17
Sep/18
0

Art public – « Dunes (é)mouvantes » (une réalisation de NÓS Architectes avec la collaboration de MU)

Texte, recherches et photos de Jacques Lanciault

Au fil de nos voyages, nous avons admiré très souvent des œuvres d’art dans les rues, sur les murs, devant les édifices, dans les parcs, etc.! Curieusement lorsque nous sommes chez nous, au Québec, nous prêtons moins attention et souvent ne les remarquons pas. Pourtant, l’art public est en pleine effervescence au pays!

Au cours des prochains jours, des prochaines semaines, voire des prochains mois, nous partagerons avec vous ces œuvres de chez nous que nous avons découvertes au fil de nos déplacements! Voici le 140e de notre série de reportages sur nos trouvailles...

Dunes [é]mouvantes, NÓS Architectes et MU. Montréal, Québec

Montréal, Québec, 21 août 2018 – Depuis 2012, la Ville de Montréal, à la demande du Musée des Beaux Arts de Montréal (MBAM), transforme l’avenue du Musée, entre la rue Sherbrooke Ouest et la place Ontario, en voie piétonne pour toute la saison estivale. Puis, le MBAM confie à un artiste ou à un groupe d’artistes la réalisation d’une œuvre d’art éphémère… autant que possible inspirée d’une des expositions en cours à l’institution muséale de la rue Sherbrooke.

L’année 2018 ne fait pas exception à la règle. Ainsi l’avenue du Musée a été convertie pour cet été en « Dunes [é]mouvantes ». Eh oui, c’est le titre de l’installation que nous avons admirée lors de notre passage au musée en août dernier. Celle-ci s’inspire de l’exposition « D’Afrique aux Amériques : Picasso en face-à-face, d’hier à aujourd’hui ».

L’installation éphémère transporte les visiteurs au cœur d’un paysage géométrique, abstrait et déstabilisant.

L’œuvre d’art de cet été a été conçue par « NÓS Architectes » et réalisée en collaboration avec l’organisme MU.

NÓS est une firme d’architectes dont le siège social est situé à Laval. Sur son site Internet, la firme explique son nom « NÓS provient d’un mot appartenant à plusieurs langues, tels le latin, le français, l’espagnol, le portugais, l’anglais, le tchèque, etc., mais dont le sens se rapporte toujours à la notion de communauté, ce qui lui confère un caractère quasi universel. NÓS est alors employé comme un “nous” au sens large, englobant, rassembleur et inclusif, au-delà des cultures et identités linguistiques. Il évoque l’idée d’un collectif à la fois multiculturel et pluridisciplinaire. »

Quant à MU, dont nous avons publié nombre de murales, rappelons qu’il est un organisme dont la mission est d’embellir Montréal en réalisant des murales ancrées dans les communautés locales.

Photo ci-dessus : La présence des dunes, en fait des motifs déformés par trompe-l’œil, sur l’avenue du Musée donne l’impression que la petite rue s’anime. « Par anamorphose (1), explique Charles Laurence Proulx, architecte chez NÓS, on cherche à donner une amplitude virtuelle à l’avenue du Musée. Cet effet optique déstabilise et contribue ainsi à établir une nouvelle relation entre l’observateur et son environnement, une référence à l’approche des peintres cubistes inspirée des arts extra occidentaux ».

(1) : le dictionnaire du correcteur électronique Antidote propose la définition suivante du nom anamorphose : « (Beaux-arts) Peinture, dessin qui déforme volontairement l’objet représenté et dont l’apparence initiale ne peut être retrouvée qu’en observant l’œuvre d’un certain angle ou en ayant recours à un miroir courbe. »

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Dunes [é]mouvantes, NÓS Architectes et MU. Montréal, Québec

Dunes [é]mouvantes, NÓS Architectes et MU. Montréal, Québec

Photo ci-dessus : L'avenue du Musée prend, pour la saison estivale 2018, l'aspect de "dunes"!

Étant donné que je n’ai pas eu l’occasion de photographier, année après année, les autres réalisations éphémères de l’avenue du Musée, une recherche sur Internet m’a permis d’en reconstituer l’histoire :

2012 - TOM I - Champs de marguerites

Photo ci-dessus : C’est en 2012 que l’avenue du Musée est transformée pour la première fois de son histoire en avenue piétonne. Elle devient alors une œuvre d’art signée Claude Cormier et intitulée « Champ de marguerites ». Pour l’occasion, quelque 3 500 petits objets colorés, des "Temporary Overlay Markers" (TOM), ont été implantés en quinconce selon une grille régulière marquant des mouvements pointillistes allant, dans le sens ascendant de la topographie, du jaune au blanc. (Photo provenant du site Internet claudecormier.com)

2013 - TOM II - Champs de pavots

Photo ci-dessus : En 2013, pour une deuxième année consécutive, l’avenue du Musée est transformée en œuvre d’art éphémère par le talent de Claude Cormier. Cette fois-ci, l’architecte de paysage a réalisé un « Champ de pavots ». L’installation est composée de 5 060 « TOM » mariant le rouge, le vert et le blanc. L’effet d’optique surprenant, inspiré du tableau de Claude Monet intitulé « Coquelicots », transforme l’avenue en un « champ de fleurs » où les piétons pouvaient déambuler à leur guise. (Photo provenant du site Internet claudecormier.com)

2014 - Tom III - Mirage

Photo ci-dessus : L’œuvre éphémère décorant l’avenue du Musée pour l’été 2014 a de nouveau été confiée à l’artiste Claude Cormier. Ce dernier s’est inspiré de l’exposition des œuvres de Fabergé qui se tenait alors au Musée des beaux-arts et a intitulé son œuvre » Tom III. (Photo provenant du site Internet claudecormier.com)

2015 - Le labyrinthe

Avenue du Musée, MBAM, 2015

Photo ci-dessus : Pour une quatrième année consécutive, le MBAM présente une installation qui habille l’avenue du Musée qui est piétonne l’été. Cette année, c’est NIP PAYSAGE (Montréal) qui, avec le soutien de la Ville de Montréal, l’a créée. Cette installation invite les promeneurs à traverser un labyrinthe d’une superficie de 600 mètres carrés, comme un jeu de parcours en relation au mont Royal. (Photo : Jacques Lanciault, 2015)

2016 - Plancher de danse

Photo ci-dessus : Le MBAM a confié à l’architecte Jean Verville la réalisation d’une œuvre d’art éphémère pour décorer l’avenue du Musée pour l’été 2016. Ce dernier a intitulé son œuvre « Plancher de danse » pour animer l’avenue du Musée de mai à octobre 2016. Encore une fois, l’artiste choisi s’est inspiré de l’exposition en cours au MBAM, « Pompeii », pour réaliser son œuvre. Les mosaïques de l’exposition lui ont alors permis d’imaginer une gigantesque piste de danse. (Photo : Site Internet d’Art public Montréal)

2017 - Tom IV… Le pouvoir des fleurs

Installation avenue du Musée, MBAM, Montréal

Photo ci-dessus : L’œuvre éphémère prenant place sur l’avenue du Musée pour la saison estivale 2017 a été, une fois de plus, réalisée par l’architecte de paysage Claude Cormier. Il s’agissait pour lui d’une quatrième présence en six ans sur cette place.

« TOM IV s’étend sur plus de 57 mètres et comporte 15 000 délinéateurs temporaires (TOM) de 10 couleurs qui scintillent comme autant de feux d’artifice », précise le site Internet du MBAM. « L’installation est ponctuée de bancs circulaires qui invitent les visiteurs à s’approprier l’espace. Elle prolonge le parcours de l’exposition d’art public “La Balade pour la Paix” déployée sur la rue Sherbrooke Ouest, entre le MBAM et l’université Concordia, et le Musée McCord et l’université McGill. » (Photo - Jacques Lanciault)

Pour en savoir un peu plus sur l'architecte Claude Cormier, le magazine L'actualité a publié un intéressant texte sur son oeuvre en août 2014... Pour le lire, cliquez sur le lien suivant : Urbanisme : la touche Claude Cormier

Pour lire nos autres textes sur l’art public, vous pouvez accéder à nos pages web suivantes :

139e texte : « Branche-toi sur la nature » (Atelier 19)

138e texte : « Piano public » (Patrick Verrier)

137e texte : « La lecture moderne » (Atelier 19)

136e texte : « Les espaces verts » (Atelier 19)

135e texte : « Sir Wilfrid Laurier » (Alfred Laliberté)

134e texte : « Don Quichotte » (Germain Bergeron)

133e texte : « Les touristes » (Elisabeth Buffoli)

132e texte : « Maurice Richard » (Sylvie Beauchesne et Jean-Raymond Goyer)

131e texte: « Au-delà des saisons » (A'Shop)

130e texte : « Célébrations St-Michel » (Gene Pendon)

129e texte : « Le vieillard et l’oiseau » (Shalak et Smoky)

128e texte : « Jeune cambodgienne » (Fonki)

127e texte : « La mère créatrice » (El Mac)

126e texte : « Bunny Kitty » (Persue)

125e texte : « Beau Dommage » (Jérôme Poirier)

124e texte : « Souris-moi, petit poisson » (Marie-Clémentine Baldassari)

123e texte : « Intérieurs » (Rafael Sottolichio)

122e texte : « Youppi » immortalisé!

121e texte : « Banc bleu pour aux oiseaux rouges » et « La ruelle du Peuplier »

120e texte : « Monument à Christophe Colomb » (Armand De Palma)

119e texte : « Diálogo » (Alejandro Mono González)

118e texte : « Hier c’est la jeunesse » (Mateo)

117e texte : « Portrait d’étranger » (auteur inconnu)

116e texte : « Monument aux “braves” de Verdun » (Cœur de Lion McCarthy)

115e texte : « Le Montréal de Miyuki Tanobe » (Annie Hamel)

114e texte : « Passage » (Marc Dulude)

113e texte : « L’Homme de Vitruve » (Centre Leonard da Vinci)

112e texte : « Guerrier samnite » (Giuseppe Guastalla)

111e texte : « L’homme dans le vent » (Antonio Masini)

110e texte : « Trampolino » (Laura Santini)

109e texte : « Monument à l’immigrant » (U. Taccola et A. Zaccarella)

108e texte : «Apports de la Société Saint-Jean-Baptiste » (Gabriel Bastien et Andrea Vau)

107e texte : « Fresque des citoyens » (Murale Création et Jean-Paul Eid)

106e texte : Sculpture « La gardienne de l’eau » (Marie-Josée Leroux)

105e texte : « Cerveau » (Eleanor Bond)

104e texte : « Yama » (Irene F. Whittome)

103e texte : « Migration » (Roberto Pellegrinuzzi)

102e texte : « La roue » (Jean-Paul Riopelle)

101e texte : « Statue-fontaine Amphitrite » (Dieudonné-Barthélemy Guibal)

100e texte : « Suivez vos rêves…! »

99e texte : « Rencontre entre les cultures » (Yannick Picard)

98e texte : « Tissu urbain » (Shelley Miller)

97e texte : « Segment du Mur de Berlin... à Montréal »

96e texte : « Nature légère » (Claude Cormier et Associés)

95e texte : « Ailes autour du temps, nuage, soleil » (Micheline Beauchemin)

94e texte : « Fontaine du Complexe Desjardins »

93e texte : « Comme si le temps… de la rue » (Pierre Granche)

92e texte : « L’artiste est celui qui fait voir l’autre côté des choses » (Claude Bettinger)

91e texte : « L’aile du temps II » (Jean Aubert)

90e texte : « Histoire de la musique à Montréal » (Frédéric Back)

89e texte : « Hommage aux fondateurs de la ville de Montréal » (Gaboriau et Osterrath)

88e texte : « Hommage à l’esprit sportif » (Jiri Georges Lauda et Paul Pannier)

87e texte : « Racines et horizons » (Mateo)

86e texte : « La cour arrière » (Mateo)

85e texte : « La 6e sphère de la culture » (Dominique Desbiens)

84e texte : « Fenêtres sur le quartier Ahuntsic » (Ankh One et Dodo Ose)

83e texte : « Maurice Richard » (Zek et Dodo Ose)

82e texte : « Les balançoires » (Annie Hamel)

81e texte : « Martin » (Philippe Mastrocola)

80e texte : Murale place Duluth-Laval

79e texte : Cet insatiable besoin de détruire!

78e texte : « L’oiselière » (Bezt ETAM)

77e texte : « La déesse » (SBU One)

76e texte : « La jeune fermière » (Natalia Rak)

75e texte : « Sourire Mona Lisa 2017 » (Ron English)

74e texte : « Regard » (Mono Gonzalez)

73e texte : « Le malheureux magnifique » (Pierre Yves Angers)

72e texte : « Cent motifs : un paysage » (Annie Hamel)

71e texte : « Figure vêtue d’une cape » (Lynn Chadwick) et « L’Homme » (Alexander Calder)

70e texte : « La mère et l’enfant » (Lea Vivot)

69e texte: « DI Octo II » (Anthony Howe)

68e texte : « La vie à Montréal au XIXe siècle » (Nicolas Sollogoub)

67e texte : « Espace fractal » (Jean-Pierre Morin)

66e texte : « Géologique » (Patrick Coutu)

65e texte : « Place Claude-Léveillée » (Laval)

64e texte : « Tower of songs - Leonard Cohen » (El Mac et Gene Pendon)

63e texte : « Leonard Cohen » (Kevin Ledo)

62e texte : « Jackie Robinson » (Vincent Dumoulin)

61e texte : « Jackie Robinson » (Fluke)

60e texte : « La soif d’or nous laissera sans eau » (INTI)

59e texte : « La fin du monde… en roses » (Jonathan Bergeron)

58e texte : « Roy Dupuis » (Hsix)

57e texte : « Larme à l’œil » (D*Face)

56e texte : « Mes cinq yeux sur le soleil » (Ricardo Cavalo)

55e texte : « Charles de Gaulle » (Alain Aslan)

54e texte : « André Mathieu - Le Concerto de Québec  » (Céline White et Jean-Guy White)

53e texte : « La reine Victoria » (Princesse Louise)

52e texte : « La leçon » (Cédric Loth)

51e texte : « Danseuse » (Zoya Niedermann)

50e texte : « Le banc du secret » (Lea Vivot)

49e texte : « Temps d’arrêt » (Jean-Pierre Morin)

48e texte : « Des bureaux de vente... dans des conteneurs d’expédition »

47e texte : « Arbre, homme jaune et gorille bleu! » (Murale rue Drolet)

46e texte : « Faire la vague » (Michel Goulet)

45e texte : « Les chuchoteuses » de l'artiste franco-ontarienne Rose-Aimée Bélanger

44e texte : Le « Centre Gédéon-Ouimet » et la « Place Joseph-Venne »

43e texte : « Qanuqtuurniq, ingénieux et innovant » (Embassy of Imagination)

42e texte : « Yvon Deschamps » (Laurent Gascon)

41e texte : « Balade pour la Paix »

40e texte : « LOVE Blue Green » Robert Indiana

39e texte : « Nana danseuse » Niki de Saint Phalle

38e texte : « La place Jean-Paul Riopelle »

37e texte : « La Joute »… Jean-Paul Riopelle!

36e texte : « Le Métropolitain de Paris » à Montréal!

35e texte : « Taichi » - de Ju Ming

34e texte : « Le conteneur du parc du Pélican! »

33e texte : « Murale rue Notre-Dame et Côte Saint-Paul... sans titre! »

32e texte : « Murale extérieure du Cégep Marie-Victorin… sans titre! »

31e texte : « La Foule illuminée » - Raymond Mason

30e texte : « Modu-L-Action » - Peter Gibson

29e texte : « Belmont » - Daniel Langevin

28e texte : « Place des Royaux »

27e texte : « Au fil de l’eau » (Phillip Adams)

26e texte : « Gilles Vigneault » (Laurent Gascon)

25e texte : « Raymond Lévesque » (Laurent Gascon)

24e texte : « Plume Latraverse » (Laurent Gascon)

23e texte : « Pauline Julien » (Laurent Gascon)

22e texte : « Robert Gravel » (Laurent Gascon)

21e texte : « Marjo » (Laurent Gascon)

20e texte : « Paul Buissonneau » (Laurent Gascon)

19e texte : « Vittorio, l'affichiste » (Laurent Gascon)

18e texte : « La croix du mont Royal » (Pierre Ayot)

17e texte : « Monument Sir George-Étienne Cartier » (Montréal)

16 texte : « La liseuse » de Rose-Aimée Bélanger

15e texte : « La fontaine de Tourny » (Québec)

14e texte : « Au seuil d’un siècle » (Pascale Archambault)

13e texte : « Le Quatuor d’Airain » (Lucienne Cornet)

12e texte : « À pied et à vélo »… dans Villeray!

11e texte : « Lieu de culture » (Jacques Huet)

10e texte : « Les jeux de ficelles » (Pierre Bourgault)

9e texte : « Forgotten Memories »… de Mateo!

8e texte : « Générations » : une murale rendant hommage... des femmes innues

7e texte : L’immense « Fresque Desjardins de Lévis »!

6e texte : Bien modeste hommage à l’homme fort qu’était le « Grand Antonio »!

5e texte : « Bouillon de culture »!

4e texte : « Paul au parc »… Beaubien!

3e texte : « Notre existence ne sera plus jamais silencieuse »!

2e texte : « Comme un jeu d’enfants »!

1er texte : « La vélocité des lieux »!

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
Commentaires (0) Trackbacks (0)

Aucun commentaire pour l'instant

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant