16
Jan/11
0

Martin aurait été affecté par des distractions

Shi Davidi, La Presse canadienne

Russell Martin Laval, le 16 janvier 2011 – TORONTO - Russell Martin croit que les leçons qu'il a apprises des difficultés qu'il a rencontrées lors des deux dernières saisons laissent présager une belle campagne 2011 avec les Yankees de New York.

Le receveur québécois, qui assistait samedi au banquet annuel de Baseball Canada, a d'ailleurs attribué les nombreuses blessures qu'il a subies chez les Dodgers de Los Angeles à une mauvaise préparation de sa part.

Mais tout cela est du passé, et il a ajouté que «cette année, je m'attends à être meilleur» que jamais.

«C'est probablement dû à des frustrations, ou au fait que je ne me suis peut-être pas entraîné aussi fort que j'aurais dû», a mentionné Martin en parlant des saisons 2009 et 2010.

«Ç'a pourtant toujours été ma force de m'entraîner de façon très intense, a-t-il poursuivi. Je crois que j'ai rencontré beaucoup de distractions qui ont fait que je n'ai pas déployé la même énergie que d'habitude. Honnêtement, c'est tout ce qu'il y a à dire. Je m'entraînais fort, mais la différence c'est qu'avant personne ne s'entraînait aussi fort que moi.

«Cette année, je sens que je suis de retour. Mentalement parlant, je me sens mieux.»

Interrogé au sujet de ces distractions, Martin a déclaré «qu'il y a des choses que tu gardes pour toi, des distractions qui sont d'ordre personnel».

Martin a été sélectionné au sein de l'équipe d'étoiles de la Nationale en 2007 (,293, 19 circuits, 87 points produits) et en 2008 (,280, 13 circuits, 69 points produits), avant de voir ses statistiques à l'attaque chuter drastiquement.

En 2009, il présentait une faible moyenne au bâton de ,250 avec sept circuits et 53 points produits, alors que la saison dernière sa moyenne au bâton s'élevait seulement à ,248 avec cinq longues balles et 26 points produits. Martin a ensuite subi une fracture à la hanche au début du mois d'août qui a mis un terme à sa saison.

Les inquiétudes par rapport à sa santé et sa baisse de régime ont mené les Dodgers à ne pas lui offrir de prolongation de contrat, le rendant ainsi joueur autonome. Et alors qu'ils songeaient finalement à le rapatrier, le Québécois s'est trouvé une nouvelle niche chez les Yankees.

Les Blue Jays et les Red Sox de Boston ont également manifesté leur intérêt pour Martin, mais il a confié avoir hésité longuement avant de choisir sa destination entre New York et Toronto.

Au bout du compte, il a accepté une entente d'un an d'une valeur de quatre millions $ US pour se joindre aux New-yorkais.

«Les Yankees ont été un peu plus agressifs et un peu moins préoccupés par les blessures que j'avais subies par le passé, a soulevé le Québécois. Mon agent m'avait dit que les Blue Jays étaient prêts à égaler l'offre des Yankees, mais tout ce qui m'importait était de m'aligner avec une équipe qui me permettrait de remporter la Série mondiale.

«Et j'ai finalement jugé que ce sont les Yankees qui m'offriraient les meilleures chances d'y arriver.»

Revue de presse publiée par Jacques Lanciault.

Remplis sous: Baseball Mots clés:
Commentaires (0) Trackbacks (0)

Aucun commentaire pour l'instant

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant