29
Mar/11
2

L’expression du jour : à point nommé

Textes et recherches de Jacques Lanciault

On consigne ici le fruit de recherches sur le sens, l’étymologie, l’écriture ou encore la prononciation de certains mots ou expressions sur lesquels je bute, ou qui tout simplement suscitent ma curiosité, au fil de mes lectures...

À point nomméMardi, 29 mars 2011

Source de la recherche : le paragraphe suivant tiré d’un éditorial de Bernard Descôteaux publié dans le quotidien Le Devoir du 11 mars 2011 : «Ces blâmes arrivent à point nommé pour l'opposition qui est à se constituer un dossier noir sur le gouvernement Harper en vue de prochaines élections. L'état d'esprit qui règne tant dans les rangs de l'opposition que dans ceux du gouvernement laisse croire que celui-ci se fera défaire volontiers sur son budget pour profiter d'un contexte économique plutôt favorable. L'opposition ne pouvant nier que l'économie canadienne va plutôt bien voudra justement opposer à l'argument économique le déficit moral d'un gouvernement autoritaire aux comportements éthiques douteux.»

Définition :
Le dictionnaire le Grand Robert de la langue française définit l’expression à point nommé comme suit : «Exactement au moment voulu.»

Le Robert propose les synonymes suivants : opportunément et à propos.

Le dictionnaire du correcteur électronique Antidote propose, quant à lui, la définition suivante : « Au bon moment. »

Photo ci-dessus provenant du blogue de Nicolas Renous : « Le photographe a appuyé sur le déclencheur à point nommé!

Remplis sous: La folie des mots Mots clés:
Commentaires (2) Trackbacks (0)
  1. Bonsoir,

    N’avez pas trouvée par hasard l’origine ou le contexte d’où est tirée cette expression?

  2. « À point nommé,
    en nommant le point de dés ou de cartes, en le désignant par avance ;

    et fig. précisément, au temps qu’il faut, fort à propos.
    « C’est qu’en fait d’aventure il est très ordinaire De voir gens pris sur mer par quelque Turc corsaire, Puis être à leur famille à point nommé rendus », [Molière, l’Ét. IV, 1]
    « Vous serez servie à point nommé », [Sévigné, 332]
    « Vous êtes au milieu de mille choses qui empêchent fort qu’on ne puisse trouver sa tendresse à point nommé ; mais il est vrai, ma bonne, que trois jours après vous réparez bien cette suspension », [Sévigné, 15 déc. 1675]
    « Quoi, si je vous faisais voir quelque envie d’être aimée… ?- Vous le seriez à point nommé [Marmontel}  »

    Trouvé, par moteur Google, dans le grand Littré au mot « nommer »

    Jean-Louis MORIN

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant