14
Mar/11
0

Patrick D’Aoust reprend son poste derrière le marbre

Revue de Web

Site Internet des Capitales de Québec, le 14 mars 2011

Patrick D’AoustLe receveur Patrick D’Aoust sera de retour pour diriger le travail des lanceurs des Capitales de Québec en 2011, lui qui a paraphé son contrat aujourd’hui.

Le Montréalais, qui a pris part à 69 rencontres la saison dernière, endossera l’uniforme québécois pour un quatrième été consécutif. En 2010, il s’est imposé comme étant le receveur numéro un de l’équipe, aidant les lanceurs des Capitales à mener la ligue Can-Am au chapitre de la moyenne collective de points mérités (4,25) et des retraits sur trois prises avec 673.

Sur le plan offensif, D’Aoust a réussi 50 coups sûrs en 210 apparitions au bâton, lui conférant une moyenne 0,238. Sa patience en tant que frappeur lui a également permis de se placer parmi les meneurs de la ligue Can-Am en ce qui a trait à la moyenne de présences sur les sentiers (0,391) et au nombre de buts sur balles avec 45.

Joint à son domicile de la métropole, l’athlète de 25 ans était très heureux que son retour à Québec se soit finalement confirmé.

«Si je pouvais, je resterais ici jusqu’à 50 ans. C’est la place idéale pour jouer au baseball et on peut évoluer dans un excellent calibre.»

Lourdes pertes
Membre des Capitales au cours des deux années où ils ont remporté le championnat, le receveur se dit prêt à répéter l’exploit pour une troisième saison consécutive. Il est toutefois conscient que les joueurs qui ne seront pas de retour en 2011 constituent de grosses pertes.

«Nous sommes très contents pour les joueurs qui ont atteint le baseball affilié, mais ça nous fait mal, soutient-il. Par contre, je me dis que nous sommes capables d’attirer de bons joueurs et nous avons un bon noyau autour duquel nous pouvons bâtir.»

Une saine compétition
Avec le retour du vétéran receveur Pierre-Luc Laforest, Patrick D’Aoust n’y voit pas là une féroce compétition à venir pour le rôle de numéro un.

«Je pense que nous aurons une rotation de receveurs semblable à la dernière saison. Mon rôle restera le même, c’est-à-dire être capable de bien diriger les lanceurs et maintenir leurs performances à un niveau élevé pendant toute la saison», mentionne le numéro 6 des Capitales.

Revue de presse publiée par Jacques Lanciault.

Commentaires (0) Trackbacks (0)

Aucun commentaire pour l'instant

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant