8
Juin/12
0

Sasha Lagarde élu sur la 2e équipe d’étoiles!

Les Québécois dans les universités et les collèges américains

Texte et recherches de Jacques Lanciault

Sasha Lagarde Laval, le 8 juin 2012 - Malgré une blessure qui l’a considérablement ralenti en fin de saison, le joueur de baseball québécois Sasha Lagarde a tout de même été sélectionné au sein de la deuxième équipe toute étoile de la Panhandle Conference. Un fort bel hommage pour celui qui en était à sa deuxième et dernière saison avec l’équipe du Chipola Junior College. D’ailleurs au cours de ses deux saisons avec la troupe de Marianna en Floride, Lagarde, qui au Québec évolue pour les Cardinals de LaSalle de la Ligue de baseball junior élite du Québec, a eu la chance de savourer deux championnats de saison régulière de la Panhandle Conference.

L’athlète québécois qui a patrouillé tous les champs pour les Indians de Chipola au cours de son passage avec cette équipe a terminé la campagne 2012 avec une moyenne au bâton de ,307 (50-en-163). Il a frappé 8 doubles et 1 triple croisant 47 fois le marbre et produisant 21 points, lui qui, rappelons-le, frappait au premier rang du rôle offensif des siens.

Photo ci-dessus : En deux saisons au Chipola Junior College, l'alma mater de Russell Martin, Sasha Lagarde a conservé une moyenne au bâton de 0,287!

Lagarde a de plus volé 21 buts. C’est d’ailleurs en volant un but qu’il s’est blessé à un pouce, ce qui l’a ennuyé pendant quelques semaines lorsqu’il se présentait au bâton. Fort probablement que sans cette blessure, c’est au sein de la première équipe d’étoiles qu’il se serait retrouvé.

Le saut dans les rangs universitaire
Son séjour dans un « Junior College » étant terminé, c’est dans une université que l’athlète de Pierrefonds poursuivra et ses études et sa carrière de baseballeur. Et Sasha avait l’embarras du choix de l’institution où il terminera les deux saisons restantes de sa carrière au sein du réseau collégial et universitaire américain.

« Au moins huit universités ont communiqué avec moi pour voir si je souhaitais poursuivre ma carrière chez eux, dont l’Université de Clemson, celle de l’Alabama, celle du Maryland et l’Université Mercer, celle que j’ai choisie. »

C’est dès le mois de mars que les universités ont commencé à cogner à la porte du jeune homme de 21 ans. « Vers la fin de mars, l'instructeur-chef de l’équipe de baseball de la Mercer University, monsieur Craig Gibson, a communiqué avec moi. Lorsque les pourparlers ont été bien enclenchés, je me suis rendu visiter le campus et j’ai eu l’occasion de rencontrer les instructeurs. J'en suis sorti épaté! Nous avons donc conclu l’entente au mois de mai. »

La Mercer University est située à Macon en Georgie, à environ une heure de route au sud d'Atlanta. C'est une école privée reconnue avant tout pour la qualité de son programme scolaire. Et malgré tout, son équipe de baseball est classée au 70e rang au sein de la division de la National Collegiate Athletic Association (NCAA).

Lagarde est très heureux de son choix. « C’est très plaisant d’avoir la chance de poursuivre des études sérieusement dans une bonne école et en même temps de pouvoir perfectionner son baseball, et ce, à un très haut niveau. Côté études, étant donné que c’est une institution privée, nos classes sont composées de seulement 13 étudiants, ce qui facilite certainement l’apprentissage! »

Évidemment, étudier à un tel endroit n’est pas gratuit, mais le talent de Lagarde et ses résultats académiques lui ont permis de mettre la main sur une intéressante bourse d’études. « Ils m’ont consenti une bourse qui couvrira 90 % des frais de scolarité. Évidemment, j’aurai à payer mon transport, mon loyer, ma nourriture et mes livres, mais je crois que c’est vraiment une chance que je ne pouvais pas rater. »

Surtout qu’il évitera à coup sûr les grèves étudiantes qui se dessinent au Québec pour l’automne!

Commentaires (0) Trackbacks (0)
  1. Good job buddy!! 90% ncaa D1 shcool, thats fuckin awesome!!

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant