10
Juin/14
0

Lisbonne: château de Sao Jorge, cathédrale Santa Maria Maior, Sé, la Casa dos Bicos et tram 28!

Textes et photos de Céline et Jacques Lanciault

Tram 28, Lisbonne, Portugal

Lisbonne, Portugal, mardi 10 juin 2014 - Notre visite de la matinée au Parque das Nações aura suffi à elle seule à nous réconcilier avec Lisbonne… qui nous avait si mal accueillis!

Après notre dîner au centre commercial Vasco de Gama, nous reprenons le métro pour nous rapprocher du Castelo de São Jorge. Mais, malgré la bonne distance parcourue sous terre, lorsque nous avons émergé à l’air libre, il nous restait encore une longue ascension à réaliser, sous un soleil de plomb, pour arriver au château, lui qui est situé en position dominante sur la plus haute colline du centre historique de la ville!

Le château est immense. Il comporte, entre autres, 12 portes, des murs crénelés et 18 tours qui viennent renforcer et soutenir ces murs. Nous amorçons notre visite un peu après 16 h 30 par « le jardin romantique »... qui offre une vue imprenable sur la ville de Lisbonne à nos pieds!

Après notre exploration du château São Jorge, nous redescendons vers la cathédrale de Lisbonne, elle qui prend place dans l’igreja de Santa Maria Maior. C’est la « Sé Patriarcal de Lisboa », la plus ancienne église de Lisbonne. Elle fut construite au XIIe siècle sur ordre du roi Alphonse Ier.

Lors de notre passage, de nombreuses personnes sont à pied d’œuvre afin de préparer les lieux pour l’arrivée, vendredi, de la procession en l’honneur de Saint-Antoine, le saint patron de Lisbonne, un saint très populaire ici, car il est réputé favoriser les mariages.

Nous sortons de la cathédrale au moment même où le mythique tramway numéro 28 passe devant l’église! Impressionnant ces wagons d’une autre époque.

Nous nous dirigeons maintenant vers notre ultime visite de la journée : la Casa dos Bicos, sise tout près de notre hôtel. C’est par curiosité que nous désirons voir la façade de cet édifice qui est recouverte de pierres de taille en forme de pointe de diamant. Elle s'inspire largement du Palazzo dei Diamanti… que nous avons eu la chance d’admirer à Ferrare en Italie.

Nous présentons ci-dessous quelques-uns des clichés que nous avons réalisés. Évidemment, des textes détaillés suivront à notre retour au pays :

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Photo ci-dessus : À Lisbonne, cinq lignes de tramway sillonnent la ville en tous sens. Chaque jour, des centaines de Lisboètes utilisent leurs wagons d’une autre époque pour se déplacer, aller travailler, faire leurs courses, rentrer chez eux en fin de journée…, et ce, sans compter les milliers de touristes qui y grimpent quotidiennement pour prendre le pouls véritable de la capitale du Portugal. Sans l’ombre d’un doute, la ligne 28 est la plus célèbre d’entre toutes!

Remplis sous: Portugal, Voyages Mots clés: ,
10
Juin/14
1

Lisbonne : la praça de Comerço, le Parque das Nações et le magnifique Oceanário!

Textes et photos de Céline et Jacques Lanciault

Oceanário, Lisbonne, Portugal

Lisbonne, Portugal, mardi 10 juin 2014 - Après une bonne nuit de sommeil et un succulent petit-déjeuner au très confortable Hôtel Vincci et partiellement remis de nos émotions de la veille, nous amorçons ce matin notre découverte de Lisbonne, la capitale du Portugal, et ce, le jour même de la fête nationale du pays!

Première étape, une visite à l’office du tourisme situé sur la praça de Comerço, à un jet de pierre de notre hôtel… où nous achetons nos Lisboa Card pour trois jours. De précieuses acquisitions qui nous donnent accès à une foule de sites et à tous les modes de transport en commun de la ville : autobus, trains, tramway, funiculaires et même ascenseurs!

La praça de Comerço, une des plus belles places d’Europe, est immense et s'ouvre sur le magnifique Tage, le fleuve surnommé ici « La mer de paille » en raison de la couleur qu'il prend en fin de journée, au soleil couchant.

Nous accédons à la place par un grand arc de triomphe recouvert de figures historiques. Tout au centre de cette esplanade, un imposant monument est surmonté d’une statue équestre de José 1er… qui regarde le Tage. Cette place symbolise la nouvelle Lisbonne, celle reconstruite sous la direction du marquis de Pombal après le terrible tremblement de terre de 1755.

Puis, nous prenons le métro à la station Terreiro do Paço pour nous rendre au Parc des Nations, le Parque das Nações, là où s’est tenue l’Exposition internationale de 1998. Nous descendons à la station oriente et empruntons la promenade sur le bord du Tage, le paseo das Tagides.

Nous traversons le Jardim Gracia d’Orta, en nous dirigeant vers le téléphérique qui nous permettra d’apprécier l’ensemble du site… du haut des airs. Par la suite, nous entrons dans l'impressionnant aquarium, l'Oceanário. Wow!

Il s’agit du plus grand aquarium d’Europe et du deuxième plus grand au monde. Nous ne visitons que l’exposition permanente. Il y a foule pour voir les immenses aquariums qui s’étirent sur trois étages.

Nous présentons ci-dessous quelques-uns des clichés que nous avons réalisés. Évidemment, des textes détaillés suivront à notre retour au pays :

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Photo ci-dessus : Une loutre de mer… c’est à jurer qu’elle a pris la pose spécialement afin que je puisse l’immortaliser!

Remplis sous: Portugal, Voyages Mots clés: ,
9
Juin/14
2

Mauvais accueil dans la si belle ville de Lisbonne!

Textes et photos de Céline et Jacques Lanciault

Lisbonne, Portugal

Lisbonne, Portugal, lundi 9 juin 2014 - Nous en sommes aujourd’hui au 43e des 50 jours de notre périple en Espagne et au Portugal et, avouons-le, rien de vraiment fâchant n’est survenu! Nous croyions bien que « notre beau projet », comme nous l’appelons affectueusement entre nous, se terminerait ainsi. Mais, une série de mauvaises surprises nous attendait à notre arrivée à Lisbonne!

Parti en train de Faro un peu avant 10 heures ce lundi matin, notre convoi est entré en gare à la « Estação de Entrecampos », au cœur de Lisbonne, sur le coup de 13 heures!

Première surprise de la journée, aucun chauffeur de taxi n'accepte de nous prendre à quatre avec nos cinq valises! Pas de problème, nous retenons deux véhicules, et ce, pour la première fois depuis le début de notre expédition, après tout l’appartement loué est situé à moins de cinq kilomètres de la gare!

Deuxième mauvaise surprise, pas mal plus désagréable celle-ci, aucun des nombreux chauffeurs de taxi en attente à la gare ferroviaire de « Entrecampos » ne connaît la rue où est situé l’appartement que nous avons loué… et aussi surprenant que cela puisse paraître aucun de ces transporteurs de touristes patentés n’utilise de GPS… dans une ville qui fait 84 kilomètres carrés!

Photo ci-dessus : Nos deux chauffeurs cherchent sur un semblant d’appareil GPS qu’ils ont dégoté tout au fond du coffre arrière d’un des deux véhicules… pendant que je tiens fièrement mon GPS sur lequel le trajet est bel et bien indiqué. (Photo Carole Larivée)

Remplis sous: Portugal, Voyages Mots clés: ,
8
Juin/14
1

Fabuleuse randonnée sur la côte de l’Algarve!

Textes et photos de Céline et Jacques Lanciault

Cacela Velha, Algarve, Portugal

Faro, Olhao, Tavira, Cacela Velha, Vila Real de Santo Antonio, Castro Marim et Faro, Portugal, dimanche 8 juin 2014 - L’Algarve nous réservait vraiment ce qu’elle a de plus beau aujourd’hui. Sous un ciel d’un bleu céruléen, nous y allons d’une superbe randonnée sur la côte de l’Algarve de Faro à la frontière espagnole!

Après avoir récupéré notre voiture de location à l’aéroport de Faro, nous filons tout d’abord vers Olhao, puis vers Tavira où nous traversons vers la magnifique « Ilha de Tavira » pour une belle promenade sur sa plage de sable blanc.

De retour à Tavira, nous ferons bombance sur une jolie terrasse… avant de repartir pour la très sauvage Cacela Velha, puis pour Vila Real de Santo Antonio et finalement pour Castro Marim, la seule déception de notre journée.

Nous présentons ci-dessous quelques-uns des clichés que nous avons réalisés. Évidemment, des textes détaillés suivront à notre retour au pays :

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Photo ci-dessus : De la terrasse sur la mer sise devant la toute petite église de Cacela Velha, nous avons une vision de ce qu’était l’Algarve… avant le boom touristique de la fin du XXe siècle!

Remplis sous: Portugal, Voyages Mots clés: ,
7
Juin/14
1

À la découverte de Faro!

Textes et photos de Céline et Jacques Lanciault

Marina de Faro, Faro, Portugal

Faro, Portugal, samedi 7 juin 2014 - Au lendemain de nos aventures rocambolesques dans les moyens de transport, c’est sous de lourds nuages que nous amorçons notre visite de Faro, une ville de 65,000 habitants, qui est la capitale de l’Algarve. Soulignons également que Faro était déjà une ville importante en 1249 quand Afonso III l’a reprise des mains des Maures.

Premier arrêt de notre balade, l’Arco de Vila, tout en face de notre hôtel, la plus belle porte des murailles de la ville… où au sommet nous pouvons apercevoir d’immenses nids de cigognes! Même, si depuis deux semaines nous avons pu observer un nombre incalculable de ces nids, nous sommes toujours très impressionnés.

Tranquillement, nous marchons jusqu’à la « Sé » de la ville. « Sé » signifie au Portugal, « siège épiscopal », donc « cathédrale ». Celle de Faro date du moyen-âge. Elle a été érigée à même l’ancienne église Santa Maria, dont la construction commença en 1251. Toutefois, de cette construction, il ne reste que le premier étage de la tour!

Nous poursuivons notre balade vers les murailles de la ville, des remparts datant du IXe siècle. Nos guides de voyages nous indiquent la présence d’un ancien « Castelo », mais cet édifice n’a plus rien du château du moyen-âge qu'il a été, lui qui a été converti en usine au XIXe siècle !

Nous entrons au Musée municipal qui tient également lieu de musée archéologique. Il est situé dans l’ancien couvent de Nossa Senhora da Assunção, Notre-Dame de l'Assomption, où il y a un beau cloître. Dans les salles qui allient le moderne et l’ancien est exposée la collection archéologique de la ville, dont entre autres une immense mosaïque datant du VIIIe siècle avant Jésus-Christ. Assez curieusement, une salle est réservée aux œuvres du peintre algarvais du XXe siècle Carlos Porfírio.

Nous nous rendons par la suite à « l’Igreja Da Ordem Terceira do Carmo ». Elle est imposante par sa lourde décoration de style rococo. Dans sa cour intérieure prend place une chapelle pour le moins macabre : la chapelle des os… où les murs et les plafonds sont entièrement composés des os provenant de 1,200 squelettes de moines, incluant des crânes.

Nous terminons notre visite de Faro en y allant d’une longue marche pour atteindre la « Capilla de Santo Antonio do Alto », datant du XVe siècle qui compte une belle tour de guet médiévale… malheureusement, l’église est fermée!

Nous présentons ci-dessous quelques-uns des clichés que nous avons réalisés. Évidemment, des textes détaillés suivront à notre retour au pays :

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Photo ci-dessus : Au sommet des clochers d’église, des poteaux électriques ou même des lampadaires, partout ou presque nous pouvons observer d’énormes nids de cigognes!

Remplis sous: Portugal, Voyages Mots clés: , ,
19
Avr/14
0

Notre prochain voyage : « Douce chaleur andalouse »!

Texte et photo Jacques Lanciault

Giralda, Grenade, Espagne Laval, Québec, le 19 avril 2014 – Après plusieurs voyages de groupe, nous avons découvert au printemps 2012 les périples individuels… des voyages où nous consacrons le plus clair de notre temps à réaliser des visites culturelles. Des expéditions où les grandes joies de la découverte s’étirent des premiers moments de la réalisation des longs travaux de préparation du voyage jusque sur place lors du périple lui-même!

Pour Barcelone et le sud de la France, notre odyssée de 2012, nous avions mis des semaines et des semaines à tout planifier, tant nos hébergements, nos transports, que nos multiples visites, de sorte que l’expédition a été une grande réussite et que nous sommes revenus enchantés de cette nouvelle façon de voyager pour nous!

Pour notre prochain périple, nous innovons encore, nous ne partons pas à deux, nous y allons à quatre! Ainsi, Carole, Claude, Céline et moi avons minutieusement établi notre trajet et procéder à toutes les réservations requises pour nos 50 jours de visites dans des villes de rêves telles Malaga, Ronda, Marbella, Nerja, Grenade, les Alpujarras, Cordoue, Jaén, Séville, Jerez de la Frontera, Cadix, Faro et finalement Lisbonne et Sintra!

Évidemment, comme par le passé, nous tenterons de publier le plus souvent possible photos et courts textes des belles découvertes que nous sommes déjà assurés de faire.

C’est à suivre…

Photo ci-dessus : Évidemment, lors de notre passage à Grenade, l’ascension de la Giralda, cet impressionnant clocher, celui de la cathédrale de Séville, qui se dresse à plus de 104 mètres du sol sur la toile azur formée par le ciel de la capitale de l’Andalousie, est au programme!

19
Oct/13
0

Conte de fées à Sintra

Revue de presse

Stéphanie Morin, La Presse, le 19 octobre 2013

La noblesse lisboète y avait ses quartiers; les riches commerçants y ont fait construire des villas démesurées. Situé à 30 km de Lisbonne, Sintra continue de susciter la fascination, avec ses collines verdoyantes et ses palais haut perchés. Les week-ends, les touristes y affluent par milliers... Une journée ne suffit pas pour véritablement savourer cette ville extravagante et colorée, inscrite au patrimoine mondial de l'humanité par l'UNESCO.

Photo ci-dessus : Le palacio da Pena mélange architecture extravagante et couleurs éclatantes. (Photo Stéphanie Morin, La Presse)

Remplis sous: Portugal, Voyages Mots clés:
19
Juil/13
0

Lisbonne, une destination européenne parmi les moins chères

Revue de presse

La Presse, 19 juillet 2013

Torre de Belém, Lisbonne, Portugal

966$, c'est le prix moyen d'une semaine à Lisbonne pour une location comprenant deux chambres, dévoile le site de voyage TripAdvisor.

Basée sur les destinations estivales les plus consultées actuellement, cette étude montre que la capitale portugaise est la plus accessible des villes européennes populaires cet été. Pour comparaison, le prix moyen d'une semaine à Barcelone est de 1515$, 1579$ à Rome et 1600$ à Paris.

Photo ci-dessus : Notre photo : La célèbre Torre de Belém, une forteresse qui jadis était tout au milieu du Tage! (Photo Jacques Lanciault 2007)

Remplis sous: Portugal, Voyages Mots clés: ,
25
Jan/13
0

Une descente excitante en panier d’osier

Revue de presse

NDLR – En 2007, nous avons visité Funchal et des membres de notre groupe de Voyages Lambert ont effectué la descente évoquée par Bernard Brault dans son texte. En souvenir de ce merveilleux périple nous publions ce texte. Il est à lire !

Une descente excitante en panier d’osier

Bernard Brault, La Presse, le 19 janvier 2013

Funchal, Madère, Portugal.Madère - De passage à Funchal, notre photographe a tenté la descente en panier. Il nous raconte son aventure.

On peut tenter l’expérience d’une descente en bobsleigh à Whistler ou, plus près de Montréal, à Lake Placid. Le tout sur une piste glacée, dans un environnement contrôlé. Mais descendre une rue dans un panier en osier muni de patins de bois, en frôlant les voitures, c’est une autre façon d’obtenir des sensations fortes – dans un climat plus tempéré.

Photo ci-dessus : Deux membres de notre groupe de 2007 ont effectué la descente confortablement installés dans des toboggans de Monte. (Photo Jacques Lanciault)

Remplis sous: Portugal, Voyages Mots clés:
15
Déc/12
0

Porto pour oenophiles

Revue de presse

NDLR - Que de souvenirs de notre belle visite de Porto! Le quotidien, « La Presse », sous la plume de Karyne Duplessis Piché nous offre ici de magnifiques souvenirs de notre voyage au Portugal en 2007.

Voici son texte, c’est à lire!

Porto pour oenophiles

Karyne Duplessis Piché, collaboration spéciale, La Presse, 8 décembre 2012

Porto, Portugal. (Porto) Pour visiter la ville de Porto, il faut deux choses: de bons souliers de marche et des papilles prêtes à déguster. Car pour découvrir cette ville portugaise, il ne suffit pas de parcourir son quartier historique. Il faut aussi traverser le fleuve pour se rendre dans les caves de Vila Nova de Gaia où est élevé le vin qui a fait la renommée du pays: le Porto. Et bien sûr, il faut goûter quelques cuvées.

Photo ci-dessus : Magnifique vue sur le Douro de la terrasse de la maison Taylor's. (Photo Céline Lanciault)

Remplis sous: Portugal, Voyages Mots clés: