22
Avr/10
7

L’émouvante cité ensevelie de Pompéi

Texte et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le 30e d'une série de reportages sur deux magnifiques périples en Italie effectués en 2008 et 2009.

Le temple de Jupiter sur le forum avec en arrière plan, le Vésuve, Pompéi, Italie.

Pompéi, Italie, mardi 21 octobre 2008 — Nous voilà en route pour la visite de la ville romaine de Pompéi, une cité entièrement anéantie, le 24 août 79 de notre ère, suite à une terrible éruption volcanique du Vésuve. Pourtant, en 1748, lorsque les premières fouilles furent entreprises sur l’ordre de Charles III de Bourbon, c’est dans un invraisemblable état de conservation que les archéologues ont commencé à mettre au jour la cité disparue. Deux siècles de fouilles ont quasi entièrement libéré la ville de sa prison de lave. Aujourd’hui, en s’y promenant, on peut presque sentir le cœur de la ville battre au rythme de la vie de ses citoyens!

Notre photo : Sur la place du forum à Pompéi, le temple réservé au culte de Jupiter... et tout au loin derrière, le Vésuve!

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Pompéi n’est située qu’à 25 km de Naples et sur la route qui nous mène de la capitale de la Campanie à Pompéi, l’occasion nous est offerte de voir à l’œuvre les « squeegees » napolitains! Leurs méthodes de travail sont très différentes de celles des nôtres au Québec. Ici, on ne lave pas les parebrises des automobiles aux feux de circulation. On place plutôt, sur le capot des voitures, de petits paquets de papiers-mouchoirs. Ils en distribuent sur une dizaine de véhicules, puis ils rebroussent chemin et les reprennent si par malheur l’automobiliste n’y va pas d’une petite obole!

Nous arrivons finalement à destination vers 12 h 45. C’est l’heure du dîner… et de partout des autocars bondés de touristes convergent vers le centre de la ville. À notre descente, la foule est dense tout autour de nous. Il semble bien que nous allons goûter à la restauration rapide à l’italienne. Notre guide nous mène rapidement sur la terrasse du restaurant « Da Andre ». On nous sert une pizza dite « margherita » et de la bonne bière fraîche. Pas un grand repas, mais pas mauvais non plus.

Un petit village conçu pour accueillir les touristes : Pompéi, Italie.

Photo ci-dessus : Au terme de notre repas à Pompéi, nous n’avons pu résister à la tentation de m’immortaliser avec ce gladiateur…

À 14 heures, tout notre groupe a terminé son repas… et les factures sont déjà réglées! Il y a moins d’une heure que nous avons franchi la grille d’entrée du restaurant! Le site archéologique de Pompéi n’est qu’à quelques pas du restaurant. Nous y voilà!

Muraille sise à l’entrée du site archéologique de Pompéi, Italie.

Muraille sise à l’entrée du site archéologique de Pompéi, Italie.

Photo ci-dessus : Les remparts de pierres et de briques qui entourent Pompéi s’étendent sur près de 3,200 mètres.

Avant d’amorcer notre promenade dans les rues de Pompéi, notre guide, Luciano, nous raconte, en ces mots, la petite histoire de l’éruption volcanique de l’an 79 de notre ère :

« On estime qu’au premier jour, la ville a été recouverte de quelque trois mètres de cendres volcaniques. La population d’alors était estimée à 25 000 habitants. Le deuxième jour, les gaz toxiques se sont répandus dans la ville. Les habitants qui n’avaient pas encore fui ont été asphyxiés. Puis, la lave est apparue et a détruit toutes les maisons. Il y aurait eu huit mètres de matériaux volcaniques tombés sur la ville sur une période de quatre à cinq jours. La cité venait alors de sombrer dans l’oubli pour plusieurs siècles. »

Éruption du Vésuve en 79, Pompéi, Italie.

Photo ci-dessus : Un montage photo retrouvé sur le site Internet de Wikipédia nous montre une reconstitution de l’éruption du Vésuve qui a anéanti Pompéi en l’an 79 de notre ère.

C’est le roi Charles III de Bourbon, alors roi de Naples, qui est le grand responsable de la redécouverte de Pompéi en 1748.

Aujourd’hui, la ville ancienne a presque entièrement été mise au jour et le site archéologique est visité par 2,5 millions de personnes par année!

Notre guide y va également d’une mise en garde importante : la visite devrait s’accomplir sur 2 heures 15 minutes. Si l’on perd le groupe, car il est très facile de se perdre en raison de l’immensité du site de Pompéi, il nous faudra nous rendre par nos propres moyens au point de rendez-vous, soit devant l’hôtel Victoria, à l’entrée du site. Le départ du car est prévu pour 16 h 30.

Et Luciano de préciser : « Les constructions que l’on peut admirer ici sont, dans une proportion de 70 %, construites avec de matériaux d’origine. Toutefois, plus on regarde en hauteur, moins c’est d’origine. Et c’est certain, tout le bois que vous verrez n’est évidemment jamais d’origine. Toutefois, les briques romaines et le mortier, eux, sont d’origine. »

Voilà… nous y sommes
Nous entrons dans la palestre. C’est une sorte de gymnase en plein air, c’était une école pour les gladiateurs. D’ailleurs, ici nous sommes dans le quartier où vivaient les gladiateurs.

La palestre, Pompéi, Italie.

Photo ci-dessus : L’encyclopédie en ligne Wikipédia nous apprend que la palestre de Pompéi était utilisée aussi bien comme stade de sports que comme marché aux esclaves. Le terrain, qui mesure 142 par 107 mètres, est entouré de 118 colonnes. À la différence d'un gymnase de l'époque grecque, la palestre ne disposait pas de piste de course, mais en son centre était creusée une piscine.

Au sortir de la palestre, nous débouchons sur « le petit théâtre », dont le plancher de marbre est d’origine. Le théâtre prend la forme d’un fer à cheval. Les sièges sont, encore aujourd’hui, bien conservés. À l’époque, il y avait une coupole qui recouvrait l’ensemble pour protéger les spectateurs des intempéries. Quelque 800 spectateurs pouvaient prendre place dans les gradins de ce théâtre qui était dédié à la musique.

Le petit théâtre, Pompéi, Italie.

Photo ci-dessus : Notre guide Luciano, tout au centre, nous présente « le petit théâtre »!

Puis, nous entrons dans « le grand théâtre ». Le dallage d’origine a disparu. Il devait être en marbre. Ici, la capacité est de 2 500 personnes.

Aujourd’hui, on y présente le festival d’été de Pompéi, un événement où des comédies et des tragédies y sont jouées.

Le grand théâtre, Pompéi, Italie.

Le grand théâtre, Pompéi, Italie.

Photo ci-dessus : Le grand théâtre de Pompéi.

En empruntant un long corridor, nous sortons du quartier des théâtres pour arpenter les rues de la ville. Le réseau des rues a été influencé par l’urbanisme d’Hippodamée de Milet. Ici, les rues Sud-Nord sont dirigées vers le Vésuve.

Couloir pour sortir du quartier des théâtres, Pompéi, Italie.

Photo ci-dessus : Un grand couloir nous permet de quitter le quartier des théâtres.

Les rues sont construites de blocs de basalte, des pierres volcaniques. Elles sont en pente, avec des passages spécialement conçus pour les piétons. En effet, de grosses pierres ont été placées dans le milieu des rues pour en faciliter la traversée, car parfois il y avait de l’eau, de la boue et des détritus qui descendaient vers le bas de la ville.

Les rues de Pompéi, Italie.

Photo ci-dessus : Les rues de Pompéi sont pavées d’énormes blocs de basalte.

Aussi surprenant qu’il y paraisse, partout dans la ville, il y avait des conduites d’eau en plomb pour amener l’eau potable dans les maisons!

La rue que nous empruntons est bordée de plusieurs édifices. Notre guide attire notre attention, entre autres, sur un comptoir de vente de vins, ce qui aurait été à l’époque une sorte de bar à vin. Il y a des contenants en argile. Ceux-ci gardaient le vin à une bonne température.

Il y a d’autres magasins au premier niveau. Les étages supérieurs étaient réservés aux maisons de la bourgeoisie.

Les magasins bordant les rues de Pompéi, Italie.

Photo ci-dessus : Une façade fort bien conservée.

Les magasins bordant les rues de Pompéi, Italie.

Photo ci-dessus : Un comptoir de vente de vins.

Les magasins bordant les rues de Pompéi, Italie.

Photo ci-dessus : C’est dans ces contenants en argile que l’on conservait le vin.

Nous voyons un premier temple, celui d’Esculape, où l’on célébrait le culte au dieu de la médecine, dont le serpent en est le symbole.

Nous traversons une rue est-ouest où il y a des trottoirs.

Une grande avenue… bordée de trottoirs, Pompéi, Italie.

Photo ci-dessus : Une grande avenue… bordée de trottoirs!

Nous voyons une maison où, de nous préciser notre guide, on moulait le blé pour en faire de la farine. Tout juste à côté, il y a une boulangerie avec un four.

Les magasins bordant les rues de Pompéi, Italie.

Photo ci-dessus : Ce qui fut jadis un four à pain!

Lors des fouilles, les archéologues ont découvert dans les sous-sols des magasins, des fosses sceptiques... vraiment, nous allons de surprises en surprises!

Nous voyons une fontaine de l’époque romaine et les tours qui servaient à la distribution de l’eau dans toute la ville.

Une fontaine, Pompéi, Italie.

Photo ci-dessus : Une fontaine pour s’abreuver et pour s’approvisionner en eau potable! C’est hallucinant!

Nous sommes sur la rue de l’Abondance. C’était une rue importante, car il y a plusieurs magasins qui longent cette avenue. Sur cette rue il y a des thermes. Mais malheureusement, elles sont fermées pour restauration.

Une fontaine, Pompéi, Italie.

Photo ci-dessus : La devanture des magasins était munie d’un système de portes coulissantes, très moderne pour l’époque.

Le quartier du plaisir
Nous prenons la direction du quartier des maisons de passe! Un mur d’une de ces maisons de plaisir affiche un dessin du serpent d’Esculape. Cela signifie que la maison était protégée des maladies… dit-on?

Nous entrons dans l’une de ces maisons. Il y a des fresques sur les murs, indiquant les positions et les performances sexuelles offertes aux clients, un genre de menu!

Fresque dans une maison de Pompéi, Italie.

Photo ci-dessus : Une fresque indiquant un des « services » offerts!

Lit de pierre, Pompéi, Italie.

Photo ci-dessus : Les habitants de Pompéi ne devaient pas être très grands… si l’on en juge par la grandeur du lit!

Lit de pierre, Pompéi, Italie.

Photo ci-dessus : Pour le confort des clients, on nous mentionne que le lit était recouvert de paille.

Au fil des siècles, les maisons consacrées à la prostitution ont été nommées des « lupanar »…, et ce, parce que les prostituées de l’époque, pour aviser d’éventuels clients qu’elles étaient libres, lançaient le cri de la louve! Une louve en latin est une « lupa », d'où le nom lupanar!

Nous poursuivons notre promenade. À proximité du quartier des plaisirs, nous apercevons des ruines qui ont été à l’époque des maisons patriciennes, c’est-à-dire des maisons qui appartenaient à des citoyens de la classe aristocratique. Ce sont eux qui devaient assurer un certain contrôle sur les maisons de passe!

Soudain, notre guide attire notre attention sur le dessin d’un pénis gravé sur une pierre dans la rue. Luciano nous précise que cela indique le début du quartier des plaisirs!

Nous croisons une autre fontaine. C’est la plus célèbre de la ville. Elle arbore une corne d’abondance, symbole de la richesse. C’est probablement de là que vient le nom de la rue… la rue de l’Abondance.

La place du forum
Puis, nous arrivons sur la place du forum…avec le Vésuve, en arrière-plan, à une dizaine de kilomètres! Éblouissant!

Cet endroit était le point de rencontre des Romains, le centre de la vie civile, commerciale et religieuse de la cité.

Leforum avec en arrière plan, le Vésuve, Pompéi, Italie.

Photo ci-dessus : La place du forum avec en arrière plan, le Vésuve

Ce secteur conserve une bonne partie des murs des édifices et de nombreuses colonnes. Notre guide nous indique des ruines qui sont celles d’un temple, orienté vers le soleil, un autre qui était probablement un bâtiment politique qui servait pour les séances du conseil municipal et finalement ce qui fut l’entrée du palais de justice, là où il y avait des colonnes de quinze mètres de hauteur.

La place du forum, le Vésuve, Pompéi, Italie.

Photo ci-dessus : D’immenses structures ont été mises au jour.

La place du forum, Pompéi, Italie.

Photo ci-dessus : Une porte menant au forum.

Le Forum avec en arrière plan, le Vésuve, Pompéi, Italie.

Photo ci-dessus : De très nombreuses colonnes.

Le Forum avec en arrière plan, le Vésuve, Pompéi, Italie.

Photo ci-dessus : Fort impressionnant!

Corps pétrifiés… et amphores
En poursuivant notre balade, nous arrivons devant un édifice grillagé qui nous laisse toutefois bien voir son contenu… pour le moins époustouflant! Il y a toute une série de corps pétrifés…, et ce, au cœur d’une collection d’amphores.

Au moment de leurs découvertes, les archéologues ont rempli les squelettes de plâtre pour ainsi faire apparaître dans ces moulages les gens dans les exactes positions où ils étaient lorsqu’ils ont trouvé la mort!

Moulage d’un citoyen de Pompéi attendant la mort, Pompéi, Italie.

Photo ci-dessus : Moulage d’un citoyen de Pompéi attendant la mort!

Moulage d’un citoyen de Pompéi, Pompéi, Italie.

Photo ci-dessus : Probablement que celui-ci attend sa place dans un musée!

Remise des amphores, Pompéi, Italie.

Photo ci-dessus : Des amphores… et une forme humaine!

Amphores, Pompéi, Italie.

Photo ci-dessus : Des amphores de toutes les dimensions.

Les thermes du forum
Nous poursuivons avec la visite des thermes : la salle d’attente, le vestiaire, le frigidarium, réservé aux hommes, la salle tiède et finalement la salle de sauna.

Sur un des murs, il y a le visage de Neptune. Le sol est en mosaïque d’origine et la voûte est sculptée. Nous voyons encore le four qui servait à chauffer la salle tiède. Nous entrons dans le sauna. Il y a un double espace qui constitue le plancher pour chauffer la pièce. Il y a une fontaine en marbre au centre de la pièce et un immense bain. L’endroit permettait aux hommes de parler affaires… tout en purifiant leurs corps.

Les thermes du forum, Pompéi, Italie.

Photo ci-dessus : Les thermes du forum.

Les thermes du forum, Pompéi, Italie.

Photo ci-dessus : Gravé sur un mur, le visage de Neptume!

Les thermes du forum, Pompéi, Italie.

Photo ci-dessus : De petites niches soutenues par des télamons.

Les thermes du forum, Pompéi, Italie.

Photo ci-dessus : Un télamon vu de plus près.

Les thermes du forum, Pompéi, Italie.

Photo ci-dessus : Une des pièces des thermes.

Les thermes du forum, Pompéi, Italie.

Photo ci-dessus : Un bassin de marbre.

Les thermes du forum, Pompéi, Italie.

Photo ci-dessus : Et pour le repos du guerrier.

Et nous continuons notre visite et arrivons devant la « Casa del fauno », la maison du faune, la plus grande maison de la ville avec son portail très imposant, une résidence de plus de 3000 mètres carrés! Cette maison doit son nom à une célèbre statuette de bronze qui y fut trouvée.

La maison du faune, Pompéi, Italie.

Photo ci-dessus : La maison du faune et la statuette de bronze qui lui a donné son nom!

Nous y entrons. Il y a d’abord l’atrium, puis la cour d’entrée. Il y avait un système pour recueillir l’eau pluviale qui était, par la suite, utilisée dans la maison. Il y a une salle de séjour, une salle à manger, une chapelle, etc. Je sais que je me répète, mais c’est tout simplement hallucinant!

La maison du faune, Pompéi, Italie.

Photo ci-dessus : Et encore nous retrouvons des fresques originales!

Sur le chemin nous menant à la sortie, nous croisons le temple d’Apollon.

Le temple d’Apollon, Pompéi, Italie.

Photo ci-dessus : Au centre d’une vaste zone sacrée se trouve le temple d’Apollon.

Deux magnifiques statues attirent notre attention. Celle d’Apollon et celle de Diane qui sont face à face. Évidemment, il s’agit de copies, puisque nous avons vu les originales au musée archéologique national de Naples.

La statue d’Apolon, Pompéi, Italie.

Photo ci-dessus : Une magnifique copie de la statue d’Apollon!

Nous terminons la visite à 16 h 20. Mais, il nous faut encore arriver à la sortie. Il est d’ailleurs 17 heures quand nous grimpons finalement dans le car. Il fait 21 degrés Celsius… et la journée n’est pas terminée. Nous prenons la route pour nous rendre dans une fabrique de bijoux en corail située à Torre del Greco. Les membres du groupe auront alors l’occasion de faire quelques petits achats.

Fabrique de bijoux en corail à Torre del Greco, Italie.

Photo ci-dessus : Cette vendeuse nous a présenté quelques articles en vente… spécialement pour les touristes!

Finalement, nous arrivons à l’hôtel à 18 h 15. C’est là que nous prendrons notre repas du soir, en groupe, à 20 heures. Au menu, entrée de risotto aux fruits de mer, saumon et légumes accompagnés d’une bouteille de vin!

Méli-mélo
Au moment de l’éruption, Pompéi était une ville portuaire importante.

Pompéi, qui est une ville romaine typique, est évidemment classée au patrimoine mondial de l’UNESCO.

La célèbre couleur rouge pompéienne provient du sulfure de mercure présent dans la terre de la ville.

À suivre
Demain, sur la route nous conduisant vers la ville éternelle, visite de l’abbaye de Casamari sous l’habile direction du père Anselme!

En route pour la visite de l’abbaye de Casamari, Italie.

Photo ci-dessus : C’est le père Anselme qui nous accueillera et qui nous guidera pour notre visite de l’abbaye de Casamari. On le voit ici qui pose avec une charmante personne de notre groupe.

Commentaires (7) Trackbacks (0)
  1. Excellent après-midi à vous tous ,

    Pour commencer , donnez-moi la chance de vous démontrer mon appréciation pour toutes les super informations que j’ai découvertes sur cet impressionnant site web .

    Je ne suis pas sure d’être au bon endroit mais je n’en ai pas vu de meilleur.

    J’habite à Banff, canada . J’ai 29 ans et j’élève 4 super enfants qui sont tous âgés entre six et 13 ans (1 est adopté). J’adore beaucoup les animaux de compagnie et j’essaie de leur donner les produits qui leur rendent l’existance plus agréable.

    Merci d’avance pour toutes les excellentes délibérations dans le futur et je vous remercie de votre compréhension pour mon français moins qu’idéal : ma langue maternelle est le chinois et j’essaie d’apprendre mais c’est très ardu !

    A +

    Arthru

  2. Bonsoir sauriez vous a peu pres les dimensions du temple d’Apollon ? 🙂

  3. Malheureusement non.

  4. Bonjour. Serait-il possible d’avoir une photographie du bassin de marbre avec l’inscription en lettres de bronze, avec une bonne définition. Je vous en serais très reconnaissant. Merci d’avance.

  5. a quoi servent les petites niches ??

  6. Vraiment aucune idée.

  7. Les niches servaient à ranger les vêtements. Il s’agit d’un vestiaire.

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant