24
Sep/07
1

Pylos : le palais de Nestor, des vases antiques, une baignoire et la mer…

Texte et photos de Jacques Lanciault

Ce texte constitue le huitième d’une série de reportages sur un magnifique voyage en Grèce effectué au mois de mai 2007.

 Musée du palais de Nestor, Chora, Grèce.

Pylos et Olympie, Grèce, samedi, 12 mai 2007 - Déjà sept jours que nous nous baladons en autocar au cœur de la Grèce. Mais aujourd’hui, notre odyssée nous amène sur une route d’Argolide sculptée dans le roc. La montagne n’est pas entaillée pour permettre le passage des véhicules, elle est carrément sculptée. Parfois, un toit de roc forme un auvent au-dessus de notre véhicule, une toiture accrochée au massif comme tenue par la main d’un dieu. Et dire que chez nous, les ponts, faits de main d’hommes ne résistent pas à la loi de la gravité!

Cette route, qui nous a offert de si belles émotions…, nous mène à la ville de Pylos, où la vue sur la mer, comme le démontre notre photo, est superbe. Malgré la beauté du paysage et la foule de terrasses qui y ont pignon sur rue, ce sont un site archéologique, abritant un palais antique, et un magnifique musée qui attireront les touristes culturels que nous sommes.

Notre photo : Une route d’Argolide sculptée dans le roc. (Photo Jean-Pierre Théorêt)

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

 Musée du palais de Nestor, Chora, Grèce.

Photo ci-dessus : Bord de mer à Pylos, un petit village de moins de 5 000 habitants.

Montagnes en Argolide, Grèce.

Photo ci-dessus : Dans ces montagnes de l’Argolide, les routes ne sont pas de tout repos.

Sur cette fameuse route, les virages à angle droit sont fréquents. Un chemin également très étroit ne permettant pas aux conducteurs de car de voir si un autre véhicule arrive en sens inverse. Nos as du volant y vont donc doucement avec l’accélérateur et doivent surtout klaxonner pour aviser de leur présence.

En fouillant du regard les bas-côtés de la route, nous constatons avec stupéfaction que la plupart du temps il y a absence de parapet sur l’accotement : c'est alors le précipice à deux pas!

Nous quittons la région de l'Argolide pour arriver en Messini. Nous apercevons, du haut de la montagne, la ville de Kalamata sise toute en bas, au bord de la baie. Une petite ville internationalement reconnue pour sa production d’olives. C'est la mer Ionienne qui la baigne, une mer à l'intérieur de la Méditerranée.

Il y a eu un tremblement de terre à Kalamata il y a 15 ans. On a reconstruit les édifices sur quatre ou cinq étages maximum. L’agglomération nous apparaît très animée, notamment près du marché public.

Une tholos mycénienne près de Pylos, Grèce.

Photo ci-dessus : Tout près de Pylos, nous visitons une autre tholos, ces tombes mycéniennes généralement ensevelies sous un tumulus. Dans cette tholos, 17 corps ont été retrouvés.

Une tholos mycénienne près de Pylos, Grèce.

Photo ci-dessus : Le plafond de la tholos est fait de pierres qui, par je ne sais quel miracle, n’ont pas bougé depuis des siècles.

Une fleur à Pylos, Grèce.

Photo ci-dessus : À notre descente du car, sur le site archéologique du palais de Nestor, j’ai découvert cette fleur dans les buissons. J’ai rarement vu aussi belle fleur.

Nous poursuivons avec la visite de ce qui reste du palais d’un roi de Mycène, Nestor. Un site archéologique où il n'y a pas de fortifications, ce qui est particulier par rapport aux autres palais que nous avons visités jusqu’à présent. Les archéologues y ont retrouvé un millier de plaquettes d'écriture appartenant au comptable du palais.

Nestor était le petit fils d'Éole, le dieu du vent, et le douzième fils de Pélée. Ses onze frères ont tous été tués à la guerre.

Palais de Nestor, Pylos, Grèce.

Photo ci-dessus : Il faut beaucoup d’inventivité pour imaginer un palais en voyant ce qu’il en reste aujourd’hui.

Palais de Nestor, Pylos, Grèce.

Photo ci-dessus : Mais les archéologues travaillent à restaurer le site.

Palais de Nestor, Pylos, Grèce.

Photo ci-dessus : Ils ont d’ailleurs bien réussi avec cette baignoire datant du XIIIe siècle avant Jésus-Christ!

Puis, pour voir les objets récupérés lors des fouilles du site du palais et de la tholos, nous nous rendons à Chora, une petite ville tout près de Pylos, pour visiter un musée dédié à l’archéologue qui a mis au jour le palais en 1956, Carl W. Blegen.

Carl W. Blegen, archéologue, musée du palais de Nestor, Chora, Grèce.

Photo ci-dessus : Buste de Carl W. Blegen, à la porte du musée de Chora.

Musée du palais de Nestor, Chora, Grèce.

Photo ci-dessus : Un magnifique vase de l’époque mycénienne.

Musée du palais de Nestor, Chora, Grèce.

Photo ci-dessus : Un autre vase.

Musée du palais de Nestor, Chora, Grèce.

Photo ci-dessus : Et de l’argenterie!.

Fleur à Pylos, Grèce.

Photo ci-dessus : Nous dînons sur une terrasse à Pylos entourée de belles fleurs.

Fleur à Pylos, Grèce.

Photo ci-dessus : Et encore une autre!

Bord de mer à Pylos, Grèce.

Photo ci-dessus : Puis, nous marchons sur le bord de la mer où j’aurai le plaisir de me tremper le petit orteil!

Et nous reprenons la route… Direction : Olympie, là où sont nés, durant l’Antiquité, les Jeux olympiques. Ils avaient lieu aux quatre ans. Des Jeux qui ne duraient que quatre jours et qui, au tout début, ne présentaient que des épreuves de course à pied.

Selon la légende, au quatrième jour des jeux, on sacrifiait 100 bœufs à Zeus, puis la viande était distribuée au peuple.

Les gagnants des Jeux devenaient des êtres bénis des Dieux et honorés à ce titre leur vie durant. Et même plus, puisqu’à leur mort ils étaient enterrés sur la place publique.

Les participants arrivaient trois mois à l'avance pour s'entraîner à Olympie. Les Jeux auraient commencé 800 ans avant Jésus-Christ et ils auraient été tenus plus ou moins régulièrement. Ils ont été interdits aux alentours des années 300 de notre ère.

À leur début, les Jeux n'étaient ouverts qu'aux hommes grecs. Avec le temps, ils se sont ouverts aux autres pays et aux femmes.

Demain, lors de la visite du site d'Olympie, nous aurons l’occasion de courir sur la piste du stade de cette époque!

Ce soir nous sommes hébergés à l'Hôtel Olympia Asty, un établissement cinq étoiles. C'est magnifique. Nos chambres sont de petits bungalows. Non pas une chambre, mais une suite avec salon, chambre à coucher et une grande salle de bain bien équipée… et avec un beau balcon privé.

Il y a également une piscine extérieure sur le site, piscine que des nôtres ont utilisée à la stupéfaction des employés Grecs de l’hôtel. Pour eux, il faisait froid! Et c’est vrai puisque le mercure n’indiquait qu’un peu plus de 30 degrés Celsius… soit dix bons degrés de moins que lors des journées les moins chaudes de juillet.

Hôtel Olympia Asty, Olympie, Grèce.

Photo ci-dessus : Notre hôtel à Olympie, le Olympia Asty.

À suivre… Olympie, les jeux et la couronne d’olivier.

Site archéologique d’Olympie, Grèce.

Photo ci-dessus : Site archéologique d’Olympie.

Remplis sous: Grèce, Voyages Mots clés:
Commentaires (1) Trackbacks (0)
  1. Tu as vraiment fait du bon travail. J’avais l’impression de revivre mon voyage en te lisant. Et les photos sont magnifiques. Merci!!!
    En passant, pourrais-tu m’envoyer les messsages de Georges pour que j’en prenne connaissance.
    Bonne journée!
    Pauline Proulx

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant