11
Fév/09
0

2008 : Une saison à oublier pour Pierre-Luc Laforest

Bilan de la saison 2008 des baseballeurs québécois chez les professionnels

Texte et recherches de Jacques Lanciault

Pierre-Luc Laforest a vu plus souvent son masseur que ses coéquipiers en 2008.Laval, le 11 février 2009 – Pour Pierre-Luc Laforest, les saisons se suivent, mais ne se ressemblent pas! En 2007, Laforest a connu sa meilleure saison en carrière. Un camp d’entraînement phénoménal avec les Padres de San Diego, une saison tout en puissance au niveau AAA et trois stages dans les ligues majeures, deux avec les Padres et un avec les Phillies de Philadelphie. Puis, après une saison d’hiver fait de hauts et de bas au Mexique, voilà que sa nouvelle équipe, les Phillies de Philadelphie, le boudent lors du camp d’entraînement printanier. C’est donc déçu que l’athlète originaire de Gatineau amorce sa campagne 2009 au niveau AAA… où encore là l’équipe ne semble pas intéressée à profiter de ses services.

Notre photo : Pierre-Luc Laforest a vu plus souvent son masseur que ses coéquipiers en 2008

Pour agrandir la photo, il suffit de cliquer sur celle-ci.

Après un camp d’entraînement phénoménal en 2007, Pierre-Luc Laforest a connu un camp d’entraînement des plus ordinaires en 2008. Mais, à sa décharge, soulignons que les Phillies de Philadelphie ne lui ont jamais démontré leur confiance, que ce soit comme receveur ou comme joueur de premier ou de troisième buts. De fait, Laforest a été limité à cinq apparitions au bâton dans la ligue des Pamplemousses et il n’a joué que six manches en défensive, toutes au poste de receveur.

L’ancien des Bisons de Saint-Eustache de la Ligue de Baseball Élite du Québec (LBÉQ) a donc pris le chemin du club-école des Phillies niveau AAA, les IronPigs de Lehigh Valley. Avec eux, le début de saison a été laborieux, et ce, malgré qu’il ait été dominant en 2008 au sein de la Ligue de la Côte du Pacifique - également un circuit de calibre AAA -, y claquant quelque 29 coups de circuit, mais depuis le premier play ball de l’année, Pierre-Luc n’est presque pas utilisé.

De fait, Pierre-Luc n’a pas pris part aux trois premiers matchs de sa nouvelle équipe de la Ligue Internationale (AAA). Puis, le 5 avril (enfin) il est de l’alignement. Il occupe le poste de receveur. Il obtient un coup sûr et soutire un but sur balles en quatre visites dans le rectangle des frappeurs.

Mais, il devra attendre au 13 avril pour voir de nouveau ses services requis. Il s’est alors amené au bâton en neuvième manche alors qu’il y avait deux retraits et que les siens tiraient de l’arrière 5-3 devant les Braves de Richmond. Laforest a été retiré sur des prises.

À la mi-avril, les IronPigs libèrent Laforest, du moins c’est la version officielle. Cependant, Serge Touchette du Journal de Montréal écrit ceci : « Après vérification, on a appris que Laforest a lui-même réclamé son renvoi parce qu'il était insatisfait de son temps de jeu. » À l’appui de son affirmation, il cite les propos du père de Pierre-Luc : « Il en avait assez de se faire mentir en pleine face, a confié son père au cours d'un entretien téléphonique depuis Gatineau. Il devait jouer comme receveur, comme premier but et comme troisième but, mais, finalement, il ne jouait à peu près jamais. »

Au moment de sa libération, Laforest ne présentait que 15 apparitions au bâton.

Puis, la malchance continue de s’acharner sur lui. Peu après que Baseball Canada lui eut offert de participer aux Jeux olympiques de Pékin, Laforest annonce qu’il doit subir une intervention chirurgicale à l’épaule, ce qui le tiendra à l’écart du jeu pour le reste de la campagne.

Pierre-Luc reviendra-t-il au jeu en 2009 dans le baseball affilié aux ligues majeures? Rien n’est moins certain.

Voir les faits saillants et statistiques en carrière de Pierre-Luc Laforest chez les pros.

Remplis sous: Baseball, Nouvelles Mots clés:
Commentaires (0) Trackbacks (0)

Aucun commentaire pour l'instant

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant