7
Avr/13
0

Jean-Félix Proulx excelle face aux meilleurs ; Roberto Zapata en relève!

Les nôtres dans les universités et collèges américains

Texte et recherches de Jacques Lanciault

Jean-Félix Proulx Laval, le 7 avril 2013 – Jean-Félix Proulx était au monticule, hier, pour le premier match d’une série de quatre où les siens du Trinidad State Junior College affrontaient l’équipe classée numéro 1 aux États-Unis, celle du Lamar Community College… et Proulx a bien fait, y allant probablement de sa meilleure prestation depuis le début de la saison.

L’athlète qui au Québec porte les couleurs des Aigles Plante Sports de Trois-Rivières de la Ligue de baseball junior élite du Québec (LBJÉQ) a œuvré durant six manches cédant cinq points, dont quatre sont mérités, sur six coups sûrs et trois buts sur balles, dont un intentionnel!

Photo ci-dessus : Hier, Jean-Félix Proulx a probablement connu sa meilleure prestation de la saison avec son équipe du Trinidad State College.

Des six coups sûrs qu’il a accordés, un seul était frappé solidement, un double. Les autres ont été réussis sur trois amortis et un roulant à l’avant-champ.

Proulx a été malchanceux sur un des coups sûrs qu’il a cédé : « Quelques jeux n'ont pas tourné en ma faveur, entre autres un roulant frappé en direction du troisième but et qui a bondi par-dessus mon coéquipier. Ce jeu m’a coûté deux points », a commenté le jeune artilleur.

Lorsqu’il a quitté le match, le Québécois originaire de la Mauricie n’avait effectué que 79 lancers et les siens menaient alors au compte de 6-5!

Finalement, la troupe de Trinidad l’a emporté au compte de 9-8… suite à un coup de circuit de trois points en dixième manche... à la grande satisfaction des joueurs de Trinidad.

« Ce fut une grande émotion pour nous de battre la meilleure équipe au pays, l'équipe classée numéro 1 dans notre conférence, elle qui n'avait subi qu’un seul revers en quinze matchs de conférence jusqu’ici en 2013. Et les battre de cette façon Wow ! »

Évidemment, Proulx n’a pas été impliqué dans la décision.

Roberto Zapata en relève
Dans le deuxième match du jour, un autre Québécois a grimpé sur la butte, cette fois-ci pour l’équipe de Lamar, soit Roberto Zapata, qui a été amené au monticule en troisième manche… après que le lanceur partant de son équipe eut accordé six points au cours des deux premières manches.

Ce dernier, un joueur des Cardinals de LaSalle de la LBJÉQ, a été malchanceux dès sa première manche de travail, alors qu’une bourde en défensive d’un de ses coéquipiers a ouvert la porte à la formation de Trinidad.

Au total, Zapata a œuvré durant deux manches et deux tiers, cédant quatre points, dont un seulement est mérité à sa fiche. Il a permis sept coups sûrs et a atteint un frappeur d’un de ses tirs, inscrivant un retrait sur des prises. Lorsqu’il a quitté le monticule, les siens, la formation de Lamar, tirait de l’arrière au compte de 8-7. Notons qu’au cours de sa présence au monticule, l’artilleur québécois a pris un coureur à contrepied au premier but.

Mais, Zapata n’a pas été impliqué dans la décision, puisque les joueurs de Trinidad ont réussi à créer l’égalité plus tard dans la rencontre.

Le pointage était de 9-9 en septième manche ! Et comme une équipe championne est reconnue pour créer sa propre chance, la troupe de Lamar a capitalisé sur un problème de communication entre le voltigeur de centre et le joueur d’inter de Trinidad pour amorcer une poussée de six points et ainsi l’emporter finalement à la marque de 15-9.

Le coéquipier québécois de Proulx, Bryan Blouin, et celui de Zapata, Alexandre Cruz-Diaz, n’ont pas participé aux matchs d’hier.

Commentaires (0) Trackbacks (0)

Aucun commentaire pour l'instant

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant