23
Oct/22
0

Art public – « Robert Charlebois » (Laurent Gascon)

Texte, recherches et photos de Jacques Lanciault

Au fil de nos voyages, nous avons admiré très souvent des œuvres d’art dans les rues, sur les murs, devant les édifices, dans les parcs, etc.! Curieusement lorsque nous sommes chez nous, au Québec, nous prêtons moins attention et souvent ne les remarquons pas. Pourtant, l’art public est en pleine effervescence au pays!

Depuis déjà quelques années, nous partagerons avec vous les œuvres de chez nous que nous avons découvertes au fil de nos déplacements! Voici le 277e de notre série de reportages sur nos trouvailles…

Murale de Robert Charlebois, Laurent Gascon, Montréal, Québec

Montréal, Québec, 23 octobre 2022 - L’artiste Laurent Gascon (1949- ), un muraliste québécois de talent, continue d’introniser dans la céramique, année après année, de grandes vedettes de chez nous. Son « Temple de la Renommée des artistes québécois »… est un panthéon qui prend place sur la rue Ontario à Montréal.

Gascon a ajouté au cours de l’été une 15e murale en mosaïque de céramique à sa série d’œuvres qui immortalisent des artistes québécois sur la rue Ontario Est.

Après avoir représenté, tour à tour, Vittorio Fiorucci (2009), Paul Buissonneau (2010), Raymond Lévesque (2011), Marjo (2012), Robert Gravel (2013), Pauline Julien (2014), Plume Latraverse (2015), Gilles Vigneault (2016), Yvon Deschamps (2017), La Bolduc (septembre 2018), Diane Dufresne (novembre 2018), Janine Sutto (2019), Renée Claude (2020) et Gerry Boulet (2021), voilà qu’il en ajoute une autre en 2022, soit une murale honorant l’auteur-compositeur, musicien et interprète Robert Charlebois!

La murale de Gascon représentant Robert Charlebois est intitulée Je reviendrai à Montréal et prend place sur le mur d’un édifice rue Papineau (sud-ouest) à l’angle de la rue Ontario.

Gascon rend hommage à Charlebois (1944- ), lui qui fait partie du paysage musical québécois depuis plus 50 ans et qui est connu, entre autres, pour ses succès Lindberg, Les ailes d’un ange et Je reviendrai à Montréal.

La superbe murale de mosaïque de céramique a été réalisée par Gascon grâce à un financement de l’arrondissement de Ville-Marie de la Ville de Montréal. Elle a été initiée par la Société de promotion des arts gigantesques (SPAG) et a été inaugurée le 23 septembre 2022.

Photo ci-dessus : La mosaïque de céramique représentant Robert Charlebois a été réalisée par l’artiste Laurent Gascon. On peut l’admirer sur le mur de brique d’un édifice situé rue Papineau (sud-ouest) à l’angle de la rue Ontario.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
20
Oct/22
0

Le parc Queen Elizabeth et la vue sur Vancouver de notre table au restaurant « Seasons in the Park »!

Texte, recherches et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le sixième d’une longue série de reportages relatifs à un périple qui nous a menés à Vancouver, en croisière en Alaska et finalement à San Francisco, une étourdissante odyssée que nous avons réalisée en fin d’été 2022

Vue du restaurant Seasons in the Park, Queen Elizabeth Park, Vancouver, Colombie-Britannique

Vancouver, Colombie-Britannique, mercredi le 24 août 2022 - Toujours sous le coup de l’émotion à la suite de notre incursion dans le magnifique Bloedel Conservatory… nous y allons d’une promenade d’exploration dans les allées et les collines du parc Queen Elizabeth. Wow! Nous nous croirions dans un véritable jardin botanique. Les aménagements paysagers y sont tout simplement époustouflants!

Notre promenade dans le parc nous mène finalement au restaurant « Seasons in the Park » pour le dîner. On nous installe à une table sur la terrasse extérieure où la vue sur la ville de Vancouver et sur les montagnes au loin est sublime.

Au terme de notre dîner, nous prenons la direction du VanDusen Botanical Garden… situé, quand même, à bonne distance du parc Queen Elizabeth.

Photo ci-dessus : La vue sur la ville de Vancouver de notre table sur la terrasse du restaurant « Seasons in the Park » est imprenable!

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
16
Oct/22
0

Le « Bloedel Conservatory » : la nature dans son plus beau spectacle. Wow!

Texte, recherches et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le cinquième d’une longue série de reportages relatifs à un périple qui nous a menés à Vancouver, en croisière en Alaska et finalement à San Francisco, une étourdissante odyssée que nous avons réalisée en fin d’été 2022

Bloedel Conservatory, Queen Elizabeth Park, Vancouver, Colombie-Britannique

Vancouver, Colombie-Britannique, mercredi le 24 août 2022 - Nous le mentionnions dans notre dernier texte, le point d’orgue de notre deuxième jour de visites à Vancouver est sans conteste le Bloedel Conservatory!

L’endroit conjugue un superbe jardin botanique et un parc ornithologique! La publicité sur Internet le définit comme « un paradis luxuriant sous un magnifique dôme ». C’est la pure vérité.

Le Bloedel Conservatory est situé dans le parc Queen Elizabeth au sommet du point culminant de la ville de Vancouver. On y retrouve plus de 100 oiseaux exotiques et quelque 500 plantes et fleurs exotiques… le tout qui prospère dans un environnement à température contrôlée.

Construit grâce à un don très généreux de Prentice Bloedel (1900-1996), le Conservatory était dédié dès son ouverture en 1969 « à une meilleure appréciation et compréhension du monde des plantes ».

Désigné comme édifice patrimonial, il est exploité conjointement par le Vancouver Park Board et par la Vancouver Botanical Garden Association.

Photo ci-dessus : Un de nos oiseaux favoris admiré au Bloedel Conservatory!

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
13
Oct/22
0

Superbe point de vue du pont de Cambie, l’hôtel de ville de Vancouver et les murales du Cambie Village!

Texte, recherches et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le quatrième d’une longue série de reportages relatifs à un périple qui nous a menés à Vancouver, en croisière en Alaska et finalement à San Francisco, une étourdissante odyssée que nous avons réalisée en fin d’été 2022

False Creek, Vancouver, Colombie-Britannique

Vancouver, Colombie-Britannique, mercredi le 24 août 2022 - Le point d’orgue de notre deuxième jour de visites à Vancouver est sans conteste le Bloedel Conservatory, un jardin botanique qui se conjugue avec un parc ornithologique!

Toutefois, il est situé dans le parc Queen Elizabeth… un lieu qui se trouve passablement éloigné de notre hôtel.

Nous décidons tout de même de nous y rendre à pied, car cette longue promenade nous permettra, dans un premier temps, de traverser le pont Cambie, duquel, précise nos guides de voyages, la vue d’un côté sur « False Creek » et de l’autre sur le Centre des sciences et sur BC Place est imprenable!

Secondo, nous aurons l’occasion de nous arrêter en cours de route à l’Hôtel de Ville de Vancouver, un édifice art déco à admirer, et aussi de traverser le « Village de Cambie », que plusieurs qualifient de « Cœur de Vancouver ».

Dans ce quartier on retrouve de nombreuses murales réalisées lors du Vancouver Mural Festival, un événement qui, comme celui de Montréal, se tient annuellement au mois de juin, et ce, depuis 2016.

En après-midi, les fleurs seront de nouveau à l’honneur, alors que nous nous rendrons au Vandusen Botanical Garden, un jardin botanique qui prend place dans le quartier Shaughnessy, qui jouxte celui de Cambie.
Mais, allons-y tout d’abord de notre longue promenade nous amenant au parc Queen Elizabeth.

Photo ci-dessus : Notre traversée du pont Cambie nous a offert des panoramas magnifiques sur « False Creek », sa marina, ses beaux édifices et ses nombreux espaces de loisirs.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
10
Oct/22
0

Vancouver : longue promenade dans le magnifique parc Stanley! (2e partie)

Texte, recherches et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le troisième d’une longue série de reportages relatifs à un périple qui nous a menés à Vancouver, en croisière en Alaska et finalement à San Francisco, une étourdissante odyssée que nous avons réalisée en fin d’été 2022

Girl in Wetsuit, parc Stanley, Vancouver, Colombie-Britannique

Vancouver, Colombie-Britannique, mardi le 23 août 2022 - Pour notre première journée complète de visites à Vancouver, nous avons opté pour une longue promenade dans le parc Stanley.

Le parc est immense et pour tout voir nous aurions eu besoin de plusieurs jours. Or, il y a tant à voir à Vancouver que notre exploration de ce parc mythique se limitera à aujourd’hui.

Nous y avons tout de même découvert de beaux endroits et d’intéressants monuments. Déjà dans notre premier texte, nous avons largement commenté notre arrêt au Totem Poles.

Nous continuons maintenant notre longue promenade ponctuée d’arrêts aux monuments rendant hommage à Harry Jerome, au 9 O’Clock gun, au Brockton Point Lighthouse, au Lumberman Arch et à la statue intitulée Girl in wetsuit, avant de rebrousser chemin et de revenir au centre-ville de Vancouver.

Photo ci-dessus : À première vue, on se penserait à Copenhague au Danemark… et pourtant nous sommes à Vancouver et « la petite sirène » du parc Stanley n’est pas une sirène. La sculpture représente une jeune fille en combinaison de plongée, une œuvre qui se nomme d’ailleurs « Girl in Wetsuit ».

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
8
Oct/22
0

Vancouver : longue promenade dans le magnifique parc Stanley! (1re partie)

Texte, recherches et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le deuxième d’une longue série de reportages relatifs à un périple qui nous a menés à Vancouver, en croisière en Alaska et finalement à San Francisco, une étourdissante odyssée que nous avons réalisée en fin d’été 2022

Totem Poles, Vancouver, Colombie-Britannique, Canada

Vancouver, Colombie-Britannique, mardi le 23 août 2022 - Comme mentionné dans notre premier texte, quelques minutes après notre réveil ce matin nous avons appris que la compagnie West Jet avait retrouvé et reçu nos valises à Vancouver… et qu’ils nous les expédiaient par livraison spéciale à l’hôtel. Wow!

Évidemment, nous avons poussé un très très long soupir de soulagement!

Ainsi, nous pourrons, dès aujourd’hui, amorcé notre découverte de la ville de Vancouver en suivant le programme de visites que nous a minutieusement concocté Céline, et ce, plutôt que d’amorcer une tournée des magasins pour refaire notre garde-robe en vue de la croisière à laquelle nous nous joignons dès samedi.

Pour cette première journée complète à Vancouver, nous y allons d’une longue promenade dans le parc Stanley.

Pour tout voir de cet immense parc, il nous faudrait plusieurs jours. Or, nous ne disposons que d’aujourd’hui pour cette visite. Donc, nous avons opté pour une balade nous menant sur la route de différents points d’intérêts, comme : le Totem Poles, le monument à Harry Jerome, le 9 O’Clock gun, le Brockton Point Lighthouse, la Lumberman Arch et la statue intitulée Girl in wetsuit, entre autres.

Notre plan de départ était de nous rendre jusqu’à Prospect point, pour admirer le panorama sur le pont Lions Gate et sur les montagnes North Shore… mais finalement ces deux attractions étant vraiment trop loin, nous avons rebroussé chemin avant d’y arriver.

Voici donc notre compte rendu et nos nombreuses photos de cette belle balade.

Photo ci-dessus : Une superbe collection de totems, tous sculptés en Colombie-Britannique… Nous les retrouvons tout près de Brockton Point. Notons toutefois qu’il s’agit de répliques, les originaux étant conservés en musée pour préserver leur valeur historique. Celui que nous présentons ici se nomme « Ga'akstalas » et il est l’un des mâts totémiques les plus colorés et les plus finement sculptés du parc Stanley.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
4
Oct/22
0

Notre petit-fils Félix avec l’équipe d’Ultimate du Collège André Grasset!

Texte, photos et recherches de Jacques Lanciault

Ultimate, Cégep André-Grasset, Montréal

Mirabel, Québec, le 4 octobre 2022 - Notre petit-fils Félix est depuis septembre cégépien! Il a amorcé ses études au cégep André Grasset de Montréal… où il a joint les rangs de l’équipe d’Ultimate de son école, les Phénix.

Évidemment, il continue de pratiquer son sport favori dans la ligue d’automne de Montréal et de diriger l’équipe de son ex-école secondaire, la troupe du Collège Regina Assumpta.

Samedi dernier, le 1er octobre, après avoir dirigé deux matchs de l’équipe de Regina Assumpta, Félix a filé vers le Collège Brébeuf où les siens du Collège André Grasset affrontaient, dans leur troisième match de la journée, la formation du Cégep Gérald-Godin de l’ouest de la Métropole.

Félix a joué un fort match, contribuant largement à la victoire des siens. Il a d’ailleurs été honoré à la fin de la rencontre alors que ses coéquipiers lui ont décerné le titre de « Joueur le plus utile à son équipe » pour la partie.

J’ai assisté à cette rencontre et j’ai tenté, avec mon nouvel appareil photographique, de capter des séquences des différentes situations de jeu (défensives, offensives ou tout simplement tentatives de se libérer de son couvreur)!

Voici le résultat de mes essais!

P.S. - Par le passé, j’utilisais la locution « Ultimate Frisbee » pour parler du sport pratiqué par notre petit-fils. C’était une erreur. Si ce sport se nommait bien à l’origine « Ultimate Frisbee », il a officiellement été renommé simplement « Ultimate », et ce, afin d’éviter l’emploi de la marque déposée « Frisbee ».

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
3
Oct/22
0

Début chaotique d’un 1er voyage postpandémie!

Texte, recherches et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le premier d’une longue série de reportages relatifs à un périple qui nous a menés à Vancouver, en croisière en Alaska et finalement à San Francisco, une étourdissante odyssée que nous avons réalisée en fin d’été 2022

Vancouver, Colombie-Britannique, Canada

Mirabel - Montréal, dimanche 21 août 2022 - C’est aujourd’hui le grand jour! Un premier départ pour l’aéroport Montréal-Trudeau depuis novembre 2019, où nous nous étions alors envolés pour le Vietnam.

Près de deux années et huit mois plus tard, maintenant que la COVID-19 est un petit peu mieux contrôlée, nous nous envolons vers Vancouver, où après cinq jours à découvrir cette ville de Colombie-Britannique, nous embarquerons pour une croisière qui nous fera voguer dans les eaux américaines de l’Alaska… puis qui nous ramènera sur la côte ouest du continent nord-américain, jusqu’à Los Angeles… d’où nous filerons vers San Francisco pour une douzaine de jours de visites californiennes.

C’est notre beau projet… et, avouons-le, nos inquiétudes sont grandes pour la réalisation de notre périple face aux nombreuses règles sanitaires gouvernementales devant lesquelles nous devrons nous plier, sans rechigner, tout comme face aux difficultés actuelles qu’éprouvent les aéroports et les transporteurs aériens à retrouver leur vitesse de croisière d’avant pandémie.

Et pour en rajouter, les bulletins de nouvelles des dernières semaines ne cessent de porter notre stress à son plus haut niveau, racontant quotidiennement les écueils (retard de vol, longue attente, vol annulé, bagages perdus, etc.) rencontrés par les voyageurs dans les aéroports internationaux, plus particulièrement ceux du Canada.

Comme vous pourrez le lire dans nos textes, nous avions tout à fait raison de nous inquiéter! Mais malgré toutes les contraintes qui nous ont été imposées et tous les désagréments qui ont parsemé notre route, nous ramenons des souvenirs impérissables de cette longue excursion de 31 jours.

Voici le premier de nos textes… Il raconte notre trajet qui devait être aussi simple que Mirabel-Montréal-Vancouver et qui s’est transformé en une très longue traversée du pays nous menant de Mirabel à Montréal, de Montréal à Calgary, de Calgary à Kelowna et finalement de Kelowna à Vancouver!

Photo ci-dessus : La vue sur la baie de Vancouver de notre chambre d’hôtel au Sheraton Vancouver Wall Centre est absolument fabuleuse!

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
30
Sep/22
0

Art public – « Fontaine du parc de l’île des Moulins – Vieux-Terrebonne » et sculpture « Positif-négatif »

Texte, recherches et photos de Jacques Lanciault

Au fil de nos voyages, nous avons admiré très souvent des œuvres d’art dans les rues, sur les murs, devant les édifices, dans les parcs, etc.! Curieusement lorsque nous sommes chez nous, au Québec, nous prêtons moins attention et souvent ne les remarquons pas. Pourtant, l’art public est en pleine effervescence au pays!

Depuis déjà quelques années, nous partagerons avec vous les œuvres de chez nous que nous avons découvertes au fil de nos déplacements! Voici le 276e de notre série de reportages sur nos trouvailles…

Parc de l’île des Moulins, Terrebonne, Québec

Terrebonne, Québec, 13 août 2022 - À quelques jours de notre départ pour un périple à Vancouver, en Alaska et à San Francisco… j’ai changé mon appareil photo!

Je suis passé d’un D80 de Nikon à un D7506 du même fabricant. C’est un pas en avant gigantesque dans la technologie… et tout un apprentissage à refaire.

Évidemment, j’ai beaucoup à apprendre pour devenir familier avec mon nouvel appareil… Comme première sortie photo, nous nous sommes rendus au parc de l’île des Moulins dans le Vieux-Terrebonne.

Où connaissant à peine mon appareil j’ai réussi quelques clichés intéressants!

Photo ci-dessus : Un superbe étang avec une fontaine pour commencer.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
29
Sep/22
0

Art public – « Ligne du temps – Blainville » (Isabelle Duguay)

Texte, recherches et photos de Jacques Lanciault

Au fil de nos voyages, nous avons admiré très souvent des œuvres d’art dans les rues, sur les murs, devant les édifices, dans les parcs, etc.! Curieusement lorsque nous sommes chez nous, au Québec, nous prêtons moins attention et souvent ne les remarquons pas. Pourtant, l’art public est en pleine effervescence au pays!

Depuis déjà quelques années, nous partagerons avec vous les œuvres de chez nous que nous avons découvertes au fil de nos déplacements! Voici le 275e de notre série de reportages sur nos trouvailles…

Ligne du temps, Isabelle Duguay, Blainville, Québec

Blainville, Québec, 9 août 2022 - Nous nous sommes baladés un nombre incalculable de fois dans le parc équestre de Blainville et nous avons admiré à moult reprises une longue murale prenant place derrière les estrades d’une des pistes équestres du site.

Le 9 août dernier, muni d’une toute nouvelle caméra, je l’ai, enfin, photographiée. Impossible pour moi toutefois de la présenter sur une seule photo, elle est trop longue. Normale, elle s’étire sur 96 pieds de long!

« Elle retrace les grands moments de l’histoire blainvilloise sous forme de ligne du temps », pouvons-nous lire sur la grande affiche explicative installée dans son environnement immédiat.

L’œuvre est une réalisation de l’artiste Isabelle Duguay, de l’organisme MU, et elle a été réalisée avec la collaboration d’élèves de 3e secondaire de l’école Henri-Dunant de Blainville.

Isabelle Duguay est une muraliste et une artiste multidisciplinaire basée à Montréal. Sa pratique embrasse la peinture, la photographie et la scénographie. Détentrice d’un baccalauréat dans cette discipline, elle s’intéresse depuis toujours aux échelles des œuvres d’art, à la puissance des couleurs et à la connexion entre les formes naturelles et urbaines. Elle œuvre à titre d’artiste et d’éducatrice chez MU depuis 2013.

Dans ces pages nous avons déjà publié un texte sur une des murales de madame Duguay, soit « La forêt artistique » que l’ont peut admirer sur la « Place des festivités » à Saint-Jérôme.

Photo ci-dessus : Sept photos ont été nécessaires pour présenter dans son entièreté la murale « La ligne de temps de Blainville », une œuvre réalisée en août 2016 par l’artiste Isabelle Duguay avec la collaboration d’élèves de 3e secondaire de l’école Henri-Dunant de Blainville.

Remplis sous: Nouvelles Mots clés: