26
Août/19
0

Abraham Toro : des journées marquantes

Revue de presse

Étienne Bouchard, Le Journal de Montréal, le 26 août 2019

Abraham Toro-Hernandez

MONTRÉAL | Larmes de joie, sourires, accolades : les émotions fortes des dernières journées ont marqué la vie du joueur d’avant-champ Abraham Toro et de sa famille depuis le rappel du Québécois par les Astros de Houston la semaine dernière.

La mère de l’homme de 22 ans, Yamila Hernandez, a certes vécu des moments mémorables depuis que son fils lui a annoncé mercredi soir sa venue dans le baseball majeur. Elle a pris place à bord d’un avion en direction du Texas le lendemain et a pu le voir à l’œuvre au Minute Maid Park le soir même lors d’un match contre les Tigers de Detroit.

Selon ses dires, tout se déroule rapidement, trop rapidement même. Mme Hernandez a malgré tout pu applaudir son joueur préféré qui ne l’a pas déçue en cognant notamment deux coups sûrs, vendredi.

«Quand il m’a dit en anglais: "maman, j’ai réussi", les émotions ont pris le dessus et j’ai pleuré. Après ça, j’ai avisé les autres membres de la famille et depuis, tout se passe vite. Une fois au stade, les émotions sont revenues», a-t-elle mentionné en entrevue téléphonique dimanche après-midi, soit environ deux heures après son retour à Montréal.

Photo ci-dessus : Abraham Toro-Hernandez.

Ayant pu côtoyer quelques amis de son garçon sur place, elle déplore uniquement un aspect de la carrière de Toro, réalité qu’elle considère toutefois dans l’ordre normal de la vie en général.

«Je ne regrette pas de le voir souvent. Au début, tu marches aux côtés de ton enfant, mais une fois qu’il arrive en haut, tu ne peux plus le suivre, a-t-elle admis. Maintenant, Abraham doit grandir grâce à son expérience; c’est une étape nécessaire. Même éloigné de la maison, il a encore besoin de soutien et son équipe sera là pour cela.»

Pas surprise
D’après Mme Hernandez, l’accession de Toro aux ligues majeures en 2019 n’est pas étonnante. Après tout, celui-ci a excellé aux niveaux AA et AAA, totalisant 17 circuits et 80 points produits cette année, en plus de conserver une moyenne au bâton de ,324.

«Depuis qu’il joue au baseball, il n’a cessé de progresser et il est encore plus motivé, a-t-elle expliqué. Abraham vit au jour le jour et reste donc dans l’instant présent. Il se fixe un objectif quotidien et se concentre à le suivre.»

Aux côtés de sa mère lors de l’entretien avec l’Agence QMI, la sœur de Toro, Kimberling, ajoute que son frangin se comportait ainsi durant son enfance.

«Lorsqu’il avait 8 ans, toute la famille voulait aller à la piscine et il refusait toujours d’y aller. Il disait qu’il devait jouer un match le lendemain, qu’il fallait se reposer et bien dormir pour être prêt», a-t-elle affirmé.

Justement, Toro tentera de se préparer à la prochaine séquence de matchs où Mme Hernandez et sa famille pourront assister à ses prouesses. L’occasion se présentera plus tôt que tard : les Astros visiteront les Blue Jays de Toronto à compter de vendredi.

«Nous serons certainement là et ce fut très douloureux pour moi de n’avoir pu me rendre à Houston en raison de mon nouvel emploi», a souligné la sœur du joueur.

Revue de presse publiée par Jacques Lanciault.

Remplis sous: Baseball Mots clés:
Commentaires (0) Trackbacks (0)

Aucun commentaire pour l'instant

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant