8
Sep/10
10

Souzdal : son kremlin haut en couleur et ses magnifiques isbas!

Texte et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le 13e d'une série de reportages sur une féerique odyssée en Russie au tout début de l’été 2010.

Cathédrale de la Nativité de-la- Vierge, Souzdal, Russie.

Souzdal, Russie, jeudi 24 juin 2010 — De notre périple de 17 jours en Russie, 2 toutes petites journées sont consacrées à la magnifique région de l’Anneau d’or. Ce matin, le très joli village de Souzdal, son surprenant musée extérieur de l’architecture en bois, la romantique petite rivière Kamenka et son kremlin tout en beauté nous attendent. Une autre fort belle journée de visites qui commence!

Notre photo : Cathédrale de la Nativité de-la-Vierge est une des dernières constructions religieuses en pierre blanche des XII et XIIIe siècles.

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Pour regarder le diaporama des photos présentées sur cette page, cliquez sur n'importe laquelle des photos.

À notre réveil ce matin, le ciel est parsemé de quelques nuages, mais il ne semble pas que ce soit des nuages de pluie.

En route pour notre petit-déjeuner, nous avons une pensée pour les nôtres du Québec qui célèbreront aujourd’hui la fête nationale.

Décidément, même si notre hôtel est superbe, les repas sont plutôt moches. Après notre souper d’hier, c’est notre petit déjeuner de ce matin qui est très ordinaire.

Lors de ce repas partagé avec plusieurs membres de notre groupe, nous apprenons qu’il y a eu un tremblement de terre à Ottawa, dont les secousses ont été ressenties jusqu’à Montréal.

Charmante pour visiter les églises, Souzdal, Russie.

Photo ci-dessus : Avant de quitter notre chambre pour nous diriger vers l’autocar, Céline a vérifié qu’elle avait bien avec elle un foulard, car plusieurs cathédrales et monastères sont au programme aujourd’hui et les femmes, pour y entrer, doivent se couvrir la tête!

Avant de grimper dans le car, peu après 9 heures, force est de constater que la température est fort agréable encore ce matin. On prévoit que le mercure grimpera à 32 degrés Celsius au cours de la journée.

En cours de route, notre conducteur stoppe soudainement son véhicule sur l’accotement, et ce, pour permettre à notre guide locale, Galine, de se joindre à nous. Elle est toute jeune, tout au plus 24 ans… et superbe. Elle parle assez bien le français et lorsqu’elle hésite sur un mot, c’est plutôt charmant.

Elle n’habite pas Souzdal, mais plutôt Ivanovo, une petite ville sise à 60 kilomètres d’ici.

Notre charmante guide locale à Souzdal, Russie.

Photo ci-dessus : Galine, Galinka, de son véritable nom en russe, sera notre guide locale pour notre visite de l’Anneau d’or, c’est-à-dire Souzdal, Vladimir et Bogolioubovo.

La ville de Souzdal a été fondée vers 1024. Encore aujourd’hui, c’est une ville à ciel ouvert, il n’y a pas de faubourg ni de complexe industriel. Sa rue principale se déroule sur trois kilomètres. La cité compte quelque 12 000 habitants, mais elle accueille près d’un million de touristes par année!

Petite maison de Souzdal, Russie.

Photo ci-dessus : Petite maison typique de Souzdal

Son kremlin est la partie la plus ancienne de la ville. C’est Iouri Dolgorouki, le fondateur de Moscou, qui fit construire le kremlin de Souzdal dans les méandres de la rivière Kamenka.

C’est dans ce kremlin que nous verrons la superbe cathédrale de la Nativité de-la-Vierge, elle qui a été érigée au XIIIe siècle, peu avant l’invasion des Tatares.

Mais, avant de visiter le kremlin, nous nous rendons au musée de l’Architecture en bois. Il s’agit d’une exposition en plein air de constructions en bois amenées d’un peu partout de Russie.

Il est 9 h 30 lorsque nous descendons du car.

Le musée d’architecture en bois
Nous entrons sur le site par la cour intérieure. Il y a des moulins à vent, une église d’été, celle de la Transfiguration du Sauveur, qui a été construite en 1756 et qui ne comporte aucun clou, l’église d’hiver, elle, qui est dédiée à la Résurrection du Christ.

Le bois qui est utilisé pour la plupart des constructions est le pin ou le sapin. Les bulbes des églises sont, quant à eux, de tremble, un bois qui prend la couleur argent avec le temps.

Notre guide, Galine, nous mentionne que les églises russes anciennes comportent trois parties : la première est réservée aux grands pêcheurs ou encore aux pratiquants d'autres religions, la deuxième est l’endroit où les fidèles assistent aux offices et l’autel constitue la troisième partie.

Nous sommes en pleine campagne.

Église en bois du musée de l’Architecture en bois, Souzdal, Russie.

Église en bois du musée de l’Architecture en bois, Souzdal, Russie.

Église en bois du musée de l’Architecture en bois, Souzdal, Russie.

Église en bois du musée de l’Architecture en bois, Souzdal, Russie.

Photos ci-dessus : Églises en bois du musée de l’Architecture en bois de Souzdal.

Nous entrons dans une isba, où il y a tout plein d’objets en bois qui ont appartenu à des paysans. Cette maison a été construite au XVIIe ou au XVIIIe siècle. Nous montons au deuxième étage et constatons assez rapidement qu’elle a été occupée par des gens pauvres.

Notre charmante guide locale à Souzdal, Russie.

Photo ci-dessus : Galina, notre charmante guide locale. (Photo de Lise, une de nos copines du groupe Lambert en Russie)

La maison est divisée en trois parties : la première est la partie centrale de l’habitation, la deuxième est l’entrée et la troisième est le cellier, c’est-à-dire l’entrepôt à provisions. L’endroit servait également de débarras.

Dans la maison, il y a ce que notre guide nomme « un coin rouge », soit un endroit destiné à accueillir une ou des icônes.

Coin rouge d’une isba du musée de l’Architecture en bois, Souzdal, Russie.

Photo ci-dessus : Coin rouge d’une isba.

À cette époque en Russie, la table en bois familiale est considérée comme «La paume de Dieu», il ne faut donc jamais frapper, ni taper du poing sur la table.

Chambre d’enfants sous le toit d’une isba du musée de l’Architecture en bois, Souzdal, Russie.

Photo ci-dessus : Il y a une soupente sous le toit, c’est-à-dire un réduit aménagé dans la partie au-dessus du plafond. C’est là où dormaient les enfants.

Chambre principale d’une isba du musée de l’Architecture en bois, Souzdal, Russie.

Photo ci-dessus : Et voici la chambre principale.

Nous apercevons le poêle qui servait autant au chauffage qu’à la cuisson des aliments.

Nous sortons de cette première et des plus intéressante isba. Nous croisons un groupe de plusieurs enfants accompagnés de quelques monitrices qui visitent eux aussi le site… probablement une sortie éducative de fin d’année scolaire.

Groupe de jeunes touristes du musée de l’Architecture en bois, Souzdal, Russie.

Photo ci-dessus : Et voilà les jeunes touristes.

Parc d’enfants sur le site du musée de l’Architecture en bois, Souzdal, Russie.

Photo ci-dessus : Certes, les tout petits profiteront des installations… en bois, de coquet parc.

Nous entrons dans une deuxième isba, une maison où, à n’en pas douter, des gens plus riches ont habité ici. Au rez-de-chaussée, il y a l’atelier de travail, au premier c’est le lieu d’habitation et tout en haut il y a le grenier.

Isba du musée de l’Architecture en bois, Souzdal, Russie.

Photo ci-dessus : La deuxième maison que nous visitons est imposante.

Isba du musée de l’Architecture en bois, Souzdal, Russie.

Photo ci-dessus : Dans l’entrée, il y a cette superbe et très colorée troïka.

Les portes ne sont pas très hautes, il faut pratiquement tous se pencher pour changer de pièce. Cette maison est plus grande que la précédente et surtout beaucoup mieux meublée. Le coin rouge est plus grand et il affiche six icônes. Sur la table, il y a le pain et le sel.

Le pain c’est la vie et le sel sert à protéger la maison contre le mal. Autour de la table, il y a des chaises et non des bancs.

Table et coin rouge d’une isba du musée de l’Architecture en bois, Souzdal, Russie.

Photo ci-dessus : Voici la table bien dressée sous la protection des icônes du coin rouge.

Lit d’une belle isba du musée de l’Architecture en bois, Souzdal, Russie.

Photo ci-dessus : Un lit massif et une superbe couverture.

Lorsque nous sortons de la maison, nous voyons une immense roue au-dessus d'une puits.

Immense roue de puits au musée de l’Architecture en bois, Souzdal, Russie.

Photo ci-dessus : Une roue pour le moins impressionnante.

Une femme et un homme, un couple de musiciens russes, sont devant la roue. La dame chante accompagnée de l’homme qui joue de la balalaïka. Notre accompagnatrice, Roxanne, qui a déjà visité ce site il y a quelques années, nous informe que l’homme et la femme sont un couple dans la vie. Ils ont cinq enfants âgés de 2 à 14 ans. Ils offrent en vente un cédérom de leurs plus belles chansons.

Couple de musiciens russes au musée de l’Architecture en bois, Souzdal, Russie.

Photo ci-dessus : Couple de musiciens russes interprétant leurs propres compositions.

Avec la caméra numérique de Céline, nous avons filmé durant l’interprétation d’une de leurs chansons. Évidemment, la qualité est loin d’être parfaite, mais cela donne tout de même une bonne idée de ce à quoi nous avons assisté. Pour voir et entendre, il suffit de cliquer sur la flèche dans l’image suivante :



Un peu plus loin dans le champ, il y a deux superbes moulins à vent…

Moulins à vent au musée de l’Architecture en bois, Souzdal, Russie.

Moulins à vent au musée de l’Architecture en bois, Souzdal, Russie.

Photo ci-dessus : Il y a deux immenses moulins à vent.

Nous revenons sur nos pas et nous arrivons devant l’église. Malheureusement, nous ne pouvons pas entrer, car il y a une messe. Nous pénétrons toutefois dans une sorte de vestibule ce qui nous donne un bon aperçu de la cérémonie.

Église sur le site du musée de l’Architecture en bois, Souzdal, Russie.

Photo ci-dessus : Une superbe église.

Le kremlin de Souzdal
Voilà, la visite du musée d’architecture en bois est terminée. Nous prenons la direction du kremlin. Une courte promenade dans la campagne où nous franchissons la rivière Kamenka en empruntant un petit pont étroit.

Petit pont qui franchit la rivière Kamenka, Souzdal, Russie.

Photo ci-dessus : Petit pont qui franchit la rivière Kamenka à Souzdal.

La rivière Kamenka, Souzdal, Russie.

Photo ci-dessus : Une belle petite rivière.

Normalement, un kremlin est une forteresse protégeant la ville, mais ici à Souzdal les fortifications sont composées des petites collines qui entourent la place.

Nous arrivons devant une cathédrale qui domine le kremlin, c’est la cathédrale de la Nativité, construite au XIIe siècle, peu de temps avant l’invasion des Tatares.

La partie supérieure est de briques, tandis que la partie inférieure et en pierres blanches. Elle compte cinq coupoles, représentant le Christ et les quatre évangélistes.

Cathédrale de la Nativité, Souzdal, Russie.

Cathédrale de la Nativité, Souzdal, Russie.

Photos ci-dessus : La cathédrale de la Nativité au cœur du kremlin de Souzdal avec ses cinq superbes dômes bleus.

Cathédrale de la Nativité, Souzdal, Russie.

Photo ci-dessus : De magnifiques fleurs enchantent les alentours de la cathédrale de la Nativité.

Plusieurs monuments blancs de l’Anneau d’or, dont la cathédrale de la Nativité de Souzdal, ont été inscrits en 1992 à la liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO.

Tout à côté de la cathédrale, il y a l’ancien palais épiscopal là où vivaient jadis les archevêques. Aujourd’hui, c’est le musée de Souzdal. Nous y entrons.

Musée de Souzdal, Russie.

Photo ci-dessus : À l’entrée du musée de Souzdal, il y a un tableau, semblable à une icône, qui décrit quelques épisodes de l’histoire de la ville de Souzdal, dont l’invasion tatare.

Nous entrons dans la salle de la Croix, une des plus grandes salles à plafond voûté de Russie. Elle date du XVIIe siècle et était destinée aux réceptions solennelles. Elle mesure 300 mètres carrés, sans aucun pilier. On y expose, entre autres, des portraits de chefs ecclésiastiques et de tzars.

Musée de Souzdal, Russie.

Photo ci-dessus : Il y a au centre une grande table sur laquelle se trouve des livres datant des XVIII et XIXe siècles.

Musée de Souzdal, Russie.

Photo ci-dessus : Il y a deux énormes fourneaux en céramique. Ils sont décorés comme un véritable livre d’histoire.

Il y a deux grandes et magnifiques icônes, une de la vierge espagnole remettant à un pauvre ses souliers d’argent suite à une prière qu’il lui avait faite et une autre représentant les apôtres Pierre, tenant la clé du paradis, et Paul, tenant un livre sacré, entourant le Christ.

Musée de Souzdal, Russie.

Photo ci-dessus : La vierge espagnole.
.
Musée de Souzdal, Russie.

Photo ci-dessus : Pierre et Paul entourant le Christ.

Musée de Souzdal, Russie.

Photo ci-dessus : Une icône du Christ sur un superbe tissu.

Nous sortons du palais pour entrer dans la cathédrale de la Nativité qui date du XIIIe siècle.

Dans la première partie de l’église, que Galine nomme le Narpek, il y a l’autel, c’est la partie sacrée du lieu de prières. La porte sacrée est décorée de deux lions, symbole des villes de Vladimir et de Souzdal. La porte est noire et dorée sur fond vert. Cette porte était jusqu’à tout récemment exposée en France. Elle est de retour depuis deux semaines seulement.

Cathédrale de-la-Nativité-de-la-Vierge, Souzdal, Russie.

Photo ci-dessus : La porte sacrée de Cathédrale de-la-Nativité-de-la-Vierge.

Nous entrons dans la deuxième partie de la cathédrale, la partie centrale, c’est l’église proprement dite. L’iconostase du XVIIe siècle est immense. Elle est composée de cinq rangées d’icônes ayant chacune son thème. Au centre, la porte royale est elle aussi très belle.

Cathédrale de-la-Nativité-de-la-Vierge, Souzdal, Russie.

Photo ci-dessus : De l’extérieur des portes, nous pouvons déjà apercevoir toute la beauté de l’église.

Cathédrale de-la-Nativité-de-la-Vierge, Souzdal, Russie.

Photo ci-dessus : Une magnifique iconostase.

Il y a plusieurs fresques dans la cathédrale, un grand bénitier qui ressemble à un samovar et une grande lanterne qui imite une cathédrale à cinq coupoles. Cette magnifique pièce pèse 160 kilos. Il y a aussi de très anciennes tombes en pierre.

Cathédrale de-la-Nativité-de-la-Vierge, Souzdal, Russie.

Photo ci-dessus : Un immense bénitier.

Cathédrale de-la-Nativité-de-la-Vierge, Souzdal, Russie.

Photo ci-dessus : Une lanterne imitant une cathédrale.

Cathédrale de-la-Nativité-de-la-Vierge, Souzdal, Russie.

Photo ci-dessus : Une tombe.

Seulement deux offices sont célébrés chaque année dans cette cathédrale : celui de la fête de la Nativité de Marie et celui de Pâques.

Cathédrale de-la-Nativité-de-la-Vierge, Souzdal, Russie.

Photo ci-dessus : Les colonnes récemment restaurées sont magnifiques.

Nous sortons et apercevons le clocher de la cathédrale qui a été érigé au XVIIe siècle. Il est tout blanc et il est muni d’une horloge qui sonne toutes les minutes!

Clocher de la cathédrale de-la-Nativité-de-la-Vierge, Souzdal, Russie.

Photo ci-dessus : Un magnifique clocher affichant l’heure!

Il est 11 h 45 et on nous accorde 20 minutes de temps libre pour fureter dans les petites boutiques de la rue principale. Malgré les nuages, il fait très chaud et c’est très humide

Souzdal, Russie.

Photo ci-dessus : Un moyen de transport plutôt romantique pour visiter Souzdal!

Souzdal, Russie.

Photo ci-dessus : Des étals de légumes des plus appétissants.

On passe sous silence…
L’odeur nauséabonde qui flottait dans l’air lorsque nous avons pris place dans le car en matinée et l’explication d’un oiseau mort que l’on aurait retrouvé sous notre bus!

Méli-mélo
Souzdal, dont la fondation remonterait à 1024, est une des plus vieilles villes de Russie. Elle a été la capitale de la principauté de Rostov, avant que celle-ci ne soit déplacée à Vladimir au XIIIe siècle.

Il y a une trentaine d’églises en brique et trois en bois à Souzdal. Une des églises en bois est dédiée à Saint-Nicolas, le patron des voyageurs.

Dans cette très petite ville, on compte 14 clochers et 3 monastères.

Quelques mots de russe
Continuons avec des mots en russe pouvant être fort utiles, les jours de la semaine :

Lundi : panidiél’nikamilié

Mardi : ftornik

Mercredi: srida

Jeudi : tchitvrk

Vendredi : piatnitsa

Samedi : soubota

Dimanche : vaskrisnié

P.-S. Pour des besoins évidents, la prononciation des mots est écrite dans notre alphabet. Dans la prononciation en russe, lorsqu'une lettre est en caractère gras, c'est sur elle qu'il faut placer l'intonation.

À suivre
Apéro et dîner à l’hôtel, le monastère de Saint-Euthyme à Bogolioubovo, la romantique église de Pokrova sur la Nerl et un souper spectacle sur le site même de notre hôtel.

Spectacle à notre hôtel, le Pushkarskaya Sloboda, Souzdal, Russie.

Photo ci-dessus : Un spectacle haut en couleur agrémentait notre souper. Un des nôtres a d’ailleurs participé allègrement à la représentation.

Bibliographie

Encyclopédie en ligne Wikipédia, Moscou et une foule d’autres pages.

Cap sur la Russie : Moscou – l’Anneau d’Or – Saint-Pétersbourg, Martin Gostelow, JPM Publications, 2000, 79 pages;

Guide Voir, Moscou, Éditions Libre Expression, 2007, 264 pages;

Le patrimoine mondial de l’UNESCO, Éditions UNESCO, 2009, 832 pages;

Le russe avant de partir, Éditions Harrap’s, 2008, 112 pages et trois cédéroms;

Moscou, Édition d’art Amarante, Moscou, 2009, 136 pages;

Russie, Catherine Zerdoun, Éditions du Chêne, 2008, 272 pages;

Russie, Belarus-Ukraine, Bibliothèque du voyageur Gallimard, 2007, 390 pages;

Souzdal – Vladimir - Boglioubovo, Éditions d’Art « Ivan Feodorov », Saint-Pétersborug, 2004, 33 pages.

Commentaires (10) Trackbacks (0)
  1. TRES beau reportage, on sent là une athmosphere particulière. Quel beau voyage !!! BRAVO pour les photos !!!
    Avec votre permission, je montrerai quelque-unes d’entre elles à un cours de Russe. En effet, j’ai la chance d’étudier cette langue qui me facine depuis longtemps et j’y ai saisi l’occasion d’exposer l’architecture Russe.
    Merci pour vos sourires,
    Eric

  2. Évidemment, vous avez ma permission. Merci pour les bons mots. Jacques

  3. Bonjour! Pouvez-vous me donner les coordonees de votre guide locale Galinka. On est de Saint-Petersbourg, on cherche un guide pour nos clients canadiens.

  4. bonjour
    j’ai fait la connaissance de votre site avant un voyage dans les pouilles et j’ai eu un avant gout qui s’est avéré précieux et précis.
    je vais faire un voyage dans « l’anneau d’or ». je remarque qu’il n’y a pas de photos de l’intérieur des édifices religieux est-ce interdit ? je suis une fana des fresques.
    merci.

  5. vous pouvez faire autant de photos que vous voulez dans les églises – les fresques remarquables ne manquent pas – il n’y à que dans une où nous avons dû donner 100 roubles – A c’est vrai, il ne faut pas de flash – Nous avons fait un séjour en mai dernier et la Russie embaumait le lilas

  6. vous pouvez faire autant de photos que vous voulez dans les églises – les fresques remarquables ne manquent pas – il n’y à que dans une où nous avons dû donner 100 roubles – A c’est vrai, il ne faut pas de flash – Nous avons fait un séjour en mai dernier et la Russie embaumait le lilas

  7. Magnifique reportage sur cet extraordinaire site.

    Que de beautés , de finesse et en même temps de force et d’élégance .

    Nous nous sommes délectés . Merci

  8. J’adore la ville de Souzdal depuis que j’ai vu ses photos sur des carete-postales

  9. Merci beaucoup pour ce reportage très interessant et merci beaucoup de votre partage de photos et de journal de bord quel plaisir de vous lire. Cordialement.

  10. J’ai eu l’occasion de visiter Souzdal et Vladimir, Ma guide quand nous avons visité une église, m’a racontée l’histoire de la vierge aux souliers d’or, elle en aurai donnée une à un mendiant, qui se serai fait arrêté par la police.
    Si une personne connait cette histoire je serai heureux de la lire, car j’ai un peu oublié la fin. Merci

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant