14
Oct/05
3

Tolède : le Tage, l’Alcāzar, le village médiéval, la cathédrale et El Greco

Texte et photos de Jacques Lanciault

Ce texte constitue le deuxième d’une série de reportages sur un magnifique voyage en Espagne effectué en septembre 2005

Alcazar de Tolède

À peine à 80 kilomètres au sud de Madrid, la majestueuse ville de Tolède s’est offerte à notre regard. Située sur un promontoire, la cité est dominée par l’Alcāzar. Tout au bas, dans la vallée, le Tage, le plus long fleuve de la péninsule ibérique qu’il traverse d'est en ouest sur une distance de 1 120 km, coule en direction du Portugal, vers sa destination finale : l’océan Atlantique.

N.B - Pour agrandir une photo, il faut cliquer sur celle-ci.

De colonie romaine qu’elle était, Tolède devient la capitale des Wisigoths, où au Moyen Âge les cultures chrétienne, juive et musulmane s’y métissèrent.

C’est sous un ciel absent de nuages, où les lueurs du soleil nous offraient une luminosité des jours de grandes découvertes que s’amorce notre promenade dans le quartier médiéval de Tolède. Franchissant la porte de la ville, la Puerta del Sol, évidemment de style mudéjar, nous déambulons de rues étroites en rues étroites, direction la mosquée Cristo de la Luz, la seule conservée dans cette ville, puis la cathédrale de Tolède, siège du primat d’Espagne.

Cathédrale de Tolède

La cathédrale de Tolède est imposante avec son clocher qui renferme une cloche de 17 tonnes, son cloître et ses trois chapelles (la Capilla de San Ildefonso, la Capilla de Santiago et la Capilla Mozarabe) . Sa construction a été entreprise en 1226 pour finalement être achevée en 1493.

En 1577, le peintre, El Greco s’installe à Tolède. Lors de notre visite de l’Iglesia de San Tomé, notre guide local, celui-là même qui nous a surnommés le groupe de l’ambassade, nous a permis d’admirer l’œuvre majeure du peintre : L’enterrement du comte d’Orgaz. Sa description détaillée de l’impressionnant tableau, qu’il a qualifié d’un des trois chefs-d’œuvre de la peinture sur la planète, a été des plus appréciée.

Tolède est reconnue pour ses lames d’acier trempé, son cuir et ses objets damasquinés. Une petite visite dans un atelier de damasquinage nous a permis d’observer un artiste incrustant de petits filets d’or à son oeuvre.

Puerta del Sol de Tolède

Plusieurs des nôtres, du groupe de l'ambassade, admirent notre première porte médiévale du voyage.

Tolède - des murs impressionnants

Un village aux murs vraiment imposants!

Tolède - porte de style mudéjar

Une porte de style... mudéjar. Évidemment!

Tolède - une des portes d'entrée de la ville

Une autre porte d'entrée à Tolède, celle-ci arborant les armoiries des Rois Catholiques.

Tolède - les armoiries des Rois Catholiques

Les armoiries des Rois catholiques sont bien en vue sur cette porte d'entrée à Tolède.

Quartier médiéval de Tolède

De petites rues étroites : une des caractéristiques du quartier médiéval de Tolède.

Tolède - le Tage

Tolède est érigé dans un des méandres du Tage.

Tolède : ville de l'acier trempé

Me voici l'épée à la main posant auprès d'une armure, qui sans doute n'attendait que ma venue...

À suivre...

Remplis sous: Espagne, Voyages Mots clés:
Commentaires (3) Trackbacks (0)
  1. J’AI BEAUCOUP AIMÉ LIRE LESTEXTES ET REGARDER LES PHOTOS

  2. BOnjour,
    Vous avez fait un joli article sur la ville de Tolède,… Pour moi il s’agit d’une ville très intèressante, j’y suis allée plusieurs fois et

  3. MERCI… VOTRE REPORTAGE NOUS INCITE A Y ALLER

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant