23
Oct/22
0

Des succès prenant en partie racine à… Saint-Bruno-de-Montarville

Revue de presse

Frédéric Daigle, La Presse Canadienne, le 20 octobre 2022

« Ça se peut qu’on ne se rende pas en Série mondiale, mais quelle “ride” ! », a laissé tomber le Québécois Alex Agostino, superviseur régional pour les Phillies depuis maintenant 17 ans, lorsque joint par La Presse Canadienne plus tôt cette semaine.

Les Phillies ont été la troisième et dernière équipe repêchée pour les séries éliminatoires de la Ligue nationale avec une fiche de 87-75. Coup sur coup, ils ont surpris Cardinals de St. Louis et les Braves d’Atlanta lors des deux premiers tours, avant d’aller chercher une grosse victoire mardi à San Diego, en lever de rideau de la série de championnat. Cette série se déplace maintenant vers Philadelphie pour les matchs nos 3, 4 et 5, avec les deux équipes à égalité avec une victoire de chaque côté.

« C’est pour cette raison-là que tu travailles, pour gagner une Série mondiale. Que tu sois un joueur, un « coach », un dirigeant, un dépisteur, un « coach » des ligues mineures, poursuit-il. Évidemment, on aime tous le baseball, on aime le travail qu’on fait, qui nous permet de mettre de la bouffe sur notre table, mais y a rien qui ne bat gagner dans la meilleure ligue au monde. »

Agostino roule sa bosse dans le baseball majeur depuis plus de 25 ans. D’abord avec les Expos de Montréal, il a suivi une partie de la direction quand Jeffrey Loria s’est porté acquéreur des Marlins de la Floride. Il a gagné une Série mondiale avec les Marlins, en 2003, mais l’ambiance n’était pas la même.

Pour lire la suite de cet intéressant texte, cliquez sur ce lien : Des succès prenant en partie racine à… Saint-Bruno-de-Montarville

Revue de presse publiée par Jacques Lanciault

Remplis sous: Baseball Mots clés:
Commentaires (0) Trackbacks (0)

Aucun commentaire pour l'instant

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant