6
Déc/11
0

Bob Elliott remporte le prix J. G. Taylor Spink

Traduction libre de Jacques Lanciault d’un communiqué de presse du Temple de la Renommée du baseball majeur

Bob ElliotDallas, Texas, le 6 décembre 2011 -- Bob Elliott, qui a eu une influence très positive au pays depuis maintenant 30 années qu’il est journaliste sportif et qui est également un ambassadeur hors pair pour le baseball au Canada, a reçu le prix J. G. Taylor Spink pour 2012 suite à son élection par l’Association des chroniqueurs de baseball d’Amérique.

Photo ci-dessus : Bob Elliott, que nous voyons ici alors qu’il interviewait Larry Walker lors du banquet annuel des équipes nationales de Baseball Canada, fera son entrée dans l’aile réservée aux journalistes au Temple de la Renommée du baseball majeur à Cooperstown, l’Association des chroniqueurs de baseball d’Amérique venant de lui décerner le prix J.G. Taylor Spink.

Ce prix, qui est attribué annuellement à un journaliste sportif pour souligner sa contribution à la notoriété du baseball, lui sera remis lors du week-end d’intronisation au Temple de la Renommée du baseball majeur, un événement qui se tiendra à Cooperstown dans l’État de New York du 20 au 23 juillet prochain.

Le nom de Bob Elliott était inscrit sur 205 des 455 bulletins de vote de l’Association des chroniqueurs de baseball d’Amérique. L’Ontarien devient ainsi le 63e journaliste à recevoir ce prix depuis sa création en 1962. Rappelons que J. G Spink, le premier récipiendaire du prix, a travaillé durant toute sa carrière à la revue « The Sporting News », une publication reconnue comme la « Bible du baseball ».

Paul Hagen, la voix des Phillies de Philadelphie durant 25 de ses 40 années de carrière dans le monde du baseball a reçu 169 votes. Russell Schneider, qui a couvert les Indians de Cleveland durant près d’un demi-siècle en plus d’écrire 13 livres sur le baseball a, quant à lui, vu son nom apparaître sur 81 bulletins de vote.

Les candidats avaient été sélectionnés par un comité de trois membres de l’Association des chroniqueurs de baseball d’Amérique et leurs candidatures avaient été annoncées lors des festivités de match des étoiles 2011 tenu au Chase Field de Phoenix en Arizona. Le scrutin a été tenu en novembre par correspondance.

Avec cet honneur, Elliot aura donc été honoré par deux temples de la renommée. Aujourd’hui, par celui de Cooperstown et l’an dernier par celui de St Mary en Ontario, le Temple de la Renommée du baseball canadien, là où a été disputé le premier match de baseball au Canada. Elliot est le premier Canadien à recevoir un tel honneur à Cooperstown.

Au cours des dix dernières années, il n’y a jamais eu autant de Canadiens qui ont évolué dans les universités et collèges américains, tout comme dans les rangs professionnels. Tous, joueurs, parents, entraîneurs doivent une fière chandelle à Elliot qui a été de bon conseil pour eux.

Elliot a été un modèle de journaliste sportif cherchant et investiguant sans relâche pour pouvoir publier les exploits des joueurs. Il a toujours maintenu les meilleurs communications possibles avec les dirigeants, les joueurs, les gérants, les entraîneurs, les recruteurs, les agents de joueurs et les amateurs de baseball, faisant preuve d’un grand amour pour le baseball.

Bob Elliot a assuré la couverture des Expos de Montréal au début des années 1980 pour le compte de deux quotidiens d’Ottawa et il a rapidement été reconnu pour son respect des intervenants avec qui il devait transiger. Puis, plus tard, les gens ont continué à l’apprécier lorsqu’il s’est joint au Toronto Sun.

La reconnaissance des talents de Bob Elliot comme journaliste d’influence au baseball coïncide avec l’émergence de nombreux jeunes Canadiens au sein du baseball majeur. Notons qu’en 2007, 750 joueurs de baseball canadiens ont obtenu des bourses d’études pour les universités et collèges américains. La même année, 500 joueurs de hockey canadiens recevaient de telles bourses pour pratiquer leur sport.

Membre du chapitre torontois de l’Association des chroniqueurs de baseball d’Amérique, Elliot a œuvré sur plusieurs comités en plus d’en être le président au pays en 1999.

Remplis sous: Baseball Mots clés:
Commentaires (0) Trackbacks (0)

Aucun commentaire pour l'instant

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant