19
Mai/12
0

Les Capitales font parler leurs bâtons

Revue de presse

RDS.CA, le 19 mai 2012

Karl GélinasLes Capitales de Québec n'ont eu aucune pitié pour les Boulders de Rockland dans une victoire convaincante de 13-0 vendredi soir au Stade municipal. Karl Gélinas n'a accordé que trois coups sûrs en sept manches complètes au monticule pour mériter sa première victoire de la saison. 

Photo ci-dessus : Karl Gélinas n'a accordé que trois coups sûrs en sept manches. (Nandre Bois)

Les 1 983 spectateurs qui assistaient à la rencontre étaient loin de se douter d'un tel scénario final en début de troisième. C'était toujours 0-0 et un seul coup sûr avait été frappé dans la rencontre quand le nouveau venu Paul Karmas a créé l'étincelle recherchée avec un double à sa première présence au bâton dans l'uniforme québécois. 

Jeff Helps et Jonathan Malo ont enchaîné coup sur coup avec deux autres solides frappes pour procurer une avance de 2-0 aux Capitales. 

Josué Peley, dont le dernier circuit remontait à 2007, en a surpris plus d'un en envoyant un lancer de Will Hassett derrière la clôture du champ gauche. Hassett qui venait de s'amener de l'enclos des releveurs en a aussi eu pour son argent dans la manche suivante. En 1,1 manche de jeu, il a accordé sept points mérités. 

Le jeu défensif de la partie revient à Sébastien Boucher qui a réussi un attrapé spectaculaire au champ centre en début de 7e manche alors que les Capitales menaient déjà 7-0. « Si Boucher ne l'attrape pas, ça change le match même si on menait par beaucoup », a affirmé le lanceur partant Karl Gélinas après la rencontre.

Ce dernier a d'ailleurs tenu à remercier le travail de sa défensive qui a été impeccable tout au long de la rencontre. « Les gars jouent du gros baseball. J'ai pu donner plus de manches à l'équipe. Avant le match, on avait parlé de 80-85 lancers, mais après 7 manches j'en avais quelques choses comme 75 (77) », s'est-il réjoui, après avoir limité les frappeurs adverses.

Pour sa part, Bobby Wagner a frappé trois coups sûrs tout en marquant deux points. Mention honorable à Normand Gosselin qui l'a remplacé au bâton en fin de huitième manche. L'ancien des Diamants a fait lever la foule en claquant une balle en lieu sûr pour la première fois de sa jeune carrière professionnelle devant parents et amis.

« Quand Pat m'a dit que j'allais au bâton, j'avais un gros sourire. Je me sentais comme un petit enfant, j'avais l'adrénaline à fond », s'est-il exclamé devant les médias.

Du côté de Rockland, le lanceur partant Jonathan Velasquez hérite de la défaite. Le troisième match de cette série aura lieu demain soir au Stade municipal. Le partant pour les Capitales sera l’Ontarien John Mariotti. Les traditionnels feux d’artifice, présentés par les Pharmacies Fréchette, Lelièvre et Drouin affiliées à Jean Coutu, seront lancés après le match.

Revue de presse publiée par Jacques Lanciault.

Commentaires (0) Trackbacks (0)

Aucun commentaire pour l'instant

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant