5
Nov/22
0

Le quartier de « Gastown »… de beaux immeubles anciens qui alternent avec des plus modernes!

Texte, recherches et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le huitième d’une longue série de reportages relatifs à un périple qui nous a menés à Vancouver, en croisière en Alaska et finalement à San Francisco, une étourdissante odyssée que nous avons réalisée en fin d’été 2022

Steam Clock, Gastown, Vancouver, Colombie-Britannique

Vancouver, jeudi 25 août 2022 - Notre programme de visites pour cette troisième journée à Vancouver est sérieusement chamboulé, un cadeau du gouvernement canadien!

Alors que les tests COVID ne sont plus requis pour entrer au pays en avion et par voie terrestre, le gouvernement Trudeau maintient l’obligation de produire un test négatif de moins de 48 heures avant d’embarquer sur un bateau! Et notre embarquement pour la croisière en Alaska est prévu pour samedi!

Donc nous allons perdre notre matinée de visites… et nous serons soulagés de quelque 200 $ pour nous plier à une règle qui n’a plus sa raison d’être.

Étant donné que l’hôtel où nous devons subir nos tests est situé à deux pas du quartier « Gastown », nous appliquerons pour cette journée le programme de visites que nous avions préparé pour vendredi, où ce quartier, le tout premier à avoir vu le jour à Vancouver, était justement dans nos plans.

Gastown, c’est là où est née la ville de Vancouver. « Ce quartier, pouvons-nous lire dans notre “Cartoville - Vancouver”, détruit lors de l’incendie de 1886, délaissé après la “Grande Dépression” puis sauvé des bulldozers dans les années 1960, affiche aujourd’hui tous les symboles d’une gentrification prononcée! »

Nous y admirerons en effet un bel amalgame d’édifices d’une autre époque et de tours plus modernes.

Photo ci-dessus : L’attrait touristique numéro 1 du quartier de Gastown, « l’horloge à vapeur ». La vapeur s’échappe et un sifflement retentit aux 15 minutes. Elle a été construite par l’horloger canadien Raymond Saunders en 1977.

Après un autre excellent petit-déjeuner au 25e étage de notre hôtel, le Sheraton Vancouver Wall Centre, nous partons à 8 h 30 et prenons la direction de la Place du Canada, là où se trouve l’hôtel Fairmount Pacific Rim, où est installé une clinique pour les tests COVID des croisiéristes.

Sur place, nous apprenons que nous avons besoin de notre passeport pour nous identifier, la carte d’assurance maladie du Québec n’étant pas un document accepté pour l’identification!

À pied, mais à vive allure, je retourne à l’hôtel, tandis que Céline demeure sur place.

Dès mon retour à la clinique avec les passeports, nous subissons nos tests antigéniques… et recevons le résultat dix minutes plus tard… évidemment nous sommes négatifs.

La Place du Canada
Le superbe édifice de la Place du Canada est directement devant l’Hôtel Fairmont. Nous l’avons croisé à notre première journée à Vancouver, lors de notre promenade vers le parc Stanley.

C’est à titre de pavillon du Canada à l’Exposition internationale de 1986, mieux connue sous le nom de « Expo 86 », que la Place du Canada a ouvert ses portes cette même année 1986.

Depuis, la magnifique bâtisse est devenue une icône nationale et une plaque tournante de l’activité sur le front de mer de Vancouver.

Place du Canada, Vancouver, Colombie-Britannique

Place du Canada, Vancouver, Colombie-Britannique

Photos ci-dessus : L’édifice de la Place du Canada et son très coloré logo.

La Place du Canada est une installation polyvalente qui comprend FlyOver Canada (1), le Centre des congrès de Vancouver, l’hôtel Pan Pacific, le terminal de croisières de la ville, la tour de bureaux du World Trade Centre et le parc de stationnement Vinci.

(1) La publicité mentionne que FlyOver Canada est une simulation de vol à couper le souffle. « Vous décollerez dans un immense dôme à l’aide des dernières technologies de projection et de conduite… ce qui crée une véritable expérience de vol, avec vent, parfum et brouillard! Le tout dure une trentaine de minutes… alors que vous survolerez le Canada d’un océan à l’autre. »

Nous avions réfléchi à la possibilité de tenter l’expérience FlyOver Canada, mais son prix 36 $ par personne nous a rebutés.

Place du Canada, Vancouver, Colombie-Britannique

Place du Canada, Vancouver, Colombie-Britannique

Place du Canada, Vancouver, Colombie-Britannique

Photos ci-dessus : Les croisiéristes qui arrivent au port de Vancouver sont accueillis par les célèbres cinq voiles blanches de l’édifice de la Place du Canada.

Place du Canada, Vancouver, Colombie-Britannique

Photo ci-dessus : Céline pose devant la célèbre voilure de la Place du Canada à Vancouver.

Port, Vancouver, Colombie-Britannique

Photo ci-dessus : Le port sis à proximité de la Place du Canada n’accueille pas que des touristes!

Les « Bixis » de Vancouver
Nous croisons une station de vélos offerts en libre-service.

« Mobi » est le nom commercial de Vancouver Bike Share Inc., le système de partage de vélos à Vancouver.

Le système est administré par la Ville et est détenu et exploité par CycleHop. Le système a été lancé au cours de l’été 2016, avec un nombre limité de stations et de vélos. Aujourd’hui, il y a quelque 200 stations où l’on retrouve plus de 2 000 vélos!

Shaw Go), Vancouver, Colombie-Britannique

Shaw Go), Vancouver, Colombie-Britannique

Photos ci-dessus : Pour des raisons de parrainage… et de commandite certainement, le système de partage de vélos de Vancouver, Mobi, est également connu sous le nom de Mobi by Shaw) Go.

Le système fournit des casques gratuits aux stations de vélos loués, et ce, pour se conformer à la loi provinciale sur le port du casque de vélo. Avec Seattle, Vancouver est la seule ville en Amérique du Nord à offrir des casques de vélos.

Birks, Vancouver, Colombie-Britannique

Photo ci-dessus : En poursuivant notre promenade qui doit nous mener dans le quartier de Gastown, nous passons devant le magnifique immeuble du magasin Birks.

Sinclair Center, Vancouver, Colombie-Britannique

Photo ci-dessus : Non, il ne s’agit pas d’une église, mais plutôt de l’ancien bureau de poste de Vancouver situé à l’angle des rues West Hastings et Granville. Le bâtiment a été construit en 1937 et affiche un style baroque édouardien. Aujourd’hui, il abrite le centre commercial Sinclair.

Un monument aux morts : The Angel of Victory
Nous croisons un monument surmonté d’une très belle statue en bronze.

La plaque de bronze porte une inscription en anglais qui peut se traduire librement comme suit : « Pour commémorer ceux de la Compagnie de chemin de fer Canadien Pacifique qui, à l’appel du roi et du pays, ont laissé tout ce qui leur était cher et ont enduré des épreuves, ont fait face à de grands dangers et ont finalement disparu en devoir. Ils ont laissé leur propre vie pour que d’autres puissent vivre en liberté. Que ceux qui viennent après eux veillent à ce que leurs noms ne soient pas oubliés. »

The Angel of Victory, Vancouver, Colombie-Britannique

Photo ci-dessus : Une superbe statue qui honore la mémoire des employés de la Compagnie de chemin de fer Canadien Pacifique qui ont perdu la vie en combattant lors des deux grandes guerres mondiales 1914-1918 et 1939-1945.

Nos recherches en vue de la rédaction de ce texte nous ont appris, à notre surprise, ce qui suit :

« La statue titrée The Angel of Victory est une sculpture réalisée par le sculpteur londonien Cœur de Lion McCarthy (1881-1979). Elle est installée à la gare Windsor de Montréal! Elle a été commandée en 1922 à la mémoire des 1 116 employés du Chemin de fer Canadien Pacifique (CP) décédés pendant la Première Guerre mondiale. Des copies de la statue ont également été installées dans les gares du CP à Vancouver et à Winnipeg. » (Wikipédia)

Angel of Victory, Gare Windsor, Montréal, Québec

Photo ci-dessus : La statue en bronze que l’on peut admirer à la gare Windsor de Montréal, tout comme sa réplique à Vancouver, est haute de sept pieds et montre un soldat tombé porté au ciel par un ange féminin. (Photo de Joanne Lévesque provenant de l’encyclopédie libre Wikipédia)

Nous passons devant l’édifice du Harbour Center… alors que nous ne voyons pas, pour le moment du moins, la tour très spéciale à son sommet… elle qui est devenue un des symboles de Vancouver. Nous l’apercevrons en nous en éloignant et nous aurons l’occasion de l’admirer de tous les angles!

Harbour Centre, Vancouver Colombie-Britannique

Photo ci-dessus : L’édifice du Harour Centre est un gratte-ciel du quartier des affaires de Vancouver haut de 177,1 mètres (incluant son antenne) qui a ouvert ses portes en 1977.

Une horloge à vapeur!
Nous arrivons devant un des monuments phares du quartier Gastown, une horloge à vapeur, « Steam Clock ».

Steam Clock, Gastown, Vancouver, Colombie-Britannique

Steam Clock, Gastown, Vancouver, Colombie-Britannique

Photos ci-dessus : L’horloge à vapeur du quartier de Gastown à Vancouver a été construite par l’horloger canadien Raymond Saunders en 1977.

Des horloges à vapeur construites par Raymond Saunders se retrouvent à Otaru au Japon, à Indianapolis aux États-Unis et dans les villes canadiennes de Vancouver, de Whistler et de Port Coquitlam, toutes en Colombie-Britannique.

Bien que les horloges à vapeur conçues par Raymond Saunders soient destinées à apparaître comme des antiquités du XIXe siècle, elles sont un phénomène récent, toutes inspirées de l’horloge à vapeur du quartier de « Gastown ».

Steam Clock, Gastown, Vancouver, Colombie-Britannique

Steam Clock, Gastown, Vancouver, Colombie-Britannique

Photos ci-dessous : Il y a sous la ville de Vancouver une série de conduites de vapeur reliées à une centrale électrique sise dans les rues Georgia et Beatty. Le système fournit de la chaleur à la majeure partie du centre-ville, tout comme il fournit la vapeur servant aux sifflets de l’horloge à vapeur de Gastown.

Steam Clock, Gastown, Vancouver, Colombie-Britannique

Photo ci-dessus : Céline pose devant la fameuse « horloge à vapeur » du quartier de Gastown à Vancouver.

La plateforme d’observation du Harbour Centre
Maintenant que nous nous sommes éloignés de la porte d’entrée de l’édifice du « Harbour Centre », nous apercevons l’édifice de bureaux en entier, lui qui est surmonté d’un chapeau très impressionnant!

Harbour Centre, Vancouver Colombie-Britannique

Photo ci-dessus : Et voilà, à peine à 100 mètres de l’entrée du « Harbour Centre », nous apercevons sa plateforme d’observation circulaire… en forme de soucoupe volante!

La tour « Lookout », sise au sommet de l’immeuble de bureaux du Harbour Centre, est l’une des structures les plus hautes de Vancouver et un point de repère important sur l’horizon de la ville.

Avec sa terrasse d’observation à 360 degrés, elle sert également d’attraction touristique, notamment avec le restaurant tournant Top of Vancouver, offrant une vue imprenable sur la ville.

Nous avions prévu y souper. Mais pour ce faire nous étions dans l’obligation d’acheter un billet pour la tour d’observation (18,25 $ chacun)… en plus du prix des repas évidemment… des repas qui sont hors de prix! Nous avons abandonné ce projet. Dommage!

Les édifices du quartier Gastown
Nous continuons notre promenade et arrivons devant un immeuble d’une autre époque… Une bâtisse ressemblant vraiment à l’ancien édifice de La Baie de la rue Sainte-Catherine à Montréal.

Et c’est bien cela. L’immeuble se nomme Hudson House et il a été construit en 1894 pour abriter les entrepôts de la Compagnie de la Baie d’Hudson.

Cette compagnie détient d’ailleurs le record du quartier Gastown pour le commerce le plus longtemps opéré dans un même immeuble du quartier. L’entrepôt de « Hudson House » a été utilisé par la Compagnie de la Baie d’Hudson pendant plus de 60 ans!

Hudson House, Gastown, Vancouver Colombie-Britannique

Photo ci-dessus : Construit dans un style néo-roman, le bâtiment nommé « Hudson House » affiche plusieurs niveaux et se caractérise par des fenêtres plein cintre, des façades en brique et des garnitures en pierre de taille brute. Il a été construit en 1894 comme une structure de trois étages avec un niveau inférieur. Puis, il a été agrandi en ajoutant deux étages supplémentaires en 1903.

Au début des années 1970, le feu a fait rage dans les étages supérieurs, dévorant tout sauf la brique et le mortier solides. Une reconstruction complète a entraîné des changements d’utilisation, alors que des espaces commerciaux et de vente au détail ont été créés, faisant de The Hudson House l’un des premiers projets de réhabilitation du nouveau quartier historique de Gastown.

Tout près de Hudson House, nous nous arrêtons devant un autre édifice, celui-ci nomme The Landing.

The Landing, Gastown, Vancouver Colombie Britannique

The Landing, Gastown, Vancouver Colombie Britannique

The Landing, Gastown, Vancouver Colombie Britannique

The Landing, Gastown, Vancouver Colombie Britannique

The Landing, Gastown, Vancouver Colombie Britannique

Photos ci-dessus : L’édifice « The Landing », situé au 375 de la rue Water, est un immeuble commercial à locataires multiples. Il a été construit au début des années 1900 comme entrepôt d’approvisionnement au service des mineurs de la ruée vers l’or.

En 1987, le bâtiment a été entièrement restauré pour répondre aux codes de construction modernes et pour préserver son histoire. Cette magnifique structure ancienne surplombe le port de Vancouver et le terminal des navires de croisière de la Place du Canada.

Gastown, Vancouver, Colombie-Britannique

Photo ci-dessus : Nous passons devant cette belle toile, dont la mission est de cacher un chantier de construction… mais qui en profite pour annoncer la vie nocturne dans Gastown.

Nous arrivons sur le Maple Tree Square… une place des plus irrégulière à l’intersection des rues Alexander, Powell, Water et Carrall!

Il y a un édifice qui affiche son nom : le Byrnes Block. Il est tout en briques rouges, de style victorien à l’italienne de deux étages.

Byrnes Block, Gastown, Vancouver, Colombie-Britannique

Photo ci-dessus : Le Byrnes Block est l’un des plus anciens bâtiments de Vancouver situé sur son site d’origine. À l’étage supérieur, il abrite l’hôtel Alhambra… qui était était opulent à son époque.

Sur la place Maple Tree Square, notre plan de visite nous indique la présence de la statue du fondateur du quartier : Gassy Jack.

En fait, le vrai nom de Gassy Jack est John Deighton (1830-1875). Il a été marin et aubergiste et le quartier de Gastown est nommé d’après lui.

Or nous ne trouvons pas le monument! Nous nous informons à un passant qui nous mentionne qu’il a été enlevé… parce qu’on a jugé qu’il avait été un individu odieux envers les autochtones!

Nos recherches nous ont appris qu’effectivement la statue a été renversée par des manifestants le 14 février 2022 lors de la 31e marche commémorative annuelle des femmes pour les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées. La ville de Vancouver a définitivement enlevé le piédestal le 4 avril 2022.

La raison de la colère des femmes : le mariage de Deighton en 1870 avec une fille Squamish de 12 ans nommée Quahail-ya.

Encore une fois, les extrémistes jugent les situations passées à l’aune des valeurs de la vie d’aujourd’hui!

Monument de Gassy Jack, Gastown, Vancouver, Colombie-Britannique

Photo ci-dessus : La statue de Gassy Jack peut toujours être vue… en ligne, sur la page traitant de John Deighton dans l’encyclopédie Wikipédia. La sculpture est une œuvre de l’artiste britanno-colombien Vern Simpson. (Photo provenant de Wikipédia)

Nous poursuivons la balade et arrivons devant l’Europe Hotel… un bâtiment ressemblant à une proue de bateau, avons-nous noté sur notre programme de visites.

Europe Hotel, Gastown, Vancouver, Colombie-Britannique

Europe Hotel, Gastown, Vancouver, Colombie-Britannique

Photos ci-dessus : L’ancien hôtel Europe est situé à la convergence des rues Water, Alexander et Powell dans le quartier Gastown de Vancouver. L’édifice est actuellement occupé par un magasin d’affiches.

L’encyclopédie libre Wikipédia nous indique que « l’hôtel Europe est un bâtiment patrimonial de six étages situé au 43 de la rue Powell dans le quartier Gastown

« Le bâtiment a été commandé par l’hôtelier Angelo Calori et construit en 1908-1909 par Parr and Fee Architects. Situé sur un terrain triangulaire, l’édifice est conçu dans le style “flatiron”. »

NDLR : Le terme « flatiron » utilisé en architecture signifie « en forme de fer à repasser »!

« À l’époque, ajoute-t-on, il s’agissait de la première structure en béton armé à être construite au Canada et du premier hôtel à l’épreuve du feu de l’Ouest canadien. »

Nous bifurquons pour arriver sur la rue West Pender où se trouve la Sun Tower, un édifice érigé en 1911 pour le journal Vancouver World, devenu plus tard le Vancouver Sun, d’où le nom de l’immeuble.

Sun Tower, Vancouver, Colombie-Britannique

Sun Tower, Vancouver, Colombie-Britannique

Photos ci-dessus : La Sun Tower est un bâtiment de style Beaux-Arts de 17 étages qui culmine à 82 mètres de haut. Au moment de sa construction en 1911, il était le plus haut édifice de l’Empire britannique!

Sun Tower, Vancouver, Colombie-Britannique

Sun Tower, Vancouver, Colombie-Britannique

Sun Tower, Vancouver, Colombie-Britannique

Sun Tower, Vancouver, Colombie-Britannique

Photos ci-dessus : L’extérieur de la Sun Tower est orné de neuf cariatides en terre cuite soutenant la corniche. Elles ont été sculptées par Charles Marega (1871-1937). « Celles-ci, peut-on lire sur Wikipédia, ont apparemment provoqué un petit scandale parmi certains citoyens de Vancouver lors de l’ouverture du bâtiment, car les personnages féminins sont représentés les seins nus et adoptant des poses “sensuelles”. »

Sun Tower, Vancouver, Colombie-Britannique

Sun Tower, Vancouver, Colombie-Britannique
Photos ci-dessus : En février 2021, un toit tout nouveau, recouvert de véritables tuiles de cuivre couleur penny, a été révélé au grand public. Le nouveau toit est partie intégrante des travaux de restauration qui ont commencé sur le bâtiment patrimonial en 2018.

Nous poursuivons notre promenade sur la rue West Pender et croisons une murale intitulée Land Back.

Nous constatons que nous nous retrouvons dans un quartier pas vraiment agréable, en fait un quartier peu recommandable. Nous croisons nombre d’itinérants assis pas terre… dont certains sont à se droguer!

Je photographie la murale et nous rebroussons chemin.

Murale Land Back, Vancouver, Colombie-Britannique

Photo ci-dessus : Après des mois de travail, cette grande peinture murale (12 pieds de haut sur 80 pieds de large) qui prend place au 99 de la rue West Pender, dans le Downtown Eastside, a été inaugurée en août 2021. Les travaux réalisés par 37 artistes de rues ont été supervisés par Trey Helten… qui est le directeur général de l’Overdose Prevention Society, qui a pignon sur rue à un jet de pierre de la murale…

À suivre
Poursuite de notre promenade dans les quartiers Gastown et de Chinatown…

Harbour Center Tower, Vancouver, Colombie-Britannique

Photo ci-dessus : Le « Harbour Centre », un gratte-ciel du quartier des affaires de Vancouver. La vue sur sa tour est superbe, surtout du « Victory Square », lui qui abrite le mémorial de la guerre de Vancouver.

Pour lire les autres textes de ce périple, cliquez sur ce lien : Canada (à l'exception du Québec)

Remplis sous: Nouvelles Mots clés:
Commentaires (0) Trackbacks (0)

Aucun commentaire pour l'instant

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant