4
Jan/11
1

Le mot du jour : chafouinement

Textes et recherches de Jacques Lanciault

On consigne ici le fruit de recherches sur le sens, l’étymologie, l’écriture ou encore la prononciation de certains mots ou expressions sur lesquels je bute, ou qui tout simplement suscitent ma curiosité, au fil de mes lectures...

Chafouinement.

Mardi, 4 janvier 2011

Source de la recherche : le paragraphe suivant, tiré d’un texte de Jean-Serge Baribeau, publié dans le quotidien Le Devoir du 29 décembre 2010 : «En fait, la société québécoise reste perfidement et chafouinement marquée par son passé judéo-chrétien. Et, qui plus est, je suis inquiet et dérouté lorsque j'entends des personnes de tous âges qui oscillent entre les superlatifs les plus radicaux et les atténuements «bémolisants» de leurs passions, idées, perceptions et émotions lorsqu'ils utilisent profusément le «comme» et le «genre».»

Définition :
Le dictionnaire du correcteur électronique Antidote définit le mot (adjectif ou nom) chafouin (e) ainsi : qui respire la ruse, la sournoiserie.

Sur Internet, le Centre national de Ressources Textuelles et Lexicales propose le synonyme benoitement pour l’adverbe chafouinement. Et à l’inverse, pour l’adverbe « benoitement » les synonymes proposés sont : doucereusement, en dessous, hypocritement, mine de rien et sournoisement.

Remplis sous: La folie des mots Mots clés:
Commentaires (1) Trackbacks (0)
  1. Lorsque j’ai utilisé l’adverbe CHAFOUINEMENT, je savais très bien que je dérogeais un peu à la norme de la «correctitude». Mais j’aime bien l’adjectif «chafouin». Je vais essayer de ne pas en abuser.

    Excusez mon «baribologisme».

    Jean-Serge Baribeau, sociologue des médias

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant