29
Nov/22
0

Icy Strait Point… par une journée froide et pluvieuse et froide en Alaska!

Texte, recherches et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le 15e d’une longue série de reportages relatifs à un périple qui nous a menés à Vancouver, en croisière en Alaska et finalement à San Francisco, une étourdissante odyssée que nous avons réalisée en fin d’été 2022

Icy Strait Point, Alaska, États-Unis

Icy Strait Point, Alaska, États-Unis, 30 août 2022 - Première escale de notre croisière en Alaska ce matin. Le bateau accoste à Icy Strait Point, une destination touristique privée, c’est-à-dire construite uniquement pour les bateaux de croisière… eux qui comptent pour plus de 50 % de l’économie locale.

Le débarquement s’effectue sur une passerelle toute neuve… qui nous mène près de la station d’embarquement d’un téléphérique qui amène les touristes au sommet de la montagne, d’où ils peuvent descendre en Zip Line… s’ils ont le cœur solide.

Nous apprendrons un peu plus tard dans la matinée qu’il y a également un petit téléphérique, appelé Gondola, qui amène gratuitement les touristes au petit village construit uniquement pour eux à Icy Strait Point.

Tout près de la station d’embarquement dans le téléphérique, il y a également un sentier qui s’avance dans la forêt. Ne connaissant pas le service gratuit des « gondoles », pas plus que nous savons où mène le sentier, nous partons tout de même à la découverte de celui-ci.

C’est l’endroit où la nature est reine. Il a plu ce matin et l’humidité donne à la forêt des couleurs magnifiques.

Le sentier mène à un village de quelques maisons sises devant une plage où il y a un long quai où est érigée une immense sculpture de baleine. Puis, sur la terre ferme, il y a un aménagement de boutiques pour touristes, le point d’arrivée du Zip Line et une route qui mène à l’ancienne conserverie convertie en musée.

Nous avions l’intention de nous rendre à l’ancienne conserverie, mais la pluie s’est mise à tomber et nous avons retraité dans le confort du bateau.

Photo ci-dessus : Céline, avec son parapluie, en pleine nature à Icy Strait Point…!

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
26
Nov/22
0

Du soleil, de la chaleur, des nuages et du froid… tout cela en un claquement de doigt sur la mer!

Texte, recherches et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le 14e d’une longue série de reportages relatifs à un périple qui nous a menés à Vancouver, en croisière en Alaska et finalement à San Francisco, une étourdissante odyssée que nous avons réalisée en fin d’été 2022

Regatta, Oceania Cruises, en mer

En mer, dimanche et lundi, le 28 et 29 août 2022 - Une bonne nuit de sommeil sur le bateau et un petit déjeuner gargantuesque ce matin nous ont permis de mettre derrière nous les mauvais souvenirs de notre journée d’embarquement sur le « Regatta ».

C’est tant mieux, car nous sommes installés sur ce bateau de croisière pour les treize prochains jours, alors que nous filerons de Vancouver jusqu’au glacier Hubbard en Alaska, avant de rebrousser chemin et de voguer tranquillement sur l’océan Pacifique jusqu’à Los Angeles, y allant de quelques escales au passage.

Ainsi, aujourd’hui, nous commençons à profiter pleinement de la croisière.
Après notre petit-déjeuner, nous grimpons sur le pont supérieur pour admirer la mer. Des voyageurs se baignaient dans la piscine, d’autres jasaient dans les deux bains tourbillons, tandis que plusieurs se faisaient cuire sous un soleil passablement chaud en sirotant une bière, un verre de vin ou encore un cocktail maison.

Nous profitons de notre premier jour de liberté en mer pour découvrir le bateau, tandis qu’au cours de l’après-midi, nous nous installons sur notre balcon… bien emmitouflés, car le mercure aura chuté drastiquement.

C’est fou, ce matin nous cuisions sur le pont supérieur et cet après-midi nous gelons. Probablement un changement de température dû à notre approche de l’Alaska.

Photo ci-dessus : Le pont supérieur du « Regatta » est l’endroit idéal pour relaxer lorsque le soleil brille. On y trouve une piscine, deux spas, des centaines de transats, deux bars et un restaurant.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
24
Nov/22
0

Long et difficile embarquement sur le « Regatta »… pour notre croisière en Alaska

Texte, recherches et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le 13e d’une longue série de reportages relatifs à un périple qui nous a menés à Vancouver, en croisière en Alaska et finalement à San Francisco, une étourdissante odyssée que nous avons réalisée en fin d’été 2022

Regatta, Oceania Cruises

Vancouver, Colombie-Britannique, samedi, le 27 août 2022 - Notre embarquement sur le « Regatta », un bateau de croisière de la compagnie « Oceania » qui doit nous amener de Vancouver à Los Angeles en passant par l’Alaska, a été difficile, voire très difficile, et ce, en raison d’une grève des travailleurs des remorqueurs du port de Vancouver.

Notre embarquement était prévu pour midi ce samedi. Nous étions à boucler nos valises lorsque, par courriel, on nous a avisés que l’embarquement était reporté à 13 heures… jusque là, rien d’alarmant!

Mais finalement, ce n’est qu’un peu avant 18 heures que nous avons été appelés à embarquer!

Toutefois, ce n’était que le début d’un cahoteux départ. Le navire devait lever l’ancre à 18 heures… En fait, il n’a quitté le terminal de croisière de Canada Place que très tard dans la nuit.

Résultat, la journée du samedi en a été une d’attente dans une grande salle froide de l’édifice de la Place du Canada… et notre premier arrêt prévu en Alaska, à Ketchikan où nous avions réservé une excursion, a été annulé!

Voici l’histoire de cette journée où notre patience a été mise à rude épreuve…

Photo ci-dessus : Le « Regatta », un des six bateaux de croisière de la compagnie « Oceania », a été construit en 1998, et entièrement remis à neuf en 2019, mentionne le document publicitaire de la compagnie. À bord, nous sommes 684 croisiéristes, sur une capacité de 700, alors que 400 membres d’équipage nous accompagnent, ceux-ci provenant de 52 pays différents!

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
22
Nov/22
0

La magnifique murale « Giants » sur l’île de Granville et la splendide cathédrale Holy Rosary!

Texte, recherches et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le douzième d’une longue série de reportages relatifs à un périple qui nous a menés à Vancouver, en croisière en Alaska et finalement à San Francisco, une étourdissante odyssée que nous avons réalisée en fin d’été 2022

Giants par Os Gêmeos, Granville Island, Vancouver, Colombie-Britannique

Vancouver, vendredi 26 août 2022 - Notre avant-midi de visites a été riche en découvertes : la Bibliothèque publique de Vancouver, le stade BC Place, l’impressionnant dôme géodésique du Telus World of Science et de superbes ensembles de sculptures…

Après avoir traversé l’ancien village olympique des Jeux d’hiver de 2010, nous marchons maintenant sur l’allée piétonne qui mène à Granville Island. L’allée est fort bien aménagée, et ce, sur plusieurs kilomètres.

Arrivée à Granville Island où, malgré la mauvaise température, il y a foule, nous nous mettons à la recherche de la murale des artistes « Os Gêmeos », baptisée Giants, une œuvre dont la particularité est d’avoir été peinte sur six silos en béton!

Nous la trouvons… elle est au cœur d’une cimenterie où les grosses bétonnières se suivent l'une après l’autre avec la régularité du métronome.

Nous déambulons dans les rues de l’île… puis nous prenons la route du retour vers notre hôtel… en traversant le pont de Granville, sous la pluie et au grand vent!

Finalement, après un excellent dîner au restaurant de notre hôtel, nous reprendrons notre exploration en retournant à la cathédrale Holy Rosary… elle qui était fermée lors de notre passage hier.

Nous terminons notre journée avec un peu de magasinage dans le quartier Gastown.

Photo ci-dessus : « Giants », une impressionnante murale des artistes Os Gêmeos peinte sur six silos en béton d’une grandeur de 21,3 m x 11m chacun… une murale qui au total couvre 2,183 mètres carrés. Elle est située au cœur d’une cimenterie.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
20
Nov/22
0

La Bibliothèque publique de Vancouver, le stade BC Place et le Telus World of Science!

Texte, recherches et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le onzième d’une longue série de reportages relatifs à un périple qui nous a menés à Vancouver, en croisière en Alaska et finalement à San Francisco, une étourdissante odyssée que nous avons réalisée en fin d’été 2022

Telus World of Science, Vancouver, Colombie-Britannique

Vancouver, vendredi 26 août 2022 - Nous en sommes déjà à notre dernier jour de visites à Vancouver. Une ville dont nous sommes littéralement tombés amoureux en moins de trois jours, et ce, après l’avoir sillonnée de long en large, en fait d’est en ouest et de nord au sud!

Aujourd’hui, nous filons en direction de la Bibliothèque publique de Vancouver… pour admirer son architecture imitant le Colisée de Rome avions-nous lu dans un de nos guides de voyage. Elle est adjacente au stade BC Place, dont nous explorerons les abords.

Puis, longeant l’extrémité est de False Creek nous nous arrêterons devant l’impressionnant dôme géodésique du Telus World of Science

Après avoir traversé l’ancien village olympique des Jeux d’hiver de 2010, nous marcherons sur l’allée piétonne qui mène à Granville Island où nous nous mettrons à la recherche de murales baptisées Giants, elles dont la particularité est d’avoir été peintes sur six silos en béton!

Finalement, après un excellent dîner au restaurant de notre hôtel, nous reprendrons notre exploration en retournant à la cathédrale Holy Rosary… elle qui était fermée lors de notre passage hier.

Une autre grande journée de longues marches et de superbes découvertes.

Photo ci-dessus : Le dôme géodésique du « Telus World of Science »… une structure ressemblant étrangement à la biosphère de l’île Sainte-Hélène à Montréal… l’ancien pavillon des États-Unis de l’Exposition universelle de Montréal en 1967!

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
15
Nov/22
0

L’automne chez nos voisins de Blainville

Texte et photos de Céline et Jacques Lanciault

Blainville, Québec

Mirabel, Québec, le 15 novembre 2022 - Depuis que nous sommes devenus Mirabellois, nous nous rendons régulièrement sur le territoire de notre ville voisine, Blainville, pour profiter de leurs magnifiques parcs et boisés.

Nous en profitons pour prendre un bon bol d’air… tout en nous déliant les jambes.

Souvent, même rituellement pourrions-nous dire, nous optons pour le quartier du parc équestre où se trouvent le boisé éponyme et tout près celui du plan Bouchard.

L’endroit est d’une grande tranquillité. Il y a un petit lac, une longue piste cyclable traversant un parc où les arbres sont superbes, il y a de belles maisons et très peu de circulation.

Lors d’une belle journée d’automne, j’y ai apporté mon appareil photo!

Voici quelques clichés…

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
9
Nov/22
0

Vancouver : la cathédrale Christ Church… et ses innombrables et remarquables vitraux!

Texte, recherches et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le dixième d’une longue série de reportages relatifs à un périple qui nous a menés à Vancouver, en croisière en Alaska et finalement à San Francisco, une étourdissante odyssée que nous avons réalisée en fin d’été 2022

Cathédrale Christ Church, Vancouver, Colombie-Britannique

Vancouver, jeudi 25 août 2022 - Après avoir découvert le très intéressant quartier Gastown en matinée et fait quelques pas imprudents dans le Downtown Eastside, nous revenons sur la rue Burrard pour compléter notre journée de visites à Vancouver.

Outre d’avoir admiré deux superbes murales géantes sur cette rue centrale du centre-ville et du quartier financier de Vancouver, nous entrons dans la magnifique cathédrale Christ Church, dont les multiples vitraux sont très impressionnants.

Finalement, nous terminons nos explorations du jour en nous arrêtant devant l’édifice de la Vancouver Art Gallery, où prennent place deux lions sculptés… comme ceux de Trafalgar Square à Londres, et devant l’édifice de l’Orpheum, la salle de théâtre et de concerts de la ville.

Photo ci-dessus : Un exemple des remarquables vitraux qu’il est possible d’admirer à l’intérieur de la cathédrale anglicane « Christ Church » de Vancouver.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
8
Nov/22
0

Quelques gratte-ciel, le quartier chinois de Vancouver et le Victory Square!

Voici le neuvième d’une longue série de reportages relatifs à un périple qui nous a menés à Vancouver, en croisière en Alaska et finalement à San Francisco, une étourdissante odyssée que nous avons réalisée en fin d’été 2022

Porte d’entrée du quartier chinois, Vancouver, Colombie-Britannique

Vancouver, jeudi 25 août 2022 - Notre exploration du quartier Gastown, amorcé ce matin après avoir subi avec succès nos tests COVID, nous a amenés dans un secteur peu recommandable de la ville de Vancouver, soit dans le Downtown Eastside.

D’ailleurs, l’encyclopédie libre Wikipédia écrit ceci quant à ce quartier « Downtown Eastside est le site d’un ensemble complexe de problèmes sociaux, notamment des niveaux disproportionnellement élevés de consommation de drogue, d’itinérance, de pauvreté, de criminalité, de maladie mentale et de travail du sexe ».

Après avoir croisé plusieurs personnes qui se droguaient en pleine rue, nous rebroussons chemin avec l’intention de revenir sur la rue Burrard, une artère que nous commençons à bien connaître… et qui avouons-le, que nous aimons bien.

Photo ci-dessus : La porte d’entrée du quartier chinois de Vancouver, lui qui a été établi dans les années 1890. Riche en histoire et en architecture, le « Chinatown » abrite le troisième plus grand quartier chinois d’Amérique du Nord, après New York et San Francisco.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
5
Nov/22
0

Le quartier de « Gastown »… de beaux immeubles anciens qui alternent avec des plus modernes!

Texte, recherches et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le huitième d’une longue série de reportages relatifs à un périple qui nous a menés à Vancouver, en croisière en Alaska et finalement à San Francisco, une étourdissante odyssée que nous avons réalisée en fin d’été 2022

Steam Clock, Gastown, Vancouver, Colombie-Britannique

Vancouver, jeudi 25 août 2022 - Notre programme de visites pour cette troisième journée à Vancouver est sérieusement chamboulé, un cadeau du gouvernement canadien!

Alors que les tests COVID ne sont plus requis pour entrer au pays en avion et par voie terrestre, le gouvernement Trudeau maintient l’obligation de produire un test négatif de moins de 48 heures avant d’embarquer sur un bateau! Et notre embarquement pour la croisière en Alaska est prévu pour samedi!

Donc nous allons perdre notre matinée de visites… et nous serons soulagés de quelque 200 $ pour nous plier à une règle qui n’a plus sa raison d’être.

Étant donné que l’hôtel où nous devons subir nos tests est situé à deux pas du quartier « Gastown », nous appliquerons pour cette journée le programme de visites que nous avions préparé pour vendredi, où ce quartier, le tout premier à avoir vu le jour à Vancouver, était justement dans nos plans.

Gastown, c’est là où est née la ville de Vancouver. « Ce quartier, pouvons-nous lire dans notre “Cartoville - Vancouver”, détruit lors de l’incendie de 1886, délaissé après la “Grande Dépression” puis sauvé des bulldozers dans les années 1960, affiche aujourd’hui tous les symboles d’une gentrification prononcée! »

Nous y admirerons en effet un bel amalgame d’édifices d’une autre époque et de tours plus modernes.

Photo ci-dessus : L’attrait touristique numéro 1 du quartier de Gastown, « l’horloge à vapeur ». La vapeur s’échappe et un sifflement retentit aux 15 minutes. Elle a été construite par l’horloger canadien Raymond Saunders en 1977.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
27
Oct/22
0

Les beaux aménagements paysagers du Jardin botanique VanDusen de Vancouver

Texte, recherches et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le septième d’une longue série de reportages relatifs à un périple qui nous a menés à Vancouver, en croisière en Alaska et finalement à San Francisco, une étourdissante odyssée que nous avons réalisée en fin d’été 2022

Jardin botanique VanDusen, Vancouver, Colombie-Britannique

Vancouver, mercredi 24 août 2022 - Nous en sommes déjà à notre dernière visite de la journée!

Après la vue sur « False Creek » en franchissant le pont de Cambie, après notre arrêt à l’Hôtel de Ville, après la traversée du Village de Cambie et ses superbes murales, après notre belle découverte du Bloedel Conservatory, après notre exploration du parc Queen Elizabeth, au terme d’un succulent dîner au restaurant « Seasons in the Park » et d’une autre longue promenade nous arrivons au « Jardin botanique VanDusen »!

C’est certain que la fatigue commence à se faire sentir et qu’après avoir admiré autant de splendeurs, le Vandusen Botanical Garden se devait d’être beaucoup plus que beau pour nous impressionner.

Et bien, malgré une saison estivale fort avancée, les aménagements paysagers que nous avons vus nous ont plu. Ce Jardin botanique doit être vraiment superbe à l’apogée de la floraison!

Photo ci-dessus : Une superbe fleur de lotus dans un des bassins du Jardin botanique VanDusen de Vancouver.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés: