15
Fév/11
0

«La Série mondiale et rien d’autre» – Russell Martin

Revue de presse

Denis Poissant, Journal de Montréal, le 15 février 2011

Russell Martin TAMPA BAY - Russell Martin fêtera ses 28 ans en grand, aujourd’hui, en enfilant l’uniforme des Yankees pour la première fois, au camp d’entraînement de l’équipe, à Tampa Bay.

Le receveur a bon espoir de relancer sa carrière, après une année de misère, marquée par les blessures et ses pires performances offensives en carrière (moyenne de, 248, 26 points produits en 97 matchs avec les Dodgers).

Photo ci-dessus : Russell Martin entame le camp d'entraînement des Yankees, à Tampa, en Floride.(Photo REUTERS/Steve Nesius).

Martin ne passe pas par quatre chemins pour parler de ses objectifs en 2011.

« Avec les Yankees, c’est la Série Mondiale et rien d’autre, dit-il, d’un ton sans équivoque. C’est d’ailleurs pourquoi j’ai décidé de poursuivre ma carrière dans cet uniforme. N’importe quoi en deçà serait une déception. »

C’était jour de rentrée pour les Yankees, hier, au George M. Steinbrenner Field. Les joueurs (lanceurs et receveurs) ont passé les tests physiques et commenceront à s’entraîner ce matin. Les joueurs de position les rejoindront plus tard cette semaine.

Points d’interrogation
Martin fonde de grands espoirs, et c’est normal. Toutefois, il règne un climat d’incertitude autour de la vénérable équipe du Bronx.

Il y a des points d’interrogation un peu partout, à commencer par la rotation partante, maintenant que le lanceur Andy Pettitte a annoncé sa retraite.

Ce sera aussi une nouvelle ère derrière le marbre, et on sent un certain inconfort parmi la confrérie journalistique new-yorkaise à cet égard.

L’un des grands de l’histoire de l’équipe au poste de receveur, Jorge Posada, se verra attribuer le rôle de frappeur désigné.

Avant la signature de Martin, en décembre, les observateurs estimaient que la table était mise pour inclure la jeune sensation Jesus Montero dans la formation.

On le compare déjà à un Mike Piazza en devenir; à 20 ans, seulement, la saison dernière, dans le AAA, le grand gaillard de 6 pi 4 po a frappé pour, 289, avec 21 circuits, 75 points produits et une moyenne de puissance de, 517.

Derrière le marbre, il n’est pas encore à point pour diriger une rotation dans un marché comme la Grosse Pomme, avec toute la pression que cela comporte.

Même s’il n’est pas rétabli à 100 % de son opération au genou, il est déjà admis que Martin héritera du poste de receveur numéro un, a confirmé le gérant Joe Girardi, hier.

«On ne va pas le surtaxer au début du camp, a-t-il révélé. On va y aller mollo pour s’assurer qu’il est rétabli complètement.»

Vanté par Girardi
Girardi a certainement eu son mot à dire dans l’embauche de Martin ; le gérant des Yankees, à la fin des années 90, était dans la même position que Posada aujourd’hui. Receveur numéro un du club à l’époque, Girardi a vu le jeune Posada arriver et lui ravir le poste.

Girardi comprend l’importance du processus de transition au baseball. Posada se fait vieux, et Montero a beau avoir toute la puissance du monde, l’aspect le plus important du métier de receveur est de bien diriger les lanceurs.

Dissiper les doutes
Ainsi, un contrat d’un an à Martin, réputé pour sa capacité à gérer les situations corsées, est la voie logique.

« Je suis persuadé que c’est le type de joueur qui peut nous donner une très bonne saison, a mentionné Girardi. J’ai très confiance en ses moyens. J’ai eu la chance de le voir à l’oeuvre lorsque j’étais commentateur et qu’il livrait des performances de joueur étoile. Croyez-moi, il peut être tout un joueur. »

Montero bataillera avec Francisco Cervelli pour le poste de numéro deux.

Mais il n’est pas dit qu’on ne reverra pas Posada derrière le marbre de temps à autre, ou même plus souvent, en cas de besoin.

« Le plan est d’utiliser Jorge comme frappeur désigné, mais, parfois, les plans changent pour différentes raisons, dit Girardi. On a d’ailleurs indiqué à Jorge de se préparer comme auparavant à sa position de receveur. »

Bref, oui, le poste de Martin est « assuré ». Mais il devra prouver sa valeur et dissiper tous les doutes sur sa condition physique.

Revue de presse publiée par Jacques Lanciault.

Remplis sous: Baseball Mots clés:
Commentaires (0) Trackbacks (0)

Aucun commentaire pour l'instant

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant