30
Nov/11
0

« Au poker, c’est moi qui aurais la plus grosse main » – Russell Martin

Revue de presse

Jeremy Filosa, 98,5 Sports, le 29 novembre 2011

Russell MartinCe n'est pas parce qu'on est au mois de novembre que le receveur des Yankees Russell Martin se tourne les pouces sur le canapé du salon de sa maison. Bien au contraire, puisque nous l'avons croisé dans la cage de frappeurs du sous-sol du Centre Claude-Robillard, en train de parfaire son élan.

« J'ai pris deux semaines de congé, mais ensuite de ça j'ai commencé à m'ennuyer, donc je viens ici quotidiennement pour m'entraîner. »

Croyez-moi qu'il faut être motivé en s'il vous plaît pour s'entraîner dans les couloirs caverneux et poussiéreux du Centre Claude-Robillard, mais Martin se doit de redoubler d'efforts, car pour la première fois de sa carrière, il deviendra joueur autonome après la saison 2012 et il risque de décrocher le contrat de sa vie, s'il connait une bonne saison bien sûr.

Mais entre-temps, il doit attendre l'offre des Yankees pour la saison 2012. Les Yankees ont jusqu'au 12 décembre pour le signer ou pour lui offrir l'arbitrage. Malgré cela, Martin n'est pas plus stressé qu'il le faut.

« Non, pas du tout. Je suis très à l'aise avec la situation. C'est certain que j'aimerais pouvoir éviter l'arbitrage, comme l'organisation probablement. Ce n'est pas un processus plaisant pour personne. Nous avons un chiffre en tête, les Yankees aussi, et on risque de tout simplement trancher la poire en deux. »

Il serait très surprenant que Martin s'entende avec les Yankees pour plus d'une saison, étant donné la pénurie de bons receveurs dans le baseball et le fait qu'il devienne joueur autonome l'année prochaine.

« Si on jouait au poker, c'est moi qui aurais la meilleure main et je le sais. Donc on risque fort probablement de s'entendre pour un an. Mais au courant de la saison, je n'ai aucun problème à amorcer des négociations pour les années suivantes. »

Il sera donc important pour Martin de connaître une bonne saison en 2012.

« C'est pour cela que je m'entraîne si fort. Je veux simplement éliminer certains petits défauts et améliorer certaines de mes lacunes. »

Martin communique avec ses coéquipiers, dont Alex Rodriguez via message texte à l'occasion. Ce dernier a pris le temps de lui envoyer un message en direct d'un gala de UFC pour lui dire qu'il était assis près d'un autre Québécois... Georges St-Pierre.

Martin ne s'attend pas à de gros changements chez les Yankees cet hiver puisque la majorité des joueurs reviendront avec l'équipe.

Revue de presse publiée par Jacques Lanciault.

Remplis sous: Baseball Mots clés:
Commentaires (0) Trackbacks (0)

Aucun commentaire pour l'instant

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant