16
Nov/07
1

Revue de presse : La Cour l’oblige à repeindre sa porte de garage

Martin Croteau, La Presse, vendredi 16 novembre 2007

La cour municipale de Pierrefonds a conclu que la porte de garage de Theodore Antonopoulos constitue une forme de pollution visuelle... (Photo André Pichette, La Presse)

Après une bataille juridique de trois ans, la cour municipale a obligé hier un citoyen de Pierrefonds à repeindre sa porte de garage. Le tribunal a jugé que Theodore Antonopoulos a contrevenu aux règlements de l'arrondissement en y peignant un drapeau grec.

Photo ci-dessus : La cour municipale de Pierrefonds a conclu que la prote de garage de Theodore Antonopoulos constitue une forme de pollution visuelle, qu'elle est dérangeant pour les passants et les automobilistes. (Photo André Pichette, La Presse)

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Dans une décision rendue hier, le tribunal a conclu que la porte constitue une forme de pollution visuelle, qu'elle est dérangeante pour les passants et les automobilistes.

«Je ne suis pas d'accord avec la décision», a indiqué M. Antonopoulos, un Québécois né de parents grecs. Il songe maintenant à faire appel de la décision.

Tout a commencé en juillet 2004, lorsque l'équipe nationale de Grèce a surpris le monde du soccer en remportant l'Euro, le plus prestigieux tournoi de ce sport après la Coupe du monde. Quelques jours plus tard, emballé par la victoire de son équipe favorite, M. Antonopoulos a entrepris de peindre en bleu et blanc, les couleurs du drapeau grec, sa porte de garage.

Le résidant de la rue Félix-McLearnan a mis 10 semaines à achever son ouvrage. Peu après y avoir mis la touche finale, il a reçu la visite d'inspecteurs municipaux, qui l'ont avisé que la décoration contrevenait aux règlements. M. Antonopoulos a reçu une amende de 138$, qu'il a décidé de contester.

La mairesse de l'arrondissement, Monique Worth, s'est dite heureuse du jugement de la cour municipale. Elle a précisé que personne n'est au-dessus des règles, même les amateurs de sports. «S'il fallait qu'un fan du Canadien mette le signe de l'équipe sur sa porte de garage, il recevrait la même contravention», a-t-elle indiqué.

M. Antonopoulos a 30 jours pour porter sa cause en appel. Autrement, l'arrondissement lui permettra de conserver sa fresque jusqu'au printemps, lorsque le temps sera propice à la peinture.

Remplis sous: Grèce, Nouvelles, Voyages Mots clés:
Commentaires (1) Trackbacks (0)
  1. Il est honteux de définir le drapeau grec comme une pollution visuelle et je suis de tout coeur avec vous. Vous avez droit à un minimum de respect et c’est quand même plus joli que des portes de garage rouillées ou taguées qui elles restent dans cet état et ne sont pas considérées comme de la pollution visuelle qui gêne les passants. Bon courage.

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant