28
Oct/11
0

Du bronze au Panama pour Jonathan Malo

Revue de presse

Coupe du monde de baseball 2011

Sylvain Lamarre, Le Courriel Laval, le 28 octobre 2011

Jonathan Malo Jonathan Malo et le Canada ont hérité de la médaille de bronze dans le cadre de la 39e édition de la Coupe du monde de baseball tenue à Panama City, le 15 octobre.

Le Canada et les États-Unis ont reçu tous les deux des médailles de bronze après l’annulation de la rencontre devant les opposer, le 15 octobre. La forte pluie, qui a débuté bien avant l’heure prévue du premier lancer, soit 11h, s’est poursuivie pendant près de deux heures. Tous les efforts ont été mis en place pour que la rencontre soit disputée, mais les officiels du tournoi et les représentants des deux équipes ont convenu que le terrain était impraticable.

Photo ci-dessus : Jonathan Malo a brillé de tous ses feux en défensive..., tout comme au bâton.

«Nous aurions préféré gagner cette médaille en jouant sur le terrain. Nous étions contents du bronze, mais c'était aussi une petite déception parce qu'on aurait vraiment aimé prendre part au match pour l'or. Notre défaite contre Cuba fut coûteuse.»

Journée fructueuse
Si le Canada voulait atteindre la ronde des médailles, il devait vaincre le Venezuela et la Corée du Sud, le 13 octobre. L’équipe canadienne a brillé en signant deux gains et en blanchissant ses rivaux.

Le Canada a explosé pour cinq points en début de première manche et n’a jamais regardé en arrière par la suite alors qu’il a blanchi le Venezuela 7-0. Malo a frappé deux coups sûrs dans la victoire.

Le Canada a bénéficié des succès du gaucher Andrew Albers et des coups sûrs opportuns pour signer une victoire de 4-0 contre la Corée du Sud.

Au monticule pour cette formation, Hyoun Taek Oh a aussi connu du succès contre les frappeurs adverses en enregistrant huit retraits sur des prises en quatre manches.

En cinquième, Jonathan Malo a chassé du match Oh en frappant un simple, et les Canadiens en ont profité pour inscrire un point, filant vers la victoire.

Défaite contre Cuba
La formation de Cuba s’est assurée d’une place pour le match de la médaille d’or dans une victoire de 8 à 2 sur le Canada, le 14 octobre.

Grâce à un simple, Malo a produit le deuxième point en poussant Brock Kjeldgaard au marbre.

Avec cette défaite, la feuille d’érable devait se contenter du match pour le bronze.

Arrêt-court par excellence
Malo a connu du succès au bâton, mais il a surtout tiré son épingle du jeu en défensive. Son brio lui a permis d’être choisi l’arrêt-court par excellence du tournoi. Il a amorcé toutes les rencontres de l'équipe nationale à l’avant-champ et a maintenu une moyenne au bâton de ,382. Il a frappé 13 coups sûrs.

«C’est flatteur de recevoir pareil honneur. Tout le monde a fait son travail et cela prouve que j’ai fait le mien.»

La Hollande rafle l’or
Les Pays-Bas ont raflé les grands honneurs en défaisant Cuba 2 à 1 en grande finale. Il s’agit de la première équipe européenne à gagner la médaille d’or depuis la première édition de la Coupe du monde en 1938, remportée par la Grande-Bretagne.

En ronde préliminaire, les Canadiens avaient vaincu les Pays-Bas 5 à 4, en 11 manches, le 8 octobre. Ils avaient aussi gagné 6 à 1 contre les États-Unis, le 9 octobre. Bref, le Canada a connu du succès avec une fiche de six gains et une défaite en ronde préliminaire.

Malo a connu son meilleur match contre la Grèce dans une écrasante victoire du canada par le pointage de 12 à 2, le 4 octobre. L’ancien porte-couleurs des Associés de Laval a claqué trois coups sûrs en quatre apparitions au bâton, dont un double. Il a produit deux points.

Revue de presse publiée par Jacques Lanciault.

Commentaires (0) Trackbacks (0)

Aucun commentaire pour l'instant

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant