8
Nov/22
0

Quelques gratte-ciel, le quartier chinois de Vancouver et le Victory Square!

Voici le neuvième d’une longue série de reportages relatifs à un périple qui nous a menés à Vancouver, en croisière en Alaska et finalement à San Francisco, une étourdissante odyssée que nous avons réalisée en fin d’été 2022

Porte d’entrée du quartier chinois, Vancouver, Colombie-Britannique

Vancouver, jeudi 25 août 2022 - Notre exploration du quartier Gastown, amorcé ce matin après avoir subi avec succès nos tests COVID, nous a amenés dans un secteur peu recommandable de la ville de Vancouver, soit dans le Downtown Eastside.

D’ailleurs, l’encyclopédie libre Wikipédia écrit ceci quant à ce quartier « Downtown Eastside est le site d’un ensemble complexe de problèmes sociaux, notamment des niveaux disproportionnellement élevés de consommation de drogue, d’itinérance, de pauvreté, de criminalité, de maladie mentale et de travail du sexe ».

Après avoir croisé plusieurs personnes qui se droguaient en pleine rue, nous rebroussons chemin avec l’intention de revenir sur la rue Burrard, une artère que nous commençons à bien connaître… et qui avouons-le, que nous aimons bien.

Photo ci-dessus : La porte d’entrée du quartier chinois de Vancouver, lui qui a été établi dans les années 1890. Riche en histoire et en architecture, le « Chinatown » abrite le troisième plus grand quartier chinois d’Amérique du Nord, après New York et San Francisco.

Après avoir constaté que nous nous trouvions dans un secteur peu recommandable de Vancouver, nous rebroussons chemin et prenons la direction de la rue Burrard.

Toutefois, avant d’y arriver nous nous arrêterons encore à plusieurs occasions attirés par d’autres attraits de Vancouver.

Le Woodward’s Building
À peine quelques pas de franchis… et nous apercevons ce qui nous semble être une réplique de la tour Eiffel sur le toit d’un bâtiment. La tour est surmontée d’un grand « W » rouge!

Il s’agit du Woodward’s Building, un bâtiment qui à l’origine, comme la Sun Tower d’ailleurs, a été conçue par l’architecte canadien William Tuff Whiteway (1856-1940).

L’encyclopédie libre Wikipédia nous apprend que : « Le Woodward’s Building est un bâtiment historique situé dans le quartier Downtown Eastside.

La partie originale du bâtiment a été construite en 1903 pour le grand magasin Woodward’s, lorsque ce secteur de la rue Cordova était le cœur du quartier commerçant de Vancouver. À une certaine époque, c’était la première destination de magasinage à Vancouver. Le magasin était célèbre pour ses vitrines de Noël et son sous-sol Food Floor, et le signe “W” au sommet du bâtiment était un point de repère distinctif sur la ligne d’horizon de Vancouver.

Depuis la faillite de Woodward’s en 1993, le bâtiment est resté vacant à l’exception d’une occupation de logements en 2002 qui a initié le processus de réaménagement. »

Woodward’s Building, Vancouver, Colombie-Britannique

v

Woodward’s Building, Vancouver, Colombie-Britannique
Photos ci-dessus : C’est en 1944 que le « W » a été installé au sommet de l’édifice « Woodward »… sur une réplique de 25 mètres de la tour Eiffel.

Le bâtiment original du Woodward Building a été démoli… mais l’enseigne au néon « W », qui surmontait le bâtiment sur la réplique de la tour Eiffel, a été retirée avant la démolition et a été reproduite et réinstallée le 9 janvier 2010, avec désormais des lumières D.E.L. à économie d’énergie.

Le W original prend maintenant place dans la zone ouverte à côté du « Charles Bar » du nouveau Woodward’s Building. Malheureusement, nous n’avons pas bifurqué dans cette direction!

Le Chinatown de Vancouver
Nous marchons sur la rue Pender… et nous arrivons à l’entrée du quartier chinois, comme nous l’indique une grande porte chinoise.

Porte d’entrée du quartier chinois, Vancouver, Colombie-Britannique

Photo ci-dessus : La « Millennium Gate » se trouve à l’entrée de Chinatown. Elle a été construite pour honorer le peuple chinois et le rôle qu’il a joué dans la longue histoire de Vancouver. Le nom dérive du fait que la porte a été construite en 2002… pour marquer le tournant du millénaire.

Le « Chinatown » de Vancouver est le plus grand quartier asiatique du Canada.

« La création de ce quartier, nous indique Wikipédia, a pour origine les 15 000 immigrés chinois employés au début des années 1880 pour la construction du chemin de fer par la compagnie Canadian Pacific Railway ».

Nous croisons une murale qui nous semble raconter quelques moments fort de la présence chinoise à Vancouver. Elle est située sur un mur fermant un stationnement clôturé et barré, donc inaccessible!

Murale quartier chinois, Vancouver, Colombie-Britannique

Murale quartier chinois, Vancouver, Colombie-Britannique

Photos ci-dessus : Cette grande murale prenant place sur le mur fermant un stationnement sur la rue West Pender Est de style collage. Elle documente certains des événements de l’histoire du quartier chinois de Vancouver. L’histoire commence avec l’arrivée des Chinois à Vancouver après la ruée vers l’or vers 1860 jusqu’au moment où David Lam a agi comme lieutenant-gouverneur de la Colombie-Britannique de 1988 à 1995.

La murale a été réalisée par l’artiste d’origine chinoise Shu Ren Cheng. Il y a rassemblé des personnalités sino-canadiennes clés telles que : Dr Sun Yat-Sen (père de la Chine moderne), Wing Wing (soldat militaire de la Seconde Guerre mondiale), Cam Yow Won (Premier citoyen chinois né au Canada à voter), Douglas Jung (premier membre législatif fédéral chinois) et David D. Lam (premier gouverneur chinois de la Colombie-Britannique).

Nous poursuivons notre promenade et apercevons de nouveau la coupole de la Sun Tower, dont nous avons parlé dans notre texte précédent.

Sun Tower, Vancouver, Colombie-Britannique

Photo ci-dessus : La « Sun Tower » et son tout nouveau dôme recouvert de véritables tuiles de cuivre.

Le Victory Square
Puis, nous nous arrêtons à l’entrée du Victory Square… d’où nous avons la meilleure vue de la journée sur l’édifice du Harbour Centre.

Harbour Centre, Vancouver, Colombie-Britannique

Harbour Centre, Vancouver, Colombie-Britannique

Harbour Centre, Vancouver, Colombie-Britannique
Photos-ci-dessus : La très impressionnante plateforme d’observation du Harbour Centre… où flotte, tout au sommet, le drapeau du Canada.

Le Victory Square est un grand parc en forme de trapèze. Il est l’un des espaces publics les plus anciens et les plus symboliques de la ville… et il continue aujourd’hui d’être un lieu important de commémoration et de protestation pour tous les citoyens de Vancouver!

Nous entrons par le côté sud du parc… où malgré la présence de quelques itinérants, nous nous approchons d’un monument.

La sculpture à l’entrée du parc est en fait un mémorial au journal Vancouver Daily Province, nous apprend une plaque en bronze jouxtant le monument.

Mémorial au Vancouver Daily Province, Vancouver, Colombie-Britannique

Mémorial au Vancouver Daily Province, Vancouver, Colombie-Britannique

Photos ci-dessus : Une sculpture rendant hommage à la présence du journal « Vancouver Daily Province » publié durant 67 ans de 1898 à 1965. L’œuvre est de l’artiste d’origine allemande Gerhard Class. La sculpture en aluminium a été installée en 1967.

Le parc est en pente douce et nous descendons vers le côté nord du square, là où se trouve la rue West Hasting, endroit où prend place un imposant monument.

La valeur patrimoniale du parc Victory Square est associée au cénotaphe, inauguré en 1924 en tant que mémorial de la Première Guerre mondiale.

Mémorial de la Première Guerre mondiale, Victory Square, Vancouver Colombie-Britannique.

Photo ci-dessus : L’obélisque servant de cénotaphe au mémorial de la Première Guerre mondiale est clôturé et de nombreux lampadaires l’illuminent le soir venu.

Cénotaphe du Victory square, Vancouver, Colombie-Britannique

Cénotaphe du Victory square, Vancouver, Colombie-Britannique

Photos ci-dessus : Le cénotaphe du mémorial de la Première Guerre mondiale, haut de 9,14 mètres, est un important lieu de mémoire civique. Érigé par souscription publique, le cénotaphe est un obélisque de granit gravé d’inscriptions. Le cénotaphe a été conçu par l’architecte, urbaniste et commissaire du parc, le major G. L. Thornton Sharp (1880-1974). Depuis 1924, c’est le lieu des cérémonies annuelles du jour du Souvenir de la ville.

Victory square, Vancouver, Colombie-Britannique

Photo ci-dessus : Un grand panneau dresse l’historique du parc « Victory Square ».

Au nord, le parc Victory Square est dominé par un haut édifice, le Dominion Building.

Nommé le Dominion Trust Building à l’origine, l’édifice a été le premier gratte-ciel à charpente d’acier de Vancouver. À 53 mètres de hauteur, le bâtiment de treize étages de style « Second Empire » était le plus haut bâtiment commercial de l’Empire britannique.

Dominiom Building, Vancouver, Colombie-Britannique

Dominiom Building, Vancouver, Colombie-Britannique

Photos ci-dessus : Le « Dominion Building » a été construit de 1908 à 1910 par J.S. Heyler. Le bâtiment est connu comme l’un des édifices patrimoniaux les plus colorés et les plus charismatiques de la ville en raison de son style Second Empire, de ses écoinçons en terre cuite et de ses colonnes corinthiennes à l’entrée principale.

Il est l’heure de dîner. Nous nous installons à la terrasse d’un restaurant situé tout en face de l’horloge à vapeur du quartier Gastown.

Nous regardons le menu… et les prix sont nettement exagérés. Nous quittons!

Water St Café, Vancouver, Colombie-Britannique

Water St Café, Vancouver, Colombie-Britannique

Photos ci-dessus : Je prends le temps de photographier Céline assise à la terrasse du Water St Café… tout juste avant que nous quittions.

Nous filons sur la rue Burrard et nous nous arrêtons au restaurant Italian Kitchen.

Restaurant Italian Kitchen, Vancouver, Colombie-Britannique

Restaurant Italian Kitchen, Vancouver, Colombie-Britannique

Photos ci-dessus : Des linguines aux crevettes pour moi, un sandwich au poulet et une délicieuses soupe aux légumes pour Céline. Tout était excellent au restaurant « Italian Kitchen » situé sur la rue Burrard.

Le sandwich de Céline est gigantesque… Pour une des rares fois, nous demandons à apporter avec nous la moitié restante… Nous en avons fait un festin dans notre chambre pour le souper!

Le Marine Building
Nous en sommes à notre quatrième journée à Vancouver et au cours de ces quatre jours nous avons déambulé sur la rue Burrard au moins pour quelques minutes chaque jour. Cette artère restera pour nous la plus belle que nous avons empruntée au cours de notre séjour dans la ville la plus peuplée de la Colombie-Britannique.

Marine Building, Vancouver, Colombie-Britannique

Photo ci-dessus : Une vue fascinante, un gratte-ciel de 1930, le Marine Building, et un autre très haut immeuble, ce dernier tout récent…

Le Marine Building est un gratte-ciel situé au 355 de la rue Burrard. Sa construction s’est achevée en 1930, et, au moment de son ouverture, il était le plus haut gratte-ciel de la ville.

Son nom lui a été donné en raison des multiples fines parures marines qui le décorent.

Marine Building, Vancouver, Colombie-Britannique

Marine Building, Vancouver, Colombie-Britannique

Photos ci-dessus : Une porte d’entrée du Marine Building tout simplement magnifique.

Marine Building, Vancouver, Colombie-Britannique

Photo ci-dessus : L’adresse du Marine Building, 355, Burrard St.

Marine Building, Vancouver, Colombie-Britannique

Marine Building, Vancouver, Colombie-Britannique

Photos ci-dessus : Le haut du portail d’entrée du Marine Building, lui aussi superbement ouvragé.

Marine Building, Vancouver, Colombie-Britannique

Photo ci-dessus : Un bas-relief représentant un bateau.

Lors de la préparation de notre séjour à Vancouver, nous avions planifié de nous limiter à l’aspect extérieur de l’édifice. Lors de nos recherches visant la rédaction de ce texte, nous avons bien compris que nous aurions dû également visiter l’intérieur.

À suivre
Poursuite de nos découvertes sur la rue Burrard de Vancouver… de superbes murales, la cathédrale Christ Church, etc.

Wall for Women, Vancouver, Colombie-Britannique

Photo ci-dessus : Sur un des murs de l’Hôtel Hyatt de Vancouver, situé sur la rue Burrard, cette immense murale de 42 pieds de haut est une œuvre de l’artiste canadienne originaire du Kazakhstan Ola Volo, une jeune femme qui a d’ailleurs peint une autre grande murale… à Montréal (« Keep walking »).

Pour lire les autres textes de ce périple, cliquez sur ce lien : Canada (à l'exception du Québec)

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
Commentaires (0) Trackbacks (0)

Aucun commentaire pour l'instant

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant