16
Déc/10
0

Un retour en relève attend Phillippe Aumont

Revue de presse

Marc Brassard, Le Droit, le 15 décembre 2010

Phillippe AumontPhillippe Aumont l'avoue maintenant, il a ressenti de la pression d'avoir été échangé contre un des meilleurs lanceurs des majeures, Cliff Lee, l'an dernier.

Celle-ci devrait s'estomper un peu pour l'espoir des Phillies de Philadelphie alors que ces derniers viennent de rapatrier le gaucher qui a mené les Rangers du Texas jusqu'en finale de la Série mondiale en lui offrant un contrat de 120 millions $ pour cinq ans.

Le retour de Lee en Pennsylvanie donne une rotation de rêve aux Phillies alors qu'il se joindra à l'ancien Blue Jay Roy Halladay, à Cole Hamels et Roy Oswalt. Comme ils sont tous sous contrat pour quatre ans et plus, cela ne laisse cependant pas beaucoup de place à un jeune espoir comme l'imposant Gatinois de 6' 7".

Sauf qu'avant même de battre les Yankees pour les services de Lee, les dirigeants de Philadelphie avaient déjà manifesté l'intention de renvoyer Aumont dans l'enclos des releveurs, après que son retour comme partant la saison dernière ait donné des résultats mitigés.

« Ça a été décidé après la dernière saison. C'était d'un commun accord, moi ça fait vraiment mon affaire. Aller de partant à releveur, puis revenir comme partant (en passant de Seattle à Philadelphie), j'ai perdu beaucoup de temps de développement comme partant en jouant au yo-yo comme ça. Avec la mentalité que j'ai au monticule, je pense que le rôle de releveur me va mieux. J'aime la pression de lancer en fin de match, je peux juste me laisser aller au lieu de doser mes efforts pour durer 6-7 manches », me racontait-il cette semaine lorsque rencontré lors d'un entraînement du sport-études baseball de Nicolas-Gatineau à la Fonderie.

Le choix de première ronde des Mariners en 2007 avait bien fait comme releveur il y a deux ans (16 sauvetages en 44 sorties, MPM de 3,88 aux niveaux A et AA), mais son retour comme partant la saison dernière s'est moins bien passé. Il a été dominant lorsqu'il a lancé six manches sans point ni coup sûr lors d'un départ en avril au niveau AA, mais il en a arraché par la suite (fiche de 1-6, MPM de 7,43) avant d'être rétrogradé dans le A, où il a terminé la campagne avec un dossier de 2-5 (MPM 4,48, avec un sauvetage).

Aumont a ensuite eu l'occasion de porter à nouveau l'uniforme du Canada en octobre lors du tournoi de qualification pour les Jeux panaméricains, et il a connu deux bonnes sorties, n'allouant qu'un point en 10 manches contre les puissances que sont Cuba et le Panama.

« Je me suis retrouvé là-bas, j'ai juste lancé et j'ai eu du plaisir... Veux, veux pas, c'était de la pression que d'être échangé contre Lee. Ce n'est pas 'Jo Blo' et c'est la nature humaine d'y penser un peu », dit-il.

En Floride à la mi-janvier
Aumont entend prendre le chemin de la Floride à la mi-janvier pour commencer à se préparer pour le camp d'entraînement des Phillies, même s'il ne sait pas encore s'il sera invité au camp des majeures, comme l'an dernier. Où va-t-il se retrouver à l'issue du camp ? Il n'en a aucune idée. Après trois saisons dans les mineures, il réalise qu'il a encore des choses à apprendre avant d'accéder aux grandes ligues.

« Au début, j'étais pressé de monter parce que je pensais que j'avais assez de talent pour jouer à ce niveau-là. Mais maintenant, je réalise que c'est un processus et que le but est que lorsque tu montes (dans les majeures), tu montes pour de bon, tu ne redescends pas. Le baseball n'est pas comme le hockey où les meilleurs se retrouvent dans la LNH à 18 ans », mentionne le jeune homme de 21 ans.

En attendant de mettre le cap vers le Sud, celui qui porte actuellement la barbe continuera de donner un coup de main à Stéphane Pétronzio, l'entraîneur du programme sport-études baseball de Nicolas-Gatineau qui l'avait hébergé lorsqu'il était adolescent.

En plus de s'impliquer avec les jeunes, tout comme Sébastien Boucher, l'ex-Capitale qui se joindra lui aussi à l'organisation des Phillies, Phillippe Aumont sera l'hôte d'un déjeuner-bénéfice pour amasser des fonds pour le programme samedi, de 7 h à 11 h au Buffet des Continents. Le repas est servi gratuitement en retour d'une contribution au programme, je vous invite donc à aller y faire un tour.

Revue de presse publiée par Jacques Lanciault.

Remplis sous: Baseball Mots clés:
Commentaires (0) Trackbacks (0)

Aucun commentaire pour l'instant

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant