9
Mar/13
0

Le Canada bat le Mexique à coup de points et de poings

Classique mondiale de baseball 2013

Texte d'Adam Morissette et de Jacques Lanciault

Jonathan Malo Phoenix, Arizona, États-Unis, le 9 mars 2013 - Malheureusement, ce que les gens vont retenir du match d’aujourd’hui, c’est la mêlée générale qui est survenue en neuvième manche et où pas moins de sept joueurs des deux équipes, celles du Canada et du Mexique, ont été expulsés! Pourtant, l’équipe nationale canadienne a offert durant ce match une prestation électrisante, menant les hommes du gérant Ernie Whitt à un gain de 10-3 sur le Mexique, une victoire ramenant le Canada comme aspirant aux deux premiers rangs du classement de la première ronde de la Classique mondiale de baseball 2013.

Photo ci-dessus : Le Québécois Jonathan Malo a été amené dans le match en neuvième manche et il a profité de l’occasion pour soutirer un but sur balles.

Le Canada doit maintenant battre l’équipe des États-Unis demain pour accéder au deuxième tour de la Classique, une compétition qui sera tenue à Miami du 12 au 15 mars.

Les incidents déplorables ont eu lieu en neuvième manche, alors que le Canada était à la frappe. Rene Tosoni (Coquitlam, C.-B.) a été atteint intentionnellement par le lanceur mexicain, et ce, après que ce dernier eut raté deux tirs visant également à l’atteindre. Évidemment, en moins de temps qu’il en faut pour dire ouf, les deux équipes étaient sur le terrain échangeant des coups à qui mieux mieux!

« Il a tenté d’atteindre notre frappeur deux fois avant d’y arriver! » a déclaré le gérant de l’équipe canadienne Ernie Whitt. « Comment pouvez-vous croire que nous allions rester les bras croisés dans notre abri! »

Pete Orr (Newmarket, ON), Jay Johnson (Sussex Corner, N.-B.) et Tosoni ont été expulsés du côté du Canada, tandis que quatre joueurs l’ont été du côté des Mexicains.

Après avoir encaissé une gênante défaite par « Mercy rule » la veille, face à la formation de l’Italie, l’équipe canadienne a connu un début de match formidable aujourd’hui y allant de quatre points dès le tout début de la rencontre.

Justin Morneau (New Westminster, C.-B.), qui a terminé le match avec une fiche de 4-en-5, avec deux doubles et trois points produits, a frappé son premier coup de deux buts de la partie dès sa première apparition dans le rectangle du frappeur, poussant du coup Taylor Green (Comox, C.-B.) à la plaque.

Michael Saunders (Victoria, C.-B.) a suivi avec un simple qui a permis à Joey Votto (Etobicoke, ON) et à Morneau de croiser la plaque pour placer le Canada en avance 3-0.

Saunders, qui frappe comme un déchaîné depuis qu’il a joint les rangs de l’équipe, a continué dans la même veine ramenant un dossier de 4-en-4 avec deux doubles et trois points produits. Pour l’heure, sa moyenne au bâton dans le tournoi est de, tenez-vous bien, 0,857!

Saunders, par la suite, a compté sur le simple de Chris Robinson (Dorchester, ON), et ce, avant de voir le Mexique compter un point pour réduire l’avance canadienne à 4-1.

La lanceur partant du Canada, Chris Leroux (Mississauga, ON), a offert trois fortes manches de travail à son équipe, ne cédant qu’un seul point, non mérité, sur deux coups sûrs et un but sur balles, passant au passage quatre frappeurs sur des prises.

Leroux a passé le témoin à Andrew Albers (North Battleford, SK) qui, après un début difficile, où il a alloué deux points dans sa première manche de travail, n’a rien alloué en cinquième et en sixième.

L’attaque canadienne a continué à faire des ravages, comptant un point en sixième et deux dans chacune des septième et huitième manches prenant ainsi les devants au compte de 9-3.

Le releveur Trystan Magnuson (Vancouver, C.-B.) a par la suite été brillant en septième et huitième, ne permettant qu’à un seul frappeur d’atteindre les sentiers, et ce, suite à un but sur balles.

Après la mêlée générale du début de la neuvième manche, le Canada a ajouté un dixième point, avant de voir John Axford (Port Dover, ON) venir fermer les livres, 1, 2 et 3!

Mentionnons que les frappeurs canadiens ont réussi pas moins de 15 coups sûrs, dont trois par Taylor Green (3-en-5), lui qui a également croisé le marbre trois fois. Chris Robinson a, quant à lui, terminé la rencontre avec un dossier de 2-en-3 avec un point produit et un point compté.

Malgré toutes les émotions vécues ce soir, Ernie Whitt exhortait ses joueurs à tout oublier et à se concentrer sur le match de demain où les nôtres affronteront la formation des États-Unis dans un match sans lendemain!

« L’affrontement d’aujourd’hui est maintenant du passé. Nous savons ce que nous avons à faire », a-t-il dit. « Nous avons un autre match de baseball à jouer demain. C’est un incident malheureux qui est survenu aujourd’hui. Nous n’avons pas l’intention que cela se reproduise. Nous passons maintenant à autre chose! »

« Nous savions dès que nous avons sauté sur le terrain e matin que notre destin était entre nos mains. Nous devions gagner et nous l’avons fait. Nous devons maintenant gagner demain! »

Ernie Whitt enverra au monticule demain le jeune artilleur de 21 ans, Jameson Taillon (The Woodlands, TX). Celui-ci sera opposé à Derek Holland du côté des Américains.

Le match est télédiffusé au Canada sur le réseau Sportsnet et aux États-Unis sur le réseau des Ligues majeures de baseball. Le premier « play ball » sera entendu à 16 h 08 (heure de l’Est).

Commentaires (0) Trackbacks (0)

Aucun commentaire pour l'instant

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant