21
Nov/14
0

Gibbons se réjouit de l’arrivée de Martin

Revue de presse

Steve Buffery, Agence QMI, le 21 novembre 2014

Russell Martin

TORONTO - Avec l’embauche du receveur Russell Martin, les Blue Jays de Toronto pourraient compter sur trois partants canadiens la saison prochaine.

Si la recrue Dalton Pompey met la main sur le poste de voltigeur de centre et que Brett Lawrie est en suffisamment en santé pour occuper une place au deuxième ou troisième coussin, les Jays pourraient écrire une petite page d’histoire du sport canadien.

Le lanceur Jeff Francis, originaire de la Colombie-Britannique, pourrait également s’ajouter, lui qui a signé un contrat des mineures jumelé à une invitation au camp d’entraînement des Jays.

Que pense le gérant John Gibbons, qui a passé deux ans sur une base militaire du Labrador dans sa jeunesse, de la possibilité d’avoir quatre Canadiens sous sa gouverne?

«Ça ne peut pas être une mauvaise chose, a observé le gérant depuis sa résidence de San Antonio, au Texas. On ne se trompe jamais avec les Canadiens. En plus, je crois que ça va nous aider à vendre des billets.»

L’un des meilleurs
Pour les hommes de baseball des Jays, le fait que Martin soit né au Canada ne veut pas dire grand-chose. Sa contribution offensive et sa capacité à aider les lanceurs sont beaucoup plus importants.

«C’est un ajout important pour nous et ça n’enlève rien au travail de Dioner Navarro, qui a fait du très bon travail pour nous l’an dernier, a insisté Gibbons. Russell est tout simplement l’un des meilleurs joueurs toutes positions confondues. Il joue de la bonne façon. Il est intense, robuste et endurant, ce qui fait de lui l’un des meilleurs receveurs du baseball.

«Il a la couenne dure et c’est ce que nous recherchons. Nous voulons des joueurs qui n’ont pas peur de se salir et il est ce genre d’athlète. Et en plus, il a participé aux séries pratiquement à chaque année lors des dernières saisons. Ça en dit beaucoup sur lui.»

Revue de presse publiée par Jacques Lanciault.

Remplis sous: Baseball Mots clés:
Commentaires (0) Trackbacks (0)

Aucun commentaire pour l'instant

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant