26
Fév/10
14

Le Musée archéologique national de Naples : magnifique!

Texte et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le 26e d'une série de reportages sur deux magnifiques périples en Italie effectués en 2008 et 2009.

L’Hercule de Farnèse, Musée archéologique national de Naples, Italie.

Naples, Italie, lundi 20 octobre 2008 — La visite de ce matin se devait d’être impressionnante! La croisière nocturne entre Palerme et Naples en avait en effet déçu plus d’un. Et notre guide accompagnatrice, Gracia di Blazi, devait l’avoir certes compris, car à peine avions-nous foulé les pavés napolitains qu’elle nous conduisit au « Musée archéologique national de Naples »! Dès que nous avons pénétré dans cet antre de l’histoire, déjà s’estompait de nos mémoires l’inconfort de notre nuit. Nos yeux ne pouvaient que s’ébaudir de tant de beauté!

Notre photo : Cette sculpture d’Hercule, découverte sur le site archéologique des Thermes de Caracalla à Rome, a été exposée jusqu’en 1787 dans la cour du Palais Farnèse à Rome. Aujourd’hui, il est une des pièces maîtresses de la collection Farnèse présentée au Musée archéologique national de Naples.

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

La sonnerie du réveille-matin a résonné avant les aurores, à 5 h 30… mettant fin abruptement à une fort mauvaise nuit de sommeil. La cabine qui nous avait été assignée sur le bateau faisant la traversée de nuit entre Palerme et Naples n’offrait pas le confort habituel des chambres réservées par Voyages Lambert, tant s’en faut.

Notre aventure sur ce paquebot n’aura pas été particulièrement agréable : mauvaise bouffe, prix exagérément élevés et température extérieure trop froide, et surtout trop venteuse, pour apprécier la vue sur la mer au crépuscule.

Donc, même fatigués, nous étions tout de même heureux de nous rendre au rendez-vous « pré débarquement » qui avait été fixé pour 6 h 15. Après avoir salué tous les membres du groupe, tout aussi courbatus que nous, nous partons en direction des cales… et de notre autocar, dans lequel nous grimpons à 6 h 45, contents de quitter le navire.

Il est à peine 7 heures quand le car commence à rouler dans les rues de Naples! Et pourtant, le mercure indique déjà 22 beaux degrés Celsius, et ce, même si le soleil n’est pas encore levé!

Premier arrêt napolitain, notre hôtel, le Grand Hotel Oriente où nous dormirons deux nuits. Nos chambres ne seront disponibles cependant qu’en fin de matinée. L’hôtel prend nos bagages en consigne et nous sert le petit déjeuner.

Après ce repas fort apprécié de tous, nous remontons dans le car. Il est 8 h 45. Nous avons rendez-vous avec notre guide local, Luciano, à 9 heures pour la visite du musée archéologique national de Naples.

Ce magnifique musée de Naples est construit sur trois étages. Il présente une des plus extraordinaires collections archéologiques du monde entier. Antiquités égyptiennes, italiques, grecques, romaines en plus de toute une foule d’objets récupérés suite aux fouilles des villes ensevelies de Pompéi et d’Herculanum.

Musée archéologique national de Naples, Italie.

Photo ci-dessus : L’édifice abritant le musée archéologique national de Naples.

Ici encore, les origines grecques de l’Italie sont très présentes et nous pourrons le constater de visu lors de notre visite de ce matin.

Lors de notre passage, le musée présentait une exposition temporaire intitulée « Herculanum et Pompéi », deux villes de la région de Naples regorgeant de trésors archéologiques!

Les magnifiques trésors découverts dans la « villa des Papyrus » d’Herculanum
Entre autres, « la villa des Papyrus » d’Herculanum datant de 50 ans av. J.-C., une cité dont les fouilles archéologiques ont été plus que généreuses pour le musée. D’ailleurs, des fouilles se poursuivent encore aujourd’hui et c’est pourquoi la visite de ce site n’est pas au programme. Mais, le musée présente quelque 50 sculptures de marbre et 21 bronzes provenant de cette villa, de quoi satisfaire les plus curieux.

Parmi les pièces les plus célèbres, on retrouve deux bronzes représentant des athlètes se préparant à amorcer une course.

Bronzes des coureurs, Musée archéologique national de Naples, Italie.

Photo ci-dessus : Voici les fameux bronzes des coureurs provenant de la villa des Papyrus.

Bronzes des coureurs, Musée archéologique national de Naples, Italie.

Photo ci-dessus : En déséquilibre vers l’avant, les deux statues donnent une impression de vitesse impressionnante!

Bronzes des coureurs, Musée archéologique national de Naples, Italie.

Photo ci-dessus : Un regard qui transcende la concentration des grands athlètes.

Bronzes des coureurs, Musée archéologique national de Naples, Italie.

Photo ci-dessus : Et des statues gracieuses, même vues de derrière.

Une des autres statues en bronze provenant de la « villa des Papyrus » d’Herculanum que nous avons la chance d’admirer est celle du dieu Hermès (chez les Grecs) ou Mercure (chez les Romains) qui est représenté assis sur un rocher. Selon notre guide, il s'agit probablement d'une copie romaine d'un original grec. Ce qui permet d’identifier, sans l’ombre d’un doute, le dieu Hermès, ce sont ses sandales ailées.

Bronze du dieu Hermès, Musée archéologique national de Naples, Italie.

Photo ci-dessus : L’encyclopédie en ligne « Wikipédia » nous apprend qu’Hermès est le dieu grec du commerce, des voyageurs, des voleurs et de la chance. Il est aussi le conducteur des âmes aux Enfers, le messager des dieux, le gardien des routes et des carrefours, celui qui guide les héros, en plus d'être l'inventeur des poids et des mesures. Ouf, un dieu des plus occupé!

Un des souliers ailés du bronze du dieu Hermès, Musée archéologique national de Naples, Italie.

Photo ci-dessus : Un des souliers ailés du bronze du dieu Hermès.

Bronze du dieu Hermès, Musée archéologique national de Naples, Italie.

Photo ci-dessus : Et voici son visage.

Plusieurs historiens croient que les habitants de « la villa des Papyrus » d’Herculanum possédaient des liens très étroits avec la famille de Jules César, ce qui explique la richesse des statues qui y ont été retrouvées. Il y a des bustes de personnages importants, de philosophes, de généraux, des statues d’empereurs, de femmes gracieuses et d’animaux, dont un superbe lion.

Statue de Satyre ivre, Musée archéologique national de Naples, Italie.

Photo ci-dessus : Statue de Satyre ivre.

Belle statue de marbre du dieu musée archéologique national de Naples, Italie.

Photo ci-dessus : Une belle statue de marbre identifiée comme « Matrona ». Dans la société antique romaine, la matrona était la mère de famille, digne et respectable, chargée du bon maintien de la maison et de l'éducation des enfants.

Statue équestre de Marcus Nonius Balbus, Musée archéologique national de Naples, Italie.

Photo ci-dessus : Statue équestre de Marcus Nonius Balbus, elle aussi retrouvée à Herculanum.

Statue équestre de Marcus Nonius Balbus, Musée archéologique national de Naples, Italie.

Photo ci-dessus : Très impressionnant!

Statue de marbre d’Auguste, Musée archéologique national de Naples, Italie.

Photo ci-dessus : Statue de marbre d’Auguste.

Statue d’un lion, Musée archéologique national de Naples, Italie.

Photo ci-dessus : Et cette superbe statue de lion.

Les mosaïques
Au premier étage du musée prend place une somptueuse collection de mosaïques, c’est d’ailleurs la plus importante collection du musée. Les œuvres datent de la période allant du 1er siècle av. J.-C. à l’ensevelissement de Pompéi.

Généralement, ces mosaïques décoraient le sol. Elles sont construites en marbre ou avec des galets. Au premier coup d’œil, elles ressemblent à des peintures, mais ce sont des mosaïques. Cette salle est la deuxième salle la plus importante de la collection.

Une femme aisée et importante de Pompéi, Musée archéologique national de Naples, Italie.

Photo ci-dessus : Une femme aisée et importante de Pompéi : la matronna mosaicum.

Bacchus, le dieu du vin, Musée archéologique national de Naples, Italie.

Photo ci-dessus : Une mosaïque de grande circonférence représentant Bacchus, le dieu du vin, avec un immense lion.

Bacchus, le dieu du vin, Musée archéologique national de Naples, Italie.

Photo ci-dessus : Et voici le lion vu de plus près.

Mosaïque du Musée archéologique national de Naples, Italie.

Photo ci-dessus : Une mosaïque qui n’aurait pas été restaurée!

Mosaïque du Musée archéologique national de Naples, Italie.

Photo ci-dessus : Une autre!

La première pièce en importance de cette collection date de 120 av. J.-C. Elle représente la célèbre bataille dans laquelle Alexandre le Grand a vaincu les Perses. Il y a plus d’un million de pièces. Dans les visages des guerriers, on peut lire la défaite et la victoire selon leur camp. La mosaïque n’est malheureusement pas complète. Cependant, un artiste italien en a peint toute la scène, comme la mosaïque a dû être initialement.

La bataille d’Alexandre le Grand, Musée archéologique national de Naples, Italie.

La bataille d’Alexandre le Grand, Musée archéologique national de Naples, Italie.

Photo ci-dessus : Mosaïque monumentale représentant la bataille d’Alexandre le Grand!

Le cabinet secret
Dans une autre salle, il y a des peintures érotiques… et même pornographiques. Des femmes blanches avec des hommes noirs. Des prostituées accomplissant les demandes particulières de leurs clients…, etc. Ces œuvres proviennent toutes de Pompéi et d’Herculanum.

L’entrée du Cabinet secret, Musée archéologique national de Naples, Italie.

Photo ci-dessus : Une affiche informe les visiteurs du contenu de la prochaine salle! Une salle qui présente des œuvres réservées à un public averti!

Œuvre du Cabinet secret, Musée archéologique national de Naples, Italie.

Photo ci-dessus : Une œuvre érotique!

Œuvre du Cabinet secret, Musée archéologique national de Naples, Italie.

Photo ci-dessus : Une autre carrément pornographique! Elle représente le dieu arcadien des bois, Pan, mi-homme, mi-bouc, et une chèvre. Elle a été retrouvée en 1752 à la « villa des Papyrus » d’Herculanum.

Œuvre du Cabinet secret, Musée archéologique national de Naples, Italie.

Photo ci-dessus : Pornographique, celle-ci également.

Il y a une vitrine présentant des lampes à l’huile en forme de pénis énorme. Il y a aussi des clochettes d’entrée avec des pénis. À l’époque, le membre viril de l’homme était un symbole de protection contre la mauvaise influence.

Naples, royaume des Espagnols
Nous montons au deuxième étage. Dans l’escalier, il y a une magnifique statue du roi Ferdinand de Bourbon, qui à la fin du XVIIIe siècle a transformé ce palais en université, puis en musée.

Statue du roi Ferdinand de Bourbon, Musée archéologique national de Naples, Italie.

Photo ci-dessus : le roi Ferdinand de Bourbon.

Et les œuvres magnifiques se suivent à un rythme effréné!
Sur cet étage, il y a encore plusieurs statues superbes!

Statue de Junon, Musée archéologique national de Naples, Italie.

Photo ci-dessus : Statue de Junon l’épouse de Jupiter.

Statue de Jupiter, Musée archéologique national de Naples, Italie.

Photo ci-dessus : Et le voici Jupiter.

Statue de Jupiter, Musée archéologique national de Naples, Italie.

Photo ci-dessus : Puis, une Amazone!

Nous voyons une représentation d’Esculape, le dieu de la médecine, avec son symbole : le serpent. Puis, des dés en os de bœuf. Il y a une salle de vases en bronze pouvant contenir de l’eau ou du vin, des objets en verre soufflé, dont la technique provenait de l’Égypte, de belles urnes funéraires de couleur pastel, un magnifique vase bleu.

On ouvre une petite pièce tout spécialement pour nous. Il y a une peinture célèbre qui montre le Vésuve avant son éruption. On y voit Bacchus avec le serpent de la fertilité. Puis, on nous ouvre une autre pièce où il y a de belles peintures provenant d'autres villas. Nous voyons le temple d’Isis en maquette, un temple dont Mozart se serait inspiré pour composer sa célèbre pièce « La Flûte enchantée ».

Une belle statuette représente Isis avec la clé de la vie à la main. La statue a été retrouvée dans le temple d’Isis à Pompéi.

Toile, Musée archéologique national de Naples, Italie.

Toile, Musée archéologique national de Naples, Italie.

Toile, Musée archéologique national de Naples, Italie.

Photo ci-dessus : De superbes toiles!

Puis, nous voici devant une immense maquette en bois de Pompéi réalisée en 1869. Notre guide profite de l’occasion pour nous expliquer la visite que nous ferons demain de Pompéi… ça promet!

Toile, Musée archéologique national de Naples, Italie.

Photo ci-dessus : Pompéi!

Nous aboutissons dans une immense pièce aux murs recouverts de tableaux. Le plafond est magnifique. Il est couvert de fresques à la gloire des Bourbons de Naples. Il est évident que nous sommes dans un ancien palais royal… et plus précisément dans l’ancienne salle de bal du palais.

Les empereurs romains
Nous sommes accueillis dans l’autre salle par une immense statue de Jules César. Puis, nous croisons celle de Caracalla, un empereur du IIIe siècle apr. J.-C. qui a fait bâtir des thermes spectaculaires à Rome. Et voici une statue à la tête coupée : c’est Vespasien, qui est l’initiateur des toilettes publiques!

Jules César, Musée archéologique national de Naples, Italie.

Photo ci-dessus : Statue de Jules César.

Marc Aurèle, Musée archéologique national de Naples, Italie.

Photo ci-dessus : Statue de Marc Aurèle.

La collection Farnèse
Commencée par le pape Paul III, la collection Farnèse s’est enrichie au fil des ans. Elle compterait plus de 400 sculptures ainsi que des tableaux, des pierres précieuses, etc.

Elle embellissait, au XVIIe siècle, les propriétés romaines de la famille, dont l’imposant palais Farnèse qui est aujourd’hui l’ambassade de France en Italie.

Artémis d’Éphèse, Musée archéologique national de Naples, Italie.

Artémis d’Éphèse, Musée archéologique national de Naples, Italie.

Photo ci-dessus : Artémis d’Éphèse, une statue de la collection Farnèse qui est une copie réalisée en précieux albâtre!

Le Taureau Farnèse, Musée archéologique national de Naples, Italie.

Photo ci-dessus : La pièce maîtresse de la collection Farnèse. Le Taureau : une gigantesque sculpture représentant quelques personnages attaquant un taureau, le tout sculpté dans un seul bloc de marbre.

L’Hercule de Farnèse, Musée archéologique national de Naples, Italie.

Photo ci-dessus : Cette sculpture a été exposée jusqu’en 1787 dans la cour du Palais Farnèse à Rome : L' Hercule a été découvert sur le site des Thermes de Caracalla.

Statue de Vénus, Musée archéologique national de Naples, Italie.

Photo ci-dessus : Une statue de Vénus, la déesse de la beauté féminine, datant de 50 ans apr. J.-C.

La visite est terminée… il est un peu plus de 11 heures.

Nous reprenons le car à 11 h 30 pour retourner à l’hôtel. On nous accorde une période libre de quatre heures! Une bonne douche, un bon repas, un peu de repos et nous serons fin prêts pour reprendre les visites à 15 h 30. Notre destination : une petite flânerie dans le vieux quartier historique.

Notre chambre au Grand Hotel Oriente, Naples, Italie.

Photo ci-dessus : Notre belle chambre au « Grand Hotel Oriente » de Naples.

À suivre
Une balade dans les petites rues de Naples.

Le vieux quartier historique de Naples, Italie.

Photo ci-dessus : Le vieux quartier historique de Naples!

Commentaires (14) Trackbacks (0)
  1. Je viens de voir vos photos du Musée archéologique de Naples et c’est toujours un bonheur d’admirer ces oeuvres d’art. Merci encore à vous de partager. Maintenant j’en suis sûre je retournerai en Campanie l’année prochaine.
    Peut-être avez vous été à Paestum et admiré ces sublimes peintures grecques au musée dont le divin « Plongeur ».
    Bien amicalement

  2. le site est très bien réalisé!!continuer ainsi …
    chapeau

  3. dommage qu’il n’y est pas plus d’image.

  4. Très joli site en effet, très complet et bourré d’informations, comme dans un documentaire!
    Bonne continuation !!

  5. Bravo pour votre blog: si je vais un jour à Naples je sais qu’il y a ce musée à visiter, merci pour le partage
    Bonne continuation
    Jocelyne ARTIGUE

  6. Quelle beauté!!! J’adore la sculpture!

  7. j’aime bien celle du bouk<3

  8. il existai deja des sex toys ??

  9. Très intéressant, merci.

  10. moi je suis déjà allé dans ce musée et je peut vous dire que tout ce que vous voyer sont immenses et super impressionnants !!!!

  11. J’aime bien la photos du bouk

  12. ouè c’était trop génial

  13. musée visité en 2010:malheuresement le cabinet secret était fermé;quelle déception pour un passionné de la sculpture romane( mais aussi romaine).vous avez trés bien décrit ce magnifique et rihe musée.merci

  14. oui, c’est magnifique ; suis allée à Naples et j’ai raté (grammaire !!!) ce musée et maintenant je n’arrête pas d’en entendre parler…
    à voir absolument avant de mourir !!!

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant