18
Sep/12
0

Russell Martin rebondit

Revue de presse

Denis Poissant, Le Journal de Montréal, le 14 septembre 2012

Alexandre PériardDepuis le début du mois de septembre, il affiche une moyenne au bâton de ,293, avec 12 coups sûrs, trois circuits et 11 points produits.

De quoi rattraper un peu le terrain perdu. La moyenne globale du Montréalais se situe à seulement, 209 en raison d’un début catastrophique.

La bonne nouvelle pour les Yankees, c’est que son réveil survient à un moment crucial, alors que le club a besoin de toutes ses ressources pour s’accrocher au premier rang de la division Est dans la Ligue américaine.

Le gérant Joe Girardi aime ce qu’il voit de Martin récemment. Il l’a d’ailleurs inséré au cinquième rang de l’alignement à quelques reprises.

Plus souvent qu’autrement cette année, Martin a frappé dernier.

Dimanche, le receveur a propulsé les siens vers la victoire grâce à un circuit de trois points, son 17e de la saison.

Mine de rien, malgré son année difficile, Martin pourrait battre sa marque personnelle pour les longues balles.

Avec les Dodgers, en 2007, il en avait claqué 19.

Pas d’entente
Martin n’a toujours pas d’entente en vue de la prochaine saison, lui qui avait paraphé un contrat d’un an (7,5 millions $).

Ce regain de vie au bâton et sa stabilité en défense, pourraient lui valoir une autre offre de la part des Yankees.

Satisfait de Martin, le club, en janvier 2012, a échangé aux Mariners l’un de ses plus beaux espoirs, le receveur Jesus Montero. Le Vénézuélien de 22 ans est surtout utilisé comme frappeur désigné à Seattle (moyenne de, 264, 15 circuits, 56 points produits).

Mince avance
Si les Yankees devaient rater les séries, il s’agirait d’une des pires débandades dans la glorieuse histoire du club.

Le 18 juillet, les Bombardiers du Bronx détenaient une confortable avance de 10 matchs sur les Orioles.

L’affaire était dans le sac.

Pas si vite…

Les Yankees n’ont plus qu’une mince avance d’un match sur les surprenants Orioles, l’une des plus belles histoires de cette saison 2012.

Rien n’est acquis pour les Yankees, même la position de meilleur troisième, une nouveauté cet automne. Les A’s et les Angels pourraient mêler les cartes.

Revue de presse publiée par Jacques Lanciault.

Remplis sous: Baseball Mots clés:
Commentaires (0) Trackbacks (0)

Aucun commentaire pour l'instant

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant