conteste notre escale coup de cœur pour cette partie du voyage.

Déjà à la descente du bateau, l’accueil chaleureux des gens de la place nous a touchés. Nous avons alors vraiment ressenti qu’ils étaient heureux de nous accueillir dans leur ville.

Puis, notre longue et agréable promenade dans cette ville qui est la deuxième en importance au Danemark nous a permis d’admirer d’intéressants bâtiments, certains datant d’une autre époque et d’autres tout à fait modernes… et superbes.

Nous nous attarderons à visiter la cathédrale Saint-Clément, une partie de l’Hôtel de Ville et le superbe Musée des arts d’Aarhus… avec son toit circulaire où prend place une promenade panoramique aux couleurs de l’arc-en-ciel!

En 2017, Aarhus a été « Capitale européenne de la culture », si elle ne l’est plus (une nouvelle ville prend ce titre annuellement), il y a toujours beaucoup de lieux de culture à découvrir dans cette cité construite initialement par les Vikings au VIIIe siècle!

Une journée de visites… inoubliable!

Photo ci-dessus : « Boy » est l’œuvre phare de la collection du Musée des arts d’Aarhus au Danemark. Le gigantesque jeune homme de 4,5 mètres de hauteur, une œuvre de l’artiste australien Ron Mueck, est d’un réalisme extrême! Regardez comment Céline est toute petite devant lui!

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
7
Oct/18
0

Art public – « Monument Louis Francoeur »

Texte, recherches et photos de Jacques Lanciault

Au fil de nos voyages, nous avons admiré très souvent des œuvres d’art dans les rues, sur les murs, devant les édifices, dans les parcs, etc.! Curieusement lorsque nous sommes chez nous, au Québec, nous prêtons moins attention et souvent ne les remarquons pas. Pourtant, l’art public est en pleine effervescence au pays!

Au cours des prochains jours, des prochaines semaines, voire des prochains mois, nous partagerons avec vous ces œuvres de chez nous que nous avons découvertes au fil de nos déplacements! Voici le 147e de notre série de reportages sur nos trouvailles...

Monument à Louis Francoeur, Montréal, Québec

Montréal, Québec, 3 octobre 2018 – Notre promenade rue Saint-Denis à Montréal nous a permis, dans un premier temps, d’admirer une murale du « Colonel Moutarde », une œuvre signée « A'Shop ».

Puis, nous arrivons au croisement de la rue Saint-Denis et de la rue Cherrier. Il y a une petite place à la verdure automnale superbe. S’y trouve un monument sous forme de colonne de granite.

Nous nous en approchons. Le monument rend hommage au journaliste et animateur radio Louis Francoeur (1895-1941). D’ailleurs, nos recherches en vue de la rédaction de ce texte nous apprendront qu’il s’agit justement de la « Place Louis Francoeur », elle qui a été inaugurée par la Ville de Montréal en 1986.

Sous un bas-relief affichant le visage de monsieur Francoeur, une plaque commémorative rappelle l’activité journalistique de celui-ci. Ce qui est assez surprenant est que la « grande toile » est particulièrement silencieuse sur ce monument. Ainsi, nous n’avons pas réussi à identifier l’auteur du portrait dans le bronze de Louis Francoeur.

Photo ci-dessus : Un monument honore la mémoire du journaliste Louis Francoeur sur une place à son nom sise à l’intersection des rues Saint-Denis et Cherrier à Montréal.

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
6
Oct/18
0

Notre coup de cœur de la croisière en mer Baltique : Aarhus, la magnifique (2e partie)

Texte et photos de Céline et Jacques Lanciault

25e reportage d’une fabuleuse croisière en mer Baltique réalisée fin mai début juin 2018!

Cathédrale Saint-Clément, Aarhus, Danemark

Aarhus, Danemark, vendredi 1er juin 2018 - Déjà douze jours que le Koningsdam a levé l’ancre et a quitté le port d’Amsterdam en direction de la mer Baltique. Notre croisière nous a menés à la découverte de villes fort intéressantes : Copenhague au Danemark, Warnemünde, Rostock et Hambourg en Allemagne, Tallinn en Estonie, Saint-Pétersbourg en Russie, Helsinki en Finlande et Stockholm en Suède.

Si nous avons aimé chacune de ces villes, Aarhus au Danemark, où nous nous arrêtons aujourd’hui, est sans conteste notre escale coup de cœur pour cette partie du voyage.

Déjà à la descente du bateau, l’accueil chaleureux des gens de la place nous a touchés. Nous avons alors vraiment ressenti qu’ils étaient heureux de nous accueillir dans leur ville.

Puis, notre longue et agréable promenade dans cette ville qui est la deuxième en importance au Danemark nous a permis d’admirer d’intéressants bâtiments, certains datant d’une autre époque et d’autres tout à fait modernes… et superbes.

Nous nous attarderons à visiter la cathédrale Saint-Clément, une partie de l’Hôtel de Ville et le superbe Musée des arts d’Aarhus… avec son toit circulaire où prend place une promenade panoramique aux couleurs de l’arc-en-ciel!

En 2017, Aarhus a été « Capitale européenne de la culture », si elle ne l’est plus (une nouvelle ville prend ce titre annuellement), il y a toujours beaucoup de lieux de culture à découvrir dans cette cité construite initialement par les Vikings au VIIIe siècle!

Une journée de visites… inoubliable!

Photo ci-dessus : Le retable du maître-autel de la cathédrale Saint-Clément d’Aarhus est le plus précieux joyau du trésor de l’église. Il a été réalisé dans l’atelier du sculpteur allemand Bernt Notkes (1435-1509) de Lübeck et fut installée dans l’église en 1479.

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
5
Oct/18
0

Art public – « Colonel Moutarde » (A’Shop)

Texte, recherches et photos de Jacques Lanciault

Au fil de nos voyages, nous avons admiré très souvent des œuvres d’art dans les rues, sur les murs, devant les édifices, dans les parcs, etc.! Curieusement lorsque nous sommes chez nous, au Québec, nous prêtons moins attention et souvent ne les remarquons pas. Pourtant, l’art public est en pleine effervescence au pays!

Au cours des prochains jours, des prochaines semaines, voire des prochains mois, nous partagerons avec vous ces œuvres de chez nous que nous avons découvertes au fil de nos déplacements! Voici le 146e de notre série de reportages sur nos trouvailles...

Colonel Moutarde, A'Shop, Montréal, Québec

Montréal, Québec, 3 octobre 2018 – Aujourd’hui, nous combinons deux courses nous amenant à Montréal pour y aller d’une agréable promenade sur la rue Saint-Denis!

Descendus au métro Mont-Royal, nous nous sommes rendus au « Théâtre du Rideau Vert », pour la première de nos deux courses. Puis, nous avons marché sur la rue Saint-Denis filant direction sud.

Soudain nous apercevons une magnifique murale du Colonel Moutarde, oui, oui, celui du jeu de société « Clue ». L’œuvre est signée « A'Shop », un collectif d’artistes dont nous avons déjà admiré plusieurs murales.

Celle-ci contrairement aux autres du collectif est, en quelque sorte, l’affiche d’un commerce! Celle d’un salon de jeu nommé… « Le colonel Moutarde »!

Eh oui, « Le colonel moutarde, salon de jeu » est situé en plein cœur du Plateau-Mont-Royal au 4418 rue Saint-Denis. Selon le site Internet de l’endroit : « Le Colonel Moutarde est l’endroit parfait pour ceux qui aiment manger, boire et jouer. On y offre un menu varié, des cocktails signatures et une collection de 500 jeux de société est à la disposition des clients. »

Photo ci-dessus : Une superbe murale réalisée par le collectif d’artistes « A'Shop » décore la façade du « Salon de jeu Le Colonel Moutarde » situé au 4418 de la rue Saint-Denis à Montréal.

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
4
Oct/18
0

Notre coup de cœur de la croisière en mer Baltique : Aarhus, la magnifique (1re partie)

Texte et photos de Céline et Jacques Lanciault

24e reportage d’une fabuleuse croisière en mer Baltique réalisée fin mai début juin 2018!

Ancien bâtiment des douanes, Aarhus, Danemark

Aarhus, Danemark, vendredi 1er juin 2018 - Déjà douze jours que le Koningsdam a levé l’ancre et a quitté le port d’Amsterdam en direction de la mer Baltique. Notre croisière nous a menés à la découverte de villes fort intéressantes : Copenhague au Danemark, Warnemünde, Rostock et Hambourg en Allemagne, Tallinn en Estonie, Saint-Pétersbourg en Russie, Helsinki en Finlande et Stockholm en Suède.

Si nous avons aimé chacune de ces villes, Aarhus au Danemark, où nous nous arrêtons aujourd’hui, est sans conteste notre escale coup de cœur pour cette partie du voyage.

Déjà à la descente du bateau, l’accueil chaleureux des gens de la place nous a touchés. Nous avons alors vraiment ressenti qu’ils étaient heureux de nous accueillir dans leur ville.

Puis, notre longue et agréable promenade dans cette ville qui est la deuxième en importance au Danemark nous a permis d’admirer d’intéressants bâtiments, certains datant d’une autre époque et d’autres tout à fait modernes… et superbes.

Nous nous attarderons à visiter la cathédrale Saint-Clément, une partie de l’Hôtel de Ville et le superbe Musée des arts d’Aarhus… avec son toit circulaire où prend place une promenade panoramique aux couleurs de l’arc-en-ciel!

En 2017, Aarhus a été « Capitale européenne de la culture », si elle ne l’est plus (une nouvelle ville prend ce titre annuellement), il y a toujours beaucoup de lieux de culture à découvrir dans cette cité construite initialement par les Vikings au VIIIe siècle!

Une journée de visites… inoubliable!

Photo ci-dessus : L’ancien bâtiment des douanes est considéré comme le chef-d’œuvre de l’architecte danois Hack Kampmann (1856-1920).

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
3
Oct/18
0

Art public – « Monument aux pompiers décédés » (Jean-Pierre Busque)

Texte, recherches et photos de Jacques Lanciault

Au fil de nos voyages, nous avons admiré très souvent des œuvres d’art dans les rues, sur les murs, devant les édifices, dans les parcs, etc.! Curieusement lorsque nous sommes chez nous, au Québec, nous prêtons moins attention et souvent ne les remarquons pas. Pourtant, l’art public est en pleine effervescence au pays!

Au cours des prochains jours, des prochaines semaines, voire des prochains mois, nous partagerons avec vous ces œuvres de chez nous que nous avons découvertes au fil de nos déplacements! Voici le 145e de notre série de reportages sur nos trouvailles...

Monument aux pompiers décédés, Jean-Pierre Busque, Montréal, Québec

Montréal, Québec, 16 septembre 2018 – Le Centre de services financiers des pompiers Desjardins, l’édifice que l’on nommait par le passé « La caisse d’économie des pompiers de Montréal », affiche sur le mur de verre de sa façade les noms et titres de tous les pompiers du Québec décédés en service depuis 1849.

Au pied de ce mur prend place, depuis le 25 mai 2013, une sculpture représentant deux pompiers… qui viennent de perdre un confrère lors d’un incendie.

L’œuvre est une réalisation du sculpteur montréalais Jean-Pierre Busque (1947- ). Le monument en bronze mesure près de 8 pieds de hauteur.

Photo ci-dessus : L’émouvant monument rendant hommage aux pompiers du Québec décédés en service peut être admiré devant la façade du « Centre de services financiers des pompiers Desjardins » situé au 2600, boulevard Saint-Joseph Est à Montréal.

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
2
Oct/18
0

La ville de Hambourg en Allemagne et son très impressionnant Miniatur Wunderland

Texte et photos de Céline et Jacques Lanciault

23e reportage d’une fabuleuse croisière en mer Baltique réalisée fin mai début juin 2018!

Miniatur Wunderland, Hambourg, Allemagne

Kiel, Hambourg, Kiel, Allemagne, jeudi 31 mai 2018 - Ce matin, le MS Koningsdam fait escale à Kiel, une importante ville de construction navale et de marine qui se démarque aujourd’hui par sa scène étudiante vivante, son art de vivre décontracté et son atmosphère urbaine.

Mais… Kiel est à proximité de Hambourg… une ville que nous aurions tant aimé visiter lors de notre grand tour de l’Allemagne en 2015. Holland America offrant une excursion en autocar dans cette ville, nous décidons d’en profiter, et ce, même si nous n’apprécions pas particulièrement les tours de ville en autocar.

Si, encore une fois, la promenade en autocar nous a déçus, nous avons tout de même profité d’une visite vraiment exceptionnelle inscrite au programme… celle de Miniatur Wunderland, un site qui abrite le plus grand réseau au monde de trains électriques miniatures!

Les petits trains circulent dans des reconstitutions incroyables de grandes villes du monde, dans des montagnes comme les Alpes autrichiennes et ceux-ci traversent des paysages tout simplement superbes. On peut également y admirer une copie en miniature de l’aéroport international de Knuffingen, celui de la ville de Hambourg… en pleine action, et ce, de jour comme de nuit! C’est époustouflant.

Photo ci-dessus : Un des petits trains de « Miniatur Wunderland » passe même au pied du mont Rushmore au Dakota du Sud… montagne où ont été sculptés dans le granite les bustes des présidents américains George Washington, Thomas Jefferson et Theodore Roosevelt.

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
1
Oct/18
0

Édifices impressionnants : Le marché Maisonneuve

Texte, recherches et photos de Jacques Lanciault

Nos promenades un peu partout dans Montréal comme ailleurs au Québec à la recherche d’œuvres d’art, nous amènent régulièrement à nous retrouver devant des immeubles des plus impressionnants. L’idée nous est alors venue de compléter notre série de textes sur les œuvres d’art de chez nous par une autre série de reportages, cette fois-ci portant sur des édifices impressionnants de la « Belle province ». Voici le premier reportage de cette nouvelle série.

Le Marché Maisonneuve, Montréal, Québec

Montréal, Québec, 16 septembre 2018 – Lors d’une promenade réalisée à la mi-septembre à la recherche d’œuvre d’art dans le quartier sud-est de Montréal, nous avons découvert une magnifique statue-fontaine intitulée « La fermière », laquelle a fait l’objet d’un de nos textes (« La fermière, fontaine allégorique »). Cette œuvre d’art superbe prend place devant un édifice non moins beau : le « Marché Maisonneuve ».

Cet édifice de style « Beaux-Arts » est situé au 4375 de la rue Ontario Est, à l’angle du boulevard Morgan. Il a été construit entre 1912 et 1914, selon les plans de Maruis Dufresne (1883-1945), qui en plus d’être architecte était l’ingénieur en chef de la cité de Maisonneuve.

« À l’époque, précise le site Internet “Montréal en quartier”, c’était l’un des plus importants marchés de produits agricoles au Québec, spécialisé dans la vente du bétail, et il abritait plusieurs épiceries ainsi qu’une vingtaine d’étals munis des tout premiers réfrigérateurs. Il était en outre doté d’une vaste salle dans laquelle la foule venait applaudir... ou huer les orateurs politiques. »

En 1962, le marché intérieur a fermé ses portes, tandis que l’édifice demeure utiliser comme lieu de rassemblement des assemblées politiques… et un peu plus tard comme bureaux du département de la circulation du Service de police de la Communauté urbaine de Montréal (CUM)… des bureaux où j’ai été appelé à travailler à quelques occasions, comme employé de la CUM.

Mais, le marché a repris ses quartiers à l’extérieur à compter de 1995. Aujourd’hui, tout à côté de l’édifice du début du XXe siècle, un bâtiment moderne abrite le nouveau marché dont les étals et boutiques offrent fleurs, fruits, légumes, viande, fromages, poissons, pains, pâtisseries et produits du terroir.

En 2016, la Ville de Montréal a investi un montant de 5 millions de dollars pour rénover le vieil édifice de 1914. Une cure de rajeunissement qui permet aujourd’hui au « Centre culturel et sportif de l’Est », l’organisme qui utilise l’édifice depuis 1980, de pouvoir jouir d’une bâtisse un peu plus moderne.

Photo ci-dessus : Même si l’édifice du 4375 rue Ontario à Montréal n’est plus un marché public, le nom de « Marché Maisonneuve » figure toujours sous le fronton de la bâtisse, fronton qui affiche par ailleurs une horloge.

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
30
Sep/18
0

D’île en île… zigzaguant entre elles dans l’archipel de Stockholm!

Texte et photos de Céline et Jacques Lanciault

22e reportage d’une fabuleuse croisière en mer Baltique réalisée fin mai début juin 2018!

Archipel de Stockholm, Suède

Stockholm, Suède, le mardi 29 mai 2018 - Notre journée d’exploration à Stockholm a été magnifique. C’est vraiment un programme de visites génial que Céline a concocté.

Ce soir, c’est au tour de la nature de nous épater… alors que nous quittons la capitale de la Suède. L’activité proposée par notre croisiériste est intitulée Cruising Stockholm Archipelago! Elle aurait pu tout simplement se nommer « D’île en île, vogue vogue mon gros navire »!

L’archipel de Stockholm compte plus de 30 000 îles, îlots et récifs qui s’étendent dans la mer Baltique, précise l’encyclopédie libre Wikipédia… Nous ne les avons pas tous vus, mais c’est fou le nombre que nous avons croisé filant vers le large… sans compter les « ah! », les « oh! » et les « wow! »

De superbes premières heures… d’une séquence 36 heures consécutives à voguer sur la mer Baltique... ce qui nous mènera au port de Kiel, en Allemagne.

Voici quelques photos de cette belle croisière dans la croisière!

Photo ci-dessus : De notre balcon de cabine sur le MS Koningsdam… durant plusieurs heures ce sont des panoramas idylliques qui se sont succédé!

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés: