6
Jan/20
3

Le mot du jour : barbaque

Textes et recherches de Jacques Lanciault

Je consigne ici le fruit de recherches sur le sens, l’étymologie, l’écriture ou encore la prononciation de certains mots ou expressions sur lesquels je bute, ou qui tout simplement suscitent ma curiosité au fil de mes lectures…

Lundi 6 janvier 2020

Source de la recherche
La phrase suivante tirée du roman « Le Ver à Soie » de l’écrivaine britannique J. K. Rowlings (1965- ), une œuvre signée sous le pseudonyme de Robert Gallbraith et traduite en français par Florianne Vidal (1959- ) :

« Depuis des siècles, chaque jour de la semaine dès quatre heures du matin, on y déversait des tonnes de barbaque qui finissaient, une fois dûment découpées et emballées dans les multiples boucheries et restaurants de la capitale ». (p. 12)

Définition
Le dictionnaire du correcteur électronique Antidote définit le nom féminin barbaque comme suit : « Viande de mauvaise qualité. »

Antidote précise également ceci : "Le mot viendrait de l’espagnol barbacoa, signifiant "barbecue"…"

Remplis sous: La folie des mots Mots clés:
Commentaires (3) Trackbacks (0)
  1. oui c’est un mot très courant pour désigner de la viande surtout si l’on n’ est pas fan!

  2. Le terme apparait dans la langue française dans les années 1950, par emprunt à l’anglais américain barbecue1.

    L’étymologie retenue par les linguistes est la suivante : « barbecue » vient, via l’hispano-américain barbacoa, d’un mot arawak désignant une claie en bois servant à rôtir ou fumer la viande2,3. Barbecue est attesté en anglais depuis 1697 (formes anciennes : barbecu, barbacot, barbicue)4.

  3. barbaque: terme courant en France, désigne avec dégoût la viande en général, surtout par ceux qui n’en sont pas friands.

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant