7
Nov/21
0

Robin Roy: un joueur de baseball expatrié depuis 30 ans…

Revue de presse

Benoît Rioux, Le Journal de Montréal, le 7 novembre 2021

Robin Roy

Au début des années 1990, le Québécois Robin Roy croyait partir en France pour environ six mois afin de jouer au baseball, mais 30 ans plus tard, il y demeure encore.

«J’ai un parcours de vie un peu inattendu grâce au baseball, a reconnu l’homme originaire de Blainville, en entrevue. S’il n’y avait pas eu de baseball, je n’aurais pas vécu tout ça.»

À 52 ans, l’ancien lanceur ne foule plus le monticule depuis plusieurs années. Il habite toutefois toujours dans la région de Rouen, là où il a fait la pluie et le beau temps, comme joueur ou gérant (parfois les deux en même temps) dans l’uniforme des Huskies.

«C’est notre Zidane à nous», a déjà déclaré le président des Huskies, Xavier Rolland, en faisant allusion au célèbre joueur de soccer français.

Roy a notamment vu son numéro 21 retiré par l’organisation des Huskies, dès 2004, au moment de prendre ce qui fut sa première retraite comme joueur. Le Québécois, qui a reçu le diagnostic d’un cancer du testicule en août 2007, a toutefois effectué un retour au jeu émotif par la suite après que des examens eurent conclu à une rémission complète.

Pour lire la suite de cet intéressant texte, cliquez sur le lien suivant : Robin Roy: un joueur de baseball expatrié depuis 30 ans...

Photo ci-dessus : Le Québécois Robin Roy a vu son numéro 21 être retiré par l'organisation des Huskies de Rouen, en France, en 2004.

Revue de presse publiée par Jacques Lanciault.

Remplis sous: Baseball Mots clés:
Commentaires (0) Trackbacks (0)

Aucun commentaire pour l'instant

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant