26
Août/10
1

Grand repas à « La maison centrale des écrivains »… et Moscou by night!

Texte et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le 10e d'une série de reportages sur une féerique odyssée en Russie au tout début de l’été 2010.

Le ministère des Affaires étrangères vu de nuit, Moscou, Russie.

Moscou, Russie, mardi 22 juin 2010 — Voilà, c’est déjà notre dernière soirée à Moscou! Mais, celle-ci est si riche en découvertes que nous n’aurons pas l’occasion d’être tristes à l’idée que, demain nous filons à l'est en direction de l’Anneau d’Or!

Avant notre souper d’adieu à la Capitale de toutes les Russie, nous y allons d’un petit arrêt dans une épicerie… mais une épicerie tout à fait spectaculaire. Puis, après notre repas de tzar…, nous voyons Moscou sous un autre « jour »… en fait, c’est Moscou la nuit. Wow!

Notre photo : Le fameux édifice de style stalinien du ministère des Affaires étrangères de nuit… photographié sans trépied, avec tout de même passablement de succès.

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Pour regarder le diaporama des photos présentées sur cette page, cliquez sur n'importe laquelle des photos.

Après nos pérégrinations de l’après-midi où nous avons visité la maison musée de Léon Tolstoï, le magnifique monastère de Novodievitchi et son superbe cimetière, nous avons droit à une petite pause… Et ma foi, elle est bien méritée. Toutefois, celle-ci n’est pas libre. Le car amène tout le groupe dans un grand magasin offrant de tout pour les touristes.

Le choix du magasin est une idée de notre guide, parce qu’ici les propriétaires mettent à notre disposition leurs salles de bain pour nous permettre d’enfiler nos plus beaux vêtements en prévision de notre repas du soir au chic restaurant « La maison centrale des écrivains ».

Nous arrivons au magasin un peu passer 17 heures! La vodka nous est offerte gratuitement et à volonté, histoire sans doute de nous encourager à acheter. La marchandise est intéressante et variée, le tout rangé avec soin sur de très longues étagères… mais avouons-le, ce n’est pas bon marché.

L’opération « mise en beauté » nécessite tout près d’une heure. Vers 18 heures nous regrimpons dans notre autocar. C’est l’heure de pointe sur la ceinture des jardins à Moscou, mais rien ne presse nous ne sommes attendus qu’à 19 h 30.

Nous passons devant la maison d’Anton Tchekov et devant l’entrée du zoo de Moscou. Eh oui, il y a un zoo au cœur du centre-ville de la capitale de la Russie. L’institution fête d’ailleurs son 145e anniversaire d’existence en 2010.

Avant de nous rendre au restaurant, nous avons droit à un petit arrêt surprise. Notre guide tient à ce que nous voyons avant de quitter sa ville le superbe décor… d’une épicerie!

Nous descendons du car sur la rue Tverskaïa, une des plus animées de Moscou, et passons l’entrée du magasin d’alimentation Elisseev, datant du XIXe siècle. Wow!

Le sigle du magasin d’alimentation Elisseev sur le trottoir, Moscou, Russie.

Photo ci-dessus : Le sigle du magasin d’alimentation Elisseev est bien en vue sur le trottoir, tout juste devant sa porte d’entrée.

L’intérieur est de toute beauté, nous nous croirions dans un palais… pas dans un magasin. C’est une sorte d’épicerie fine où l’on vend alcool, fruits et légumes, viandes, charcuteries et une grande variété de thé et de fromage.

Vraiment, un endroit qu’il fallait absolument voir

Intérieur du magasin d’alimentation Elisseev, Moscou, Russie.

Photo ci-dessus : Oublions les produits… la décoration est époustouflante.

Intérieur du magasin d’alimentation Elisseev, Moscou, Russie.

Photo ci-dessus : De magnifiques colonnes.

Intérieur du magasin d’alimentation Elisseev, Moscou, Russie.

Photo ci-dessus : Une belle horloge.

Intérieur du magasin d’alimentation Elisseev, Moscou, Russie.

Photo ci-dessus : De larges allées où l’on choisit les produits sous le regard du propriétaire.

Après une quinzaine de minutes d’ébahissement dans le magasin, nous sortons et attendons l’arrivée de notre car… qui tarde à revenir nous prendre en raison de la lourdeur de la circulation moscovite.

Intérieur du magasin d’alimentation Elisseev, Moscou, Russie.

Photo ci-dessus : Quelques membres de notre groupe en attente du car sur le trottoir devant le magasin Elisseev.

Finalement, le voilà, il est 19 h. Vivement, le restaurant.

Nous arrivons au restaurant « La maison centrale des écrivains » à l’heure de notre réservation, soit 19 h 30. Le décor est somptueux !

Sur le site Internet du restaurant, nous apprenons que le propriétaire de « La maison centrale des écrivains » est le même que celui du « Café Pouchkine ». Il s’agit d’Andrey Dellos qui a racheté l’immeuble du XIXe siècle abritant ce restaurant à la fin des années 1990.

« Il s’agit d’un ancien hôtel particulier qui fut jusqu’à 1917, le quartier général de toute la Franc-Maçonnerie russe. Par la suite, pendant la période soviétique, ce fut le lieu de rencontre de l‘Union des écrivains », d’où son nom.

Outre le restaurant, l’immeuble, qui a été complètement restauré, héberge un club littéraire et le Club des Acteurs Russes.

Restaurant La maison centrale des écrivains, Moscou, Russie.

Photo ci-dessus : La maison centrale des écrivains. (Photo officielle de Jérôme Chapman 2007)

Nous avons droit à un service impeccable et des plus stylé. Évidemment, la nourriture qui est magnifiquement présentée est succulente.

Au menu, un repas de cuisine russe typique. En entrée, une petite crêpe au caviar, une salade et des rouleaux d’aubergine. Puis, comme plat principal, une assiette de poisson ou un bœuf Stroganoff, ce dernier est servi dans un petit feuilleté. Le vin, autant le rouge que le blanc, est également très bon. Pour dessert, tarte aux pommes et crème glacée. Un repas, digne d’un souper d’adieu de « Voyages Lambert ». Mais au fait, oui c’en est bien un, c’est notre repas d’adieu à Moscou!

Restaurant La maison centrale des écrivains, Moscou, Russie.

Photo ci-dessus : Ceux avec qui nous avons partagé ce merveilleux repas à La maison centrale des écrivains.

Restaurant La maison centrale des écrivains, Moscou, Russie.

Photo ci-dessus : Les trois tables de notre groupe vues du deuxième étage.

Restaurant La maison centrale des écrivains, Moscou, Russie.

Photo ci-dessus : La petite crêpe au caviar.

Restaurant La maison centrale des écrivains, Moscou, Russie.

Photo ci-dessus : Le bœuf Stroganoff.

Restaurant La maison centrale des écrivains, Moscou, Russie.

Photo ci-dessus : Le poisson!

Restaurant La maison centrale des écrivains, Moscou, Russie.

Photo ci-dessus : Le magnifique dessert.

Nous quittons le restaurant à 22 h 15.

À l’extérieur, malgré l’heure tardive, la température est très douce et il fait encore très clair. Nous grimpons dans le car pour le début de notre visite dite « Moscou by night ».

Notre première destination est « Le mémorial de la victoire russe sur les nazis lors de la Deuxième Guerre mondiale ». C’est ici qu’ont lieu annuellement les festivités du 9 mai.

Nous y arrivons à 22 h 30. C’est un ensemble impressionnant où derrière les monuments prend place le musée russe de la Guerre 1941-1945. Il y a une grande place aux nombreuses fontaines avec en son centre un obélisque. Il y a également une église dédiée à Saint-Georges.

L’endroit a été érigé en 1995 pour le 50e anniversaire de la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Il y a déjà foule. Beaucoup de touristes et certes de nombreux Russes. Plusieurs jeunes circulent avec des patins à roues alignées.

Vue du mémorial de la Seconde Guerre mondiale, Moscou, Russie.

Photo ci-dessus : Vue du mémorial de la Seconde Guerre mondiale, avec en arrière-plan l’église orthodoxe Saint-Georges-le-victorieux.

Église Saint-Georges, Moscou, Russie.

Église Saint-Georges, Moscou, Russie.

Photos ci-dessus : L’ Église Saint-Georges-le-victorieux… au clair de lune.

Il y a un magnifique obélisque d’une hauteur de 142 mètres. Tout en haut, il y a une représentation de la déesse grecque de la victoire, Nikê. Au pied de l’obélisque, il y a Saint-Georges qui terrasse le dragon.

Obélisque du mémorial de la Seconde Guerre mondiale, Moscou, Russie.

Photo ci-dessus : L’obélisque du mémorial affichant une allégorie de la déesse ailée de la Victoire!

Le soleil se couche et la lune commence à rayonner.

Tout à coup, plusieurs fontaines s’illuminent de rouge… pour commémorer le sang versé par les soldats russes durant la guerre.

Fontaines du mémorial de la Seconde Guerre mondiale, Moscou, Russie.

Fontaines du mémorial de la Seconde Guerre mondiale, Moscou, Russie.

Photo ci-dessus : Les fontaines illuminées du mémorial!

Mémorial de la Seconde Guerre mondiale, Moscou, Russie.

Photo ci-dessus : Il est 23 heures!

Nous remontons dans le car pour redescendre quelques instants plus tard tout près de la Moskova, dans un parc.

Une petite promenade nous mène devant un lac où de beaux bâtiments tout éclairés se reflètent dans l’eau sous la lune. Et surpris, les bâtiments sont ceux du monastère de Novodievitchi où nous étions cet après-midi. Wow!

Le monastère de Novodievitchi, Moscou, Russie.

Le monastère de Novodievitchi, Moscou, Russie.

Le monastère de Novodievitchi, Moscou, Russie.

Photos ci-dessus : Le monastère de Novodievitchi offre une vue spectaculaire de nuit!

Puis, autre retour au car pour quelques minutes de trajet. Cette fois-ci nous faisons un arrêt tout au bord de la Moskova où il y a tout plein de Moscovites et des touristes.

Nous avons une vue superbe sur le stade de Moscou qui peut accueillir 104,000 spectateurs et aussi sur le ministère des Affaires étrangères.

Moscou, Russie.

Photo ci-dessus : Moscou la nuit!

Et nous repartons à 23 h 50 en direction de la place Rouge qui elle s’illuminera à minuit trente. Mais, il est à peine minuit et tous au sein du groupe, nous sommes épuisés. On décide de ne pas attendre. Nous y allons d’un petit arrêt photo devant la cathédrale Basile-le-Bienheureux où malheureusement de nombreux échafaudages décorent les murs extérieurs. Clic, une ou deux photos et on retourne au car qui nous ramènera à notre hôtel!

Cathédrale Basile-le-Bienheureux, Moscou, Russie.

Cathédrale Basile-le-Bienheureux, Moscou, Russie.

Photo ci-dessus : La cathédrale Basile-le-Bienheureux… éclairée.

Nous arrivons à l’hôtel… il est 1 heure du matin. Exténués… Nous terminerons nos valises demain matin.

Méli-mélo
L'université de Moscou accueille plus de 40 000 étudiants. Depuis 1953, l'université est installée dans un bâtiment haut de 240 mètres. Il y a 36 étages, quelque 5 000 pièces et plus de 33 km de couloirs. Le bâtiment est un édifice de style stalinien.

Bien que nous n’avons vu que très peu de poubelles dans la ville, Moscou est très propre. Au centre-ville, les rues sont arrosées toutes les nuits.

Selon notre guide, Moscou a été la première ville du monde à avoir été éclairée.

Quelques mots de russe
Continuons avec des mots en russe pouvant être fort utiles lorsque vous vous retrouvez au restaurant :

Omelette : amilié

Soupe borsh : Borch

Vin rouge: Krasnaié vino

Vin blanc : Biélaié vino

Frites : Kartofiél'fri

P.-S. Pour des besoins évidents, la prononciation des mots est écrite dans notre alphabet. Dans la prononciation en russe, lorsqu'une lettre est en caractère gras, c'est sur elle qu'il faut placer l'intonation.

À suivre
Visite du monastère de la Trinité-Saint-Serge à Serguiev Possad… puis en route pour Souzdal.

La cathédrale de l’Assomption du monastère de la Trinité-Saint-Serge, Serguiev Possad, Russie.

Photo ci-dessus : La cathédrale de l’Assomption du monastère de la Trinité-Saint-Serge à Serguiev Possad.

Bibliographie
Encyclopédie en ligne Wikipédia, Moscou et une foule d’autres pages.

Cap sur la Russie : Moscou – l’Anneau d’Or – Saint-Pétersbourg, Martin Gostelow, JPM Publications, 2000, 79 pages;

Guide Voir, Moscou, Éditions Libre Expression, 2007, 264 pages;

Le russe avant de partir, Éditions Harrap’s, 2008, 112 pages et trois cédéroms;

Moscou, Édition d’art Amarante, Moscou, 2009, 136 pages;

Russie, Catherine Zerdoun, Éditions du Chêne, 2008, 272 pages;

Russie, Belarus-Ukraine, Bibliothèque du voyageur Gallimard, 2007, 390 pages.

Remplis sous: Russie, Voyages Mots clés: ,
Commentaires (1) Trackbacks (0)
  1. Bonjour Céline et Jacques,

    Merci pour ces magnifiques textes et époustouflantes photos. Vous relire me fait revivre notre magnifique voyage. Avec un peu de recul, je réalise, en vous lisant, la quantité phénoménale de choses que nous avons vues en seulement 16 jours!!! En plus, il y a plein de petits détails que j’avais complètement oubliés dont l’opération « mise en beauté » et dont le souvenir me fait maintenant sourire.

    Continuer votre bon travail car j’ai déjà hâte de lire la suite……

    Lise

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant