11
Jan/11
1

L’expression du jour : chiquer la guenille

Textes et recherches de Jacques Lanciault

On consigne ici le fruit de recherches sur le sens, l’étymologie, l’écriture ou encore la prononciation de certains mots ou expressions sur lesquels je bute, ou qui tout simplement suscitent ma curiosité, au fil de mes lectures...

Chiquer la guenilleMardi, 11 janvier 2011

Source de la recherche : le paragraphe suivant, tiré d’un texte de Pierre Foglia, publié dans le quotidien La Presse du 4 janvier 2011 : «Pendant les Fêtes, j'ai loué The Trotsky, cette rafraîchissante comédie québécoise dont on a malheureusement moins parlé que de la polémique soulevée par son réalisateur, Jacob Tierney. Rappelez-vous, c'est celui qui a chiqué de la guenille fléchée au printemps en disant que le cinéma québécois devrait s'efforcer de refléter un peu plus la réalité moderne et plurielle de Montréal.»

Définition :
Le dictionnaire du correcteur électronique Antidote définit l’expression chiquer la guenille comme suit : « Bougonner».

Le site Internet du Centre national de ressources textuelles et lexicales (http://www.cnrtl.fr) est plus précis. En effet, dans sa rubrique lexicographie définie l’expression chiquer la guenille ainsi : « Marquer son mécontentement, ronchonner ».

La photo ci-dessus d'un enfant boudeur provient du site Internet http://parentalite.typepad.com/photos/uncategorized/boudeur.jpg.

Remplis sous: La folie des mots Mots clés:
Commentaires (1) Trackbacks (0)
  1. dans charlevoix veux aussi dire parler pour parler

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant