30
Mai/24
0

Les Capitales de Québec… « Comme les Yankees du Québec » – Anthony Quirion

Revue de presse

Stéphane Cadorette, Le Journal de Québec, le 30 mai 2024

Anthony Quirion, Capitales de Québec, Ligue Frontier

Le Sherbrookois Anthony Quirion s’était fait de grandes attentes avant la saison à l’idée de se joindre aux Capitales. Au cœur d’un excellent début de saison, il concède que même ses espoirs les plus fous sont fracassés avec l’équipe qu’il se plaît à surnommer les «Yankees du Québec».

«J’étais venu au Stade Canac à 13 ans. Goefrey [Tomlinson] jouait au champ centre. [Jean-Luc] Blaquière était receveur et Jo Malo jouait à l’arrêt-court. C’était une organisation grandiose à mes yeux et ce l’est encore. Pour moi, les Capitales c’est comme les Yankees du Québec», s’est-il amusé à raconter, lors d’un entretien dans l’abri des joueurs cette semaine.

Pourtant, comme tout joueur de balle, ce n’était pas de Québec que Quirion rêvait, à la base, malgré ses origines et ses doux souvenirs de jeunesse.

L’athlète de 26 ans, qui a étudié à Lamar, au Texas, s’imaginait dans le baseball majeur. Il a d’ailleurs passé les trois dernières années dans l’organisation des Phillies, atteignant le niveau A fort.

Avant la rencontre de mercredi soir au Stade Canac, Quirion était le frappeur le plus constant de l’alignement des Capitales avec une moyenne de ,308, avec 10 points produits. Il peut évoluer à plusieurs positions et a aussi volé deux buts.

Photo ci-dessus : Autant à l'avant-champ que comme receveur, la polyvalence d'Anthony Quirion sert bien la cause des Capitales. (PHOTO CAPITALES DE QUÉBEC, CHRISTIAN GINGRAS)

Pour lire la suite de cet intéressant texte, cliquez sur ce lien : « Comme les Yankees du Québec » - Anthony Quirion

Revue de presse publiée par Jacques Lanciault

Commentaires (0) Trackbacks (0)

Aucun commentaire pour l'instant

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant