21
Juil/20
0

Déjà un honneur pour le lanceur Christopher Pouliot

Revue de presse

Carl Tardif, Le Soleil, le 21 juillet 2020

Christopher Pouliot, Voyageurs de Saguenay

Pour un gars qui n’avait pas lancé depuis le mois de janvier, Christopher Pouliot n’a pas raté sa rentrée. Le gaucher de Boischatel, qui s’aligne avec les Voyageurs de Saguenay, a été nommé le lanceur de la semaine dans la Ligue de baseball junior élite du Québec.

À sa première sortie de la jeune saison, mercredi, le lanceur de 19 ans a passé 13 rivaux de Charlesbourg dans la mitaine pour aider son club à vaincre les Alouettes par 11-2. Trois jours plus tard, il en retirait trois autres sur des prises en une manche de travail en relève, portant son total à 16 retraits au bâton sur une possibilité de 18 retraits au total en six manches.

Photo ci-dessus : Christopher Pouliot s'aligne avec les Voyageurs de Saguenay.

«Ç’a bien commencé pour moi et pour l’équipe, il n’y a personne qui pensait qu’on gagnerait nos trois premiers matchs. Comme je reviens d’une blessure, mon entraîneur à Pittsburgh ne veut pas que j’abuse trop, j’étais limité à environ 70 lancers», expliquait-il en marge du match entre les Voyageurs et les Diamants de Québec, lundi soir, au Stade Canac.

Pour lui, c’était un premier match contre son ancienne équipe puisqu’il avait été échangé aux Voyageurs par les Diamants, l’été dernier, en compagnie d’Hugo Bouchard contre Antoine Gervais, en août 2019. Il avait eu le temps d’effectuer un départ avant de partir pour les États-Unis. Il ne pouvait agir comme partant, lundi, en raison de sa présence en relève, samedi, dans un rare match d’une durée de 4h remporté 13-12 par les siens contre les Alouettes.

«J’avoue que sur le coup, c’est toujours un choc d’être échangé. J’imagine que les entraîneurs préfèrent avoir des joueurs qui sont là pendant toute la saison et pour les séries, tandis que moi, je dois partir en cours de route. Il y a quelques gars de Québec avec les Voyageurs, on fait du covoiturage et il n’était pas question que je ne lance pas pour eux», disait le gaillard de 19 ans.

Recruté par les Panthers de l’Université de Pittsburgh, Pouliot a passé la dernière saison en Pennsylvanie. Mais tout juste avant le début de saison 2020, il s’est blessé au coude et n’a pas pu faire ses débuts avec sa nouvelle équipe. Et comme partout ailleurs, la pandémie a mis fin au calendrier après seulement une dizaine de matchs.

«Dans le fond, la COVID m’a aidé à bien reposer mon bras. J’ai eu le temps de retrouver la santé et de renforcir mon bras», précisait celui qui était à l’entraînement avec son club lors de l’annonce de la suspension de la saison.

Inscrit en pré-médecine à l’Université de Pittsburgh, il doit retourner là-bas pour le début des cours, le 19 août. La moitié sera fera en classe, l’autre à distance. Tout l’automne, il y aura des entraînements de baseball en prévision du début de la saison prévue après les fêtes.

«On ne sait pas trop ce qui va arriver avec la pandémie, mais pour l’instant, ça semble correct. Le port du masque sera obligatoire, peut-être que je devrai faire une quarantaine de 15 jours, mais il n’y a pas d’indication comme quoi la session sera annulée.»

Il devra toutefois quitter les Voyageurs avant la fin de la saison régulière et rater les séries, puisqu’il le sera impossible de faire l’aller-retour comme bon lui semblera.

«J’aurais pu passer l’été dans le coin de Pittsburgh et jouer dans une ligue d’été, mais comme il y a une bonne ligue, ici, mes entraîneurs étaient d’accord pour que je revienne lancer chez nous. On garde le contact, ils ne veulent juste pas que j’abuse trop de mon bras.»

Pouliot évolue dans la LBJEQ depuis l’âge de 16 ans. Il l’a fait avec l’ABC (Académie de baseball du Canada) U16 et U17 ainsi qu’avec les Diamants. Avant cette saison, il montrait une fiche de 4-10 dans le junior élite.

Revue de presse publiée par Jacques Lanciault.

Commentaires (0) Trackbacks (0)

Aucun commentaire pour l'instant

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant