13
Juin/10
0

Capitales de Québec : Deschênes absent pour deux semaines

Revue de presse

Mario Morissette, Le Journal de Québec, le 13 juin 2010

Patrick Deschênes Malgré les rénovations du vestiaire des Capitales, force est de constater que l’infirmerie aurait eu avantage à être plus vaste.

Les lanceurs s’y agglutinent depuis les premiers jours du camp d’entraînement et quand un colosse aux épaules carrées tel Patrick Deschênes s’y engouffre, l’oxygène et l’espace se font rares!

Photo ci-dessus : Patrick Deschênes s’ajoute à la longue liste de blessés des Capitales. Le joueur de troisième but souffre d’un claquage au ­mollet gauche et son absence présumée durera entre dix jours et deux semaines.

Ajoutez le nom de Deschênes à une liste de blessés déjà trop longue. Le joueur de troisième but souffre d’un claquage au mollet gauche et son absence présumée durera entre dix jours et deux semaines.

« J’ai ressenti une douleur vive à la suite d’un sprint durant ma période de réchauffement », a expliqué Deschênes, qui claudiquait encore au lendemain de l’événement.

« Je ne suis pas un spécialiste, mais, selon moi, la guérison sera plus rapide que s’il s’agissait d’une élongation musculaire à l’aine ou un claquage à la cuisse. Puis, je suis entre bonnes mains!

« Il m’est difficile de prévoir combien de matchs je manquerai, car je n’ai jamais été blessé au mollet depuis le début de ma carrière. »

Manque de soldats!
Son absence obligera le gérant Patrick Scalabrini à embaucher, sur une base temporaire, un joueur de position. Puisque Jeremy Hunt sera employé comme lanceur jusqu’à nouvel ordre, il ne pourra patrouiller le 3e coussin.

Qui plus est, Alex Nunez devra s’absenter pendant quelques jours (lire l’autre texte) à l’occasion du prochain séjour des Capitales au New Jersey. Enfin, Scalabrini se refuse à considérer l’option de reprendre du service, l’espace d’une semaine ou deux. « Un gérant qui joue, ça ne fait pas sérieux », martèle-t-il.

Hier après-midi, Scalabrini épluchait les alignements de la Ligue de baseball senior du Québec.

Le nom du voltigeur Jonathan Prévost, un ancien des Cards de LaSalle et du collège Seminole (Oklahoma), l’alma mater du gérant, a été mentionné au fil des conversations.

« Parce qu’il a joué à Seminole, il a déjà deux morceaux de robot! Ajoutez-lui en deux autres parce qu’il joue chez les Expos de Sherbrooke », a rigolé Scalabrini, un Estrien pure laine qui a obtenu un rapport élogieux de Pat D’Aoust, un ancien coéquipier de Prévost.

« Je sais que cela ne règle pas notre problème au troisième coussin pour la semaine prochaine. Peut-être que Rene Leveret pourra évoluer à cette position? »

Revue de presse publiée par Jacques Lanciault.

Commentaires (0) Trackbacks (0)

Aucun commentaire pour l'instant

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant