9
Mar/13
0

Victoire musclée du Canada

Revue de presse

RDS.CA, le 9 mars 2013

Canada-MexiqueRidiculisé la veille contre les Italiens, le Canada a montré un autre visage samedi à la Classique mondiale de baseball. L’équipe canadienne a vaincu le Mexique 10-3, dans une rencontre qui a toutefois été marquée par une violente bagarre générale en neuvième manche.

Le frappeur suppléant Rene Tosoni a été volontairement atteint par le releveur Arnold Leon et il n’en fallait pas plus pour que les hostilités soient déclenchées. Les bancs se sont vidés et plusieurs escarmouches ponctuées de coups de poing ont éclaté.

Alfredo Aceves a été la cible de nombreux coups de la part des joueurs canadiens. Du haut de ses six pieds et sept pouces, le Québécois Phillippe Aumont est l’un de ceux qui l’ont d’ailleurs projeté au sol. Par la suite, Jay Johnson et Eduardo Arrendondo se sont livré un véritable combat de boxe. L’entraîneur Denis Boucher a ensuite reçu une bouteille d’eau en plein visage de la part d’un partisan mexicain.
Lorsque le match a repris, Leon et Tosoni avaient été expulsés. Le match a été interrompu à nouveau quand un partisan a lancé une balle en direction de l'instructeur au premier but du Canada, Larry Walker. L'annonceur-maison a demandé à deux reprises aux 19 581 spectateurs présents au Chase Field de rester calmes. Bref, une rencontre qui s’est terminée avec une odeur de victoire pour le Canada, mais avec un goût plutôt amer.

Sur le plan sportif, ce gain permet aux hommes dirigés par Ernie Whitt d’éviter l’élimination. Les Canadiens pourraient même se qualifier pour le prochain tour advenant une victoire surprise contre les États-Unis, dimanche.

Le Canada a mené tout le match, notamment grâce à quatre points sur cinq coups sûrs consécutifs dès la manche initiale.

Justin Morneau et Michael Saunders ont connu tout un match. Ils ont frappé quatre coups sûrs, dont deux doubles, et produit trois points.

Utilisé comme lanceur partant, le Montréalais Chris Leroux a bien fait. Il n’a alloué qu’un point non mérité sur deux coups sûrs en trois manches de travail.

Cette défaite des Mexicains pourrait leur être fatale, car si les États-Unis l’emportent plus tard samedi contre l’Italie, ils seront officiellement écartés de cette classique.

Revue de presse publiée par Jacques Lanciault.

Commentaires (0) Trackbacks (0)

Aucun commentaire pour l'instant

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant