2
Jan/12
1

Une vue imprenable sur la ville de Hvar!

Texte et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le 16e d'une série de reportages relatifs à une longue balade en Croatie, à laquelle se sont greffées de trop courtes incursions en Bosnie-Herzégovine et au Monténégro, le tout réalisé à l’automne 2011.

Ville de Hvar vue de la forteresse Fortica Španjola, Hvar, Dalmatie centrale, Croatie.

Hvar, Split, Dalmatie centrale, Croatie, mardi 11 octobre 2011 –Après notre superbe promenade de la matinée dans la vieille ville de Hvar, un excellent dîner nous attendait au restaurant Passarola! Puis, au terme d’une longue escalade tout au sommet de la ville, là où prend place la forteresse Fortica Španjola, nous avons admiré cette superbe Hvar et les îles avoisinantes, et ce, avant de reprendre le traversier qui, sous un soleil couchant, nous a prestement ramenés à Split pour notre dernière nuit dans la ville de Dioclétien!

Photo ci-dessus : De la forteresse « Fortica Španjola », la vue sur la ville de Hvar et sur son port est exceptionnelle.

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Nous retrouvons le groupe au cœur de la place centrale à 13 heures et nous gagnons rapidement le restaurant Passarola, un endroit où, peu de temps avant nous, la chanteuse et actrice Beyoncé Knowles a dîné!

Nous sommes placés au centre du restaurant dans une section où le toit est rétractable. À notre arrivée, le toit est ouvert ce qui nous offre une ambiance formidable. Mais, une dame de notre groupe se plaint d’avoir trop de soleil et le serveur, sans autre demande, active la fermeture du toit. Dommage, car la grande majorité des membres du groupe souhaitait profiter de la magnifique présence du soleil.

Plusieurs sont déçus, et le laissent entendre clairement! Pas toujours rose les voyages de groupe!

On nous sert un verre de prosecco en guise d’apéritif. Délicieux!

Restaurant Passarola, Hvar, Dalmatie centrale, Croatie.

Photo ci-dessus : Céline savoure son verre de prosecco au soleil… tout juste avant la fermeture du toit.

Le dîner est excellent : assiette d’antipasti, risottos aux fruits de mer, côtelettes d’agneau et bouillabaisse aux poissons. Le dessert est sublime : mousse à la crème et amandes grillées.

Nous terminons le dîner à 14 h 25.

En route pour Fortica Španjola
La ville de Hvar est couronnée de deux forteresses, la Fortica Španjola, construite par les Vénitiens, et le fort Napoléon, érigé par les Français.

Nous reprenons notre promenade cette fois-ci pour grimper à la Fortica Španjola, elle qui domine la ville. Elle a été construite au XVIe siècle. Elle offre un panorama exceptionnel sur la ville et les îles Pakleni.

Nous croisons de magnifiques petites ruelles!

Dédale de ruelles de la ville de Hvar, Dalmatie centrale, Croatie.

Dédale de ruelles de la ville de Hvar, Dalmatie centrale, Croatie.

Dédale de ruelles de la ville de Hvar, Dalmatie centrale, Croatie.

Dédale de ruelles de la ville de Hvar, Dalmatie centrale, Croatie.

Photos ci-dessus : Les petites ruelles de la ville de Hvar sont aussi belles les unes que les autres.

Nous voyons un autre puits, celui-ci datant de 1475. Il affiche le lion ailé de Venise… et son livre est ouvert. La chance est avec nous!

Boutique dans le dédale de ruelles de la ville de Hvar, Dalmatie centrale, Croatie.

Photo ci-dessus : Et nous arrivons devant cette superbe petite boutique.

Dédale de ruelles de la ville de Hvar, Dalmatie centrale, Croatie.

Photo ci-dessus : Trois charmantes jeunes filles sont à restaurer la devanture de leur commerce. Rappelons, que la période touristique est bel et bien terminée, il ne reste que nous!

Nous voilà devant le couvent des Bénédictines, dans lequel on retrouve une collection de dentelles tissées par les religieuses. C’est un endroit important pour l’éducation des jeunes filles de la ville.

Les religieuses confectionnent leur dentelle avec des feuilles d’agave séchées. L’agave est un cactus qui peut vivre une centaine d’années. Le fil est extrait de cette plante lorsque l’agave a trois ans d’âge, puis les religieuses le font sécher pour, par la suite, confectionner leur fameuse dentelle d’agave.

Notre guide locale Ivana, Hvar, Dalmatie centrale, Croatie.

Photo ci-dessus : Notre guide locale à Hvar, Ivana, nous explique le travail de la dentelle réalisé par les Bénédictines.

Hvar, Dalmatie centrale, Croatie.

Photo ci-dessus : Un saint en prière… probablement Saint-Benoit!

Les vieilles maisons de Hvar sont superbement entretenues.

Hvar, Dalmatie centrale, Croatie.

Photo ci-dessus : Une maison de pierres avec de magnifiques fenêtres.

Hvar, Dalmatie centrale, Croatie.

Photo ci-dessus : Nous voyons cette horloge d’un type particulier.

Nous montons plusieurs marches et entrons finalement sur le site de la forteresse. Il y a des jardins, plusieurs sortes d’arbres et de cactus.

La forteresse Fortica Španjola, Hvar, Dalmatie centrale, Croatie.

Photos ci-dessus : Nous voyons dans un arbre cet étrange fruit.

Nous continuons à monter, cette fois-ci sur un chemin en pente raide. Nous avons une vue magnifique sur la marina et la ville.

La forteresse Fortica Španjola, Hvar, Dalmatie centrale, Croatie.

La forteresse Fortica Španjola, Hvar, Dalmatie centrale, Croatie.

La forteresse Fortica Španjola, Hvar, Dalmatie centrale, Croatie.

La forteresse Fortica Španjola, Hvar, Dalmatie centrale, Croatie.

La forteresse Fortica Španjola, Hvar, Dalmatie centrale, Croatie.

Photos ci-dessus : La forteresse Fortica Španjola est impressionnante.

Seulement 20 des 26 personnes du groupe sont montées tout en haut! Dommage pour les absents, car ils ratent une vue magnifique sur la ville et sur plusieurs îles.

Ville de Hvar vue de la forteresse Fortica Španjola, Hvar, Dalmatie centrale, Croatie.

Ville de Hvar vue de la forteresse Fortica Španjola, Hvar, Dalmatie centrale, Croatie.

Ville de Hvar vue de la forteresse Fortica Španjola, Hvar, Dalmatie centrale, Croatie.

Ville de Hvar vue de la forteresse Fortica Španjola, Hvar, Dalmatie centrale, Croatie.

Photos ci-dessus : Wow!

Ivana mentionne qu’il y a eu au cours des dernières années une discothèque dans le fort, et ce, jusqu’en 1989. Celle-ci a été fermée en raison du bruit qui se répercutait dans la vallée en bas. Aujourd’hui, c’est un charmant petit café qui y prend place.

Nous redescendons.

Retour vers Split
Lorsque nous arrivons sur la place principale, notre accompagnatrice de Voyages Lambert, Johanne Duhamel, nous informe que nous avons quartier libre de 15 h 30 à 15 h 55!

Nous en profitons pour savourer une bonne bouteille d’eau, car l’ascension nous a donné soif.

La visite a été très plaisante. Hvar est une très belle île à découvrir.

Nous reprenons le car à 16 heures et arrivons au port à peine 20 minutes plus tard. Étant donné que l’embarquement n’est prévu que pour 17 h 10, nous prenons un café au « Caffe Bar North Port », sur une terrasse où nous avons le port et la mer sous les yeux.

Le traversier lève l’ancre à 17 h 35.

Nous sommes sur le pont et, tout comme à l’aller, il y a peu de personnes. À l’Est, nous apercevons la pleine lune qui se lève derrière la montagne, tandis qu’à l’Ouest nous voyons le soleil se coucher dans la mer.

Couché de soleil sur la mer Adriatique, Dalmatie centrale, Croatie.

Couché de soleil sur la mer Adriatique, Dalmatie centrale, Croatie.

Couché de soleil sur la mer Adriatique, Dalmatie centrale, Croatie.

Couché de soleil sur la mer Adriatique, Dalmatie centrale, Croatie.

Couché de soleil sur la mer Adriatique, Dalmatie centrale, Croatie.

Couché de soleil sur la mer Adriatique, Dalmatie centrale, Croatie.

Couché de soleil sur la mer Adriatique, Dalmatie centrale, Croatie.

Photos ci-dessus : Coucher de soleil sur la mer Adriatique. Quelle vue!

Rapidement après le départ, le vent s’élève et le soleil disparait derrière la montagne. Nous encaissons alors une chute drastique de température! Nous descendons au salon-bar à 18 h 30, congelés. Sur le pont, il faisait froid et nous recevions des embruns provenant de la mer.

Nous arrivons à Split à 19 h 30.

Nous regrimpons dans l’autocar à 19 h 40 et arrivons 10 minutes plus tard à notre hôtel.
Johanne profite de notre arrivée à l’Hôtel pour remercier Ivana, qui nous a fort bien guidés au cours des trois dernières journées. Un membre de notre groupe, Robert, a pondu un texte de remerciement pour notre guide. Ce fut, à n'en pas douter, un des moments les plus touchants de notre périple.

Nous remontons à la chambre pour y déposer nos effets et retournons sur-le-champ dans la vieille ville de Split pour poster nos cartes postales… et surtout pour manger un succulent tiramisu à la pâtisserie « La crème de la crème »! Il est très bon, mais Céline me fait remarquer qu’il n’est pas à la hauteur de celui qu’elle a savouré à Rome en 2009!

Il fait une température délicieuse ce soir. Chaud et presque pas de vent. Il y a foule sur les terrasses.

Nous revenons à la chambre et préparons nos valises pour demain, car nous quittons Split à destination de Sarajevo en Bosnie-Herzégovine.

Méli-mélo
L’île de Hvar, avec Dubrovnik, est la destination la plus prisée des touristes en Croatie. Certes, ses 2 724 heures d’ensoleillement par année y sont pour quelque chose!

Dans la ville de Hvar, des métiers sont en voie de disparition, comme cordonnier et menuisier, et ce, au profit de restaurants et de bars.

En route pour le port pour reprendre le traversier, Ivana, notre guide nous précise que les Croates aiment les viandes bien cuites, alors si nos goûts se portent sur une viande moins cuite, il faut le dire!

À suivre
En route pour la Bosnie-Herzégovine!

Mosquée et minaret, Počitelj, Bosnie-Herzégovine.

Photo ci-dessus : Lors de notre trajet à destination de la ville de Mostar, nous y allons d’un petit arrêt dans la cité médiévale de Počitelj, là où un superbe minaret domine la ville.  À ce moment-là, nous ne nous doutions absolument pas que ce serait le premier d'une longue série que nous verrions en Bosnie-Herzégovine.

Bibliographie
Encyclopédie libre Wikipédia, Croatie, Istrie, Opatija, Poreč, Rovinj, Dalmatie, Pag, Zadar, Trogir, Šibenik, Split, Hvar et une foule d’autres pages;

Atlas en fiches (La Croatie, l’Istrie, l’économie de la Croatie) , Éditions Atlas, 2008;

Croatie, merveille de l’Adriatique, Éditions Minerva, 2004, 128 pages;

Dalmatie, Histoire, culture, patrimoine artistique, Forum, Zadar, 2008, 156 pages;

Guide Voir, Croatie, Éditions Libre Expression, 2008, 296 pages;

L’agonie yougoslave (1986-2003), Renéo Lukic, Les presses de l’Université Laval, 2003, 613 pages;

Le croate pour les touristes, Extrade, 2007, 159 pages;

L’Istrie, Turistička Naklada D.O.O., 2007, 128 pages;

Lonely planet, Croatie, Lonely Planet Publication, 2011, 352 pages;

Patrimoine mondial de l’UNESCO , Éditions UNESCO, 2009, 832 pages.

Commentaires (1) Trackbacks (0)
  1. Heureux de constater le retour de la chronique. Tu sais c’est vrai j’étais en prière et c’est ce qui m’a permis de pondre ce texte comme tu dis. Merci de l’avoir souligné.

    Robert Benoit

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant