15
Déc/18
0

« Anthropocène » au Musée des beaux-arts du Canada… l’ère géologique actuelle!

Texte, recherche et photos de Jacques Lanciault

Anthropocène, Musée des beaux-arts du Canada, Ottawa, Ontario

Mirabel, Québec, le 30 novembre 2018 – Au terme de notre visite de l’exposition intitulée « Paul Klee, la collection Berggruen du Metropolitan Museum of Art de New York » présentée au Musée des beaux arts du Canada à Ottawa, nous avons été attirés par une autre exposition, celle-ci nommée « Anthropocène »… un titre qui ne nous disait absolument rien.

Le dictionnaire du correcteur électronique Antidote définit le mot anthropocène comme « étant le nom parfois donné à l’époque géologique dont le commencement (date variable selon les auteurs) correspond au début de l’impact à grande échelle de l’activité humaine sur la biosphère ».

Et effectivement, l’affiche présentant l’exposition nous convie à « explorez l’impact de l’empreinte humaine sur Terre à travers la photographie, la vidéo et les technologies interactives ». 

Les immenses photographies présentées à cette exposition sont tout simplement époustouflantes! Il s’agit d’une exposition d’art contemporain qui présente de nouvelles œuvres du collectif formé par Edward Burtynsky, Jennifer Baichwal et Nicholas de Pencier. 

Voici quelques-unes des impressionnantes photos… que nous avons photographiées!

Photo ci-dessus : Une photo de la décharge de Dandora no 3 à Nairobi au Kenya, une des plus vastes décharges au monde… où des résidents locaux récupèrent le plastique pour le vendre aux nouvelles usines de recyclage installées dans leur ville. La photo prise en 2016 est une réalisation du photographe ontarien Edward Burtynsky (1955- ).

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Anthropocène, Musée des beaux-arts du Canada, Ottawa, Ontario

Photo ci-dessus : L’affiche de l’exposition.

Anthropocène, Musée des beaux-arts du Canada, Ottawa, Ontario

Photo ci-dessus : Les terres boisées ancestrales de l’île de Vancouver en Colombie-Britannique sont exploitées à un rythme trois fois supérieur à celui des forêts tropicales… ce qui est une véritable menace pour la biodiversité de la province. L’œuvre de 2016 d’Edward Burtynsky est titrée « L’estacade no 1", île de Vancouver.

Anthropocène, Musée des beaux-arts du Canada, Ottawa, Ontario
Photo ci-dessus : C’est le développement du réseau autoroutier californien qui a accéléré la croissance de l’étalement urbain. La photo, également d’Edward Burtynsky, est titrée « Route no 8, autoroute de Santa Ana, Los Angeles, Californie ». Elle e été réalisée en 2017.

Anthropocène, Musée des beaux-arts du Canada, Ottawa, Ontario

Photo ci-dessus : Wow! La photo nous montre un tunnel aux couleurs vives qui a été creusé dans un ancien plancher océanique. Il se situe à 350 mètres sous la ville de Berezniki, en Russie. Edward Burtynsky a titré sa photo « Mine de potasse d’Uralkali no 2"… Une photo qu’il a réalisée en 2017.

Anthropocène, Musée des beaux-arts du Canada, Ottawa, Ontario

Photo ci-dessus : Et une autre photographie de route traversant une grande région agricole!

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
Commentaires (0) Trackbacks (0)

Aucun commentaire pour l'instant

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant