19
Nov/20
0

2020 : une saison écourtée en raison de la pandémie de la COVID-19

Revue de Web

Jasmin Leroux, Ligue de baseball junior élite du Québec

Diamants de Québec

MONTRÉAL, le 17 novembre 2020 - Au cours des quatre prochaines semaines, la Ligue de baseball junior élite du Québec (LBJÉQ) publiera les différents gagnants des trophées de fin de saison de la campagne 2020. Dans un contexte où il est impossible de tenir un gala de fin de saison comme à l'habitude, nous publierons au fur et à mesure des prochaines semaines tous les gagnants. Pour amorcer ce tour d'horizon, on remet cette semaine le titre aux trois champions de section et au champion de la saison régulière.

Photo ci-dessus : Une photo typique de la saison 2020, celle de la Covid-19. Les joueurs de 22 ans des Diamants de Québec champions des séries éliminatoires 2020... respectant la distanciation : Jonathan Landry, Christophe Dubé et Nicolas Doré sur la rangée arrière. Neven Dominguez, David Leclerc et Samuel Girard sur la rangée avant. (Photo : Kevin J. Raftery)

Équipes championnes de la saison régulière
Donc, pour ce premier article, on vous parle des trois champions de section. D'abord, dans la section La Cage - Brasserie Sportive, les Bisons Desjardins de Saint-Eustache ont eu une saison tout simplement sensationnelle. Avec une fiche de 18 victoires et 4 défaites, les Bisons ont eu une priorité de trois matchs sur les Pirates 440 Chevrolet de Laval, notamment grâce à une fin de saison ponctuée de sept victoires de suite.

Dans la section Rawlings, la lutte a été serrée en fin de saison entre les Ducs de Longueuil et les Guerriers de Granby, mais au final, les Ducs de Longueuil ont triomphé dans cette section avec une fiche de 16 victoires et 6 revers. Prenant l'avance dès le début de la saison, les Ducs ont vu au cours de la saison les Guerriers revenir près d'eux au classement.

Finalement, dans la section Financière Sun Life, pour une deuxième saison de suite et une troisième fois en quatre ans, les Diamants de Québec ont remporté la section avec une fiche de 14 victoires contre 7 revers, terminant la saison avec trois victoires de suite. Les Aigles de Trois-Rivières et les Voyageurs de Saguenay ont suivi derrière les Diamants à respectivement deux et trois matchs d'écart.

Ainsi, en plus de ces trois titres de section, ce sont les Bisons Desjardins de Saint-Eustache qui sont les champions de la saison régulière. Sous la direction de Luc Desgroseilliers qui a mené les Bisons, la formation eustachoise a mis la main sur un premier titre de la saison depuis l'été 1996, alors que les Bisons Desjardins avaient remporté 39 des 48 matchs qu'ils avaient joué. C'est donc un premier titre de saison régulière en 25 ans pour les Bisons Desjardins!

Équipe championne des séries éliminatoires
Pour cette deuxième journée de remise, on revient sur la conquête de la Coupe du Président par les Diamants de Québec et sur le titre de joueur le plus utile des séries remis à Jean-Christophe Masson.

Ainsi le 27 septembre dernier, les Diamants de Québec ont mis la main sur la finale au terme du quatrième match d'une série trois-de-cinq face aux Ducs de Longueuil, l'emportant 6 à 5 dans le dernier duel. Les Diamants ont perdu le premier match de la finale, avant de remporter les trois suivants pour remporter les grands honneurs.

Pour Québec, c'est un deuxième titre d'affilée après celui obtenu en 2019. C'est aussi une quatrième victoire depuis 2014 pour les Diamants, qui ont été en finale six fois au cours des sept dernières saisons. Félicitations à Dominik Walsh, entraîneur-chef et directeur général, à Charles Demers, président de l'équipe, ainsi qu'à tous les artisans qui ont aidé les joueurs à performer sur le terrain pour offrir ce titre.

Joueur le plus utile en séries : Jean-Christophe Masson
L'espoir des Blue Jays de Toronto, Jean-Christophe Masson, a été nommé le joueur le plus utile des séries éliminatoires 2020, sans grande surprise. L'excellent voltigeur a complété les séries 2020 avec une moyenne de ,488, grâce à 20 coups sûrs en 41 apparitions au bâton, frappant quatre circuits et trois doubles et produisant pas moins de 14 points! Masson a en plus marquer 10 points, a soutiré neuf buts sur balles et a volé six buts. Il a été la bougie d'allumage des Diamants sans l'ombre d'un doute à l'attaque.

Jean-Christophe Masson, Diamants de Québec, LBJÉQ

Photo ci-dessus : Jean-Christophe Masson des Diamants de Québec, a reçu le trophée Raymond Demers, un honneur remis au  joueur le plus utile à son équipe en séries éliminatoires. (Photo : Patrice Laroche, Le Soleil)

Champion frappeur de la saison régulière : Jacob Carroll
Avec une moyenne de,474, le porte-couleur des Pirates 440 Chevrolet de Laval Jacob Carroll a été sacré champion frappeur de la saison 2020. Il a eu une bonne avance de 34 points de moyenne sur son plus proche poursuivant, soit Samuel Nadeau (Longueuil).

Carroll, à sa 3e saison dans la LBJÉQ, a connu de loin sa meilleure saison offensive en carrière. Après avoir maintenu des moyennes de ,274 et ,340 lors des saisons 2018 et 2019, Carroll a encore progressé avec la moyenne de ,474 qu'il a maintenu en 2020. Dans les faits, Carroll a réussi 27 coups sûrs sur 57 présences au bâton au cours de la courte saison régulière 2020 où il a disputé 15 parties. Il a obtenu cinq doubles et trois circuits, produisant 22 points en plus de marquer 25 points.

Jacob Carroll, Pratt Community College

Photo ci-dessus : Jacob Carroll succède à Émile Boies, des Diamants de Québec au titre de champion frappeur de la LBJÉQ. (Photo : Kevin J. Raftery)

Joueur offensif de l'année  : Marcel-Maxime Lacasse
Alors que Jacob Carroll a fait partie des finalistes, c'est le joueur des Bisons Desjardins de Saint-Eustache Marcel-Maxime Lacasse qui obtient le titre de "Joueur offensif de l'année" pour la saison 2020. Le gros cogneur eustachois a obtenu pas moins de huit circuits cette saison, produisant également 47 points... soit 15 de plus que ses plus proches poursuivants, deux autres joueurs des Bisons Desjardins (Édouard Savoie et Martin Vincelli-Simard) !

Lacasse, qui a été repêché par les Bisons Desjardins en provenance des Tyrans de Gatineau, qui s'étaient retiré du circuit Brulotte pour la saison 2020, a obtenu une excellente moyenne au bâton de ,436, frappant, en plus de ses huit circuits, six doubles. Il a marqué 22 points.

Marcel-Maxime Lacasse, Bisons de Saint-Eustache, LBJÉQ

Photo ci-dessus : Marcel-Maxime Lacasse succède à Mathieu Sirois des Diamants de Québec à titre de Joueur offensif de l'année dans la LBJÉQ. (Photo : Kevin J. Raftery)

Releveur de l'année : Guillaume Chénard
Les Voyageurs de Saguenay ont connu une brillante saison et cela a été en partie à cause des performances de Guillaume Chénard au monticule. Le vétéran des Voyageurs a oeuvré dans 13 matchs, chaque fois en relève, terminant sa saison avec huit points alloués en 20 manches et 2 tiers seulement. Il a réussi quatre sauvegardes et obtient donc le titre de releveur de l'année dans cette saison régulière 2020.

Chénard a obtenu trois victoires, retirant au passage 15 frappeurs sur trois prises à travers ses 20 manches de travail. Le releveur a cédé 18 coups sûrs dans la saison.

Photo ci-dessus : À titre de releveur de l'année, Guillaume Chénard succède à Zakary Gignac, des Tyrans de Gatineau, lui qui avait mérité le titre en 2019. (Photo : Jeannot Lévesque, Le Quotidien)

Lanceur de l'année : Conor Angel
Pour ce qui est du titre de lanceur de l'année, c'est l'as des Cardinals de Lasalle Conor Angel qui a été récompensé. Angel, à sa quatrième saison dans le circuit Brulotte, a connu sa meilleure campagne en termes de statistiques. En 22 manches de travail, au cours desquelles il a obtenu une victoire et deux défaites (des revers malchanceux au vu de ses statistiques!), Angel a maintenu une anémique moyenne de points mérités de 0,32.

En fait, Angel n'a cédé qu'un seul point mérité en 22 manches de travail sur le monticule, réalisant entre autres un match sans point ni coup sûr! Il a retiré pas moins de 38 frappeurs sur trois prises en 22 manches au monticule, ne cédant que neuf coups sûrs, un seul pour plus d'un but.

Conor Angel

Photo ci-dessus : Au titre de lanceur de l'année, Conor Angel succède à Vincent Ruel, des Diamants de Québec, qui l'avait emporté en 2019.

Trois matchs sans point ni coup sûr!
Si la saison 2020 s'est avérée une des plus particulières de l'histoire de la Ligue, les exploits sur le terrain ont été nombreux... entre autres, trois matchs sans point ni coup sûr ont été réussis au cours de la campagne.

D'abord, le 5 août 2020, Viktor Bergeron du Royal de Repentigny a lancé un match complet sans accorder de coup sûr dans une victoire de 4 à 0 face aux Orioles de Montréal. Bergeron est passé à trois frappeurs (deux buts sur balles, une erreur défensive) de réussir un match parfait, ayant affronté 24 frappeurs, le minimum étant de 21.

Photo ci-dessus : Viktor Bergeron du Royal de Repentigny. (Photo : Kevin J. Raftery)

Une semaine plus tard, le 12 août, Conor Angel des Cardinals de Lasalle a complètement muselé les Ducs de Longueuil dans une victoire de 5 à 0 de son équipe. Angel a réalisé pas moins de 14 retraits sur trois prises sur les 21 qu'il a eu à faire. Pour une première victoire cette saison, il l'a fait avec éclat! Angel n'a alloué que quatre buts sur balles. Il s'agissait en plus seulement de la deuxième défaite des Ducs, en 14 matchs, lors de ce duel, ce qui ajoute à l'exploit.

Conor Angel, Cardinals de LaSalle, LBJÉQ

Photo ci-dessus : Conor Angel des Cardinals de LaSalle. (Photo : Kevin J. Raftery)

Finalement, le 22 août, 10 jours après le match d'Angel, c'est Nicolas Legault, des Bisons Desjardins de Saint-Eustache, qui a été le troisième dans la saison à réussir l'exploit du "no-no". Legault n'a eu besoin que de 85 tirs pour permettre à son équipe de l'emporter 2 à 0 face aux Pirates 440 Chevrolet de Laval, dans le premier match d'un programme double. Legault n'a pas alloué de but sur balle, et les deux seuls coureurs à avoir atteint les sentiers pour priver le lanceur d'un match parfait l'ont fait via des erreurs défensives.

Nicolas Legault, Bisons de Saint-Eustache, LBJÉQ

Photo ci-dessus : Nicolas Legault des Bisons de Saint-Eustache. (Photo : Kevin J. Raftery)

Recrue de l'année... à l'offensive : Jacob Bouchard
Plusieurs candidats étaient intéressants pour le titre de la recrue offensive de l'année, et c'est finalement Jacob Bouchard, des Ducs de Longueuil, qui remporte le prix! Le joueur d'avant-champ des Ducs a terminé la campagne avec une moyenne de ,324 en 22 parties, soit au 30e rang de tous les frappeurs du circuit, ayant récolté 23 coups sûrs en 71 présences à la plaque.

Dans une jeune équipe comme celle des Ducs qui a eu du succès cette saison, Bouchard a été un élément-clé de la troupe de Dominic Simard, récoltant sept doubles, produisant 12 points en plus d'en marquer lui-même 21. Bouchard a récolté 17 buts sur balles, en plus de voler 7 buts au cours de la courte campagne 2020.

Jacob Bouchard, Ducs de Longueuil,  LBJÉQ

Photo ci-dessus : Jacob Bouchard succède à Alexandre Lapointe, des Guerriers, qui avait été élu recrue offensive de l'année en 2019.

Lanceur recrue de l'année : Hugues Marineau
Pour ce qui est du titre de lanceur recrue de l'année, c'est un lanceur des Aigles de Trois-Rivières qui remporte le prix, soit Hugues Marineau! Le jeune porte-couleur des Aigles a obtenu cinq départs cette saison, lançant dans six matchs. Marineau a conservé une moyenne de points mérités de 2,82 au cours de la campagne, accordant 11 points mérités en 27 manches.

Le jeune artilleur a obtenu trois victoires dans la campagne, obtenant 29 retraits au bâton en 27 manches et 1 tiers de travail lors de la campagne 2020. Il a cédé 22 coups sûrs dans la saison.

Hugues Marineau succède, quant à lui, à Mathieu Deneault-Gauthier, des Ducs de Longueuil, qui avait été sacré en 2019.

Entraîneur de l'année : Mathieu Granger
L'entraîneur-chef des Pirates de Laval, Mathieu Granger, est à l'honneur puisqu'il obtient le titre d'entraîneur-chef de l'année pour les succès qu'il a eu avec les Pirates 440 Chevrolet de Laval.

Son équipe a terminé au 2e rang de la section La Cage - Brasserie Sportive et au quatrième rang du classement général avec une excellente fiche de 15 victoires contre 7 revers, affichant un excellent rendement offensif/défensif de +71 points.

Certes, les Pirates 440 Chevrolet avaient un beau potentiel en vue de la saison 2020, mais l'entraîneur-chef Mathieu Granger, qui en était à sa première campagne à la barre de l'équipe, a su permettre à ses joueurs de remplir et même dépasser les attentes dans une section difficile, alors que la lutte était féroce avec Saint-Eustache et Repentigny. Depuis la fin de la saison, Granger a déjà annoncé qu'il avait accepté de rejoindre son acolyte de toujours, Marc-André Ronda, et de prendre la tête du Royal de Repentigny, Ronda étant directeur général de cette équipe.

Mathieu Granger, Pirates de Laval, LBJÉQ

Photo ci-dessus : Mathieu Granger succède à Denis Lamontagne, des Guerriers de Granby, qui l'avait emporté en 2019. (Photo : Kevin J. Raftery)

Organisation de l'année : Pirates de Laval
Outre Granger, les Pirates 440 Chevrolet ont aussi été nommé organisation administrative de l'année 2020. Un prix remis annuellement à une formation qui a su remplir toutes les exigences de la Ligue, et ce fût le cas avec les Pirates.

Sous la direction de Jacques Continelli, Paul Martineau et Sébastien Groulx, les Pirates se sont distingués par leur bonne collaboration avec l'exécutif de la Ligue dans une saison 2020 difficile à organiser administrativement parlant. De plus, au cours de la saison, on a souligné une excellente collaboration au niveau du respect des règles, des paiements administratifs toujours à jour, et de plusieurs autres facteurs qui ont mené à cette nomination.

En 2019, les Guerriers de Granby avaient été honoré à titre d'organisation de l'année.

Trophée Russell Martin (meilleur espoir professionnel) : Christopher Pouliot
Dans le cas du trophée Russell-Martin, remis au meilleur espoir professionnel de la saison 2020, c'est le porte-couleur des Voyageurs de Saguenay Christopher Pouliot qui se voit obtenir la récompense. Le lanceur gaucher a oeuvré dans cinq matchs lors de la saison régulière 2020, obtenant trois départs, au cours desquels il n'a cédé que six points mérités en 20 manches et 2 tiers de travail, maintenant une moyenne de points mérités de 2,03.

Christopher Pouliot, Voyageurs de Saguenay

Photo ci-dessus : Christopher Pouliot des Voyageurs de Saguenay reçoit le trophée Russell Martin. (Photo : Erick Labbé, Le Soleil)

Mais en fait, Pouliot a cédé trois points en cinq manches le 25 juillet à Trois-Rivières. Outre ce départ, il n'a cédé que trois points dans les quatre autres rencontres où il a oeuvré, amorçant sa saison le 15 juillet dernier contre Charlesbourg, lançant pour la première fois en plusieurs mois en raison de blessures. Et lors de ce départ du 15 juillet, il a retiré pas moins de 13 frappeurs au bâton en 15 frappeurs retirés lors de cette sortie!

Pouliot, qui évolue avec l'Université de Pittsburgh en Division 1 de la NCAA au États-Unis, en sera encore à sa saison recrue cette saison à Pittsburgh puisqu'il a été blessé l'an dernier.

Collaborateur par excellence de la LBJÉQ : Carl Tardif
La LBJÉQ a le plaisir de remettre un prix au collaborateur par excellence de la saison 2020. Pour la saison 2020, nous sommes fiers de souligner le travail de Carl Tardif, journaliste depuis de nombreuses années au quotidien Le Soleil, à Québec. M. Tardif a été impliqué depuis de nombreuses années dans la couverture du baseball junior, tant avec les Diamants que les Alouettes.

Et lors de la saison 2020, il s'est particulièrement distingué avec un brillant dossier paru le 10 juillet dernier, un article nommé "Alouettes de Charlesbourg: vol au-dessus d'un nid de champions" que vous pouvez consulter en revue de presse à ce lien. Dans cet article, il est revenu sur les conquêtes successives des Alouettes il y a 25 ans avec plusieurs intervenants de l'époque.

Carl Tardif, Le Soleil

Photo ci-dessus : Carl Tardif, du Soleil, succède à Michel Tassé, de la Voix de l'Est, à titre de collaborateur par excellence de la LBJÉQ. (Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche)

Joueur par excellence de la saison 2020 : Marc-Antoine Lefebvre
Pour cette dernière remise, nous y allons avec le gagnant du trophée Denis-Baillairgé, le prix le plus prestigieux qui est remis au joueur par excellence de la saison 2020.

Et cette saison 2020 aura vu le vétéran de 22 ans Marc-Antoine Lefèbvre être couronné joueur le plus utile de la saison 2020. Le porte-couleur des Guerriers de Granby, convertit en joueur de premier but pour la saison 2020, succédant ainsi à l'excellent David Gauthier, a rempli parfaitement son mandat. Il a guidé les Guerriers de Granby, qui ont eu un début de saison plus lent qu'espéré, avant de prendre leur envol et d'offrir d'excellentes performances en fin de saison et en séries éliminatoires, baissant pavillon en finale de la section Rawlings face aux Ducs de Longueuil.

Lefèbvre a maintenu une moyenne de ,437 en 22 parties cette saison, se positionnant au quatrième rang de la LBJÉQ pour la moyenne offensive. Il a obtenu 31 coups sûrs, dont neuf doubles (3e LBJÉQ), trois triples (1er LBJÉQ) et quatre circuits (4e LBJÉQ). Il a produit 31 points, au 4e rang de la LBJÉQ à ce chapitre, en plus de marquer 24 points. Lefèbvre a soutiré 14 buts sur balles, réussissant aussi à voler huit buts.

Marc-Antoine Lefebvre, Guerrier de Granby

Photo ci-dessus : Marc-Antoine Lefebvre succède à Alexandre Lapointe, des Guerriers de Granby lui aussi, à titre de "Joueur par excellence de la LBJÉQ". (Photo : Kevin J. Raftery)

Remplis sous: Baseball Mots clés:
Commentaires (0) Trackbacks (0)

Aucun commentaire pour l'instant

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant