5
Mai/16
0

De nouvelles rivalités – Diamants, Castors CDE et Voyageurs prêts pour le coup d’envoi de la LBJÉQ

Revue de presse

Stéphane Cadorette, Le Journal de Québec, le 5 mai 2016

Forts de deux championnats consécutifs, les Diamants de Québec n’entendent pas céder leur trône, mais les Castors CDE de Charlesbourg et les Voyageurs de Saguenay s’amènent avec de nouveaux gérants, et le nouveau format du calendrier assure six affrontements entre ces rivaux de division. L’été 2016 s’annonce chaud dans le baseball junior!

Photo ci-dessus : William Robitaille et Jean-Nicolas Blanchet, des Castors CDE, ainsi que Dominik Walsh et Maxime Martin-Gagnon, des Diamants, attendent le début de saison de pied ferme dans la LBJÉQ, présidée par Rodger Brulotte. (PHOTO LE JOURNAL DE QUÉBEC, DIDIER DEBUSSCHÈRE)

Chez les Diamants, tout semble au beau fixe. Entré en poste avant la saison 2014, Dominik Walsh a hérité d’une équipe qui avait terminé huitième dans la ligue et bonne dernière au bâton, pour la propulser vers deux titres consécutifs.

«On respire beaucoup plus la confiance et, au baseball, tout part de là», a-t-il noté, hier, lors de la conférence de presse du lancement de la saison de la Ligue de baseball junior élite du Québec (LBJÉQ).

«J’adore l’ambiance au camp d’entraînement. On a une équipe très jeune, avec quatre de nos lanceurs partants qui ont 20 ans et moins, mais ils ont l’expérience des dernières saisons et ils sont déjà de jeunes vétérans.»

Au bâton, les David Glaude et Jérôme Duchesneau devraient assurer une belle stabilité. «L’équipe ressemble à l’an passé. Est-ce qu’on sera encore au top? J’ose croire que oui», a indiqué Walsh.

Castors en progression
La voie s’annonce toutefois pavée d’obstacles, à commencer par les rivaux dans la division Financière Sun Life. En plus des Aigles de Trois-Rivières, qui s’imposent régulièrement parmi les prétendants, les Castors s’amènent remplis d’espoir.

«Les seuls qui croient qu’on sera parmi les meilleurs, c’est nous-mêmes!» a lancé le nouveau gérant, Jean-Nicolas Blanchet.

«Je nous vois dans le premier tiers. On a une belle profondeur au monticule et je pense que chacun de nos lanceurs nous donne une chance de gagner tous les soirs», a-t-il ajouté en citant Alex Clavet, «un des meilleurs lanceurs de la ligue et un frappeur de 50 coups sûrs», de même que John Anthony Lantigua, «qui va détruire des voitures derrière le champ gauche à Casault».

Pouliot et les Voyageurs
De son côté, à Saguenay, Martin Pouliot revient à la barre après un exil de huit ans du circuit. S’il admet que ses Voyageurs ne sont peut-être pas parmi les plus grands aspirants, l’inclusion de sa formation dans le repêchage régional de Québec lui permettra de viser de bons résultats assez rapidement.

Sa présence, même s’il jure qu’il s’est assagi, promet un brin de piquant.

«J’ai dirigé Dominik et j’ai coaché contre Jean-Nic. Ils vont m’essayer, mais je suis là pour les bonnes raisons, pour avoir du fun. Mes années hors de la ligue vont m’avoir fait du bien, surtout avec les officiels», a souri le gérant.

En lever de rideau samedi, les Aigles seront de passage au stade municipal contre les Diamants (14 h), puis au parc Henri-Casault contre les Castors (19 h). Les Voyageurs seront pour leur part à Trois-Rivières dimanche (13 h).

LA LBJÉQ FÊTERA DIGNEMENT SES 70 ANS
Rien de mieux pour amorcer une 70e saison de baseball junior que d’honorer d’anciens fleurons et d’apporter quelques changements longuement attendus.

Le circuit né en 1946 a longtemps été aux prises avec le problème de l’exil de plusieurs de ses meilleurs joueurs vers les collèges américains en fin de saison. Une vaste majorité d’entre eux ratait ainsi les séries.

Pour remédier en grande partie à cette épineuse situation, la Ligue de baseball junior élite du Québec (LBJÉQ) a finalement accepté de faire passer son calendrier de 50 à 42 parties.

«Les séries vont ainsi commencer plus tôt et se poursuivre durant le championnat canadien. Pour la finale, on concentrera les matchs du jeudi au dimanche, question de miser sur le plus grand nombre possible de jeunes qui sont à l’extérieur», a souligné le président de la ligue, Rodger Brulotte.

«Ça fait des années qu’on en parle et c’est une bonne chose pour plusieurs raisons, non seulement pour les gars des collèges américains, mais même pour ceux qui étudient à l’université ici. Ce sera plus facile pour l’horaire de tout le monde», a renchéri le gérant des Diamants, Dominik Walsh.

Parmi les autres nouveautés, la ligue a aussi adopté le règlement de l’obstruction au deuxième coussin qui prévaut dans les ligues majeures.

Anciens honorés
Question de marquer les célébrations du 70e anniversaire avec aplomb, plusieurs anciens joueurs qui ont percé jusque dans les ligues majeures seront honorés durant la saison. Russell Martin a été le premier à être célébré.

«Dès que tu as joué un match dans les majeures, on va le souligner. C’est déjà pas mal plus que nous tous ici», a dit Brulotte.

Revue de presse publiée par Jacques Lanciault.

Remplis sous: Baseball Mots clés:
Commentaires (0) Trackbacks (0)

Aucun commentaire pour l'instant

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant