4
Août/11
0

Le tour de Philippe Aumont viendra

Revue de presse

Phillippe Aumont se sent de plus en plus près des ligues majeures.

Marc Brassard, Le Droit, le 4 août 2011

Phillippe AumontLe grand lanceur droitier de Gatineau vient d'effectuer un retour en force avec les IronPigs de Lehigh Valley, de la Ligue internationale (AAA), après avoir soigné une tendinite à l'épaule pendant presque tout le mois de juillet.

Sa tenue au cours de la dernière semaine, où le releveur de 22 ans n'a accordé aucun coup sûr en trois sorties (3,1 manches) tout en retirant six frappeurs sur des prises et récoltant un sauvetage, lui permet d'espérer que les Phillies de Philadelphie lui feront signe le 1er septembre prochain, quand les clubs des majeures ne seront plus limités à un alignement de 25 joueurs.

«Je n'ai pas de contrôle là-dessus et je ne m'arrête pas à trop penser à ça, mais comme je connais une belle saison, c'est certainement une possibilité [un rappel]. Je ne sais pas si la blessure que j'ai eue pourrait jouer dans la décision, j'espère qu'ils vont seulement se baser sur ce que j'ai fait. Il y a aussi que les Phillies sont dans le siège du conducteur [une avance de 7,5 parties sur Atlanta en tête de la division Est [avant hier], peut-être qu'ils ne voudront pas faire trop de changements à un club qui se dirige vers les séries... C'est un couteau à deux tranchants, ce n'est pas comme un club de dernière place comme Houston qui veut donner de l'expérience à ses jeunes joueurs autant que possible», me racontait Aumont lorsque je l'ai joint hier à Durham, où les IronPigs affrontaient les Bulls en soirée.

Peu importe ce qui arrivera dans quelques semaines, Aumont ne peut pas vraiment être perdant, puisqu'à défaut de s'amener en renfort à Philadelphie, son club actuel a aussi des chances de participer aux séries éliminatoires dans la Ligue internationale. Lehigh Valley est engagé dans une course enlevante avec les Red Sox de Pawtucket au sommet de la division Nord, les Cochons - qui sont les anciens Lynx d'Ottawa, je vous le rappelle - détenant une mince avance d'un demi-match avant les parties d'hier. Le perdant de cette course pourrait cependant aussi se qualifier en séries comme “quatrième as”, cependant.

« Si je n'ai pas l'appel des Phillies, je vais avoir l'occasion de jouer encore un peu plus de baseball en septembre et peut-être remporter un championnat. Ce serait une première expérience en séries, j'aimerais bien vivre ça. Mais c'est certain que j'aimerais encore mieux être appelé “en haut” », souligne-t-il.

L'ancien de l'école secondaire du Versant avait commencé sa quatrième saison dans les mineures au niveau AA, avec les Phillies de Reading, avec qui il a présenté une fiche de 1-5 malgré une excellente moyenne de points mérités de 2,32. En 25 sorties, il avait obtenu quatre sauvetages cependant, en plus de retirer 41 frappeurs sur des prises tout en n'allouant que 11 buts sur balles.

Philippe Aumont aurait pu être cédé par les Phillies de Philadelphie dans une transaction, la fin de semaine passée. Le lanceur gatinois est bien content d'être toujours dans cette organisation, même s'il n'a pas encore goûté aux majeures.

Son ratio “K/BB” est tout aussi bon depuis qu'il a été promu au niveau AAA, au milieu du mois de juin. Il a passé 19 frappeurs dans la mitaine tout en ne donnant une passe gratuite qu'à six frappeurs avec les IronPigs. Sa moyenne de points mérités est de 2,45 et il a protégé une victoire, mercredi dernier à son retour au jeu, contre Pawtucket par surcroît.

“L'adaptation d'un niveau à l'autre s'est bien passée. Le calibre est là, il n'y a pas de doute, plusieurs gars ont de l'expérience des majeures, il faut être à son affaire au monticule... Quant à mon rôle, il n'y en a pas vraiment de défini dans notre enclos des releveurs, à part pour un gars qui se présente la plupart du temps quand il y a une situation de sauvetage. Mais on me donne ma chance à moi aussi à l'occasion. Je pense que je suis définitivement dans les plans d'avenir des Phillies”, estime-t-il.

Il le pense d'autant plus que certains de ses vétérans coéquipiers ont entendu parler que des dépisteurs d'autres équipes épiaient ses faits et gestes récemment. À la date limite pour les échanges de dimanche dernier, il aurait ainsi pu être un espoir sacrifié par les Phillies pour aller chercher un vétéran afin de renflouer le club des majeures qui aspire aux grands honneurs. Mais le club de la Pennsylvanie n'a finalement pas posé de geste majeur.

« Il y avait certaines rumeurs qui courraient. Mais je suis content d'être resté dans l'organisation. Je pense qu'il va y avoir des ouvertures dans l'enclos des releveurs la saison prochaine et j'aimerais bien percer l'alignement de cette équipe gagnante», a dit celui que les Phillies ont acquis des Mariners de Seattle, club qui l'avait repêché en première ronde en 2007, dans une transaction impliquant Cliff Lee, revenu à Philadelphie sur le marché des joueurs autonomes depuis.

Revue de presse publiée par Jacques Lanciault.

Commentaires (0) Trackbacks (0)

Aucun commentaire pour l'instant

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant