9
Fév/11
1

Le mot du jour : mellifluent (e)

Textes et recherches de Jacques Lanciault

On consigne ici le fruit de recherches sur le sens, l’étymologie, l’écriture ou encore la prononciation de certains mots ou expressions sur lesquels je bute, ou qui tout simplement suscitent ma curiosité, au fil de mes lectures...

Mellifluente.Mercredi, 9 février 2011

Source de la recherche : le paragraphe suivant, tiré d’un texte de Sylvain Cormier, publié dans le quotidien Le Devoir du 5 février 2011 : «Il aura 30 ans en mai. En septembre, Pierre Lapointe fêtera les dix ans de sa victoire à Granby, qui entraîna la déferlante que l'on sait, flot ininterrompu de mellifluentes mélodies, flopée de trophées, mal-aimés milliers par milliers rassemblés, mutations diverses. Ça sent la fin d'étape. À tout le moins le moment à marquer. Le temps d'une pause piano dans le jardin de ses belles vénéneuses d'hier et d'avant-hier. Profitons-en, demain est déjà après-demain, et il y a foule dans le carré de sable de la création. »

Définition :
Le dictionnaire du Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales définit l’adjectif mellifluent dans son sens propre comme suit : « Doux comme le miel. »

Puis, il propose la définition suivante pour le même mot lorsqu’utilisé au sens figuré : « Qui est empreint de douceur (notamment en parlant d'une façon de s'exprimer). »

Notez que les dictionnaires Le Grand Robert de la langue française et Antidote ne présentent pas le mot mellifluent. Il présente seulement le mot melliflu ou melliflue qu’ils définissent tous deux comme : « Qui a la suavité du miel. »

Remplis sous: La folie des mots Mots clés:
Commentaires (1) Trackbacks (0)
  1. Vous trouverez mellifluent dans Notre Dame de Paris de Victor HUGO

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant